Homme lisant et écrivant du m/m

Bonjour,
Je poste mes questions, ne sachant pas si c’est à la bonne place ici.

Que pensez-vous des hommes, qui ne se déclarent pas gay, mais qui aiment lire et écrire de la romance et fanfic m/m ?
Pour ma part, je me définis comme hétérocurieux, ayant certains fantasmes homos, et qui se passionne pour le wolfstar (Remus/Sirius) de chez Harry Potter.

Est-ce qu’il y a d’autres mecs comme moi dans ce cas, pour savoir si je suis une perle rare.

Merci pour vos retours

9 « J'aime »

Je ne sais pas, je ne suis pas un mec alors je ne saurais répondre à ta question avec des impressions personnelles :grinning:

Cependant, je pense qu’il y a de grosses différences entre ce qu’on aime lire, ce qu’on aime écrire et ce qu’on aime vivre.

Je ne sais pas si ca aide ta réflexion cela dit :nerd_face:

11 « J'aime »

Je dirais, qu’il faut de tout pour faire un monde. Sur Internet, nous sommes tous plus ou moins anonymes. Il est difficile de savoir avec certitude qui se cache derrière un pseudo.

Il semble que ce soient majoritairement les filles qui lisent et écrivent des histoires de yaoi. Cependant, cela importe peu tant que l’histoire est de qualité !

Une nouvelle fois, bienvenue.

Amicalement, Beauvais

11 « J'aime »

Je pense que c’est effectivement la bonne place ^^

Ta question me semble soulever plusieurs points, être plus complexe qu’elle n’en a l’air de prime abord, et finalement, révéler la part de complexité qui réside en chaque individu.

Tout d’abord, je suis entièrement d’accord avec Angel:

Et c’est valable pour tout. Par exemple, la violence m’horripile au plus haut point en société, par contre j’adore les sports de combat, et je peux être pris d’une vraie soif de sang pendant que je lis ou que je visionne un film.

Sur les aspects romantico-sexuels de ta question, en tant qu’homme hétéro, qui n’a jamais éprouvé d’attirance romantique ou sexuel pour d’autres hommes (ce qui ne m’empêche pas de trouver certains hommes très beaux), je reconnais que je m’identifie plus aux romances hétéros. Néanmoins, si j’ai développé de l’affection pour un personnage, et que ce personnage tombe amoureux d’un autre personnage du même sexe, et qu’il a besoin de vivre cet amour pour être heureux, je vais être à fond derrière lui comme je le serais pour un perso hétéro. De ce point de vue-là, je ne vois pas trop de différences en fait. Dans le cas de scènes de sexe par contre, les rapports homosexuels ne suscitant pas de fantasmes chez moi, je vais la percevoir comme une description neutre. Ca ne me gêne pas non plus, ça me laisse juste de marbre, comme peuvent le faire certaines pratiques hétéros qui ne me touchent pas.

Ben, du coup, rien de spécial, chacun fait ce qu’il veut. On est tous différent, et si ça te fait kiffer, ben c’est cool, fais-toi plaisir :+1:

10 « J'aime »

Euh…
J’imagine que j’en pense la même chose que des femmes lisant et écrivant des yuris ?

J’enfonce des portes ouvertes mais on ne va pas aller lire des trucs qui nous déplaisent. Non ?
Quand on choisit un genre pour lire ou écrire, c’est parce qu’on y trouve quelque chose qui y retient, qui parle à un certain niveau.
Quelque chose à exprimer aussi.
Que ce soit cathartique ou pour s’amuser.

10 « J'aime »

Positivement c’est une journée des découvertes pour moi, j’étais obligée de me tourner vers mon ami Google, pour savoir ce qu’est Yuris :slight_smile:

Bien sûr, je suis tout à fait d’accord avec l’idée que lorsque l’on lit ou écrit dans un certain genre, on en retire quelque chose, d’une manière ou d’une autre.

6 « J'aime »

J’en pense, mais peut-être à tort (je suis une femme, donc incapable de me mettre dans la tête d’un homme), que c’est un signe d’ouverture d’esprit, de bonne estime de soi et de confiance intérieures pour un homme que de lire et d’écrire du M/M, qu’il soit gay, bi ou hétéro (ou ce que vous voulez d’autre, je suis perdue moi dans les 10 000 orientations qui existent selon certains aujourd’hui…) parce que, dans le contexte d’une société patriarcale ayant poussé ces messieurs à réprimer les parties réputées les plus vulnérables d’eux-mêmes, ça ne peut à mon sens qu’apporter du positif, et pour la personne elle-même (c’est aussi une découverte de soi, avec peut-être un changement ou un élargissement de son orientation ou préférences sexuelles à la clé ?), et pour ses lecteurs. Car le M/M est la plupart du temps écrit par des femmes et à cause de cela, c’est souvent mal écrit : méconnaissance de la psychologie masculine, scènes de sexe clichés, 100 fois vues et revues d’une fic à l’autre, et fondées sur une certaine forme de soumission et de violence… Encore une fois, difficile, quand on est une femme, de se mettre à la place d’un homme, et inversement. Mais certaines femmes, quand elles écrivent du yaoi, ne s’embarrassent pas de nuance ni de vraisemblance. Or se renseigner, faire des recherches rigoureuses pour coller à la réalité de son sujet, et restituer cela dans son texte de la façon la plus fidèle possible, c’est pourtant le travail de l’écrivain, qui est un caméléon devant être capable de se glisser dans les esprits, les corps, les époques et les objets, aussi variés soient-ils. Aussi, que les hommes proposent leur vision du M/M, ça ne peut donc pas faire de mal. On a besoin de diversité et de gens qui savent plus ou moins de quoi ils parlent « de l’intérieur », puisque la vraisemblance en fiction, ça compte également.

Donc voilà, je n’en pense rien, sinon que c’est bien pour toutes ces raisons et que de toute façon, quand on est seul chez soi face à ses loisirs et ses passions (qui sont un moment de détente et de plaisir, mais aussi un vecteur d’exploration, de découverte et de validation de soi), l’avis des autres ne compte pas :wink: .

10 « J'aime »

Kof kof les préliminaires et le lubrifiant (le quoi ?) :rofl:.
J’arrive un peu tard et toutes les réflexions intelligentes ont déjà été dites :sweat_smile:

On n’a rien à en penser, on est en démocrafic ici (démocratie, fanfic… J’ai perdu personne ? :joy:).
Juste BIENVENUE et éclate-toi :smiling_face_with_three_hearts:

12 « J'aime »

Oui, c’était à ça que je pensais justement en écrivant mon post. :rofl:

6 « J'aime »

Pourtant je n’ai jamais eu d’expérience avec un autre homme jusqu’à présent, donc je m’exprime surtout à travers de mes fantasmes

4 « J'aime »

Oui bien sûr, mais ce que je voulais dire avant tout en écrivant cela, c’est qu’un homme qui écrit du M/M, même s’il n’a jamais eu d’expérience homosexuelle, a un appui considérable pour écrire des personnages masculins, du fait qu’il est de sexe masculin lui-même. Et inversement pour les femmes. Ça peut être compliqué pour un écrivain de se mettre dans la peau d’un perso sexe opposé surtout s’il est justement question d’amour et de sexe. Je ne sais pas si je suis très claire cela dit (il est tard, j’ai une excuse si besoin :sleeping: ).

7 « J'aime »

Hop, je tire une chaise et m’assoie.

Étrangement je ne cours pas après ces histoires là, mais je lis régulièrement les fic’ de Bucky et c’est complètement son fond de commerce (avec pignon sur rue).

A l’origine ce n’est pas du tout le genre de récit que je recherche, et je ne le recherche toujours pas :sweat_smile: (pas particulièrement).

Bucky m’a invité à la lire, et ça m’a amusé (dans un premier temps) de voir un ship que j’aurais considéré improbable auparavant. Mais le tendresse de l’auteure donne une vraie cohérence à la démarche.
Donc je prends systématiquement beaucoup de plaisir à lire les romances gay de @bucky1984 parce que, homme ou femme, une jolie romance reste une jolie romance.

Bon, j’avoue des que ça devient physique, graphique, j’ai parfois les yeux qui saignent :sweat_smile: mais ce n’est pas cher payer pour une belle histoire.

Dans mon cas, j’en lis régulièrement, mais bien souvent je reste chez le même auteur parce que sa sensibilité me parle :smiling_face:

Grosso modo, je résume, une bonne histoire ne doit pas se résumer à ça, et si le reste est bien écrit, ça ne pose pas de problème au final :+1:

Édit: houps, je n’ai pas précisé derrière ce pseudo je suis un homme (un vrai, un viril tout ça tout ça). Il m’arrive même d’écrire du :underage: a l’occasion, mais jamais de M/M :person_shrugging:

11 « J'aime »