Trouver un bon titre pour sa fanfic

Je relance un peu ce topic parce que ça fait un petit moment que quelque chose me trotte en tête.

En plus du fait de trouver un bon titre de fanfic ou de chapitre, il faut d’abord en trouver un tout court.
Avez-vous des rituels ? Est-ce que vous faites des brainstormings au moment de titrer votre fic/chapitre ? Ou bien est-ce que vous y allez en mode aléatoire (« de toute façon l’inspiration me viendra bien un jour :woman_shrugging: ») ?

Pour ma part je fais (un peu) (beaucoup) (trop) partie de la deuxième catégorie. Des fois j’ai une idée de titre avec une simple idée de trame narrative, et des fois je galère alors j’attends d’avoir THE idée qui me plaira.

Je ne sais pas si c’est une bonne technique pour trouver un titre (et encore moins pour trouver un bon titre), mais je m’inspire (un peu) (beaucoup) (trop) de chansons que j’écoute. Généralement ça va par périodes, et que ce soit une phrase, un bout dans les paroles ou tout simplement le titre, ou un sentiment qui se dégage de cette chanson, très souvent ça part de là.
Exemple avec mes deux derniers travaux : Digne de vie (« traduction » du titre Inochi ni fusawashii de amazarashi, que j’écoutais au hasard pendant l’écriture), et Sous l’affiche d’un film pornographique (traduction de Porno eiga no kanban no shita de, toujours d’amazarashi), qui exprime exactement le sentiment que je voulais retranscrire dans cette fanfic.

Parfois ce sera « parce que ça sonne bien » (cf. Quand Sonne le Glas, qui a un sous-titre en japonais qui est juste la traduction ; qu’y puis-je ? Je suis trop intéressée par des sous-titres en nippon), ou encore parce que ça « révèle » dans un sens un élément-clé de l’intrigue (cf. Quatorze juillet puisque c’est cette date qui marque tout dans ma fic, et dans mon headcanon quant au fandom sur lequel j’ai écrit).
Disons que dans ces deux cas-là, j’avais envie d’avoir un titre parlant, qui évoque tout de suite quelque chose : une date ? Il doit y avoir quelque chose d’important pour que ce soit le jour de la fête nationale française ; une vague allusion à une nouvelle qui s’appelle Pour qui sonne le glas ? Oh non, c’est un pur hasard, je voulais juste utiliser le mot « glas » pour donner une impression inquiétante, lugubre, un mauvais pressentiment (parce que ce n’est jamais bon d’entendre un glas sonner, non ?).

Enfin, je reviens sur Ma vie déparée, et la sienne gâchée, je me souviens avoir mis énormément de temps avant de trouver ce titre ; il m’est venu bien après la rédaction du one-shot (défi novembre 2019), et était vraiment très compliqué à trouver. Je ne voulais pas copier le titre de la nouvelle qui m’avait inspirée, Deux vies gâchées, mais je voulais, encore une fois, retranscrire un goût amer, un sentiment d’échec, de désolation. J’ignore si l’effet était réussi, mais trouver ce titre était à la fois un soulagement et un agacement ; dans un sens il ne me satisfait pas, mais je n’ai jamais pu en trouver un meilleur.


Je réfléchis, encore et toujours, à la sensation que me donne un titre, du point de vue de lectrice. Le titre joue énormément (et comme l’a dit Oldie, y a des études qui le prouvent). Au-delà du fait que ce soit un titre aguicheur (« TOP 10 DES CHOSES IMPROBABLES QUI ME SONT ARRIVEES, LA 9E VA VOUS ETONNER ») il faut déjà qu’il n’y ait pas de fautes. C’est dingue, c’est tout bête, mais voir une faute d’orthographe, de conjugaison, de grammaire ou même une erreur de ponctuation me rebute déjà (un peu) (beaucoup) (trop).
Exemple : un titre anglophone où on trouve un deux points, un point virgule ou un point d’exclamation/d’interrogation avec un espace avant. Brr, rien que d’y penser j’en frissonne !
Je suis peut-être pointilleuse, mais si ça ressemble à « [titre du fandom] - seconde saison », pareil, ça repousse un peu.
Je dirais qu’un bon titre, c’est quelque chose qui pique la curiosité. Comme mentionné au-dessus, ça passe par une question rhétorique, une figure de style, un titre/extrait de chanson, une réplique culte… Puisque c’est ce qui donne le ton de la fic, c’est vraiment quelque chose à ne pas lésiner, et je suis la première à affirmer que c’est pas simple.

Je pense qu’on peut aussi s’inspirer de romans/nouvelles et autres oeuvres très célèbres pour trouver une forme au titre. Je pense à mon nouvel achat de la journée, le titre original de Blade Runner est Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? ; ça c’est un titre original. Une question, à laquelle on aimerait bien avoir la réponse, et en même temps qui donne le ton (ah, ça va parler de SF visiblement, et ça pourrait presque avoir des relents de conte philosophique derrière).
Autre titre qui me vient à l’esprit, La bête aveugle. On se demande quelle est cette bête, et on a une première impression de crainte. Bête, c’est assez négatif comme terme, on imagine quelque chose de sauvage, et quand on sait que c’est un roman policier, tout de suite on va s’imaginer moult possibilités.
Et puis on a quelques romans de King, qui s’intitulent Cujo, Dolores Claiborne ou encore Carrie ou Catherine ; le nom du protagoniste, soit. C’est une autre idée. Mais puisque nous sommes dans le domaine de la fanfiction on peut peut-être tomber sur un OC en guise de personnage principal, et selon l’auteur ça peut vite devenir un peu agaçant. À prendre avec des pincettes, mais j’imagine que vous comme moi le savons déjà ! :smiley:

Ce sont quelques petites idées que j’ai pu dégager.

Après, quant au « quand est-ce que je titre ma fanfiction ? » (dans le sens du « à quelle étape du processus de création je me mets à la recherche ardue du titre ? »), j’avoue ne pas trop avoir de réponse, puisque très souvent, si ce n’est la grande majorité du temps, le titre me vient avant d’écrire, et quasiment jamais après avoir écrit. (notamment parce que j’écris des fics à chapitres et que je publie avant d’avoir écrit la fin)

Et du coup je me questionne moi-même, comment vais-je faire pour mon mémoire de M1 et celui de M2 ? :upside_down_face: Dans la même idée que les titres de fanfiction ou de roman, il faut éviter de tomber dans la redite, attirer l’oeil etc. Aah, c’est tout un travail ! :sweat_smile:

4 « J'aime »

Je dois dire que mes titres sont plutôt simplistes et n’a pas particulièrement d’interprétations particulières. :joy: En général, c’est mon instinct, si on peut dire ça. Je pose pas milles questions. Je me demande juste c’est quoi le sujet de ma fanfic, le point central de ce que je veux raconter ?

Il m’arrive parfois de changer le titre alors que ma fanfic était déjà publié. D’ailleurs, ça me rappelle il y a 4 ans, j’étais un peu perché, je dois dire, j’ai nommé une fic :
« Famille, travail, ami », sauf que quelqu’un m’a rappelé que ça faisait penser à la devise de Pétain, et cette personne n’avait pas tort. J’étais obstiné pour garder ce titre, du coup, je l’ai traduit en anglais (omg, on en revient ! XD) et il y a quelques mois, je l’ai de nouveau changé, car je n’aimais plus ce titre, c’est devenu « Le Coeur de Leaf School ». (on est loin du premier titre !).
Un autre exemple : j’avais écrit il y a quelques années un crossover Lady Oscar/Zorro sur un forum, que j’ai décidé de poster sur un site de fanfic hier. Premier titre : le Fils Retrouvé. Sauf que aujourd’hui, ça me portait moi-même à confusion, car une autre de mes fanfics porte le titre de « Le Fils » et ça me frustrait énormément. Pour moi, je devais donc changer le titre de cette fanfic du passé : L’héritage d’une Rose.

Parfois je m’inspire de titres déjà existant :

  • Le rouge et le Noir (fandom Naruto) que j’ai carrément volé à Stendhal mais l’histoire n’a rien avoir avec son oeuvre XD.
  • L’appel du Louveteau (fandom Zorro wdz) : J’ai été très fière de ce titre xD , ça fait référence à « L’appel du Loup » mais aussi à certains dialogues de la série où Diego est appelé « Louveteau ». D’ailleurs, le titre de chaque chapitre est lié au titre. :stuck_out_tongue:
  • Une danse de feu sur glace (fandom Naruto) : on connait la ref. Mais ça n’a rien avoir avec GOT.

Mon but, en réalité, n’est pas d’accroché le lecteur, en fait mon but était de me faire aimer le titre, à partir du moment que ça me plait, ça me va. mdrr. Je me demande jamais « Est ce que ce titre va attirer ? », peut être le devrais-je ? :joy: :thinking: Si le titre que je me trouve me plait, alors je le valide et je ne vais pas plus loin.

4 « J'aime »

Là est tout le travail ! Doit-on titrer avec évidence ou non ? :smiley: Est-ce que mon titre doit forcément mettre la puce à l’oreille quant au contenu de l’histoire ?
J’ai continué à parcourir ma (petite) bibliothèque. Il y a, dedans, les trois tomes de Another de Ayatsuji Yukito. Et je me suis demandé « mais qu’a-t-il voulu dire par ce titre ? » alors que je les ai lus il y a facile trois ans ! J’ai envie de croire qu’il faut le prendre dans le sens du « un autre [mort, cycle] » etc. mais j’ai toujours le doute ! Au final, quand on voit le titre, sans savoir de quoi il s’agit, ça intrigue puisque ça ne « dit » ou ne « montre » pas grand-chose !

C’est assez trompeur pour le coup, d’utiliser un titre faisait plus ou moins référence à GoT sans traiter de GoT ! Mais j’avoue que ces trois titres m’accrochent pas mal l’oeil ! (même si je ne connais aucun de tes deux fandoms :sweat_smile:)

Après avoir posté mon message tout à l’heure j’ai lancé un mini-débat à ce sujet avec mon copain. « Pour toi, qu’est-ce qui fait un bon titre de livre ? » Et il m’a tout simplement répondu « il faut que ça donne envie de lire ». Certes. Oui. Mais comment !? Alors je lui ai cité quelques titres de ma bibliothèque, et j’ai vu qu’on était en désaccord (par exemple, sur Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?, qui ne lui donnait pas spécialement envie de le lire à cause des sous-entendus qu’il en comprenait). Mais malgré notre discussion, il n’a pas réellement donné de raison autre que « un titre qui donne envie de lire est un bon titre ».
Je regarde un peu toute la collection de manga qu’on a, et c’est vrai que les titres sont assez divers. On passe du Death Note qui est le nom de l’objet principal, à Yotsuba!& qui est le nom de la protagoniste, avec deux-trois titres par-ci par-là qui évoquent peu de choses autres que l’élément central de l’intrigue ou le personnage principal (ONE PUNCH MAN, Iris Zero et autres…). Et en contemplant tout ça, je me demande si, au final, ces titres me donnent réellement envie de les lire, sans regarder le résumé.

En fait, le gros point négatif qu’on a avec la fanfiction c’est qu’on a pas de couverture. Je ne sais pas pour vous, mais dans mon cas la couverture, l’apparence du livre fait que j’ai ou non envie de l’acheter/de le lire, en plus du résumé.
Exemple tout bête qui date de cet été : j’ai vu le film Le mystère Henri Pick (très agréable à regarder, encore plus quand nous-même écrivons !) et j’ai appris qu’il s’agissait à la base d’un roman de David Foenkinos. Curieuse de connaître l’histoire de base inventée par l’auteur, j’ai cherché le livre. Et j’avoue que la première édition de poche, avec un dessin assez simple et pas très « beau » m’a un peu rebutée. Alors quand j’ai trouvé une 2nde édition où on voyait Luchini et Cotin sur la couverture (affiche du film), j’ai trouvé ça plus beau et plus encourageant à lire (et surtout à acheter, je pense que j’ai aussi envie que ça fasse « joli » dans ma bibliothèque). Bon au final le style de l’auteur m’a énormément déçue, bien que son histoire était bien travaillée (le film passe à côté de beaucoup trop de détails, et mélange plusieurs personnages, c’est un peu dommage) donc est-ce que c’était un bon achat ? J’en sais rien. :woman_shrugging: Mais la (seconde) couverture m’a donné autant envie de lire que le titre (qui déjà piquait ma curiosité quand j’ai entendu parler du film).
Tout ça pour dire, il faut qu’on travaille encore plus nos titres et nos pitch pour bien attirer les lecteurs, et c’est vraiment pas simple ! :sweat_smile:

2 « J'aime »

Sur fanfiction.net ou sur Wattpad on peut mettre une « couverture ». Mais bon, c’est pas la pseudo couverture qui me donne envie de lire, c’est surtout le résumé et les persos qui s’y trouvent.

Ah c’est une manière comme tant d’autres pour créer un titre, il m’est arrivé parfois de me demander quels liens le titre avait avec le contenu, parfois c’est tiré par les cheveux, parfois c’est symbolique, parfois c’est une métaphore, et que sais-je encore.

Je suis pas entièrement d’accord avec lui. Pour moi le titre joue en partie à donner envie de lire. En fait, quand je vois un titre qui m’intéresse, je me dis pas "ah tiens, je vais prendre le livre et le lire’, non, je retourne le livre, je lis la 4ème de couvertures et après je me demande si je le prends ou pas. En fait, pour moi, le titre doit attirer mon attention/ma curiosité, il doit me faire une impression, me donner un sentiment, me faire imaginer une histoire et tout cela doit me donner envie de lire la 4ème de couverture. Pour la fanfic c’est pareil, mais généralement, je me concentre rarement sur les titres et je me fis à leur résumé.

3 « J'aime »

C’est exactement ce qu’il m’a dit. Bon, d’accord, je n’ai pas complètement relayé ses propos, mais en gros y a trois étapes :

  • le titre accroche l’œil
  • dans le cas d’un manga surtout, la couverture attire un peu plus l’attention
  • le résumé convainc si oui ou non ça vaut le coup de lire/acheter

Parfois il m’arrive d’ouvrir la première page du livre pour voir un peu le style, surtout quand je ne connais pas l’auteur ni l’ouvrage en question.

Je ne mets jamais les pieds sur WattPad alors je sais pas comment ça fonctionne là-bas, mais c’est sûr que mettre une première illustration peut aider. Mais comme c’est pas fait par des pros, ni fait à la base pour la fic (du style une image random en rapport avec le fandom/les persos principaux), je doute que ce soit un bon indicateur auquel se fier !

2 « J'aime »

Oui voilà, c’est pour cela que je regarde pas leurs couvertures. x) Mais curieusement, il y a de belles choses sur Wattpad, assez surprenante quand on y pense (je parle des couvertures), après les « romans » ou « récits » que l’on trouve, je suis désolé, mais…ben…c’est pas mon truc.

En parlant de titres, ça me rappelle que la mère de mon copain qui est écrivaine, impose ses titres, elle présente une liste de titres à la maison d’édition qui ensuite choisit. Au début, son éditeur voulait lui imposer un titre plus « à la mode, dans l’air du temps » mais elle, elle était attachée à ça et refusait toutes leurs idées. xD

Pour les curieux, l’écrivaine est Myrielle Marc.

3 « J'aime »

Salut !
Quand on vous dit que trouver un bon titre, c’est important… :grinning_face_with_smiling_eyes:

Voilà ce qui se passe sinon…
(Ce n’est pas une clownerie du web même si ça y ressemble)

7 « J'aime »

J’ai trouvé le livre rouge !

Vous avez bien compris qu’il ne s’agit pas du petit livre rouge de Mao

Ta daaa : Livre rouge de la Marche de l’Ouest — Wikipédia (wikipedia.org)

5 « J'aime »