[The Witcher] fanfiction "Un Sorceleur ne meurt jamais..."

Titre de la fic : « Un Sorceleur ne meurt jamais… »

Type : continuation

Personnages principaux : Geralt de Riv, Yennefer, Corail

Genres : Drame

Rating : T (ou M?)

Présentation : Geralt savoure une retraite certes assez monotone mais satisfaisante après des décennies de services ingrats. Cette paix prends fin quand Yennefer, à la demande de la loge des magiciennes, l’envoie en mission en Zerrikania pour retrouver Jaskier. Les choses ne vont malheureusement pas se passer comme il l’aurait souhaité.

4 J'aime

Rho noooon !
Dès le petit-dejeuner une

spoiler

double deathfic !

Tu sais qu’il faut prévenir le lecteur sensible ? Moi j’ai pleuré maintenant !!! :sob:

Rating T suffit : pas de descriptions trop précises.
C’est là que mon rêve d’un rating « T+ » aurait toute son efficacité.

3 J'aime

Oooh c’était ça le terme ! Je ne retrouvais pas… Tout comme je n’ai pas su mettre en format crossover… (Livres/jeux).

Ça fait pas partie des genre proposés d’ailleurs… Et je pensais le titre assez clair…

1 J'aime

Parfaitement d’accord avec le commentaire de BakApple (sur le site).

Elle a mis le doigt sur ce qui m’a causé un choc. L’attitude de cette Corail, que je ne connais pas, ignorant si elle est un OC ou un personnage ultérieur.
Son acte me semble non seulement gratuit (car j’ignore ses vraies motivations – autres que celles qu’elle avance et qui n’ont pour moi aucune force de conviction) mais aussi vain.
Comme l’a souligné BakApple, si c’était pour une vengeance bien cruelle, elle ne l’est pas assez, ce qui l’a fait paraître seulement capricieuse…

Et puis effectivement, il y a Yennefer qui ne peut rien faire… Pas de bol. Je ne connais pas non plus sa carrière suivante, mais ça choque. Quoi ? C’est ça la « puissante » sorcière ? Qui a toujours un coup d’avance ? Elle n’a peut être pas une ride mais l’âge l’a ramollie ! :smiley:

Allez quoi !

Je suppose qu’il m’aurait semblé plus approprié que le Sorceleur perde son combat les armes à la main et à la loyale, ce qui aurait encore renforcé sa légende (et fait naître une complainte panégyrique du luth de Jaskier !)
Ici je trouve que c’est indigne pour lui qu’il se fasse avoir, ligoté métaphoriquement.

Mais c’est parce que je suis insensible à la dimension « Roméo et Juliette ».

Qu’un Sorceleur soit terrassé par l’âge et le manque de force, bon mettons. mais par le manque de jugeote (va quand même de fourrer dans un piège en le sachant), et par un procédé sournois ?

Mais et Yennefer ??? :smiley: où est-elle ?
J’ose même pas imaginer ce qu’elle aurait pu faire subir à la greluche rousse ! Ah tu veux te venger ? Tiens ! Regarde moi et apprends ! Enfin, elle n’aurait pas eu énormément de temps pour mettre en pratique la leçon, mais assez pour bien se faire une idée et pour regretter. :smiley:

La sotte aurait pu finir dévorée entre deux monstres figée au beau milieu d’un portail. Monstres dont Geralt n’aurait pas pu la sauver, du coup puisqu’elle aurait éliminer celui qui aurait pu l’aider…
Gnieuuuuuurk.

Mais ce n’était pas ton intention de base. Tu as choisi le tragique où j’imaginais de l’épique ! Tant pis pour moi.
Elle court, elle court la maladie d’amour qui unit dans son lit les cheveux noirs les cheveux gris ! :stuck_out_tongue:

Allez Jojo debout, on la refait. Avec du panache et des étincelles siouplait ! :smiley:

2 J'aime

Corail et Mosaïque sont deux personnages de Sapkowski qui apparaissent dans le roman « La saison des orages » qui fait partie du cycle du Sorceleur sans y trouver vraiment sa place. Chronologiquement parlant il semble se situer entre deux nouvelles qui ne sont elles-mêmes pas organisées dans l’ordre chronologique. Enfin bref compliqué. Toujours est-il que dans l’Eclat de glace, Yennefer plaque Geralt et que suite à ça il se met plus ou moins en couple avec Corail qui 1) le manipule d’emblée à des fins politiques et 2) tombe bêtement amoureuse (tout en sachant qu’il aime toujours Yennefer que toutes les magiciennes jalousent) et donc ne supporte pas quand Geralt (qui en a marre d’être le dindon de la farce) se barre avec son apprentie.

Je suis partie du postulat qu’il s’agit en fait d’un double enjeux, Yen étant davantage visée que Geralt. C’est l’occasion de lui faire payer le fait d’être aimée et ses choix politiques et donc de se débarrasser de son influence dans la loge. Comme Corail est par ailleurs blessée par la « trahison » de Geralt (qui est pourtant un coureur de jupons notoire), se débarrasser des deux amants c’est assouvir sa vengeance pleinement. Il est vrai qu’elle aurait pu les faire mourir l’un face à l’autre sans qu’ils ne se rejoigne, ça aurait été infiniment plus cruel mais j’ai dans l’idée qu’elle n’est pas si fondamentalement mauvaise.

Pour l’épique tu as mon prochain chapitre d’Ombre et Lumière :stuck_out_tongue_closed_eyes:

2 J'aime

Merci Ensorceleurisee
Ce fandom c’est trop la galère… Ya pire, par exemple Westworld. Mais ça lasse.

Non mais nom d’un petit bonhomme, je l’ai lu L’Epée de la Providence… (et je me souviens qu’il se fait envoyer bouler pour… eh bien, je ne sais plus trop quoi, parce que les motivations de la magicienne, de sa groseille et de son maquereau et Cie, ne sont pas forcément hyper claires)… :joy:
Franchement j’ai eu de la peine pour lui.

« A la suite de ça » dans… la Saison des Orages – que je n’ai pas lu – et que personne n’a eu la présence d’esprit de numéroter 2-b ? ou 3-b ?.. ou je ne sais pas ?
ça aurait été trop simple qu’on s’y retrouve…

Non mais, je ne voudrais pas avoir l’air (trop) idiote, mais je viens toute de même de lire dans un wiki, qu’en plus, « Corail » … eh bien elle ne s’appelle PAS Corail… :rofl:

Personnellement, si quelqu’un veut bien se prendre par la main et s’ouvrir une branche dans Fandoms pour indiquer la chronologie de lecture… ce sera pas du temps de perdu.
Moi j’ai demandé le tome 3. S’il y avait un truc au milieu, y z’avaient qu’à le dire. :stuck_out_tongue:

2 J'aime

Le problème de la saison des Orages c’est qu’il fait également référence à des éléments des derniers tomes, ça fait de lui un livre à part.

1 J'aime