[TUTORIEL] Pitchez comme un champion !

Publié le : 15 mars 2018 à 19:09:26

PITCHEZ COMME UN CHAMPION !

J’ai l’impression que c’est toujours la même histoire, vous avez hâte de publier et vous vous précipitez fébrilement… et puis vous vous rappelez face à l’interface obstinée qu’il y a encore à faire « ça ». Vous soupirez en faisant la grimace. Agacé, vous mettez alors n’importe quoi, vite fait mal fait, en vous disant que vous verrez plus tard. Et puis ça reste comme ça… « Ça » n’est pas le titre d’un film d’horreur, mais pas loin. « Ça » c’est le résumé de votre fic. :smile:

Le résumé est pourtant souvent la toute première impression que vous laisserez à un lecteur curieux en goguette sur votre profil. Malgré tout, vous continuez sciemment à le bâcler.

Si c’est parce que « ho hé hein, les fanfics ça veut pas dire se prendre la tête, on fait ce qu’on veut », amen ! Vous pouvez arrêter de lire ici. Mais si c’est parce que vous ne savez pas comment faire ou que vous êtes mauvais (et que ça vous embête d’être « nul en résumé ») ce qui suit pourrait vous intéresser.

Espace, frontière de l’infini ou… peau de chagrin ?

Déjà et avant tout, un bref mot de la contrainte technique. La place pour le résumé varie selon les plateformes qui ont chacune leurs propres règles. Sur Fanfictions.fr l’espace dédié au résumé principal est limité à moins de 500 signes (caractères + ponctuation + espaces) .

Le pitch, un résumé pour donner envie

Non le titre ne fait pas tout (même si vous pensez l’avoir bien trouvé). Et nous avons beau être sur des plateformes vouées à la gratuité, votre fic, il faut « la vendre » ! Soyez sûr qu’avec un : « je suis nul(le) en résumé mais pitié venez lire quand même » ou un « j’ai pas la place, résumé complet à l’intérieur » vous ne faites pas le job.

Le pitch est un résumé qui doit donner envie de lire. Et comment y parvient-on ? Concrètement, en fournissant, en une phrase ou deux, tous les éléments nécessaires pour que la personne en face comprenne rapidement de quoi il est question, à quel genre d’histoire elle doit s’attendre et quels en sont les enjeux…

Vous sourcillez ? Et pourtant oui.

Bannissez l’idée que si vous faites un résumé, vous risquez de « spoiler » toutes vos idées et qu’il vaut mieux vaut jouer les mystérieux. Sans griller toutes vos cartouches, vous devez en dire suffisamment pour que votre lecteur sache tout simplement où il va mettre les pieds et voie si l’histoire est susceptible de lui plaire.

Comment on fait ça ? Les six questions

Les méthodes qui suivent sont régulièrement employées par ceux dont c’est le métier et fonctionnent en général quand il est question de fiction originale. Mais si vous comprenez comment ça marche, vous saurez l’adapter ensuite à la fanfiction.

Première règle de base du résumé informatif efficace : caser les six questions : qui, quoi, où, quand, comment, pourquoi ?
Pour remplir son office et éclairer correctement la personne qui s’arrête dessus, votre résumé doit comporter au minimum le qui, quoi, où, quand. Si vous vous contentez de cela ce n’est pas mal, mais ce n’est pas suffisant, car il vous manquera un peu de « tension », le « problème », « l’intérêt ». Vous retiendrez davantage l’attention et donnerez du sens en renseignant le comment et le pourquoi.

Il est temps de prendre un exemple. Ce pitch vous rappelle-t-il quelque chose ?
Une jeune fille doit lutter jusqu’à la mort pour amuser une société de spectacles.

Le contraste entre mort (lourd) et amuser (léger) donne déjà un peu le ton. Dans ce pitch, nous avons le qui (une jeune fille), nous avons le quoi (la lutte à mort), et le pourquoi (amuser des gens). Il nous manque juste le où/quand.

Reformulons pour avoir un résumé plus complet :
Dans un futur proche, Katniss Everdeen, une jeune fille tout juste âgée de 16 ans, doit tuer et lutter jusqu’à la mort pour amuser le riche public oisif d’une émission de télé-réalité. (183 signes)

Si je décompose clairement :
Dans un futur proche (quand), Katniss Everdeen, une jeune fille tout juste âgée de 16 ans (qui) doit tuer et lutter jusqu’à la mort (quoi) pour amuser le riche public oisif d’une émission de télé-réalité (pourquoi).

Avec 183 signes (alors qu’ici vous avez droit à 500), il vous reste encore de quoi ajouter un tout petit peu d’enjeu et de contexte à l’aide de quelques adjectifs plus précis :

Dans un futur proche où la dictature règne, Katniss Everdeen, jeune fille pauvre tout juste âgée de 16 ans doit tuer et lutter jusqu’à la mort pour amuser le public oisif d’une émission de télé-réalité, dont l’Etat se sert pour terroriser le peuple. (250 signes)
Si vous le voulez, vous pouvez ajouter l’implicite « Et voici l’histoire de son combat pour renverser le gouvernement. » :smiley: (65 signes de plus)

Ceci est le pitch qui permet d’expliquer clairement à n’importe qui « c’est quoi Hunger Games ».

Voyez cela comme un exercice à part entière. Comme chaque mot compte, n’ayez pas peur des clichés simplificateurs car il s’agit de brosser vite et bien le genre de votre histoire.

La check-list

Si les questions courtes ne vous plaisent pas, vous pouvez aussi opter pour un résumé qui mette en œuvre les 5-6 points de la check-list suivante et qui remplissent le même but.
Renseignez sur un papier : protagoniste(s), incident déclencheur, objectif principal, objectif secondaire, obstacle, arène (où ça se passe et quand). Et ensuite rédigez votre pitch en ayant soin que tous les éléments s’y trouvent.

Exemple de check-list avec le film Alien :

• Protagoniste = l’officier Ripley (caractérisation : femme + autorité)
• Incident déclencheur = l’introduction de l’alien
• Objectif principal = survivre
• Objectif secondaire = sauver la Terre
• Obstacle = le prédateur alien
• Arène = le vaisseau spatial (et dans le futur)

Exemple de rédaction : Suite à l’introduction d’un dangereux prédateur extra-terrestre sur leur vaisseau spatial, une officier et son équipage se battent pour survivre et l’empêcher d’atteindre la Terre. (180 signes)

Découvrez deux sortes de pitchs

Les sites spécialisés vous expliquent que vous pouvez trouver deux variantes.

Le pitch dramatique
Il donne les éléments d’intrigue de façon neutre et informative. L’histoire et son déroulement prédominent.

The imitation game : En Angleterre, pour gagner la 2nde Guerre mondiale, un mathématicien génial mais handicapé social, cherche avec une équipe de spécialistes à percer le code Enigma qui crypte de manière infaillible les communications nazies. (223 signes)

Nous savons quand cela se passe et dans quel pays, nous avons le type de personnage principal (mais ils ne nous disent pas que c’est Alan Turing, parce que seuls les geeks le connaissent, donc ils éliminent l’info pour adresser un plus large public :-D), nous avons ce que l’équipe doit faire (décrypter un code inviolable et gérer la personnalité du génie) et nous savons pourquoi (gagner la guerre).

Le pitch « trajectoriel »
Il fait la même chose mais avec une dimension émotionnelle ou psychologique (la majorité des gens fonctionnant à l’affect et se projetant par ce biais) en se focalisant plus sur le protagoniste et son évolution. Cette fois, le personnage prédomine.

The imitation game : Face à l’urgence de percer un code nazi pour gagner la 2nde Guerre mondiale, un mathématicien génial mais handicapé social, apprend à s’ouvrir aux membres de son équipe au cours de leurs années de travail. (205 signes)

Ici c’est l’enjeu du personnage : s’il est incapable de communiquer ou de diriger son équipe, tout son génie de la cryptologie et l’avantage tactique qu’il pouvait procurer aux Renseignements sera perdu (gâchis, millions de morts supplémentaires, etc…)

NB : pour Alien, le pitch trajectoriel ne marche pas bien car c’est un film d’action pure. Le seul enjeu est la survie. Le film ne traite pas de la façon dont cela va psychologiquement affecter Ripley et la faire évoluer. Elle n’a pas le temps. C’est le déroulement et l’issue des événements qui compte dans ce type d’histoire.

Adaptation à la fanfiction

OK. Maintenant vous pensez que c’est bien gentil mais différent pour vos pitchs de fanfiction ? Parce que vous ne vous adressez pas à des gens qui ne savent rien du fandom ?

Effectivement, certains de vos lecteurs peuvent être des encyclopédies ambulantes qui savent tout sur tout. Mais sachez que certains autres peuvent être seulement un peu fans, avoir un peu oublié, ou avoir été fans il y a plusieurs années, etc. Donc, si vous rédigez un pitch bien informatif (dramatique ou trajectoriel) avec les six points-clés de base de votre histoire, ce ne sera jamais perdu et vous étendrez potentiellement votre lectorat…

Parce que vous aurez fait un excellent résumé en moitié moins de caractères, il vous restera aussi un peu de place pour ajouter du jargon pour ceux qui le maîtrisent. Vous continuerez ainsi à informer les lecteurs potentiels de vos intentions d’écriture , parce que le but est toujours de leur dire dans quoi ils vont débarquer.

En fanfiction, il y a des choses que vous ne pouvez pas passer sous silence, notamment tout ce qui concerne les modifications importantes du canon, du caractère des personnages, la mort de personnages, ou ce qui peut choquer (le langage ordurier, les violences, etc). Ne présumez pas que vos lecteurs seront forcément blasés et revenus de tout. Dans ce domaine, « surprendre » en passant cela sous silence pour ne pas dévoiler vos batteries, peut vous valoir des réactions plus ou moins vives.

Jargonnez !

Donc, s’il vous reste de la place et que les tags du site sont insuffisants, n’hésitez pas à en saupoudrer un peu à la fin de votre résumé.

• Le nom conventionnel du ship que vous traitez (le cas échéant) adopté par les autres fanfiqueurs (Dramione : Drago / Hermione).
• La position de votre histoire dans la ligne temporelle du canon : Préquelle, continuation…
• Les variations d’univers : AU All human (vos personnages surnaturels ou aliens ne sont que des humains), AU Coffee shop, AU Office, AU WWII (indique vous déplacez votre intrigue dans des contextes qui n’ont rien à voir avec le fandom d’origine : rencontre au café, amours de bureau, seconde guerre mondiale).
• Le genre dominant : Pur fluff (guimauve éhontée). Thèmes durs, pour adultes. Slash yaoi/yuri. PWP avec lemon non consensuel. Etc…

L’attaque

Le pitch doit donner envie de cliquer pour lire votre premier chapitre…
Pour espérer accrocher le lecteur, certains trouvent bon d’utiliser une réplique choc directement tirée du chapitre, avant de poursuivre par un résumé dramatique ou trajectoriel.

Ex : “Est-ce que tu veux bien me faire voir tes ailes?” Sous la surprise, Lucifer manqua de recracher son whisky hors de prix. « Je te demande pardon ? »
Quand il ne reste plus que lui pour babysitter Trixie, le Diable ne s’attend qu’à passer un pénible moment. Et certainement pas à prendre une leçon de vie de la part d’une simple petite fille humaine. (349 signes)

Exemples pris sur le vif

Pour pouvoir faire vous-même un bon pitch, vous devez déjà pouvoir repérer ce qui ne va pas, quand vous en avez un sous les yeux.

Voici deux résumés directement extraits du carrousel.

X811, vingt ans après l’invasion d’Aria à Fiore. Tout a changé, conséquence de la Conquête qui a changé la face du monde. A Magnolia, capitale du pays, six jeunes grandissent à l’écart du monde. Mais des origines, rencontres, départs seront les déclencheurs du destin qui les attend ; le roi d’Aria joue avec la Résistance, et notamment de trois femmes… Mais malgré les secrets cachés par les ténèbres de la dernière guerre, ne jouerai-t-il pas avec les sentiments du monde entier ? (Next Gen) (495 signes)

• Protagonistes : six jeunes ? Le roi ? Trois femmes ?
• Quand : 20 ans après une invasion (réf. interne au fandom, renforcé par « Next Gen »).
• Où ça se passe ? : Magnolia, Aria, Fiore ?
• Incident déclencheur : des origines, rencontres et départs ( ???)
• Objectif principal : ?
• Obstacle : ?

Verdict : On a du mal à savoir qui est le protagoniste principal, ce qui se passe et pourquoi. Typique du résumé qui veut faire mystérieux en restant vague : des départs (de qui), un destin (pareil), des secrets (par définition dont on ne sait rien)… En elle-même, la présentation de cette continuation est confuse.

Je vais vous raconter quelque chose que nous deux fûmes les seuls à savoir … l’histoire de notre rencontre, lorsque je n’avais que quinze ans . (145 signes)

• Protagoniste : ?
• Où : ?
• Quand : quand le protagoniste inconnu avait 15 ans (on est bien avancés !)
• Incident déclencheur : une rencontre ?
• Objectif principal : ?
• Obstacle : ?

Verdict : Un résumé garanti sans spoiler ! On ne sait pas où ça se passe, ni qui est le personnage, ni ce qu’il va avoir à vivre, ni pourquoi.

Exercice

  1. Lisez des résumés dans des fandoms que vous ne connaissez pas et essayez de repérer ce qui manque parmi les informations minimales permettant de comprendre et se situer.
  2. Puis lisez des résumés dans des fandoms que vous connaissez, repérez-en les faiblesses et tâchez d’en écrire de meilleurs pour vous entraîner.
  3. Quand vous êtes au point, prenez vos propres résumés et améliorez-les !

Pour aller plus loin : tapez sur Google « pitch+roman » et épluchez les liens.

PS : ne croyez pas que mes résumés soient meilleurs. Les prochains, peut-être ! :sweat_smile: