Ecrire pour l'univers du fandom ou pour ses personnages?

Alors j’ignore totalement si c’est le bon sujet ou pas, mais je me questionne sur un point à propos de l’écriture de la fanfiction, qui exprime en partie notre amour pour l’Univers dans lequel on écrit. Cependant, quand j’y réfléchis, l’œuvre original dans lequel je m’insère ne me plait pas forcément.
Exemple : j’ai écrit trois crossovers Harry Potter et un OS HP avec un OC. Mais si on me demande d’écrire une fanfic (crossover ou autre) autour des personnages de Harry, Ron ou Hermione, qu’importe le personnage HP d’ailleurs, je dirais non direct. L’histoire de HP ne m’intéresse pas du tout, c’est l’Univers dans lequel les persos évolue que j’emprunte dans la fanfic. Et on m’a déjà demandé d’écrire du Zorro / Harry Potter, où Hermione rencontre Diego de la Vega, j’ai catégoriquement dit non. x)

Et donc, je remarque dans mon écriture de fanfic que en réalité, je n’écris pas parce que j’aime l’Univers, en fait, mais parce que j’aime le personnage, si on me demande de créer un OC et d’écrire son histoire, eh bien, ce serait sous la force, ou juste pour m’insérer dans le groupe. Je serai incapable d’écrire une fanfic Star Wars sans Obi-Wan en personnage principal (et on m’a déjà demandé d’écrire une fanfic Mandalorian, chose que j’ai refusé alors que j’aime pourtant la série et Grogu ! xD), je serai incapable d’écrire du Naruto sans Kakashi, tout comme je serai incapable d’écrire du Zorro sans Diego. x’)

Du coup, la question que je me pose, vous, auteurs de fanfics, écrivez pour l’Univers ? Pour le personnage ? Pour assouvir votre imagination/frustration ? J’ouvre possiblement un débat, juste comme ça, un dimanche parce que mon cerveau a décidé de me torturer inutilement les méninges.

14 J'aime

Je comprends tellement ton idée !

En vrai, j’aime énormément les univers sur lesquels j’écris majoritairement. Symphogear, Rhythm Thief, ce sont vraiment des fandom qui m’ont marquée. Leurs mécaniques, les univers et leurs personnages.
Si on parle de mes fics sur The Elder Scrolls, on remarquera que c’est plus pour le même personnage canon qui revient sans cesse que pour l’univers, peut-être… Mais comme j’aime énormément l’univers, je pense que ça marche quand même ! :stuck_out_tongue:

En revanche…
Si on prend ma fic sur Miraculous (Ladybug), welp… L’univers en lui-même n’est pas spécialement dingue. C’est une série pour enfants pas si attractive au final. Mais je sais pas, certains concepts m’ont plu, et j’ai étoffé l’univers avec des theories et des idées (certaines se sont en plus confirmées depuis). En revanche, à moins d’écrire une pseudo suite à cette fanfic, et surtout sur l’OC principal, jamais je n’écrirai de nouveau sur l’univers, je pense. :thinking:

6 J'aime

En tant qu’auteure de fanfics, c’est surtout pour l’Univers que j’écris, ouip ^^ mes fanfics sont, pour beaucoup, liées à l’univers de The Elder Scrolls que j’adore vraiment beaucoup et qui ne cesse de m’inspirer de nouvelles idées ! Parfois, un personnage se rajoute (je projette toujours d’écrire une fanfic sur Rune, j’en ai une sur Karliah… wait, je crois que j’adore un peu trop la Guilde des Voleurs :joy:), même si, globalement, j’utilise surtout des OC. Dont certains qui prennent un malin plaisir à prendre une importance qu’ils n’auraient pas dû avoir ! (n’est-ce pas Klothild ? xD)
Après, j’adore aussi trouver des liens entre deux univers qui, en apparence, n’ont pas énormément en commun et en tirer des crossovers monumentaux dont le plus gros défi pour moi est de caser des liens logiques et crédibles entre les univers. J’en ai un premier qui a déjà commencé à voir le jour ici, entre le seigneur des anneaux et TES, mais j’ai aussi un crossover WoW/TES qui a décidé d’apparaître sans prévenir dans mon crâne… résultat, des heures et des heures à scénariser au lieu de réviser et d’avancer mes autres projets et le téléchargement d’un serveur privé sous l’extension Legion pour vérifier quelques détails et faire coller les deux univers :joy: (et des heures passées sur wowpedia ou la grande bibliothèque de tamriel…)

Du coup j’en profite pour répondre au poste original de @18.eleven.17 qui date d’il y a un an quand même : des idées, j’en ai à foison, tant pour mes fanfictions que pour mes histoires originales. Je dois avoir une dizaine de projets en cours, peut-être un peu moins. Avant, j’y allais au feeling, à écrire sans plan, mais ça m’amenait surtout à abandonner quand la source d’inspiration se tarissait ou que je me retrouvais bloquée face à un élément un peu dur à caser. J’ai donc commencé à faire des plans plus ou moins détaillés de mes histoires, tant pour ordonner mes idées que pour avoir un support minimal pour ne pas me perdre et toujours savoir où aller. Quand j’ai une nouvelle idée, avant de penser à en faire une nouvelle histoire, je vérifie si elle peut coller à l’un de mes projets déjà en cours et je la rajoute si c’est possible. Sinon, soit l’idée est assez poussée et j’abandonne mes projets en cours le temps de noter l’idée et quelques éléments de scénario quelque part (le cas d’une fic originale et de mon crossover WoW/TES), soit c’est juste une petite idée qui ne donne rien de plus pour l’instant mais que je note quand même dans un carnet, quitte à m’en servir plus tard.
Je sais aussi que mon inspiration va et vient au gré de mes humeurs, du temps qu’il fait et de l’envie des personnages (parce que oui, j’ai déjà dû faire face à une révolution de ma petite Raeni qui a décrété qu’elle me boudait !). Parfois j’ai des idées pour un projet, parfois non. Quand ça ne vient pas, je force un peu, mais si ça refuse toujours de venir, je passe à autre chose. Du coup j’avance une autre histoire, qui m’inspire davantage, le temps que la première histoire sédimente un peu. Ensuite, je reviens dessus, parfois pour une simple correction ou une réécriture. En général, ça suffit pour relancer la machine et je repars pour la suite de l’histoire^^
Ce genre de « panne » ne dure généralement pas longtemps, quelques jours au maximum. Sauf quand les personnages décident de bouder… Cet été, Raeni m’a tiré la tronche pendant au moins deux mois. Du coup, pendant deux mois, impossible d’écrire le moindre mot au sujet du Dragon des Mers ! (Bon, heureusement, on a fini par se réconcilier et j’ai pu reprendre son histoire, depuis ^^)

6 J'aime

Je ne suis pas bien sûre de savoir répondre aux questions posées.

Attraction
Tout ce que je peux dire, c’est que je suis allée vers une série ou un film pour son genre, et pour découvrir un univers.
A cette occasion, j’ai été présentée à des personnages.

Si j’écris une fanfiction, c’est parce quelques rôles m’ont beaucoup plu.
Il peut arriver alors que j’ai envie d’écrire autour d’un personnage précis qui m’a particulièrement « parlé » ou touchée dans sa problématique à laquelle je peux m’identifier.
.
Je ne connais pas le phénomène qui consiste à aimer un personnage, mais pas l’univers dans lequel il évolue, parce que pour moi c’est un ensemble. Le personnage est ce qu’il est, parce qu’il a vécu et a été façonné par l’univers en question… Les séparer ? Bleh.
.

Répulsion
Ce qui peut arriver, c’est que je n’aime pas comment l’intrigue originale a tourné.
Ou bien, si c’est une œuvre au long cours (saisons ou tomes), comment les scénaristes / auteurs ont changé le caractère.
Et là, c’est sûr que si l’intrigue et les personnalités « altérées » ne me plaisent plus, il y a matière à fanfiquer… mais au sein du même univers (et il faut vraiment que j’ai aimé à fond, sinon je me détourne simplement).

Par exemple : j’ai adoré les premiers Doctor Who que j’ai vus jusqu’à la saison 7. A partir de la 8, il y a une désaffection et un désintérêt rapide qui s’installent jusqu’à la 10 qui a complètement fossoyé le truc pour moi. Les saisons suivantes : même pas regardées. J’ai tourné le dos. Il faut toutefois savoir que dans ce fandom, le rôle principal change d’acteur tous les 3 ans…

.
Affection
Une seule fois, j’ai pris un personnage favori d’une « série A », pour l’installer dans une « série B » mais personne n’y a vu que du feu (le nom était différent, mais tout le caractère, les attitudes, les répliques étaient directement importées).
En aucun cas, ça ne signifiait que le fandom A et son univers me déplaisaient. :smiley: C’est effectivement dû à une affection particulière pour un rôle. Cela s’apparente plus à un genre de crossover sous le manteau.

5 J'aime

Moi quand j’écris c’est très très souvent pour les deux.

7 J'aime

Mais quelle bonne question tu nous poses là ! :wink:

Pour ma part, j’écris pour le personnage. Sur mes deux fanfictions basées sur Naruto, je mets Kiba en personnage principal et pour être honnête, je sais même pas trop pourquoi lui et pas un autre…
Ca m’est venu comme ça pour la première histoire et du coup je me suis attachée au personnage, du coup j’ai voulu continuer avec lui. Je sais juste que j’avais pas envie de mettre Naruto, Sasuke et Sakura en avant parce que j’estime qu’ils ont déjà eu leur heure de gloire ^^ (et que je ne suis pas trop attachée à eux, finalement…)

L’univers m’importe moyennement, sachant que je fais des déviations, en plus. Le monde ninja, c’est cool ! (moi aussi je rêve de marcher sur l’eau et risquer ma vie lors de missions dangereuses et sauver mon meilleur ami qui a décidé de passer du côté obscur de la force -oupas-) mais à décrire, j’aurais beaucoup de peine (en plus je connais pas TOUT de cet univers). Je préfère rester dans la vie « banale » en y ajoutant du piment :slight_smile:

Et en effet, j’écris surtout pour assouvir mon imagination débordante :smiley: :smiley: :smiley:

4 J'aime

Je vais profiter de ce sujet pour me réinsérer dans le même forum dans lequel j’avais promis d’être plus actif il y a quelques mois. Décidément, les études…

Blague à part, je trouve que tu fais bien de poser la question car je pense que ce n’est pas quelque chose qu’on se demande en général. Enfin, en ce qui me concerne.

Vu le peu d’expérience que j’ai dans l’écriture, ça va être assez court.

Quand j’écris une fanfiction, c’est surtout parce que ces deux aspects du fandom m’ont plu. Je ne me vois pas écrire quelque chose dans lequel les personnages principaux ne sont pas là ou ** au moins* évoqués. Dans toutes les œuvres que j’ai vues/lues, la plupart du temps quand je découvrais un univers, c’était par les yeux des personnages en question. Je pouvais trouver un monde pas intéressant si le ou les personnages en question (qui servaient en quelque sorte de « guide ») étaient ennuyeux. Ce n’est pas vraiment logique, mais c’est comme ça. Le meilleur exemple (ou plutôt contre-exemple si on peut dire ça comme ça) que j’ai, c’est Percy Jackson (les livres… Parce que les films PJ n’existent pas :slightly_smiling_face:). Avant de me lancer dedans, je n’en avais strictement rien à faire de la mythologie grecque. Maintenant que j’ai lu la saga (qui se raconte à travers les yeux de ce cher Percy), j’ai accumulé beaucoup de connaissances sur les Olympiens. Beaucoup trop, même.

Ou alors, je peux aussi aimer des personnages car je les trouve intéressant sans pour autant être très attaché à l’univers. Le premier exemple de ce cas qui me vient en tête, c’est Soul Eater, probablement le seul animé dont je n’ai pas aimé l’univers mais adoré les persos.

Selon ce que l’on veut écrire, je pense que aimer l’un et/ou l’autre impactera grandement le résultat.

Tout dépend de chacun, j’imagine.

Bon dimanche à tous :slight_smile:

6 J'aime

J’avoue que c’est un débat très intéressant. :grin:

Personnellement, mon avis rejoint celui de @violetteduncan26. J’écris pour les deux à la fois. Après ça dépend de la fanfiction et du fandom concerné. Il arrive que je me concentre sur un personnage ou deux (ou plus) sur certaines fanfics, soit parce que le fandom contient trop de personnages pour les mettre tous en avant, soit simplement parce que je veux écrire sur eux en particulier. Il m’arrive souvent d’intégrer des OC aussi. Mais généralement, dans ces cas là, je prends aussi en compte l’univers du fandom parce que je veux le respecter le plus possible (même s’il peut m’arriver de le modifier légèrement ou de prendre quelques libertés). Après, je n’écris des fanfictions que sur des fandoms que j’adore vraiment, que ce soit au niveau des personnages ou de l’univers, donc ça aide aussi quelque part! :slightly_smiling_face:

En résumé, j’écris à la fois pour les personnages et pour l’univers, et le niveau d’attention pour les deux va dépendre de l’histoire que je veux raconter. Sinon, j’écris aussi pour assouvir mon imagination. (Je n’ai généralement pas de frustration là-dessus, donc bon! :joy: )

5 J'aime

Pour se lancer dans un univers il faut en maîtriser les codes, ce qui arrives a force de pratique, de visionnage ou de lecture (c’est selon). Il faut donc l’aimer suffisamment, et surtout le maîtriser suffisamment pour que les fans qui lirons ta fanfic y retrouvent l’essence de ce qui fait l’univers que tu utilises.
Ensuite, je ne pense pas qu’écrire une fic sur demande soit la bonne démarche. Ils faut que tu ai une bonne raison de le faire: frustration sur un point de l’histoire, manque a combler ou simplement petit délire perso… Et que cela soit en inventant un perso, ou en utilisant des perso existant. Et une fois encore, si tu aimes suffisamment un univers pour en écrire une fiction, tu en aimes les personnages ou les archétypes de personnages évoluant de le-dit univers…
Pour ma part, j’aime combler des vides, ou proposer de nouvelles situations aux personnages :slight_smile:

7 J'aime

Je suis totalement d’accord avec cette idée. C’est pourquoi je suis frustrée et que j’écris des fanfic’ sur Millénium en me concentrant plus sur Lisbeth Salander (mon personnage favori) que sur l’univers que je juge beaucoup trop complexe pour l’amatrice que je suis.

Quant à mes autres univers Harry Potter, Game of Thrones, One Piece c’est un mixte des deux. Généralement ça part d’un personnage, mais j’essaie d’être la plus fidèle possible à l’univers. Que serait Hogwarts sans magie ? Arya sans les coups bas des autres dirigeants de Westeros ? Luffy sans la piraterie ?

4 J'aime

Je ne peux pas être totalement d’accord avec ce que tu dis, si je regarde mon point de vue.

Si je prends mon exemple, souvent on m’affiche comme « fan de Star Wars » mais, je m’acclamerai jamais comme telle, je me considère comme fan de Obi-Wan (et très souvent, je précise), et pourtant, ce n’est pas pour autant que je me dois de maitriser l’Univers de Star Wars tout en entier. Je connais pratiquement « par coeur » la prélogie et très peu de la trilogie originale.

En fait, je dirais même que je n’ai pas vu la trilo depuis des années, comparés à la prélogie. Mais par contre, je m’intéresse à l’environnement d’Obi-Wan, donc je fouille dans son passé, je m’informe un minimum de l’Univers, récemment j’ai acheté des livres sur les Aliens dans SW et sur les véhicules, pour ajouter des détails ou bien des idées qui pourront être développer par la suite.
Est ce que j’aime l’Univers Star Wars ? Oui et non. Oui pour Obi-Wan, Non parce que les vaisseaux, l’espace et tout ça, ce n’est pas mon truc. Est ce que je maitrise les Codes ? Oui et non. Oui, parce que j’ai tout de même cette nature curieuse qui me donne soif de connaissance de l’Univers et non, parce que je triche, je regarde/lis que les œuvres qui concernent Obi-Wan.

Pour un cadeau, pour un délire, pour un défi, un challenge. Parfois ça me permet d’étendre mon imagination, de sortir de ma zone de confort. :slight_smile: ça ne fait pas de mal. Après, je ne fais pas ça souvent, j’ai du faire ça une petite dizaine de fois et c’est tout. x)

Si je reprends tes trois concepts et bien, je ressens à peu près la même chose mais pour le personnage. Si je garde l’exemple d’Obi-Wan : il est le personnage qui m’a attiré, il n’a pas eu la fin qu’il méritait , voire la vie qu’il méritait et son caractère, sa vie et son développement ont fait que j’ai de l’affection pour lui. Mais, je ne ressens pas cela pour l’histoire/l’univers tout entièr(e).

Je m’attendais pas à ce que ma question obtienne autant de réponses, c’est cool de voir des avis différents ! ( Merci à toi OldGirlNoraArlani pour avoir ouvert un sujet qui correspond à ce débat, j’osais pas en créer de peur de redondance ^^’)

6 J'aime

Une question très intéressante !

A vrai dire, quand j’ai lu le début du sujet, j’étais persuadé que j’allais répondre que j’écrivais pour l’univers, vu que j’écris surtout des OC et que je n’utilise jamais de persos du fandom (pour les personnages principaux de mes fanfic en tous cas).

Mais en y réfléchissant, je trouve que cela dépend, finalement.
Quand je pense à Bioshock, un fandom sur lequel j’écris la plupart de mes fanfic, j’écris surtout pour l’univers, que j’adore, mais aussi pour les personnages du jeu, que je trouve très bien écrits et charismatiques. Andrew Ryan, par ex, est l’un des meilleurs personnages de jeu vidéo à mes yeux.

Cependant, jamais je n’ai pensé à focaliser mon histoire sur lui (même s’il est déjà apparu dans ma première fanfic sur le jeu). Je ne veux pas forcément dénaturer la façon dont ses persos du fandom ont été pensé par les créateurs. Surtout, le fait de me pencher sur eux suppose de me pencher sur la façon dont ils ont été écrits et sur leurs lignes de dialogue dans le jeu. Je préfère écrire des personnages originaux, qui « m’appartiennent » et que j’intègre alors à l’univers.

Je pense aussi que c’est pareil pour Retour vers le futur, un fandom sur lequel je compte bien écrire une fanfiction un jour. J’adore la trilogie, c’est clairement ma trilogie préférée au cinéma. Mais je pense que cela tient aussi au fait que ses personnages sont terriblement attachants.

Mais quand je pense à La Quatrième Dimension, les personnages dans la série sont assez peu développés (la série étant une série d’anthologie). Donc, même si tous les personnages ont parfois des caractéristiques communes, j’écris surtout pour l’univers de la série, pour tenter de retrouver son ambiance si particulière.

Voilà, voilà.
Merci encore pour ce sujet très stimulant. :joy:

5 J'aime

Je n’écris que dans des fandoms qui m’ont marquée en raison d’un (plus rarement plusieurs) personnage(s). Si je n’ai pas cette accroche, je n’écris pas. Ca a été le cas pour tous les fandoms que j’aime : j’accroche AVANT TOUT sur le perso, et ensuite j’élargis ma connaissance du fandom et je finis généralement par aimer l’univers et par m’y intéresser (parce que j’aime combler les trous du fandom, me glisser dans les interstices des non-dits et des non-résolus).

L’unique exception serait Le Seigneur des Anneaux, une œuvre que j’adore (et plus généralement l’oeuvre de Tolkien) sans que je me sois pour autant focalisée sur un personnage en particulier. C’est l’univers qui m’a plu d’emblée. C’est probablement pour ça que j’ai autant de mal à écrire dans ce fandom : je n’ai pas de personnage auquel me raccrocher (même si j’aime beaucoup Aragorn et Sam).

Une fois que j’ai découvert un nouveau personnage dans un nouvel univers, je regarde tout ce qui le concerne et je lis tout ce qui le concerne. Si je me décide ensuite à écrire sur lui, je vais me renseigner sur l’univers dans lequel il évolue car je ne peux pas écrire sur quelqu’un sans évoquer le contexte qui est le sien. C’est cependant généralement « plus vrai » dans les récits de SF ou d’héroïc-fantasy (ou historiques) que dans des fandoms policiers ou d’espionnage plus ou moins réalistes qui se passent à notre époque. Il me semble par exemple qu’il faut beaucoup plus de connaissances pour écrire sur Sherlock Holmes de Conan Doyle que sur la version BBC modernisée, parce qu’il faut se renseigner sur le XIXème siècle, le Londres victorien etc…

Cependant, une des choses que je n’aime pas, ce sont les univers alternatifs du style « tel personnage est transporté à Paris à notre époque et voilà ce qui lui arrive ». Le personnage reste pour moi indissociable de son contexte. Si on le met « ailleurs », il perd de son intérêt. Ce qui veut dire que j’aime le personnage dans son univers, pas « juste » le personnage.

4 J'aime

Super intéressant comme question !

Moi j’écris clairement dans l’univers Pokémon parce que j’adore cet univers là. Dans mes histoires, pas de Sacha, Ondine ou Team Rocket. J’utilise cet univers que je connais par cœur pour m’évader et m’amuser, avec des personnages sortis de mon imagination.

Bien que dans certains récits de jeu de rôle, certains personnages des jeux ou de l’animé fassent une apparition momentanée, mais ils n’ont pas de rôle central.

Je crois que ça ne me plairait pas qu’on m’impose d’écrire sur un des héros de la saga. Et les gens sont plus facilement critique sur des personnages qu’ils connaissant, ils ont des attentes.

Et ce serait ainsi pour tous les univers je pense.
J’aimerais écrire aussi un fanfic sur l’univers de Fairy tail, j’utiliserais leur code à Fiore mais je ne ferais au maximum que citer les personnages que tout le monde (ou presque) connait.

Voilà en ce qui me concerne =)

3 J'aime

Du coup, t’as détesté Sherlock BBC qui reprend Sherlock de nos jours, à Londres, et voici ce qui lui arrive d’à peu près pareil ? :stuck_out_tongue:

1 J'aime

Hihihi non je me suis mal expliquée. L’univers de Sherlock, c’est le polar : il y a des énigmes, l’intrigue tourne autour de ça (qui a commis le crime, qui aurait pu le commettre, quels étaient les mobiles…). L’univers, c’est ça, plus que l’univers victorien (qui est quand même important, hein, je ne minimise pas). Le Sherlock BBC est justement, à mon sens, très bien adapté, parce qu’il reprend cet univers en le transposant intelligemment.

Ce que je n’aime pas, c’est un Sherlock transposé dans un univers non-polar. Ou un Spock transposé dans un univers sans SF, téléportation etc… Ou un Aragorn à Paris au XXème siècle. Parce que généralement, c’est le propos même du fandom qui est alors détourné (99 % du temps, au profit d’une romance qui ne m’intéresse pas, c’est peut-être pour ça que je n’aime pas). L’univers, ce n’est pas uniquement l’époque ou le lieu, c’est aussi le genre et la tonalité auxquels appartient le fandom. SI j’ai dit « transposé à Paris au XXème siècle », c’est parce que j’ai en tête des dizaines de fics qui font ça en « trahissant » l’univers d’origine. (Le plus souvent dans le but avoué d’écrire une romance, ce qui m’ennuie toujours autant. On ne se refait pas.) Sherlock BBC non seulement respecte l’intrigue et l’adapte brillamment, mais elle utilise aussi certains clichés victoriens (rues sombres de Londres, appartement du 221b « décalé », Mycroft qui est un représentant des temps anciens à sa façon…) et ne rompt pas totalement avec le fandom d’origine.

Cela dit, pour moi, Sherlock ACD et Sherlock BBC sont deux personnages différents. Il y a deux fandoms différents, très cohérents tous les deux bien que le second emprunte fortement au premier. L’adaptation d’Elementary n’a pas fonctionné pour moi justement car je trouve l’univers mal transposé et sans beaucoup d’intérêt (dans les intrigues, dans l’ambiance et dans les personnages).

Ce qui m’amène à une notion à mon sens au moins aussi importante que les personnages ou l’univers : l’intrigue. Et donc le sous-genre ou la tonalité. L’univers n’est pas seulement « un décor », mais une façon de penser, d’envisager les choses, de présenter les histoires. Des thèmes récurrents. Je reviens à Star Trek (évidemment) : c’est de la SF mais ce n’est pas que ça. Ca pose beaucoup de questions sur la différence / la tolérance, le droit d’ingérence, la notion de progrès, la façon de communiquer avec autrui, l’acceptation de soi… Bref, autant de thèmes qui ne sont pas (à mon avis) très bien repris dans les films du reboot, d’où ma déception (j’aime bien les films mais parce que ce sont des films d’action, pas parce qu’ils me proposent des thèmes qui m’intéressent : l’univers est le même mais en même temps ce n’est pas le même, car l’intrigue tourne autours de thèmes différents).

… Et je m’arrête là car j’ai l’impression d’embrouiller les choses plus que de les clarifier. Pardon pour les fautes probables, je tape en aveugle.

4 J'aime

Disons que tu as d’autant plus raison que à l’origine, il n’était pas pensé comme personnage « Victorien » puisque cette notion lui été contemporaine. C’est devenu un « habillage », comme une madeleine de Proust. Sherlock a affronté des nazi durant la seconde guerre mondial dans un film par exemple, et sans que ça ne soit dû a un twist de voyage temporelle :stuck_out_tongue:
Pour en revenir a ton propos, une fanfiction efficace se doit effectivement de respecter la psychologie des personnages, les codes et surtout les valeurs de l’univers emprunté (puisque soyons honnête, ce n’est ni plus ni moins que de l’emprunt).
Et la démarche devrait être la même dans le « milieu professionnel », un bon reboot ou un bon remake se doit de respecter psychologie, code et valeur, sinon l’entreprise n’a que peu d’intérêt.

5 J'aime

khof : si financier.

(je repars vite car je vais m’auto-taper sur les doigts pour bavardage hors-sujet)

3 J'aime

Ce n’est pas vraiment une question que je me pose, d’habitude… Je dirais que c’est plus pour l’univers que les personnages. Par exemple, pour le défi de mars dernier (toujours pas fini, ça va venir… un jour… :sob: ), je me place dans une période inconnue (quelques siècles avant les films) avec des personnages tout aussi inconnus, mais je reprends des éléments de lore déjà établis : une organisation secrète présentée dans des jeux vidéos, une planète apparue dans des romans, ou encore un léger lien avec le background de la prélogie.
En y pensant, je remarque que (presque) tous mes projets mettant en scène des personnages déjà connus sont des déviations… ce qui implique que ces personnages seront différents de ce qu’on en connait (Obi-Wan qui passe du Côté Obscur, Revan qui règne sur la galaxie, Vador qui renverse l’Empereur). Je pense qu’écrire un personnage déjà connu représente un exercice bien trop compliqué pour moi, c’est pour ça que je préfère les mettre en scène dans des uchronies.

3 J'aime

Ecris ce que tu as envie d’écrire. J’ai choisi l’univers, mais tu peux choisir le perso, voir l’incérer dans un univers diffèrent de l’histoire d’origine, un peu comme les X-Men. Il y a différents univers, avec des persos qui changent plus ou moins de caractère, pourtant, ça reste les X-Men.
L’important c’est de prendre plaisir à écrire.

1 J'aime