[Good Omens] fanfiction "Tombé des nues"

Euh… J’ai une nouvelle fanfic Good Omens:sweat_smile: Je sais, je sais, je n’ai pas fini « We will rock you », mais celle-ci me motive davantage en ce moment. J’avais envie de parler un peu 1) du statut d’Aziraphale dans la hiérarchie angélique, 2) du statut de Crowley dans la hiérarchie démonique et 3) de leur passé commun.

Comme d’habitude, je remercie mon conjoint pour le titre, que je n’aurais certainement pas trouvé seule. (Je suis désolée @bucky1984, il ressemble beaucoup au tien… mais c’est tout à fait involontaire ! J’ai choisi ce titre en juillet, quand j’ai commencé à écrire.) Pour les titres des chapitres, j’ai laissé tomber les chansons de Queen (l’histoire se passe en 1770, c’est un peu trop tôt) et j’ai plutôt choisi des locutions latines… je trouvais ça approprié. Le premier chapitre devait normalement se suffire à lui-même, mais ensuite j’ai eu envie de parler de la tour de Babel et j’ai eu d’autres idées de flash-back, alors j’ai continué. Voici donc « Tombé des nues » et le premier chapitre de cette fanfic, Mutatis mutandis.

Petit teaser pour (peut-être) donner envie : Aziraphale envoya le message deux jours après l’inspection. Il lui avait bien fallu quarante-huit heures pour le tourner et le retourner dans tous les sens dans l’espoir de trouver une façon polie de signifier à Crowley qu’ils ne devaient plus jamais se parler, ni se voir, ni se croiser, ni avoir aucun contact d’aucune sorte. Et comme, pour finir, aucune formulation ne lui avait semblé satisfaisante, il s’était contenté d’un mot laconique le priant de ne plus jamais chercher à le contacter.

Vous commencez à me connaître, pas de slash, même pas de relation amoureuse entre les personnages (je sais que c’est canon, mais on est en 1770, c’est un peu tôt), mais une ambiguïté certaine et un certain malaise d’un côté comme de l’autre à l’idée que notre ange et notre démon préférés se sont… rapprochés au cours des derniers millénaires.

Je voulais profiter de ce sujet pour remercier tout le monde sur ce site. Il y a fort à parier que, sans vous, je n’aurais pas continué à écrire. Cela fait trois ans que l’inspiration s’est fait la malle, que je me débats, que j’essaye mais sans conviction, bref que j’ai beaucoup de mal à ma motiver. Je suis pourtant restée ici, j’ai lu des fanfics, j’ai (plus ou moins) participé à des conversations sur l’écriture, j’ai maintenu des liens avec plusieurs personnes ici, je me suis lancée dans les audiofics… et je crois que c’est ce qui m’a permis de maintenir un degré minimal d’écriture, et qui me permet maintenant de repartir avec de nouvelles idées et une tonalité un peu différente. Donc, un grand merci à vous tou(te)s qui faites vivre ce site !

4 « J'aime »

Quel plaisir de te voir commencer une nouvelle fanfiction ! Peu importe que l’autre ne soit pas encore terminée ; quand l’inspiration toque à sa porte, il faut lui ouvrir, c’est impératif. Je mets ce premier chapitre dans ma liste de lecture et j’arrive bientôt dans tes commentaires !

Même si j’aime les slashs, les relations ambiguës comme la leur et comme ce que tu écris me plaîsent énormément ! Et ton teaser a fait son taf : je suis teasée, je veux lire, je lirai donc.

4 « J'aime »

En tant que spécialiste de la chute, évoluant dans ce champ lexical depuis bientôt trois mois, je ne peux qu’approuver ce titre :rofl::rofl::rofl:.
Bon, j’avais déjà eu l’avant première de ton teaser donc tu sais bien que je vais te lire dès que possible :stuck_out_tongue_winking_eye::smiley::heart_eyes: et encore bravo pour cette spectaculaire remise en selle sur le cheval de la fanfic :clap::joy: (compte sur nous pour continuer à te booster :heartpulse:)

Tumblr_l_169650005461091

3 « J'aime »

Ahahah tu as trouvé le meilleur gif possible !

3 « J'aime »

Merci beaucoup de le comprendre ! Ca ne veut pas dire que je ne terminerai pas « We will rock you », hein. Juste que, pour l’instant, je suis plutôt sur cette histoire-ci…

J’ai la chanson d’Higelin en tête depuis que je planche sur cette fic (et encore plus en voyant le titre de la tienne), j’en peux plus. :sweat_smile:

Merci !!! Ca me fait vraiment super plaisir. :smiling_face:

J’en suis à la moitié du chapitre 2, qui traitera de la tour de Babel. Je sais que je voudrais aussi évoquer les noces de Cana, Attila, la dame à la licorne et la tapisserie de l’Apocalypse (à voir absolument si vous allez à Angers, c’est une merveille absolue), l’inquisition, l’imprimerie, les trois mousquetaires (ce serait un crossover épique, vous ne trouvez pas ? :innocent:) et Mozart. Je ne sais pas si je vais réussir à trouver matière pour un chapitre pour chacun de ces éléments, mais j’ai quelques idées…

Bref, merci pour tout !!!

4 « J'aime »

Aaah je fais une allusion aux Mousquetaires dans mon prochain chapitre alors ce serait vraiment génial d’avoir l’histoire :rofl::heart_eyes:

Je vous avais dit que vous me remercieriez plus tard :grin::rofl:

2 « J'aime »

Mais nooooonnnn !!! :star_struck: Je veux savoir !

« Remercier » est un grand mot… :innocent:

2 « J'aime »

C’est juste une phrase :wink:, je te l’envoie en MP si tu veux.

Maudire, si tu préfères :rofl:

2 « J'aime »

Je mets dans ma liste à lire aussi :heart: Et merci à toi pour tout ce que tu qpportes ici @Alresha :smiling_face_with_three_hearts:

3 « J'aime »

Bon, ben j’ai du mal à y croire moi-même :sweat_smile:, mais voici un nouveau chapitre… Il s’intitule Eritis sicut dii et il traite essentiellement de la tour de Babel et de la dispersion des hommes suite à un châtiment divin : différentes langues apparaissent, empêchant les humains de se comprendre et entraînant leur dispersion sur toute la surface de la Terre.

Petit teaser comme d’hab :
– Ou alors, on ne tue personne !
Crawley ferma les yeux de dépit. Il ne voulait pas voir la curée. Mais comme le silence s’éternisait, il les rouvrit pour constater que Michaël et Omaël fixaient Aziraphale avec une expression proche de l’horreur.
– J’ai une idée ! enchaîna l’ange, qui ne semblait pas s’apercevoir des marches qu’il dégringolait vertigineusement dans l’esprit de ses congénères et dans l’escalier de la hiérarchie divine. Et si on les empêchait de se comprendre ? Ils ne pourraient plus bâtir leur tour, chacun repartirait chez soi et tout le monde serait content. Non ?

3 « J'aime »