SERIE "The Cuphead Show" (Netflix)

Bien le bonjour / bonsoir à tous !

Ca y est ! Elle est enfin là ! Pour ceux qui ont apprécié le jeu vidéo Cuphead sorti en 2017, cette série sera sans doute un bon plat de résistance en attendant la sortie du DLC The Delicious Last Course prévue pour juin 2022. Pour ceux qui ne connaissent pas le jeu mais qui sont fans de l’ambiance cartoonesque et des dessins animés en général, que ce soit des Disney ou des séries plus classiques, cette série est aussi faite pour vous.

  • De quoi ça parle ?

La série est composée de 12 épisodes d’environ 15 min chacun. Bien qu’il y ait une trame principale assez simple à suivre, Le Cuphead Show est surtout composé d’épisodes stand-alone, c’est-à-dire dont l’intrigue n’a rien à voir ou presque avec le reste de cette trame et sert surtout à mettre en scène plusieurs aventures toujours aussi amusantes.

Pour commencer, voici le générique en vf, qui vous donne le ton de toute la série :

Si Le Cuphead Show semble dérouler une histoire alternative au jeu d’origine, on découvre là tous les personnages qui en ont fait le succès. Deux épisodes en particulier se concentrent sur deux boss spécifique du jeu, Ribby et Croaks, et La Bande des Tubercules (j’ai d’ailleurs beaucoup apprécié la réutilisation de leur thèmes musicaux au sein du titre d’introduction de l’épisode).

La plupart des épisodes permettent en outre de suivre la trame principale que j’ai évoquée plus tôt, qui consiste grosso modo à échapper à l’emprise du Diable. Dès l’épisode 1, Le Diable réussit à gagner l’âme de Cuphead lorsque ce dernier perd à un jeu de fête foraine. Mais Cuphead parvient à s’enfuir grâce à son frère. A partir de cet instant, le Diable va chercher à tout prix à mettre la main sur son âme et cherche par tous les moyens à l’accaparer. Mais la tâche ne sera pas aussi simple qu’il l’espérait. L’un de ces épisodes met d’ailleurs en vedette le numéro 1 du Diable, King Dé.

Par ailleurs, plusieurs autres épisodes mettent surtout l’accent sur la vie quotidienne de Cuphead et Mugman au sein de leur foyer en compagnie de Papi Bouilloire bien qu’il aient un impact moins importants sur le reste de l’histoire. Qu’il s’agisse d’une anse cassée, d’un enfant adopté, ou d’un malentendu grotesque, rien n’est trop beau pour mettre ces personnages dans des situations absurdes !

Enfin, le dernier épisode est assez spécial. Il met en avant le personnage de Mademoiselle Calice, le nouveau personnage jouable du prochain DLC. L’épisode conclut la première saison sur une note douce-amère, mais joue véritablement sur notre attente de la deuxième saison, qui sortira sans aucun doute possible.

  • Pourquoi c’est bien ?

La série fourmille de références à d’autres cartoons et de bonnes idées neuves et fraîches. L’animation est vraiment au top, même en la comparant à d’autres dessins animés actuels. Bien que l’on ressente l’influence des séries comme Le Monde merveilleux de Mickey Mouse ou Bob L’éponge, on ne peut s’empêcher de s’émerveiller devant la reproduction fidèle de l’esprit des cartoons des années 30. Au niveau de l’animation, la série se permet même des petites folies comme l’introduction de modèles 3D, auxquels sont intégrés les dessins des personnages (regardez la chanson « Les fantômes n’existent pas » et vous comprendrez ce que je veux dire).

L’humour fait souvent mouche, mais parfois il peine à prendre. Toutefois, il est évident que les gags visuels et les blagues plairont sans doute aux enfants. Il en va de même pour les chansons, qui restent tantôt dans la tête, tantôt sont très oubliables pour ne pas dire plus.

La VF est très bonne. Alexis Tomassian et Christophe Lemoine font un super bon boulot en tant que Cupehad et Mugman. Je regrette cependant que Dorothé Pousséo, qui fait la voix de Mademoiselle Calice, ne pousse pas la chansonnette. Quelques traductions sont également assez étranges si on les compare un instant à celle du jeu d’origine (King Dé pour King Dice / Roi Dédé dans la traduction du jeu, mais aussi Les Îles Inkwell pour Inkwell Isles / Les Îles Aquarelle dans le jeu).


En définitive, je vous conseille vraiment cette série si vous avez apprécié le jeu. Les enfants passeront aussi un super moment. N’hésite pas à dire ce que vous en avez pensez si jamais vous l’avez vue.

3 « J'aime »

Je viens tout juste de commencer le dessin animé, mais j’ai besoin d’aide… Le générique. OUI LE GÉNÉRIQUE. Avec mon copain, nous ne savons pas si c’est la voix française ou la mélodie qui nous fait penser à quelque chose que l’on connaît déjà, mais nous ne savons absolument pas quoi. Si tu sais de quoi l’opening c’est inspiré ou si tu connais la chanteuse, je suis toute ouïe - car là je sens une grande frustration poindre et qui va me hanter de nombreuses nuits :sweat_smile:

1 « J'aime »

Alors non, je ne sais pas du tout. :laughing: Le générique reste bien en tête, mais je ne sais pas du tout de quoi il est inspiré. Je reconnais peut-être un peu du générique des Animaniacs mais sans plus. Quand à celle qui chante, je crois avoir lu un article qui parlait de la voix anglaise mais rien sur la voix française malheureusement.

1 « J'aime »

Hey folks !

On a eu la chance de découvrir un petit aperçu de la saison 2 du Cuphead Show tout récemment. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ça donne vraiment l’eau à la bouche. Apparemment, on va découvrir de nouveaux boss déjà apparus dans les jeux et suivre Cuphead et Mugman (mais aussi Miss Calice) dans leurs nouvelles aventures.

2 « J'aime »

Hey folks !

Encore un nouveau trailer de la saison 2 de The Cuphead Show qui devrait sortir le 19 août sur Netflix. Enjoy !

1 « J'aime »

Hey folks !

La deuxième saison est disponible sur Netflix depuis quelques jours maintenant, et j’ai enfin pu la regarder jusqu’au bout hier. Et je l’ai vraiment adoré, peut-être plus que la première. Les épisodes sont vraiment plus variés, même si on garde quelques fils rouges conducteurs comme les aventures avec Miss Calice ou les déboires avec le Diable.

Deux épisodes sont même consacrés à des boss bien connus du jeu comme l’épisode 3 qui s’intitule « Aventure en haute-mer » et qui met en vedette le Capitaine Brineybeard et la terrible Cala Maria.

Ou encore l’épisode 5 « Irrésistibles bonbons » qui voit apparaître la Baronne Von Bonbon.

L’humour est plutôt efficace même s’il tend à ressembler à plusieurs séries déjà bien connues, parfois anciennes mais parfois très récentes, comme les nouveaux courts-métrages de Mickey et ses amis, le dessin animé Bob l’Eponge. Le temps d’un épisode, la série s’apparente même à un épisode de Tom et Jerry lorsque vient le temps de chasser le malicieux Werner Werman dans l’épisode 10 « Fait comme un rat ».

image

Etrangement (pas si étrangement quand on écoute le générique :stuck_out_tongue_closed_eyes:), la série lorgne aussi du côté de l’horreur et de l’effroi avec des épisodes très divertissants comme « Le marchand de glaces » qui prend des airs de Christine de John Carpenter ou l’épisode 9 qui se nomme « Esprit, es-tu là ? ».

Je trouve qu’après une première saison vraiment sympa, les scénaristes ont compris dans quelle direction emmener la série et je suis persuadé qu’ils sauront tenir leur barque si troisième saison il y a. D’ailleurs, le 13ème épisode se termine sur un cliffhanger — moins percutant que celui de la fin de la première saison malgré tout — qui annonce sans doute cette troisième saison.

N’hésitez pas à dire ce que vous en avez pensé ! :slightly_smiling_face:

2 « J'aime »