Kaamelott


#1

Publié le 06 mai 2017 à 15:42:51

Crossover Kaamelott / Doctor Who

Kaamelott Who ? (L’épopée de Perceval)

Auteur : DoctorDisco
Fandom : Kaamelott + Doctor Who
Genre : Humour
Rating : K+
État : One-shot
Connaissance des fandoms : oui
Fanfiction centrée sur les personnages de : Perceval, Arthur, Léodagan et on devine le 12e Docteur.

Résumé de l’auteur : Perceval raconte, à sa manière, sa rencontre avec le Docteur aux autres chevaliers de la Table Ronde…

Pourquoi lire cette fic ? Ce crossover ancré sur Kaamelott est drôle. Oui c’est un point réussi, être drôle, ce n’est pas facile, et tous les commentaires dont il a déjà hérité sont unanimes. Il sera toutefois particulièrement plaisant pour les fans des deux séries car il sème une quantité de petits indices soigneux témoignant de la connaissance des deux univers et de l’effort fait pour les rapprocher de façon intelligente.
Cette petite scène dialoguée autour de la Table Ronde est très fidèle à l’esprit de cet exercice toujours risqué : écouter Perceval raconter une “quête”. Le ton (volontiers argotique) et répliques des personnages sont fidèles au point qu’on puisse les reconnaître, sans vérifier qui a parlé. J’ai trouvé que Léodagan était “dans son jus” (de citron) : acide et goguenard à souhait, de même que Bohort, reconnaissable à ses tournures timorées et polies.
Les gimmicks habituels sont là, douillets et confortables : Perceval, le héros naïf de cette histoire – est comme le veut le canon – celui qui tombe toujours sur les “panneaux” (vous comprendrez en lisant) les plus formidables et qui est trop bête pour savoir sur quel trésor il a mis a main. Comme de bien entendu, il lasse d’entrée tout son auditoire en racontant qu’il a rencontré “un vieux” désireux de rencontrer “des Venec” dans la région.
C’est court, mais c’est bon. Cela n’a pas d’autre prétention que de faire rire ou sourire et ça y parvient. Il faut passer avec indulgence sur les petites inadéquations typographiques (tirets de dialogue qui ne sont pas les bons, abus des triples points d’interrogation, virgules et majuscules manquantes) et ne pas bouder son plaisir.


#2

Publié le 08 mai 2017 à 13:14:52

Les angles et les obtus

Auteur : HetepHeres
Fandom : Kaamelott
Genre : Humour
Rating : T (probablement pour l’argot)
État : Terminée (5 chapitres)
Connaissance du fandom : certainement
Fanfiction centrée sur les personnages de : Les chevaliers de la Table Ronde, Père Blaise, deux Angles

Résumé de l’auteur :
Les envahisseurs barbares sont une fois de plus non loin de Kaamelott et la bataille parait gagnée d’avance pour nos preux chevaliers, mais les pourparlers de paix s’annoncent compliqués, pour cause de difficultés à communiquer entre les deux parties. Et plus encore si le seigneur Léodagan et le seigneur Perceval s’en mêlent.

Pourquoi lire cette fic ?
Parce que vous êtes un fan invétéré et que les dialogues vous manquent. Dans cette petite fanfiction vraiment très fidèle à laquelle j’ai ri à “gorge déployée” deux ou trois fois sur les premiers chapitres, la vivacité du ton est parfaite. Le mélange de gouaille et de ton soutenu dont Léodagan est le chantre le plus évident, est particulièrement bien rendu. La finesse d’esprit aiguisée des sarcasmes (du Père Blaise ou de Lancelot) ne manque pas à l’appel et personnellement en tant que vieillerie cultivée, j’apprécie que soient glissées, ça et là, quelques références à des répliques célèbres (l’auteur nous les désigne aimablement en fin de texte à chaque fois).

L’histoire proprement dite est parfaitement inscriptible dans le canon (négociation de paix avec des ennemis) et semble une adaptation des fameuses scènes avec le Roi Burgonde (si vous le connaissez : Artouuur, couiyèèèèère), avec une petite étude du fossé linguistique et… culturel de tous ceux qui se trouvent autour de la table des négociations. Les Angles ne diront pas grand chose mais n’ont pas l’air de s’en offusquer. Enfin peut-être changeront-ils d’avis après la toute dernière intervention finale de Perceval…
Autre point qui ne me déplait pas du tout, de façon ténue et non pas lourdement démonstrative, l’histoire effleure en sous-main la thématique de l’unification (problématique) de l’Europe. Bah oui, Arthur il doit unifier la Bretagne en tant que mission sacrée et divine. Notamment avec les Angles qui veulent en être sans en être ( Ami entends-tu résonner l’écho du Brexit sur la plaine ? Non ? C’est bien parce que ça a été écrit avant :D :D)

Nota : S’il y a au moins une vertu pédagogique à cette histoire : c’est qu’elle est, à l’instar de la version écrite des épisodes de la série, rédigée intégralement en mode théâtral . D’habitude, le mode théâtral, ça fait grimacer sauvagement. Si. :D Ceci est donc une forme d’exception qui confirme la règle et qui montre comment bien l’employer. Je crains que ça ne soit également tout à fait inhérent à ce fandom précis, qui paie largement son tribut au sketche, et difficilement exportable ailleurs avec l’authenticité requise.

Si je devais faire une seule petite remarque, si la vivacité du ton des dialogues est là, elle pèche un peu sur la structure. Alexandre Astier suit une structure ultraclassique en trois actes, et possède un sens du rythme qui fait légèrement défaut ici : la fic est en 5 parties (deux de trop de ce point de vue), si l’on ajoute la présentation indécise et les sauts de ligne inutiles qui selon moi font perdre du temps à scroller, on se retrouve avec l’impression que l’histoire est un tout petit peu longue pour conserver tout l’allant et la nervosité adéquate auxquels nous sommes habitués.

Ce point mis à part, il s’agit d’une très bonne fanfic sur cet univers, qu’il serait injuste de traiter par l’indifférence en raison de ses nombreux mérites indéniables.