Hey ! Vous en êtes où dans vos projets ? (Et si on se bottait les fesses ?)

Ah mais après. xD Après l’effort, le réconfort. Mdrrr. :rofl: :joy:

3 J'aimes

@BakApple et @Hal et @aemilius : oh MERCI !!! Vous ne pouvez pas savoir à quel point ce que vous dites me rassure !!! Moi aussi j’aime torturer mes personnages. OldGirl dit que j’écris du hurt-hurt, mais apparemment je ne suis pas la seule ! :smile: Je me suis souvent demandé si quelque chose clochait chez moi… et je me sens un peu moins seule lorsque je lis vos messages.

Pour ma part, j’ai besoin de connaître la fin dès le début, mais il ne faut surtout pas que je l’écrive, sinon, je sais que je perdrai tout intérêt pour le milieu de l’intrigue… Je trouve aussi que ne pas scinder son récit est une bonne astuce, mais je n’y arrive tout simplement pas. Je poste au fur et à mesure, ce qui es très vilain, mais je n’arrive pas à garder un chapitre par-devers moi…

Pour en revenir au sujet premier de ce fil, j’envisage très sérieusement, à présent que j’ai terminé le Secret Santa monstrueux que j’ai presque faille ne pas rendre à temps, je vais essayer de me botter les fesses pour reprendre mes fics Star Trek inachevées… Je n’ai pas remarqué de blocage particulier au chapitre 7, mais je suis très régulièrement freinée sur ce que j’appelle les « scènes de transition », vous savez, ces explications qu’il faut bien fournir au lecteur mais qui retardent la super scène d’action (ou le super dialogue psychologique, ou le moment crucial ou le héros est en danger de mort) que vous avez dans la tête depuis le début de votre histoire… Il m’est arrivé de ne pas écrire pendant près de 5 mois parce que je ne trouvais pas en moi la motivation nécessaire pour achever un de ces chapitres de transition. (Ouais, la honte, je sais.)

3 J'aimes

Je tiens à dire que depuis que je lis @DragonaChainsaw, je pense que tu écris plutôt du hurt-fluff :stuck_out_tongue: ou alors c’est qu’elle écrit du hurt-hurt-hurt. (Ce qui me donne l’impression de tousser 3 fois quand je le dis).

Je relirai donc tes fics où les persos sont juste malades et au bord de la crevaison (mais sauvés à temps par une « entreprenante » providence) en me disant : « oh comme c’est mignon ! Un petit venin dans les marais putrides de Dagobah ! Un petit désert où on se dessèche sur place en mois de 48 h chrono ! Un adorable virus galopant qui a le bon goût de ne cibler que les membres hybrides d’un espèce prochainement en voie de disparition en les obligeant à délirer… Trop choupi ».

Dragona on peut lui confier l’épisode où Sam W. va être dépecé vivant et ses organes vendus sur l’e-bay underground à des démons carnivores qui ont des envie d’une fricassée de rognons, de fromage de tête, ou d’un cuissot… :smiley: Hurt-hurt-HURT. :cold_face:

4 J'aimes

Personnellement, cela ne m’est pas arrivé. Je bloque rarement longtemps sur un chapitre, j’ai trop de chose à raconter, j’ai juste pas assez de temps pour les écrire !
Mais c’est une coïncidence étrange de toujours bloquer sur le même chapitre. Comme si tu t’essoufflais au delà de ces chapitres.
As-tu des histoires avec moins de chapitres? Si oui, sont-elles terminées?

Je trouve que garder plusieurs chapitres d’avance est super motivant ! parce que quand on sèche et qu’on prend un peu de retard, qu’on puisse publier quelque chose ça donne un sentiment d’accomplissement ! Je trouve !

Hum je crois que c’est le quotidien de tous les auteurs de se dire : Mais par quel drame vont passer mes personnages? xD

Je trouve que le bonheur c’est bien aussi ! Et important dans une histoire qui peut difficilement n’être qu’une succession de malheurs ! Après ça peut arriver ! Mais je trouve ça plus interessant d’enchainer le bonheur et le malheur. Car sans bonheur, le malheur a moins d’impact je trouve !

5 J'aimes

C’est plus de l’horreur que du hurt non? :thinking:

2 J'aimes

Oui j’aurais dit exactement la même chose… Mais ça me rassure de voir qu’il y a des auteurs qui sont plus sadiques que moi ! :smile:

2 J'aimes

Pour rester sur ce que disait le message initial, après réflexion, je bloque assez souvent au niveau du chapitre 15. :smiley: Il faut aller jusque là, certes.

Sinon, il y a une forme de pression, lorsque je n’écris pas avec des chapitres d’avance mais en publication directe, à écrire le chapitre 4. Et le 10.
Parmi les gens qui me lisaient, j’avais repéré que 2- 3 chapitres, c’était le temps que les lecteurs m’accordaient pour faire mes preuves que j’allais bien écrire un genre d’histoire qui les intéresse et continuer à lire la suite.
Et le chapitre 10, c’est le moment où ceux qui ont survécu au premier abandon après lecture du 3, lâchent à leur tour.

Donc je peux passer plus de temps avant d’écrire ceux-là parce que je sais que si je les rate, les lectures déjà rares s’effondrent.

Peut-être que si on écrit des chapitres plus courts ou plus longs, ce moment où l’intrigue doit absolument relancer l’intérêt, se situe au niveau du 7e…

Actuellement, je suis en pause de ma fic en cours. Même si je ne l’ai pas découpée, il y a gros à parier que je dois être proche du chapitre 15, :smiley: càd soit le moment où je dois relancer, soit celui où j’ai 3-4 chapitres pour boucler les boucles et finir.

5 J'aimes

Eh bien, quelle réputation^^

2 J'aimes

J’en ai parlé avec une amie qui m’a donné ce même conseil, or, j’écris actuellement une fan fiction qui comporte 4 points de vue différents et une fiction originale qui se passe dans deux époques alternées et automatiquement ça sépare le texte en chapitres vu que l’un répond à l’autre. Mais je prends ton (votre) conseil pour les autres écrits !

Je suis d’accord avec ton idée, j’ai souvent un plan très détaillé de ce qui va se passer tout au long de mon histoire, mais au moment de le mettre en forme concrète… Je bloque.

Oui j’ai des histoires avec moins de chapitres que je rêverais de poster un jour, mais j’ai une peur bleue de « mal » finir mes fictions. Etant moi-même très souvent déçue des fins de romans ou (encore plus) de fanfictions, je me mets la barre très haute.

4 J'aimes

Seulement 4 points de vue… ! (C’est déjà compliqué, je sais …)

La fanfic sur laquelle je travaille en ce moment a pratiquement autant de points de vue que de chapitres. 11 narrateurs pour un total de 13 chapitres - avec un narrateur qui a 3 chapitres à raconter pour le moment (le prologue, un chapitre et l’épilogue), mais il risque de se faire piquer ce dernier par deux de ses frères…
Je négocie actuellement un chapitre à 3 voix minimum entre les frangins en les menaçant de confier la narration du-dit épilogue à leur paternel s’ils ne sont pas sages :smile:.

En tout cas, c’est vrai que le changement de point de vue induit de lui-même un changement de chapitre pour moi aussi…

3 J'aimes

Tu sais, il faut te dire que tant que la fin te plait à toi c’est le plus important ! Si tu aimes ta fin, il y a de fortes chances que tes lecteurs l’aiment aussi ! Je pense qu’il ne faut jamais écrire un fin pour faire plaisir aux lecteurs, mais toujours faire celle que tu veux quitte à bousculer ce que les lecteurs attendent de toi !

5 J'aimes

Je suis en train d’écrire une suite d’une fanfic que j’ai écrite en 2015 et pour me rappeler, j’ai donc relu ma fanfic. Je lis le premier chapitre et là, je me dis « Ah mais il (OC) s’appelle comme ça ? » , « j’ai écrit ça moi ? » , « pourquoi j’ai écrit ça ? ». Je me désespère en plus, je viens de voir qu’un personnage avait deux prénoms différents dans ma fanfic. Je me désespère encore plus. XD

5 J'aimes

Ah ah bon courage à toi ! Rien ne t’empêche de reprendre ta fic et de corriger les erreurs ! Mais ça risque de prendre du temps xD

1 J'aime

Je compatis !!! Bon courage pour la reprise de cette fic (je trouve toujours ça très difficile de relire ce qu’on a écrit il y a longtemps…) !

Pour ma part, j’hésite également à reprendre une fic écrite en… 2009. Et inachevée. Problème : j’ai introduit un OC à la limite du Mary-Sue, qui est au centre de l’histoire. Défi : remanier la fic pour que mon perso soit… acceptable. Mais j’ai vraiment peur du résultat. J’ai un fichier Word de près de 60 000 mots (non scindés en chapitres), donc pas mal de matière, mais je m’éloigne vraiment beaucoup du fandom (Harry Potter en l’occurrence) pour suivre mon OC - et mon personnage préféré, Rogue. J’avoue que l’idée de ne pas avoir de lecteurs en raison du côté « OC trop central » me déprime à l’avance. :roll_eyes:

4 J'aimes

Bon j’ai écrit une bonne partie de cette fameuse suite et là, je me retrouve face à un problème. J’ai tendance à « réutiliser » mes idées surtout quand je les adore, or là, j’avais prévu utilisé cette idée pour une autre fanfic pas encore écrite mdrrr…et je me retrouve à me battre pour que tout soit cohérent, que ça ait un sens avec ce qui précédait, dans ces cas-là, je m’éloigne de mon point central (j’arrive pas à expliquer x) ) et ça finit par me fatiguer « imaginairement ». J’en suis en un point où je suis pratiquement à la fin de ma fanfic, mais que le cheminement auquel j’avais aspiré au début quand j’avais écrit en 2015, me laisse dans une situation embarrassante.
Un peu comme lorsque vous faites un travail de groupe et qu’une personne était absente et qu’elle doit finir le travail de groupe sans avoir vu les travaux des autres. C’est un peu ce qui se passe dans ma tête. xD

3 J'aimes

Hum tu es dans une situation difficile effectivement ! Et quand on a une idée en tête c’est parfois difficile de s’en départir !! Le plus gros problème ce sera la cohérence de ton histoire. Si cela ne suit pas, c’est difficile d’écrire quelque chose qui nous laisse perplexe je trouve ! Mais courage, je suis sûre que tu pourras trouver une solution qui te plaira !

2 J'aimes

J’en peux plus de moi, je découvre ma fanfic. J’ai carrément hurlé « QUOI MAIS IL VOULAIT RECUPERER SON FILS ILLEGITIME ? » alors que le perso en question dans le dernier chapitre que je viens d’écrire était contre ça. J’en peux plus. Je me désespère de nouveau. :sob: :sob: :sob: Tuez moi. :rofl: :rofl: :rofl: :rofl:

5 J'aimes

Pour moi actuellement ça va. J’enchaîne les chapitres. Mes doigts parcourent le clavier sans vouloir s’arrêter. J’ai encore du travail mais ma fanfic actuelle avance à grand pas.^^

Kenavo.

6 J'aimes

Je t’envie ! Je bloque sur tous mes chapitres en cours. Mes doigts parcourent le clavier à la vitesse d’une tortue rhumatisante. Et mes fanfics actuelles stagnent dans le marasme de la non-inspiration. :smile: Si d’aventure vous avez des super idées à me donner pour décoincer la mécanique grippée de l’écriture, je suis preneuse.

3 J'aimes

Ecouter les album de l’OST du jeu Death Stranding, ça aide.^^ Surtout les musiques de Low Roar.^^
Par contre, regarder le rugby, ça n’aide pas ! :sweat_smile:

Kenavo.

2 J'aimes