RECO : Star Trek

Bonjour à tous,

On va continuer gentiment… Parmi les textes que j’avais marqués en favori (oui on peut faire ça sur le site !), j’ai retrouvé celui-là.

:computer_mouse: Les aventures de Tribble #5765

Auteur : Jainas
Genre : Continuation - Humour
Rating : G
État : One-shot

Personnages : Kirk, McCoy, Spock, le tribule
Continuité : post Star Trek (Into Darkness)
Connaissance du fandom : oui
.

Introduction de l’auteur : « Caresser le tribble pour le faire ronronner dans un objectif thérapeutique est un acte d’une logique incontestable, Capitaine. »
(Ou : comment Tribble #5765 devint le tribble le plus célèbre de la galaxie.)

.

Pourquoi lire cette fic ?
Parce qu’elle est assez mignonne, plutôt bien vue, respecte le canon du film – et sans même trop le savoir, respecte aussi un peu du canon de Star Trek TOS.
Car si les gens ne retiennent qu’une seule chose de TOS, il y a des chances que ce soit l’épisode… des Tribules, alors qu’il est pas représentatif du tout. C’est un « crackzode ».

Il faut lire pour McCoy (toujours aussi bougon) qui peste qu’il est « docteur, pas la SPA » ou « pas agent de sécurité ».
Pour Kirk qui a 10 ans de moins dans ce Reboot est qui est tout aussi peu discipliné.
Et bien sûr pour les pensées fascinantes du Tribule dès que l’on a un POV qui le concerne.

Parce qu’il n’y a pas trop de fautes !
(Enfin trois quatre, comme des majuscules à l’adjectif Klingon, et pas de majuscule aux vulcains, une superbe faute d’accord sur un verbe au singulier alors que le sujet est un pluriel…).
C’est irritant mais finalement moins que…

… Attention bémol de la pinailleuse en approche… :smiley:

… Par contre, si vous voulez une raison de ne pas la lire : votre molette de souris est cassée ? Fuyez pauvres fous !
Il faut scroller et scroller interminablement car il y a des ESPACES COMME ÇA entre chaque paragraphe, chaque dialogue…

Pour mon propre confort et éviter d’oublier l’histoire entre les canyons, j’ai tout remis dans un fichier Word…

Et cela fait, ô bonheur de lire cette « ficlet de 8 pages » qu’on ne voit pas passer et où l’on finit avec un petit sourire aux lèvres.

Lu et approuvé.

2 J'aimes