[REVIEW] fic "Le prince sous la montagne" (Le Hobbit)

par Myfanwi

Publié le : 11/09/2020

Review de la fic Le prince sous la montagne

Auteur : @harleyawarren
Fandom : Le Hobbit
Rating : T
Nombre de mots : 5125
Résumé : Sur la plaine jonchée de cadavres, un semi-homme marche vers la montagne. Dans une poche, l’anneau unique. Dans l’autre, l’Arkenstone.

Style/orthographe : 9/10
Histoire/personnages : 8/10
Note globale : 9/10

Coucou Harley !
Quel doux hasard que tu deviennes la première cible de ma review. C’est assez drôle parce que j’ai déjà lu quelques uns de tes textes auparavant, et je n’avais jamais remarqué que tu avais touché au Hobbit.
J’espère que cette review te plaira et t’aidera à retravailler quelques petits points sur ton histoire ! Bonne lecture !

I. La forme

  • Orthographe, grammaire et conjugaison

A ce niveau-là, et ça ne m’étonne pas te connaissant, aucun problème particulier. Tout, aussi bien l’orthographe, la grammaire ou la conjugaison, est parfaitement maîtrisé et très bien travaillé. Je n’ai repéré aucune coquille, les accords sont maîtrisés et même la concordance des temps est respectée. C’est de l’excellent travail.

  • Syntaxe et construction des phrases

Dans l’ensemble, c’est très, très bien. J’ai simplement repéré une petite coquille sur une phrase : “Le semi-homme tourna la tête vers le nain la même détresse, la même incompréhension de ce qu’il était advenu d’eux se lisait dans leurs yeux.” Ta phrase gagnerait à être soit coupée en deux, soit réarrangée avec d’autres signes de ponctuation pour la rendre plus correcte.
J’ai aussi repéré quelques phrases assez longues qui perdaient un peu en sens et qui auraient gagné à être un peu raccourcies pour être plus lisibles. Mais vraiment rien de problématique, je suis vraiment en train de chipoter parce qu’il faut bien trouver quelque chose à redire.

  • Stylistique, richesse du vocabulaire & symboliques

J’ai beaucoup aimé le travail du style dans ton histoire. Tu maîtrises très bien l’écriture, avec un vocabulaire riche et soigné, très adapté au monde de Tolkien. J’ai notamment apprécié le travail sur les dialogues. J’ai vu plusieurs fois que tu as vraiment essayé de donner une voix à chaque personnage avec ses tics de langage. J’ai beaucoup aimé en particulier comment le style de dialogue de Bilbon a évolué entre la première et la deuxième partie. C’est très fin, mais c’est très, très bien trouvé.
Pour ce qui est de la stylistique, aucun problème, il y a beaucoup de métaphores et de jeu sur les sens, ce que j’ai trouvé vraiment très bien. Si je devais chipoter, tu pourrais encore parfois éliminer des verbes faibles pour augmenter l’impact de tes phrases sur le lecteur, comme ici : “Ses yeux, dont l’éclat gris faisait jadis penser au ciel neigeux du début de l’hiver, semblaient brûler d’un feu ardent”. Si tu retires le verbe “sembler” pour juste utiliser le verbe “brûler”, on comprend toujours que c’est une image, mais c’est beaucoup plus parlant parce que tu mets moins de distance avec ton lecteur.

II. Le fond

  • Respect de l’oeuvre originale

J’ai été un peu perdue dans la première partie de ton texte dans le placement de la ligne temporelle. Bien sûr, elle prend sens une fois que l’on comprend que Thorin a survécu, mais du coup, ça bloque un peu l’expérience de lecture de cette première partie. Peut-être que cela aurait gagné à être explicité un peu plus avant, lorsque tu poses le contexte de l’histoire au début de ton texte. Pas forcément dit de manière crue, mais des indices pour le montrer aurait davantage préparé le lecteur à l’idée que c’est normal, pour ne pas que ça apparaisse comme un choc lorsqu’il apparait.
Pour ce qui est du reste, j’ai beaucoup aimé le rappel au Seigneur des Anneaux, et du coup comment les personnages ont évolué sans avoir l’anneau jusqu’à présent. Cela pose néanmoins des questions quand à l’évolution des personnages qui ne trouvent pas leurs réponses ici. Qu’en est-il de Frodon ? Il est brièvement mentionné, mais au final, il reste très discret alors qu’il est indirectement un des enjeux de l’intrigue.
Mis à part ça, tout ce qui est autres personnages et contexte géo-politique est parfaitement maîtrisé et donne quelques indications supplémentaires sur où se situe l’intrigue, malgré les différences qui peuvent exister ici et là, encore une fois.

  • Cohérence & vraisemblance de l’histoire

Il y a quelques petites choses à dire sur ce point. Je pense honnêtement que la première partie de ton histoire aurait gagné à être incluse plus loin dans l’histoire. Elle ne sert au final que de contexte qui pourrait être facilement transposé dans la deuxième partie, soit comme un flashback, soit carrément dans les dialogues. Le principal problème que j’ai avec cette première partie c’est qu’elle donne trop d’indications sur le développement de Thorin et Bilbon, ce qui “gâche” l’effet de surprise de la deuxième partie de l’histoire lorsqu’on les retrouve. Il y a pas mal d’éléments un peu superflu de plus dans cette partie, comme les premiers paragraphes qui répètent tous en soi la même chose : Bilbon marche dans le champ de cadavres. Ce point participe grandement à ce blocage que je mentionnais plus haut. Comme tu appuies énormément sur la mort, on pense davantage à “tout le monde est mort”. Même si ça peut faire un joli message sur comment, effectivement, quelque part, Bilbon et Thorin sont “morts” intérieurement, ou endormis plus précisément, ça empêche de voir le vrai but de ce passage, à savoir la discussion entre Thorin et Bilbon qui arrive pour moi trop tardivement.
Mis à part ce passage, toute la deuxième partie est excellente, que ce soit dans le but de l’histoire, qui se dévoile, puis sur le passage où Gandalf visite la montagne qui est vraiment incroyable, avec plein de petites références au passage du temps, à la folie et à cet léthargie générale que l’on retrouve chez les personnages et qui sort de l’obscurité lorsque Gandalf présente le gland. C’est clairement le gros point fort de ton texte, et le passage de la première scène aurait pu aisément être placé lors des retrouvailles de Gandalf et Bilbon, par exemple, ce qui aurait encore plus choquer le lecteur en découvrant à quoi en était désormais réduit Thorin.
Sinon, un dernier petit point sur le résumé, qui pour moi, ne rend vraiment pas honneur à ton texte. Il gagnerait vraiment à être plus précis et davantage s’appuyer sur la deuxième partie que la première pour attirer ton lecteur.
Dans tous les cas, ton texte s’inclue très bien dans le monde du Seigneur des Anneaux.

  • Originalité du scénario & messages du texte

Si le temps qui passe est une thématique qu’on retrouve souvent chez Tolkien et chez plusieurs personnages, l’interprétation par ce qu’il reste d’Erebor est une très bonne entrée en matière. Traiter le Hobbit par la sorte de “bad ending” qui a failli se produire est un très, très bonne idée qui permet d’appréhender l’univers et les personnages d’un oeil plus sombre, bien que le message principal du texte reste l’espoir. La dernière partie du texte et sa fin ouverte sont incroyables au niveau de leur symbolique très forte, qui est au final le message entier de l’univers : peut-il y avoir de l’espoir lorsque l’on est perdu dans le noir ? Je regrette simplement que Bilbon en soit venu à accepter la proposition de Thorin, puisque c’est un personnage pour qui la guerre est abjecte et profondément rebutante. Le côté traumatisme est très évasé dans ton texte, même si, quelque part, ça montre bien l’impact qu’a l’anneau sur lui. Ce bridage des sentiments est très réussi dans la deuxième partie, mais aurait gagné encore une fois à être renforcé dans la première.
Pour ce qui est de l’inclusion dans le fandom, ton one shot est très original et prend totalement les idées à revers, contrairement à ce que l’on trouve la plupart du temps. Cela donne un angle de traitement avec une grande prise de recul sur tout le côté émotionnel de l’univers, et j’ai beaucoup aimé ta prise de position pour des personnages certes plus sombres et perdus, mais pas insauvables.

  • Traitement des personnages

Si l’on se penche uniquement sur le traitement des personnages maintenant, dans l’ensemble, c’est extrêmement bien géré. On sent que tu as l’expérience des personnages complexes et à plusieurs couches. Je ne m’attarderais pas trop sur Thorin et Bilbon, que j’ai déjà traité plus haut et dont les messages se complètent toujours. Le petit flou qui flotte sur leur relation est également appréciable et laisse une ouverture pour le lecteur qui choisit par lui même ce qu’il pense être la bonne vision des choses.
Pour ce qui est des autres personnages, leur position reste un peu floue pour moi. Certes, ils sont là en tant qu’anecdotes, mais ils ont quand même plusieurs répliques, ce qui en fait des personnages importants. Je ne comprend pas trop pourquoi les Hobbits sont déjà là, puisque c’est finalement l’anneau qui les a poussé hors de chez eux. Je regrette aussi de ne pas avoir plus d’explication pour ce qu’il en est de Frodon.
En revanche, pour le cas de Gandalf, j’ai trouvé le traitement du personnage très réussi. Il garde sa part de mystère et de “voyant”, en témoigne la fin du texte, tout en gardant un oeil critique et moralisateur. Il manque un peu de convictions et reste témoin silencieux, avant d’intervenir à la fin dans un grand “bang”, comme toujours, ce qui fait le charme du personnage et que l’on retrouve très bien ici.

III. Appréciation générale & bilan

  • Appréciation personnelle de l’histoire

Outre la première partie, qui, tu l’auras compris, m’a un peu dérangée, j’ai passé un excellent moment de lecture sur ton texte. J’ai un grand attrait pour tout ce qui est histoire un peu sombre et j’ai été pleinement servie ici. J’ai trouvé l’idée de base plutôt bonne, même si sa mise en place est un peu chaotique. Je pense que tu aurais grandement gagné à te focaliser entièrement sur les personnages plutôt que sur le contexte qui apparaît en trop, dans les deux parties.
J’ai vraiment beaucoup aimé le traitement des personnages, et en particulier celui de Thorin et de Bilbon, déjà parce que ce sont mes deux personnages préférés, mais aussi parce que j’avais jamais vraiment pensé que leur relation pouvait être encore plus dramatique qu’elle ne l’était dans les films / livres. J’aime beaucoup ce voile sur leur relation, où l’on sent Thorin protecteur et sur ses gardes, et Bilbon détaché de tout, comme s’il avait perdu toute envie, et pourtant, ils restent liés malgré tout. C’est à la fois très triste et très chouette pour eux, de voir Bilbon se sacrifier au point de sombrer dans les ténèbres avec lui. C’est une belle leçon sur ces deux personnages, qui malgré l’impression donnée qu’ils sont différents, sont en réalité très proches sur bien des points, à commencer par leur sensibilité à la tentation, ce qui les fait brusquement chuter de leur rang de héros. Ce gris-noir dans lequel flotte les personnages s’allie parfaitement à l’arrivée de Gandalf, lui-même un personnage qu’il est impossible d’appréhender entièrement et à son évolution dans ton texte, qu’on peut d’ailleurs lier, même si c’est sans doute pas volontaire, à son évolution en gris-blanc dans la suite du Seigneur des Anneaux. Il apparait ici comme un guide de la lumière, et ça se voit d’autant plus avec la fin de ton texte.
En bref, c’est une très, très bonne lecture sur tous les points de vue, et ça me donne grave envie d’aller pleurer une nouvelle fois sur le troisième film ahah.

  • Bilan & pistes d’amélioration

Dans l’ensemble, c’est un très bon texte. Tu as des bases stylistiques solides qui te permettent de jouer dans presque toutes les teintes (j’ai déjà lu plusieurs de tes textes lorsque tu étais sur Wattpad eheh) et tous les tons. Mis à part quelques minuscules point sur lesquels j’ai chipoté, ta plume est vraiment très, très bonne et pourrait complètement évoluer dans d’autres univers sombres, ce que tu as semble-t-il déjà fait.
Pour ce qui est du fond, je n’ai pas bien saisi l’intérêt de ta première partie, mais ce détail est éludé par la suite du texte qui est riche au niveau des émotions, des descriptions et des messages des personnages. Certaines idées auraient gagné à être un peu plus clarifiées à certains endroits, mais dans l’ensemble, c’est du bon travail, très original, avec un angle adopté très peu utilisé dans le fandom.
C’est une jolie découverte qui donne fort envie d’en lire plus !

Lien vers la fic :
Le prince sous la montagne

7 J'aime

Merci beaucoup pour cette review, qui est vraiment hyper complète, on voit que tu es rompue à ce genre d’exercice :slight_smile:

Après une relecture, je vois ce que tu veux dire sur la première partie. Même si c’est un texte auquel je ne retoucherai sans doute pas vu que je l’ai écrit il y a trop longtemps pour que ce soit pertinent (si mes souvenirs sont bons, il doit déjà avoir trois ou quatre ans), tes conseils et ton analyse vont m’être utile par la suite.

3 J'aime