Enola Holmes

Hello
le dernier film qui cartonne sur Netflix est un film adapté de la série littéraire jeunesse de Nancy Springer « Enola Holmes ».

Son héroïne (n’est pas du tout une Mary-sue), :smiley: c’est une jeune soeur de Sherlock et Mycroft dont aucun ne s’est jamais vraiment préoccupé, en la laissant à la garde de sa mère (étant donné la différence d’âge).

La petite fille est pleine d’intelligence et reçoit une éducation absolument pas orthodoxe. Et alors qu’elle vit parfaitement heureuse, un jour sa mère disparait complètement en ayant minutieusement préparé son coup… mais pas sans laisser d’indices !

La jeune fille de 16 ans (évidemment, il faut toujours avoir 16 ans pour intéresser…) :stuck_out_tongue_winking_eye: se met en quête pour la retrouver.

J’ai regardé ça ce WE.
A mon sens, et parce que je ne suis pas une acharnée (à part peut-être de Henri Cavill), j’ai trouvé ça tout mignon, parfaitement dans le ton d’aventures piquantes destinées aux jeunes. De l’action, un petit fond de critique sociale, des déductions (pas trop difficiles). Bref, un agréable divertissement.

Ce qui m’a plu, c’est la petite compétition (involontaire) entre elle et Sherlock. Etant donné qu’elle mène sa barque toute seule, elle a sa propre façon d’enquêter et elle obtient des résultat probants… par un tout autre moyen que ceux de son frère (pourtant également corrects).

Je n’ai pas aimé : Mycroft vraiment trop caricatural, mais passons.


Et tout à l’heure je tombe sur ce bijou de désespérance :

.
A savoir : Netflix assigné en justice pour avoir rendu le Sherlock d’Enola Holmes trop sympa.

C’est sûr que ce n’est pas un bloc de glace complètement sociopathe (de haut niveau) mais de là à dire qu’il est ouvertement amical, attentionné, et joyeux drille… Euh…

Pour ceux qui veulent lire cet article de bon sens, c’est là : Netflix Being Sued For Making Enola Holmes' Sherlock Too Emotional - We Got This Covered

Il rappelle que ce Sherlock (sans Watson) est plus jeune que celui qui a été popularisé plus âgé dans les ouvrages de AC Doyle, et surtout que tout ce qui est avant 1923 est du domaine public…
(comprendre que les « ayant-droits » sont vraiment rigides)…
(mais qu’ils n’ont pas bronché devant la petite saga ?)

9 « J'aime »

En tant que fan de Sherlock Holmes devant l’Eternel, j’ai laissé échapper un « uuuuuuuuuuuuurgh » audible en voyant la bande-annonce l’autre jour. Rien que le pitch « hi hi kikoo je suis la soeur de Sherlock et je suis trop méga forte moi aussi », c’est pas franchement engageant quand on ne fait pas partie du public cible. J’irai sans doute jeter un coup d’oeil pour me faire une vraie idée, on ne sait jamais…

1 « J'aime »

J’étais déjà au courant de ce désaccord entre les ayant-droits de Conan Doyle et Netflix (un ami geek guette pour moi toutes les nouvelles concernant certains fandoms…) et ça m’avait déjà beaucoup surprise. Enola Holmes est une bonne série de romans pour enfants / ados (en tout cas, j’ai apprécié), mais elle existe depuis un certain temps et Sherlock n’y est en effet pas le sociopathe que d’autres adaptations ont choisi de montrer. Pourquoi ne pas avoir alors poursuivi l’auteure en justice… ? J’imagine que demander des sous à Netflix s’avère nettement plus lucratif… :roll_eyes:

1 « J'aime »

Je me souviens avoir lu les livres quand j’étais au collège et d’avoir été scandalisé dans la manière dont Sherlock Holmes avait été traité. De par ce souvenir, j’ai eu une grosse réticence à regarder le film, que j’ai finalement vu !

Alors, est ce que j’ai aimé ? Non. Est ce que j’ai aimé Cavill en Sherlock Holmes. Totalement.

Je vais dire quelques brèves mots sur Enola Holmes, je ne l’ai pas du tout apprécié. Elle casse le 4ème mur, ce qui me rendait un peu…agacée…Si on oublie la caméra, elle est schizo ? xD Voilà. Fin.

Maintenant en tant que fan de Sherlock Holmes, j’ai adoré ce Holmes dépeint par Cavill, touchant, émotive, inquiet pour sa petite sœur, en fait, je trouve que parce qu’il nous montre un Holmes inhabituellement sentimentale que j’ai adoré. xD Mais il garde tout de même les cotés « sociopathes » du personnage de Doyle, tout en ayant des émotions.
Par contre, j’ai détesté Mycroft, je suis désolé, mais dans ce film, c’est un hystérique et j’ai beaucoup de mal à l’imaginer ainsi.

En résumé, pour moi et moi seul, j’ai retenu que Sherlock Cavill. xD

4 « J'aime »

Hello
Je ne suis pas du tout d’accord avec l’emploi du terme « émotif » pour décrire le Sherlock incarné par Henri Cavill ! :smiley:

Ce n’est pas du pinaillage : émotif se dit d’une personne qui montre vite des émotions et surtout se laisse – trop – emporter par elles, en ayant des réactions fortes sous leur pression intérieure difficilement contrôlable…
Un émotif pleure, se met en colère au quart de tour.

Et je n’ai vraiment pas vu ça dans le personnage.
Et s’ils l’avaient dépeint de la sorte, j’aurais hurlé avec les loups…

Sherlock est montré comme un homme retenu qui ne fait pas étalage de ce qu’il ressent. Bien qu’il soit taciturne, le peu de mots qu’il emploie est dosé et juste.
Il n’est pas indifférent, perdu dans son monde, obnubilé par ses enquêtes, mais on ressent à son œil brillant et à un air un peu plus « vivant » qu’il ne cherche que des occasions de mettre son esprit à l’épreuve, avec un enthousiasme… Très contenu.

Je suis pleinement d’accord avec « touchant » par contre. A mon sens, il l’est parce qu’il nous permet de deviner ce qu’il ressent (car il ressent, et c’est peut être ici que réside le blasphème).
Le spectateur est conscient qu’il éprouve de la culpabilité légère et de l’embarras pas appuyé, de la curiosité inavouée, que sa soeur l’intéresse parce qu’il kiffe l’intelligence en action, et qu’il en est fier.

Il manipule le langage efficacement, peut sourire ou se composer un visage un poil plus avenant ou plus aimable, ne contre pas son frère brutalement (et pourtant il le mériterait ici).

Il maîtrise ses émotions. Elles sont décelables à ce qu’il fait.
L’air de rien, il vient voir sa soeur perchée à bouder, en colère et inquiète, parce qu’il suppose correctement qu’elle est bouleversée.
Le truc c’est ça, on ne peut pas analyser correctement le comportement des gens si on ne sait pas quelles émotions tirent leurs ficelles, les meuvent et les animent.
Il aime déduire, on le voit, mais ne semble pas se cantonner aux échantillons prélevés. Il peut étendre son champ d’investigation… si on a réussi à l’intéresser assez. Et ça, pas gagné d’avance…

:slight_smile:

Je ne défends pas du tout l’interprétation de mon Cavill là, si ?

PS : toujours pour des questions de définition de vocabulaire, je réfute aussi « sentimental » :smiley:

4 « J'aime »

Bon, j’ai regardé (c’était prévu depuis quelques mois, je m’étais dit que ça avait l’air plutôt chouette) et … je me suis endormie :sob: D’accord, c’était juste après manger, la digestion tout ça :laughing:

Après ma sieste, j’ai repris là où je m’étais endormie et donc au lieu de 2h ça m’a pris 3h pour regarder le film en entier … Déjà, je trouve que 2 heures, en général, pour un film, ça commence à faire long et qu’il faut vraiment que ça en vaille la peine pour que je le regarde avec attention. J’ai fait des gros efforts, mais … il n’y a aucun suspense, rien de particulier (et ouf, moi qui attendais de le voir avec snake, j’ai bien fait de ne pas l’attendre, il m’aurait fait les gros yeux en me demandant « c’est quoi ce film là ?! »).

Il faut savoir que je n’ai rien lu de ce sujet avant de regarder le film, donc quand j’ai lu vos réactions juste après, ça m’a rassurée (ouf je ne suis pas la seule à avoir trouvé certains trucs qui coincent). :smiley:

Genre le coup de briser le quatrième mur qui ne valait pas la peine. les regards en coin, et tout le tralala d’Enola, aucun intérêt. Et ses derniers mots, dont le « Comment conclure ? », ben moi je me suis posé la même question, comment finir une histoire avec un tel scénario ?

Tout pareil. J’ai trouvé le personnage de Mycroft très caricaturé.

Alors je deviens peut-être une vieille réac’, mais je pense que les plus jeunes apprécieront plus le film que moi.

3 « J'aime »

Mais c’est tellement ça xD (enfin pour mon cas, les autres je sais pas :joy: :joy: :joy: :joy:)

4 « J'aime »