Culture japonaise ou culture américaine?

Avant de commencer, je tiens simplement à dire que je suis conscient qu’il existe beaucoup d’autres cultures, que ce soit la culture coréenne, par ex, en Orient, ou même la culture britannique, en Occident.

Cependant, je tenais surtout à parler du parallèle ou des oppositions que l’on peut retrouver entre la culture japonaise et la culture américaine.

Les mangas et les animés d’un côté, les comics et les blockbuster de l’autre. Mais s’il arrive qu’une culture s’inspire de l’autre (il n’y a qu’à voir les nombreux films américains Godzilla ou les influences revendiquées de Georges Lucas, liées aux films de samouraï, pour la création de Star Wars), j’ai personnellement toujours remarqué un certain schisme entre les deux.

Pour ma part (et c’est ce qui m’amène au sujet actuel), j’ai toujours eu du mal à accrocher à la culture japonaise. Que ce soit les mangas, les animés ou les films, je n’ai jamais réussi à m’y attacher, sans vraiment mettre le doigt sur ce qui me dérangeait véritablement. Les seuls univers imaginés par des créateurs japonais qui m’attirent le plus sont peut-être les jeux de Nintendo comme Mario, ou même certains jeux d’horreur comme Silent Hill ou Resident Evil, notamment. Tous ces univers-là ont fini par acquérir un statut d’œuvres culte.

Mais outre la culture française, la majorité de ma culture provient en fait des Etats-Unis: la pop-culture, les héros de comics, les jeux-vidéos, je crois que j’ai toujours été intéressé par cette culture, sans doute parce que je regarde des films américains et que je lis des livres écrits par des auteurs américains, pour la plupart, depuis ma plus tendre enfance.

C’est pourquoi j’aimerais avoir votre avis sur la question : est-ce que l’une d’entre elles vous intéresse plus que l’autre, ou bien mettez-vous les deux sur un même pied d’égalité?

9 J'aime

Je vais essayé de répondre à ta question. MAIS je ne vais pas écrire autant de choses que toi :flushed::sweat_smile:
Moi je préfère la culture japonaise. Pour être que je me retrouve plus dans cette culture hors du temps… Je ne sais pas.
Toujours est il que j’ai une vision assez… cliché de la culture américaine. Évidemment, ça n’aide pas.
Ensuite, la culture américaine est partout. Donc ça devient… lassant ? Non. Ça deviens plus… connu, vu et re-vu. Dans un sens, la culture japonaise est mystérieuse et inattendue.
Je. Hum. Comment dire ? Je me retrouve un peu dans les mangas et les animes. Par contre, avant que j’ai vraiment du mal avec la culture américaine, j’étais une grande fan de Comics. Puis j’ai découvert les mangas, la nourriture japonaise, et tout ce qu’il y avait derrière. Et ça m’a intéressée. Ce n’est pas pour autant que je délaisse les comics, ils ne sont juste plus au centre de ma vie. :unamused:
Les États Unis, on critique et on en parle tout le temps. On critique la nourriture les gens, bref beaucoup de choses.
Le Japon, indemne. Seulement je trouve très intriguant de savoir d’où ça vient, ce genre de truc :


Et puis en plus, dans la culture japonaise, j’ai l’impression que tout à un sens, un but, une explication.
Je ne suis ABSOLUMENT pas claire ? M’en doute un peu… en tout cas, j’ai bien aimé essayer de répondre à cette question !

5 J'aime

Welp, à en voir mon domaine d’études, ma spécialisation et toutes mes influences, je dirais que la culture japonaise est celle qui m’intéresse et m’influence le plus ! :smiley:

En vrai, j’ai toujours eu de gros clichés sur la culture nord-américaine. J’ai beaucoup grandi avec ça (films, séries, la musique aussi), mais j’ai toujours eu une curiosité insatiable pour l’Asie.
D’abord, c’était la Chine. Les sinogrammes, qui étaient un style d’écriture entièrement inédit pour la pauvre Française que j’étais (l’anglais, le latin, ça s’écrit avec le même alphabet donc bon :woman_shrugging:), et la culture très fantasmée m’attiraient énormément.
Je me souviens que, à la fin du primaire, ma mère m’avait proposé de m’inscrire dans un collège où il était possible d’apprendre le chinois en LV2. Je voulais aller avec mes amis, alors j’ai refusé, repoussant au lycée l’apprentissage du chinois LV3. (au profit de l’allemand dont j’ai encore moins de souvenirs)
Vers la fin du collège, une amie fan du Japon m’a fait découvrir tout ça. Premiers manga, premiers anime, premières découvertes de la J-Pop et premiers apprentissages de la langue (je m’amusais à écrire les katakana un peu partout, en écrivant le nom de mes personnages de jeux vidéo préférés), et apprendre le chinois au lycée m’a encore plus motivée à y aller. Après ça, licence LLCER et Master d’Etudes japonaises… si tout se passe bien, je deviendrai dans quelques années une des spécialistes d’Edogawa Ranpo (juste parce que j’aurais écrit un mémoire dessus, la blague).

Du coup, tout simplement, la culture japonaise m’a bien largement plus impactée que la culture nord-américaine. C’est devenu en quelque sorte ma raison de vivre (j’y dédie ma vie à cette maudite langue u_u), et grâce à elle j’ai rencontré des personnes géniales. C’est mes influences du quotidien, c’est une partie de moi, bien plus importante que peut l’être la pop-culture nord-américaine.

°

En soi, c’est impossible de dire que telle ou telle culture/civilisation est « meilleure » ; tout est relatif.
La civilisation japonaise est assez dingue à en voir son évolution. Des peuples indigènes ainu et leur langue aujourd’hui disparue, le peuple ayant été assimilé de force aux « Japonais », le développement de la Sainte-Trinité Chine-Corée-Japon (quand on se penche sur la préhistoire et le développement des outils, c’est beaucoup trop drôle de voir les variations dans les outils selon les régions)… Et même dans l’histoire contemporaine, avec la fermeture du Japon puis son ouverture de force à cause des Américains, et l’'occidentalisation de la Corée via le Japon (ce qui fait que techniquement la Corée moderne c’est juste une version « américanisée » aseptisée par le Japon), je trouve ça juste fascinant.

À côté, on nous bâche tellement avec la culture nord-américaine (films, séries etc.) depuis notre enfance, c’est complètement « intégré » dans notre culture populaire. Bon, aujourd’hui, le Japon est de plus en plus important en France dans la pop-culture (même si, « à mon époque », je passais pour une marginale parce que j’étais intéressée par le Japon et j’en passe des réflexions, alors qu’aujourd’hui si t’as pas vu Shingeki no Kyojin même sans aimer les manga et anime, t’as raté ta vie), donc ça compte moins, mais soit ! :stuck_out_tongue:

°

Est-ce que ça ne serait pas parce qu’ils sont très occidentalisés ? Silent Hill, Resident Evil, ce sont des sagas qui se passent en occident, non ? Mario, on va pas se le cacher, il ressemble en rien à un héros japonais ! :stuck_out_tongue:

Je me demande si ce ne serait pas un symbole chinois, en vrai. Les dragons comme ça, c’est très chinois (même si ça a été repris par le Japon… :thinking:)

Je pense que c’est juste une impression. Il y a beaucoup de choses qui n’ont aucun sens (RIEN QUE LA LANGUE N’A AUCUN SENS SCROGNEUGNEU)
Quant au but, l’explication… je t’avoue que, là encore, je pense que c’est modéré. Mais ce n’est que mon avis, bien entendu ! :stuck_out_tongue:

°

Edit : après réflexion, en fait, je crois que ma culture littéraire est plus centrée sur le monde anglophone que japonais. À part du (Edogawa) Ranpo, (Kawabata) Yasunari et quelques autres auteurs dont je ne possède qu’un ouvrage, je n’ai pas grand-chose qui m’aie tant que ça marqué en litté japonaise. Bon, peut-être aussi parce qu’en tant qu’amatrice du tsundoku (cette manie d’acheter des livres mais de jamais les lire), j’ai plein de romans, nouvelles etc. japonais que je n’ai toujours pas lus… :smiley:
En revanche, j’ai pas mal bouquiné de King, Wells ou encore Dick, et j’ai bien moins de romans d’eux pas encore lus que de romans japonais dans le même cas…
Sauf si on compte les bandes dessinés et manga, là, j’ai plus d’oeuvres japonaises lues à mon actif… sans oublier que j’ai enfin mis la main sur mon exemplaire de Dororo, je vais mettre mille ans à lire les 400 pages, et à guetter le second tome de cette édition prestige :smiley:

5 J'aime

Je comprends totalement que tu adores cette culture. J’ai une amie, de son côté, qui étudie le coréen. C’est sûr que moi, qui n’ai choisi qu’anglais, espagnol et latin, je ne fais pas le poids, là !:rofl: Je crois qu’en fait c’est un peu l’inverse pour moi, par rapport à la culture, je crois que la pop-culture américaine est une source immense pour moi.

Après, je ne veux absolument pas dénigrer la culture japonaise, elle a une influence immense dans le monde, et tu as l’air de t’y connaître vu ton sujet d’étude. :smile: C’est simplement mon point de vue personnel, je ne veux pas du tout te blesser. :wink:

C’est vrai que je ne m’en étais pas vraiment rendu compte, mais c’est une possibilité. C’est difficile de dire pourquoi j’aime ceraines oeuvres japonaises plus que d’autre ; c’est vrai que l’ambiance dans ces jeux est particulière et diffère de beaucoup d’autres œuvres américaines, mais ils s’inspirent beaucoup de lieux ou de personnages occidentaux. Je pense surtout à Silent Hill, pour le coup, qui a une ambiance à la fois terriblement dérangeante, à la fois magnifiquement poétique.
J’ai oublié aussi de parler de Pokémon, que j’ai beaucoup suivi dans ma jeunesse, que ce soient les jeux, que j’achetais à chaque sortie, ou le dessin animé. Il y a aussi la Légende de Zelda, notamment, qui est aussi une œuvre devenue culte.

Je vois qu’on a les mêmes goûts en terme de romans ! :laughing: J’ai lu beaucoup de romans de King, que ce soit Christine, Carrie, Shining (la scène de la vieille femme dans la douche était terrifiante, d’ailleurs :grimacing:), etc. C’était un peu la continuation des romans Chair de Poule, de R.L Stine pour moi, que je lisais beaucoup quand j’étais plus jeune.

4 J'aime

C’est vrai que j’ai beaucoup trop parlé du Japon :shushing_face: À la base je voulais faire une sorte de comparaison.
L’évolution des États-Unis (et du continent américain dans son ensemble) est tout autant intéressante ! Bon, après je n’y connais pas grand-chose, mais du peu dont je me souviens, toute la construction du pays est récente. On a très peu de sources sur le « vieux » pays, puisque les indigènes ont été ravagés.
C’est ce que je voulais dire avant de digresser… :smiley:

3 J'aime

Ce n’est pas grave, c’est toujours intéressant de voir quelqu’un défendre son point de vue avec autant de volonté et grâce à des connaissances solides. :grin: Peut-être que finalement, les deux cultures ne sont pas comparables. C’est vrai que j’ai beaucoup plus de savoir sur l’histoire des Etats-Unis, mais je suis persuadé que l’histoire du Japon est tout autant passionnante.

2 J'aime

Quelle histoire n’est pas passionnante ? :smiley:
En vrai je ne connais que très peu de choses sur les langues et cultures arabes, j’aimerais énormément pouvoir en savoir plus dessus. Et au-delà de ça, il y a plein de contrées du monde dont on ne parle pas assez, qui sont trop peu méconnues (par chez-nous en tout cas) !

C’est tout simplement difficile de mettre tout ça sur un pied d’égalité. x)

2 J'aime

C’est vrai que finalement, c’est assez difficile, et on pourrait comparer tellement de cultures différentes. En fait, j’ai pris comme base la culture américaine et japonaise, parce que c’est pour moi les deux principales cultures, en tous cas comme je le vois un peu partout, que ce soit sur ce site, ou ailleurs.

En faisant ce sujet, je me suis tout de même rendu compte qu’il y avait beaucoup d’éléments culturels japonais qui m’attiraient, les jeux vidéos surtout. C’est vrai que par contre, j’ai toujours eu du mal à m’intéresser aux mangas et aux animés ; peut-être que du coup je passe à côté de beaucoup de choses, je devrais peut-être finir par m’y intéresser de plus près.

Mais finalement, aujourd’hui, grâce à Internet et à la télé, on a accès à tellement de trucs différents: le premier truc qui me vient là, c’est la série allemande Dark sur Netflix, ses trois saisons sont clairement un petit bijou, un véritable chef d’œuvre de science-fiction.

Voilà, voilà. Encore une fois, je serais ravi d’avoir le point de vue d’autres personnes sur le sujet. :wink:

2 J'aime

C’est plutôt la culture japonaise qui domine, parce que j’ai commencé à lire des mangas et regarder des animes assez jeune (Midi les Zouzous :joy:).

J’ai vu beaucoup de films et séries américaines, mais bon à part ça, la culture américaine, ce n’est pas quelque chose qui m’attire particulièrement, je ne connais pas grand-chose de l’histoire de ce pays (à part les bases qu’on apprend à l’école … et encore, j’ai dû oublier pas mal de choses). Aller aux Etats-Unis, ça ne m’attire pas du tout, alors qu’aller au Japon, oui, mais pourquoi, je ne saurais pas l’expliquer.

Les auteurs américains, je n’en connais pas beaucoup, et les auteurs japonais à part les mangas, je n’y connais rien (bon OK j’ai lu 1Q84 et pas du tout accroché :sweat_smile: ).

Oui, on a quand même accès à beaucoup plus de choses qu’avant, un second exemple c’est les séries coréennes un peu bizarres ! :joy:

Je pense qu’il ne faut pas opposer les cultures, mais s’intéresser un peu à tout. Il y a ceux qui accrocheront (ou pas !) aux BD, comics, mangas, manhwa … Chacun trouvera son bonheur !

4 J'aime

Je fais partie de la team « Japon » aussi. Les cultures asiatiques de base, je baigne dedans depuis toute petite, vu que mon père était vietnamien, je pense que ça aide pas mal. J’ai toujours grandi entre les cultures occidentale et asiatique, du coup, je n’ai pas ce décalage qui peut s’opérer chez certaines personnes qui n’ont été confrontées qu’à une culture occidentale.

Mais en vrai, ces derniers temps, je me suis retrouvée à me détourner pas mal des productions culturelles américaines. Autant je m’intéresse pas mal à ce qui se fait en Europe, notamment en France, autant je trouve que plus ça va et plus les productions américaines s’affadissent, à cause d’une idée très « marketing » des productions artistiques qu’on trouve beaucoup moins dans les autres pays (on a toujours un côté « vendeur » à l’art où que l’on se trouve, mais je trouve ça beaucoup plus marqué aux USA) et ça me pousse à m’en détourner de plus en plus. J’ai jamais été très fan de ce qui se faisait aux Etats-Unis, que ce soit en terme de littérature (autant la littérature « classique » que les auteurs cultes plus modernes à la King ou autres). Bien sûr, il y a des exceptions mais je remarque que de tous les auteurs anglophones que j’aime (à l’exception de Daniel Keyes et de James Baldwin) sont britanniques.

3 J'aime

C’est vrai que les studios américains deviennent de plus en plus marketing d’années en années, je ne peux pas le nier. Cela va pourtant à l’encontre de beaucoup d’intentions de réalisateurs, qui ont une vraie passion pour ce qu’ils font. J’ai vu récemment une vidéo sur la production de The Thing de 2011. Le réalisateur avait l’air visiblement passionné par le film de Carpenter et souhaitait reproduire avec brio les effets pratiques et les décors qui avaient fait son succès. Malheureusement, le studio Universal, qui distribuait le film, lui a demandé de refaire presque intégralement les scènes où apparaissaient des créatures créées en animatronics ou avec du maquillage, pour les remplacer par des éléments en images de synthèse. Naturellement, cela a réduit drastiquement la qualité du film.

Bref, c’est aussi cela que j’aime dans les œuvres, c’est de savoir comment elles ont été pensées et produites. L’exemple que je viens de donner montrer vraiment à quel point les studios américains peuvent ruiner un film, avec leur manque de connaissance du matériau de base, et surtout leur envie insatiable de gagner de l’argent.

D’ailleurs, avec ton exemple d’auteur britannique, j’ai repensé à des auteurs britanniques qui m’avaient vraiment marqué (parce qu’il n’y a pas que la culture américaine dans la vie ! :laughing:). Bien-sûr, il y a d’abord Agatha Christie. Je crois n’avoir lu que deux romans de cette grande dame (même si j’ai découvert plusieurs de ses histoires par la télévision, le cinéma et le jeu vidéo), mais ils ont toujours été très marquants (Le meurtre de Roger Ackroyd et Les Dix petits nègres). Enfin, l’un de mes livres préférés, bien que récent, restera Les Sept morts d’Evelyn Hardcastle, de Stuart Turton. Un véritable coup de cœur pour moi.

2 J'aime

Rien du tout en culture japonaise et excessivement peu en américaine.

Même si aux Etats Unis la pop-culture est considérée comme de la « vraie » culture, je me dis que sans savoir grand chose de l’histoire, la littérature, les grands films d’auteur (indépendants), compositeurs, peintres ou photographes, l’architecture, la mode, la gastronomie… Est-ce qu’on peut donner un avis éclairé ?

Je ne voudrais pas dire que je connais la culture américaine pour les clichés que j’ai en banque d’images. :stuck_out_tongue:

Quelque part en Amérique, il y a une fille qui pense qu’elle connait la culture française parce qu’elle a vu dans un blockbuster un Français en béret des années 50 manger des escargots sauce grenouille dans le décor d’Amélie Poulain… :stuck_out_tongue:

4 J'aime

J’avoue ne pas être un spécialiste complet de la culture américaine. La plupart des éléments que je vois viennent de mes études et des œuvres qui me parviennent de là-bas (même si j’ai été une fois aux Etats-Unis). Mais quand je parlais de la culture américaine, je pensais surtout aux films et aux séries et autres œuvres de ce genre. J’ai une vraie passion pour certains films américains issus de la « pop-culture ». Ce que je trouve dommage justement, c’est de considérer que cette pop-culture (dont j’ai une vision très large) est une sous-culture, et qu’il faudrait se contenter des films les plus élitistes pour cerner l’essence de la culture américaine. Je veux dire, j’ai toujours un élan de joie quand Marty retourne vers le futur, j’ai toujours un pincement au cœur à la fin de Forrest Gump ou au début de Là-haut. Bref, ces films-là ont une grande valeur sentimentale.

C’est fort probable, oui. :rofl: Disons aussi que les américains ne sont pas tous très enclins à s’ouvrir à d’autres cultures que la leur et à les découvrir vraiment. :wink:

3 J'aime

Who doesn’t?

Plus sérieusement, par rapport à ce point, c’est pas juste « parce que ça vient des USA », c’est surtout parce que l’installation du thème d’Ellie et le développement assez rapide mais complet de sa vie avec Carl, sans mots et juste avec une mélodie, suffit à faire naître ce sentiment chez le spectateur.
On peut retrouver ce genre d’exposition musicale dans d’autres films non nord-américains, je pense. :stuck_out_tongue:

2 J'aime

Ah, zut, je n’avais pas compris que le topic portait sur la sainte trinité « ciné, série, musique » (voire jeux).

Parce que sinon, je suis une brève en culture française, hein ? :stuck_out_tongue:

Je change ma réponse.
Dans ce contexte restreint et en éliminant tout le reste et qui m’intéresse (histoire et monuments, architecture, nourriture…) : c’est culture américaine, et de loin.

Je ne regarde pas de films français, ça fait un bail que je n’ai pas été intéressée par une chanson en français, série française, rien (sauf Kaamelott et avant Caméra Café).
Ah si tiens, j’ai regardé Lupin !

Donc j’ai rien qui me vient spontanément en pop-culture franchouille.

4 J'aime

C’est sûr que ce n’est pas parce que c’est un film américain que c’est un bon film. C’est surtout dû à a qualité des studios Pixar. D’autres studios ont d’ailleurs beaucoup de mal à provoquer ce genre de réaction chez les gens.

C’est vrai que la relation entre Ellie et Carl est vraiment bien amenée, après avoir découvert leur rencontre lorsqu’ils étaient enfants. C’est vraiment touchant. :sob:

3 J'aime

Promis j’arrête le hors-sujet après, mais ça me rappelle cette vidéo de Sideways, excellente comme beaucoup d’autres qu’il a faites, sur l’utilisation de la musique chez Pixar pour nous faire pleurer. Évidemment, il est fait mention de Là-haut:stuck_out_tongue:

2 J'aime

Oui, à vrai dire c’est le premier débat que je lance, et je n’ai peut-être pas assez bien défini les contours du sujet. :wink: En fait, d’ailleurs, je crois que « la culture américaine » est un terme peut-être trop restrictif pour ce que je voulais évoquer.

L’un des films français récent qui m’a vraiment marqué, c’est le film Au revoir là-haut d’Albert Dupontel, c’est une vraie pépite, que ce soient les décors, les relations touchantes, certains personnages rendus détestables avec succès. Bref, j’ai beaucoup aimé. Mais malheureusement, la plupart des films français qui sortent (encore) aujourd’hui ne sont pas de très bonne qualité et n’ont que très peu d’ambitions, je trouve.

2 J'aime

Ouiii ! J’ai déjà vu cette vidéo il y a longtemps ! :rofl: Je la regarderais peut-être à nouveau si j’ai le temps. :wink:

2 J'aime

Personnellement, la culture japonaise me fascine bien plus que la culture américaine, même si je ne crache pas pour autant sur cette dernière. Pourtant, je n’ai pas spécialement baigné dedans depuis l’enfance. C’est juste que je suis plus intéressée par ce que propose la culture japonaise, que ce soit au niveau des coutumes, de son histoire, de sa mythologie, de sa nourriture, des médias (je préfère largement visionner un animé japonais plutôt qu’une série américaine ou même un cartoon américain, par exemple) pour ne citer que ça. Même au niveau des jeux-vidéos, j’affectionne plus les licences de jeux japonaises.

Après, toutes les cultures en soi, sont assez passionnantes lorsqu’on les regarde de plus près. Perso, j’aime bien aussi les cultures antillaises, africaines et chinoises en plus de la culture japonaise. Les cultures sont très nombreuses et variées et chacune d’entre elles à son charme. Forcément, les avis divergeront à leurs sujets selon les individus! :grin:

3 J'aime