Coronavirus

Bonjour, bonsoir à toutes et à tous.

En vue de ce qui se passe en ce moment, je voulais vous dire de prendre soin de vous et de votre entourage, de faire attention à vous.
Bref, ne cédons pas à la psychose. (Mon copain a cédé ;-; c’est compliqué pour le rassurer)

En tant qu’infirmière, je me devais d’en parler. Il est toujours bien de rappeler certaines choses :


Je suis un peu inquiet (je travaille dans un EHPAD) mais sans plus et j’espère que les choses s’amélioreront par la suite. La vie continue.

8 J'aime

On va tâcher de maintenir notre bonne humeur ici ! :smiley:

En plus de me laver les mains toutes les heures, je peux alimenter la rubrique des mots délicieux. :yum:

5 J'aime

Grrrrr je déteste ce virus !!! Plus d’école…
Heureusement qu’on nous interdit pas d’internet ! :sweat_smile: :roll_eyes:

4 J'aime

Vivement que ce soit fini cette histoire :roll_eyes: Personnellement, ça ne me fait pas peur pour moi, mais pour mes proches car certains sont très fragiles …

En tant que prof, je dois avouer que je suis particulièrement en colère contre ce virus, car j’avais prévu un voyage de 4 jours à Bruxelles avec mes 3ème la semaine prochaine, tout était prêt, j’y avais passé beaucoup, beaucoup de temps (et même consacré la moitié de mes vacances à la préparation des visites)… et bien évidemment tout est annulé (et la probabilité d’un report approximativement de 1 sur 3720 :roll_eyes:).

L’idée de devoir faire cours « virtuellement » à partir de la semaine prochaine me terrifie (et je me demande bien comment certains de mes élèves vont faire pour bosser car ils n’ont pas Internet, ou alors ça passe si mal au fin fond de notre campagne que ça revient au même) car pour moi l’enseignement doit nécessairement se faire en face à face. Je comprends bien évidemment le principe de précaution, et je trouve beaucoup plus cohérent de fermer tous les centres scolaires, mais je suis - égoïstement - très amère par rapport à mes projets qui me tenaient à coeur et qui tombent à l’eau.

Cela dit, j’espère pour les personnes les plus vulnérables que la situation va se stabiliser très rapidement et que tout va vite revenir à la normale. Je n’ai pas « peur » mais je trouve l’ambiance générale très pesante. (Et oui promis j’arrête de râler. Désolée. Je suis un peu démoralisée.)

7 J'aime

Je vais partager un lien d’une américaine qui a eu le bon réflexe, celui d’être curieuse !

https://www.lepoint.fr/monde/ne-paniquez-pas-l-appel-d-une-americaine-retablie-du-coronavirus-12-03-2020-2366930_24.php

Avoir des témoignages positifs aident aussi :wink: Personnellement, je reviens de quelques rendez-vous dans mon hôpital régional, tout s’est bien passé, des patients qui souffrent du coronavirus sont en réa et sont bien traités. Visiblement, tout le monde s’adapte bien à ne pas se serrer les mains, masques etc. J’avoue que j’étais inquiète, je suis repartie rassurée ^^

Mais non, il faut râler, il faut que ça sorte. Je suis très contente qu’il y ait un sujet dessus. Rester démoralisée dans son coin n’est pas la solution. Je compatis pour ton projet, surtout dans une ville comme Bruxelles T_T Pour les cours, je ne sais pas si tu peux les mettre en ligne pour qu’ils puissent être consultables plus tard ou téléchargés. Ça sera toujours du retard rattrapables le temps que les écoles rouvrent.

Force et courage à toutes et à tous ! \o/

4 J'aime

Perso, je commence à en avoir marre d’en entendre parler partout à la télé, à la radio. Mais bon, c’est l’actualité.
Mais c’est surtout les médias sur ce sujet qui m’énervent. Ils font le décompte des malades et des morts, mais ils oublient trop souvent le fait que pour la majorité des gens, la maladie n’est pas si grave, et qu’il y a plus de 98% de guérison. J’ai dû l’entendre seulement une fois ou deux dans les médias comme BFMTV par exemple.
Alors oui, il y a des comportements à adopter pour limiter la propagation, et on les connait bien maintenant, mais non, il ne faut pas tomber dans la psychose et cesser de vivre.

Kenavo.

3 J'aime

Je ne cède pas à la psychose, je prends le train dans une heure ! :smiley: Gare, plein de monde…

La semaine prochaine, télétravail un jour sur deux (ça me reposera aussi).
Mais dans notre groupe de presse, par exemple, on sait qu’il y aura des personnes prioritaires pour accéder à leur poste à distance car le nombre de connexions simultanées est limité ! (Journalistes, maquettistes, fabricants… Et pour les autres, bah…).
Donc rester chez soi, va être compliqué si on n’a pas accès aux ressources.

Pendant les grèves déjà, on a fait sauter plusieurs fois le serveur :smiley: (trop d’employés essayant de bosser…).

3 J'aime

Ne commençant qu’à 12h, je ne sais pas comment ça va se passer pour mes collègues et moi. On travail dans la vente, dans un centre commercial où l’on accueil pas mal de monde surtout les week-ends.

M’enfin, c’est le comportements des gens individuellement qui ne me rassure pas des masses. Notre directeur nous a acheté du gel Hydro-alcoolique pour chaque secteur, vu qu’on est quotidiennement à faire de la mise en rayon, les mains sont très vite sales, sauf qu’on a dû les cacher aux yeux des clients pour ne pas se les faire voler, car d’autres magasins ont eut ce soucie là.

Ce qui me rassure moins, si ce n’est déjà fait dans certaines villes, ce sont les gens qui vont se ruer dans les magasins et créer eux mêmes les pénuries dans les besoins alimentaires et d’hygiène.

Ce qui est assez cocasse par contre, c’est le maintient des transports en commun, où selon les horaires ont peut-être serré comme des sardines.

Oui, on ne doit pas rentrer dans la psychose, mais tâchons de rester prudent et garder les bons gestes simple du quotidien :slight_smile:

4 J'aime

J’aimerais donner un petit message d’espoir : apparemment le Chine commence à se relever. C’est pas encore la pleine forme mais le pic est passé. On peut donc espérer que ça aille mieux au bout d’un moment dans nos contrées :slight_smile:

1 J'aime

Moi je suis en psychiatrie et c’est pas simple non plus… Ils sont tous super angoissés. Je suis Psychomot et je peux plus approcher mes patients par mesure de précaution, ça rend mon travail vachement compliqué… Et là, la galère c’est de trouver où caser ma 3 ans…

1 J'aime

Ici ce sont les psychiatres et les autres collègues qui ont volé le stock de solution hydroalcoolique

1 J'aime

Je te souhaite bon courage, surtout dans ton corps de métier et domaines similaire où les gens ont besoin d’être accompagnés quotidiennement.
Ça me rend dingue, les gens sont bien plus dangereux que le virus lui-même :triumph:

3 J'aime

En fait, le problème chez certains, c’est qu’ils n’ont pas bien compris pourquoi on mets en place des moyens pour limiter les risques, le but n’est pas en tout cas en premier lieu de « se protéger » mais d’éviter que le virus se propage et atteigne des individus plus vulnérables (personnes âgés et/ou malades), les enfants étant la population qui la transmettent très rapidement, raison pour laquelle le gouvernement a fermé les établissements scolaires.
ça me fait rire quand je vois des gens dire « Oui, j’ai décidé d’adopter les « règles d’hygiène » pour éviter d’attraper le virus ». Oui mais non, Coronavirus ou pas, y a pleins d’autre maladie que tu peux attraper si tu ne respectes pas les règles d’hygiène (déjà le lavage des mains, j’ai l’impression que c’est une découverte scientifique tellement ils en parlent :rofl: ou quand la RATP a décidé de nettoyer les barres d’escaliers…MAIS WTF, ils ont attendu le coronavirus pour le faire ? ???)

9 J'aime

Personnellement, je suis adhérente dans une association un peu particulière : un Groupe d’Entraide Mutuelle, aka “un Gem”.

Le nôtre accueille des personnes avec des maladies psychiques de toutes sortes (chez nous ça va de la souffrance face à la solitude à la schizophrénie et aux troubles maniaco-dépressifs, d’autres gems sont plus « spécialisés »).

Hier, nous étions ouverts quand nous avons reçu l’instruction de notre animatrice de fermer dès lundi (nous sommes toujours fermés les week-ends).

Nous avons malgré tout décidé de nous retrouver à l’extérieur jeudi prochain pour un pique-nique (en cas de beau temps) pour éviter que ceux qui souffrent de la solitude se mettent à broyer du noir pendant nos 3 ou 4 semaines de fermeture « sans voir personne ». On va tenter de se voir une fois par semaine en extérieur pour rompre la solitude sur une journée.

Et ce matin, c’est sans surprise que j’ai appris qu´à Hollywood, les tournages de beaucoup de séries avaient été suspendus (faudrait pas que nos acteurs/actrices/personnel technique de l’industrie télévisuelle/cinématographique tombent malades, non plus)

5 J'aime

C’est dur de ne pas pouvoir continuer à accompagner ces personnes en détresse psychique… Je ne me verrai pas laisser tomber mes patients dans ce contexte !

4 J'aime

J’admire beaucoup vos initiatives. On ne laisse personne derrière ! \o/

3 J'aime

D’autres nouvelles sont tombés, dès dimanche minuit pas mal de commerces vont devoir fermer. Des gens ici vont-ils être impacté ?
Je vous partage les petits messages des clients qui testent les produits dans le rayon beaux-arts :slight_smile:

2 J'aime

ce qui me fait le plus peur, c’est pas la maladie en soit, mais les réactions des gens, j’ai pas fait de grosses courses par manque de temps et je me contentais de mon petit épicier du quartier, je prie pour que les gens ne le dévalisent pas ce dimanche ou cette semaine, sinon, on meurt de faim et mes chats aussi au passage. ;-;

5 J'aime

Prions qu’ils ne soient pas aussi bêtes, et qu’ils fassent leur course normalement … Mais comme toi, ils m’inquiètent. Ils sont bien plus dangereux pour les autres et pour eux-mêmes, au vue de la réaction de certains dans les (super-hyper)marchés.
J’avais déjà de la pâté bien en avance. Je m’inquiète plus pour mes boules de poils que pour moi, j’ai acheté des croquettes en plus. J’ai de quoi vivre une quinzaine de jours pépouze. Maintenant, j’attends que nos CS et directeur nous contact pour en savoir un peu plus, j’étais censée me déplacer dans un autre magasin pendant 5 jours.
Après, pour les animaux, je pense que tu trouveras toujours de quoi les nourrir :slight_smile:
Courage à tous !

2 J'aime