Honiric Averell, mais qui est-il ?


#1

C’est moi…
Et pour vous, un grand bonjour !
J’ai fait un brouillon de présentation, huit pages ! Mais c’est un peu long pour pas grand chose d’intéressant…
C’est bien la preuve que pour écrire, il suffit de commencer.
Bon alors, quoi dire ? Ou plutôt, comment le dire ?
En fait, ça fait bien 40mn maintenant que j’essaye en tapant directement ; sans grand succès…
Alors, tout simplement : j’ai un projet de fanfiction et quand ce sera terminé ou en cours de diffusion (on verra), vous comprendrez mieux quelles sont les influences que j’ai essayé de vous décrire sans y parvenir.
Ce que je peux dire, c’est que je n’écris pas de fanfiction habituellement. C’est juste un projet en passant…
Si vous avez des questions, vu que finalement je n’ai rien dit, n’hésitez pas, je répondrai avec plaisir !
Mais qui est Honiric Averell ?
Le sait-il seulement lui-même ?


#2

Hello et bienvenu sur le forum Honiric Averell !

Mhh. Bien des présentations se prennent les pieds dans le tapis de l’embrouillamini, à sa façon la tienne est un classique.

Je rappelle donc les questions de base qui noyautent la présentation : que fais tu là ? Pourquoi es-tu venu ne rien nous dire d’un projet qui ne semble pas mûr, sur des fandoms dont nous ne sauront rien ? :slight_smile:

La première qualité attendue d’un auteur c’est l’éloquence. Soit de très bien dire ce qu’il a à dire, en un mot comme en cent. En trois paragraphes comme en huit pages.

Penses-tu que, sous cet aspect, ta présentation soit de bon augure ?
Si la capacité à t’exprimer t’échappe dès l’introduction, et que ton propre aveu, tu ne sais pas quoi dire, comment comptes-tu espérer nous convaincre d’aller vers une fiction entière ? :smiley:

Sans doute je t’ai semblé dure, parce que tu n’as pas demandé l’indulgence souvent réclamée par les débutants, mais tu n’as pas dit que tu débutais dans l’écriture, juste que tu n’écrivais pas de fanfictions…

Qui ? Quoi ? Quand ? Comment ? Pourquoi ?
Voici les questions auxquelles doit répondre tout article visant à informer son lecteur. Tu as trébuché sur “qui” et as escamoté le reste :-)))

Essaie encore.


#3

Bon, alors :
Qui ?
Cela était contenu dans les pages de brouillons qui ont été écrites avant de poster. C’était d’ailleurs plutôt un “qui” au travers de mon parcours dans la littérature (en tant que lecteur), la musique, et ma bibliothèque. Mais, bien qu’ayant trouvé ça assez intéressant pour moi, j’ai pensé que ça l’était beaucoup moins pour autrui.
Notons que pour ce qui est de parler de soi, de se dévoiler, je suis clairement réticent !
Et encore plus sur internet…
Le top aurait été de m’inscrire sur le forum et de poster aussitôt un écrit. Rien de mieux comme présentation. Mais comme je l’ai précisé, je ne suis pas un fanfictionneur, la tentative que j’envisage ne sera (devrait être) qu’un one shot.
Par contre, j’aurais pu préciser une chose : si je me suis inscrit sur le forum, c’est que je suis totalement novice dans cette discipline. Je ne savais même pas ce que signifiait “fandom”…
Mon premier et seul contact avec cette activité s’était faite sur Miiverse (pour ceux qui connaissaient) où je voyais pas mal de jeunes s’adonner à ce type d’écriture. J’avais d’ailleurs eu une réaction positive ; on dit souvent des jeunes qu’ils ne lisent pas, ne savent plus écrire, ne s’intéressent qu’à leur image au travers des différents réseaux sociaux, et là, je voyais ces jeunes écrire, probablement lire, et partager des productions issues de leur imagination.
Mais voilà, c’en était resté là, et jusqu’au mois dernier je n’avais plus pensé à tout ça…
Mon inscription sur ce forum, donc, que je lisais déjà depuis quelques semaines, devait me permettre d’apprendre plus de chose sur la fanfiction et les fanfictionneurs.
Personnellement, je ne suis pas ce qu’on peut appeler un “fan”. Je traine derrière moi et depuis des années (je ne suis plus tout jeune) des univers et de rares personnages. Mais je ne peux pas dire que je sois un “fan”.
Je vois dans cette activité la possibilité de dépasser une pèriode improductive en ayant “juste” à faire l’animation de personnages existants dans un univers complet, cohérent, et surtout clef en main. Un peu comme dans les jeux de rôles finalement…
Si je n’ai pas évoqué l’univers et les personnages que je compte déployer dans ma fiction, c’est que j’ai pensé qu’il était mieux de tout découvrir avec le texte lui-même.
De plus, autant je n’aime pas parler de moi, autant je n’apprécie pas non plus de dévoiler les éléments d’un projet à venir. J’ai l’impression qu’il n’y a rien de mieux pour se planter et se décevoir, soi mais aussi les autres.
Cependant le projet est beaucoup plus mûr que ce que j’ai pu laisser croire en restant silencieux à son sujet.
Je suis en train de relire les textes qui me sont utiles à l’approfondissement d’intrigues et de caractères et de prendre des notes. Je relis aussi les œuvres “canoniques” afin d’en être bien imprégné et d’en utiliser au maximum les possibilités et ressources. J’écris les passages des scènes qui peuvent déjà l’être (mon écriture n’étant pas linéaire, chronologique ; ce qui me laisse penser que la diffusion ne se fera pas chapitre par chapitre mais d’un bloc, on verra). Et je peaufine l’intrigue et le voyage du héros dans son aventure.
Je suis donc très loin d"avoir terminé, je n’ai même pas grand chose, si ce n’est une idée bien établie du projet et quelques scènes de peu d’importance. En fait, j’ai un squelette, des viscères, du sang, différentes matières organiques et il va falloir que je donne vie à tout ça. La partie magique !
Comme cela semble d’usage, je vais stopper le mystère : le récit sera une aventure de Batman au sein de Gotham City avec quelques emprunts (à l’origine cela devait être plus, mais ça devenait compliqué et me dépassait un peu) au mythe lovecraftien de Chtulhu…
Batman a déjà croisé ces entités maléfiques du mythe de Chtulhu lors d’une aventure canonique qui se déroule en 1920, La Malédiction Qui S’Abattit Sur Gotham (titre très lovecraftien) ; rien d’original donc, ni dans le choix du personnage, ni dans le croisement des univers. Ce que je peux en dire c’est que Lovecraft a été ma première grande passion littéraire alors que je rentrais au collège et que je suis de près le Chevalier Noir, en particulier depuis que, toujours collégien, j’ai été voir au cinéma le Batman de Tim Burton avec Michael Keaton, Jack Nicholson, Kim Basinger…
Ce qui vous donne une petite idée de mon âge !
Pour ce qui est de vous convaincre de lire ma fiction, je n’ai pas le talent d’un commercial. Mais d’ici qu’elle soit prête à être lue, je penserai à une campagne publicitaire qui encouragera les habitants du forum à venir la dévorer !
Bon, pour terminer, je te remercie de la relance, cela m’a permis de donner plus d’informations que je n’en ai donné dans mon premier post ; si tu en veux plus, tu peux remettre une pièce dans le juke-box ! En espérant que le disque ne soit pas rayé et que je n’embête personne à faire trop long…
À bientôt !
Ah, au fait, je connais Ulysse 31 moi aussi, et moi aussi je trouvais ça bien court quand mes parents me laissaient regarder la télé. Je crois que sur la même tranche horaire, ils avaient mis Jayce et les Conquérants de la Lumière qui combattaient les monstroplantes. J’aimais bien les monstroplantes…


#4

:smiley: Jayce et les conquérants de la lumière ? Mhh oui je devine ta tranche d’âge ! :-))))

Sinon bah voilà, on sait au moins que t’es vieux, fan de Batman et que tu te comportes comme tous ceux qui viennent à cette activité à un âge plus avancé que 13 ans… Très sérieusement quand il s’agit de soumettre ton premier essai, avec le trac.

Je suis plus fan des Batman de Nolan mais, j’irai quand même jeter un oeil quand le latex noir sera de sortie !

Bonne suite à ton projet !


#5

Oh, je dis pas que je préfère ceux de Burton (dont je ne suis pas spécialement fan par ailleurs) même si j’apprécie ses références à l’expressionnisme allemand que j’adore ! Surtout dans Le Défi avec M. Cobblepot/Pingouin et Mlle Kyles/Catwoman…
Et les films de Nolan ont un peu été la divine surprise après la pèriode Schumacher. Même si à l’origine il était question de Aronofsky (Pi, Requiem for a Dream, Black Swan, …) et que j’aurais été très curieux de voir ça !
2021, Matt Reeves aux commandes. Je le connais peu ; vaguement pour la Planète des Singes (mais j’aurais toujours une préférence pour l’ancienne version) et pour Cloverfield qui ne m’a pas laissé un grand souvenir, voir pas de souvenir tout court. Je doute que ça vaille Nolan…
En tous les cas, merci pour ton accueil !


#6

Bienvenue Averell !

C’est une présentation bien longue et énigmatique que tu nous ponds là. Cependant, j’en sais suffisamment sur toit avec ton deuxième message (pas besoin de ton adresse ou de ton signe astrologique), et tu as piqué ma curiosité avec ton projet sur Batman. Bon, j’ai vingts balais, donc le Batma de Tim Burton, c’est un peu une blague récurrente pour moi comparé à celui de Nolan (je pense que l’atmosphère et les costumes ont été de plus en plus ridiculisés et parodiés au fur et à mesure du temps de tel sorte que les films sont devenues comiques à se rappeler pour beaucoup maintenant), mais j’ai hâte de voir comment tu vas t’en sortir avec ce projet.

Tu as bien raison quand tu dis que tu as envie de ne pas trop t’avancer et dévoiler des éléments de ton O.S. Je déteste ça aussi, c’est comme une promesse implicite, un contrat que tu passes avec tes futurs lecteurs qui en attendent donc encore plus, et sont forcément plus déçus qu’ils n’auraient dû l’être.

Aussi curieux que cela puisse te paraître, j’ai le sentiment que c’est le cas de pas mal de gens sur les sites de fanfictions. En tout cas, je me retrouve un peu dans tes paroles, dans le sens où je ne suis pas fan des fandoms sur lesquels j’écris.
Par exemple, je suis un fan d’Harry Potter et Overwatch, One Piece… Pourtant, dans mon profil, aucune fanfictions sur ces fandoms. C’est parce que je les aime tellement et les considère si parfait que je trouve dur de réécrire quelque chose dessus. Généralement, je prends un fandom que j’aime bien et qui m’inspire pour mes défis ou mes idées d’histoires, comme si cabosser l’œuvre originale avec ma maladresse et mon inexpérience était moins grave que de le faire pour un Harry Potter. Je ne sais pas si je me fais comprendre… :thinking: .
Après, on est tous fan de quelque chose, il faut juste éviter de s’imager une adolescente qui se jette à terre en convulsant avec les yeux révulsés dès qu’elle voit Justin Bieber. On peut être un fan et être modéré.

Et puis… clap de fin ?
Je trouve qu’il n’y a rien de pire que de se brider dès le début. Qu’est-ce qui vous empêcherait de vous amuser, de trouver d’autres fandoms sur lesquels écrire ? Peut-être prendre-vous goût au jeu, il ne faut jamais dire jamais… ! Voir lire d’autres fanfiction sur Batman : il y a en a de très bonnes :smiley:

Bref je ne vous embête pas plus, et vous souhaite une nouvelle fois la bienvenue !


#7

Salut JoyBoy800 !

Pour commencer, pas d’inquiétude, tu ne m’embêtes pas du tout ! Et je te remercie, pour ton message d’accueil…

Évacuons la question du one-shot : je le pense ainsi, car écrire prends du temps et on ne peut rien faire d’une fanfiction. Il y a le plaisir de l’écrire (et en écrire est tout aussi honorable, à mon avis, qu’écrire autre chose, et notamment une fiction originale), de la partager et de la lire. Mais ! Une fanfiction n’appartient pas à son auteur et il est impossible de l’exploiter autrement qu’entre amis (au sens très large aujourd’hui grâce à internet).
Si l’on a l’espoir, même minime, de subsister (difficile d’espérer plus, mais pourquoi pas) avec son écriture, je crois que la fanfiction est soit une impasse remplie d’estomac vide, soit une salle des fêtes remplie d’amis qui s’amusent, partagent une passion mais travaillent par ailleurs pour gagner leurs vies…
D’un autre côté, tu as raison. Je me suis fixé une tentative, une expérience, pour autant rien ne dit que je ne récidiverai pas…
Enfin, restons humble, et on va déjà attendre et voir ce que donne le premier texte. Et comme tu le dis très bien, maintenant que j’ai ouvert ma bouche et passé ce contrat implicite avec le lecteur, je suis tenu de respecter mon engagement et de ne pas le décevoir. La pression commence…

Je comprends ce que tu dis sur Tim Burton et c’est aussi ce qui me dérange. Et qui fait que je ne l’aime pas trop comme réalisateur. Même si je trouve qu’il n’a pas trop abusé avec ses Batman. Alors, il y a quand même Bruce Wayne qui dort tête en pas, les pieds accrochés sur son perchoir de chauve-souris, son côté plus lunaire que sombre, mais le Joker et ses blagues restent quand même une réussite. La ville est pas si mal. Les thèmes, l’univers artistique (y a même une toile de Francis Bacon, une que j’aime beaucoup qui fait son apparition)… Et puis dis toi que ce qui vient avant, c’est la série avec Adam West ! PIF ! PAM ! POUM ! WAOU ! On part de loin. Les comics eux-mêmes, pour certains dans les plus vieux, ont cet aspect comique.
Mais bon, je partage cette préférence pour la sombritude Nolanienne et qui est aussi présente dans les comics plus récents. Le dessin animé était plutôt bien comme entre-deux, je ne sais pas ce que tu en penses ?

Je comprends ce que tu dis sur les fans et leurs choix d’écriture dans des domaines moins sacralisés pour et par eux et dans lesquels ils sentent plus autorisés à s’exprimer.
Dans mon cas, j’y ai réfléchi et je n’ai de toute façon pas trop le choix. Si je n’utilise pas l’univers du Chevalier Noir, il ne me reste pas grand chose…
Le mythe de Chtulhu, bien sûr. Astérix et Obélix, peut-être? Et pour le coup, ce serait original et intéressant. Une prochaine expérience ?
D’ailleurs, à l’exception de Harry Potter, je ne connais pas du tout ce dont tu parles : Overwatch, One Piece (seulement entendu le nom de ce dernier mais je ne sais même pas si c’est de l’animation, une B.D. ou autre chose)…

Quant à être fan modéré, c’est selon moi antinomique. Un fan est un fanatique, et vraiment, je ne le suis pas. Trop éclectique pour ça…
À la limite, je suis un fan à court terme. Un concentré de passion et je passe à autre chose !

Tu as 20 ans, c’est jeune ! Déjà qu’avoir travaillé avec des gens nés après la chute du mur de Berlin me faisait une étrange impression…
Souvent les gens plus âgés ne communiquent pas avec les plus jeunes, ou alors de façon verticale, comme un parent ou une personne qui sait et à qui on ne peut rien apprendre. Je trouve ça dommage. Et même assez nul ! Quand j’étais à la place du jeune, détestais ça.
J’aimais beaucoup Miiverse pour cette raison ; j’y côtoyais des gens de mon âge mais surtout beaucoup de jeunes. Rien de mieux pour être un vieu c** que de ne rester qu’avec des gens du même âge et qui nous ressemblent. J’espère que ça apporte autant aux plus jeunes d’ être en contact avec des plus vieux…

Bref, j’ai fait le tour et je vais ranger le clavier !

Merci encore, et à bientôt !