Jeu "Rhythm Thief" - Présentation

Bonjour à tous et à toutes !

Aujourd’hui, je viens pour vous présenter un nouvel univers ! C’est un peu le but de cette branche, me direz-vous. Vous êtes prêt.e.s ? Alors c’est tipar pour la fiche-fandom de Rhythm Thief et les Mystères de Paris !


L’histoire

Bon, on va suivre la méthode et commencer… par le commencement, à savoir, de quoi ça parle ?

L’histoire est simple, vous incarnez un jeune garçon de dix-huit ans, Raphaël, qui vit seul avec son chien Fondue dans un appartement à Paris depuis que son père, Isaac, a mystérieusement disparu. Seulement voilà, Raphaël– hein, quoi ? Comment il a survécu tout seul avec un chien pendant trois ans sans parents alors qu’il était même pas majeur ? Euh, bonne question, faudra lui demander, tiens.

Je disais donc, Raphaël a un secret (eh oui, ce serait pas drôle, sinon). Le jour il est un adolescent banal, mais la nuit il est un voleur d’art connu sous le nom de Fantôme R, connu pour dérober les œuvres d’art dans les musées… et les restituer quelques jours après. Vous n’y comprenez rien ? C’est normal, faudra jouer au jeu pour ça. Vous vous doutez qu’au niveau de la loi, c’est pas réglo réglo ce qu’il fait, et donc c’est pour ça qu’il est poursuivi par l’inspecteur Paul Vergier, qui passe son temps à le traquer et à essayer de le coincer (sans jamais y parvenir, vive l’incompétence de la police parisienne)(mais elle est en rollers, on lui pardonne)(sauf Éric, ce trouillard).

Vous, vous embarquez avec Raphaël en plein dans l’action, puisque l’histoire commence alors qu’il s’apprête à commettre un vol, celui du bracelet de Tiamat, un artéfact égyptien très ancien et très précieux qui– bref, on s’en fiche, un bijou. Va-t-il y arriver ? Suspense, oh la la ! La même nuit, il rencontre une jeune violoniste du nom de Marie, qui semble avoir quelques ennuis…

Et voilà ! Je ne vous en dis pas plus, la suite du scénario est à découvrir par vous-même ! Le jeu comporte une dizaine de chapitres et n’est pas excessivement long, en une dizaine d’heures ou un peu plus il peut être terminé.

Je conclus cette première partie avec la bande-annonce française du jeu, pour une meilleure visualisation :


Les personnages principaux

Raphaël, aka Arsène Lupin Fantôme R

image
image

Un garçon des plus banals qui a en réalité une double identité, celle d’un voleur connu sous le nom de Fantôme R. Oui, je viens juste de le préciser plus haut, mais c’est pas grave. Sa mère est morte quand il était petit, et il vivait très heureux avec son père jusqu’à ce que dernier décide de se barrer. Il a quand même été assez gentil pour laisser une pièce en or gravée d’une marque à son fils, et comme cette marque est également sur le bracelet de Tiamat, Raphaël se pique l’idée d’aller choper le bijou (et c’est pas la seule chose qu’il va pécho).

Fondue aka le glouton de service le mordeur de derrière le bff de Raphaël

image

Raphaël a rencontré Fondue, un berger danois, trois ans auparavant. Ils sont inséparables, et Fondue est très doué pour mordre les derrières des flics quand Fantôme R est pourchassé. Sinon, si c’est un gros glouton un peu trouillard sur les bords.

Marie, aka la blonde pot de fleur la talentueuse violoniste

image

Bon, ben elle est blonde, avec des yeux bleus, et c’est la demoiselle en détresse du jeu. Fin.

… Nan je rigole. Elles est blonde, ok, mais elle est vraiment douée au violon, et elle est douée à l’école*. Elle a dix-sept ans a été abandonnée dans un couvent avec son violon quand elle était petite, et elle recherche sa famille. Raphaël la prend sous son aile parce qu’elle a des ennuis, et elle l’accompagne dans son aventure, en espérant notamment trouver sa mère par la même occasion.

Paul Vergier, aka le flic incompétent le policier dévoué

image

Un inspecteur de police chevronné (mal fringué et mal rasé aussi) qui a perdu sa femme dans les trois ans précédant l’histoire (on ignore de quoi), à qui il a promis de protéger la ville. Il passe son temps (depuis trois ans hein) à traquer Fantôme R, mais le pauvre n’arrive jamais à coincer le voleur. Bref, un policier un peu bourru qui ne dort pas beaucoup et essaye de protéger la ville au mieux (et c’est un sacré boulot)

Charlie, aka l’empêcheur de tourner en rond le brillant détective privé

image

Un adolescent dans la même tranche d’âge que Raphaël et Marie. Il est assez intelligent (plus que certains policiers même), pratique le deltaplane à ses heures perdues et cherche à confronter et à attraper Fantôme R également. Il est doué au foot, aussi, et… c’est à peu près tout, je crois.

Jean-François (j’ai pas trouvé de surnom pour lui, désolée)

image

Le gentil (cough cough) tuteur de Marie à Saint-Louré. C’est lui qui lui a permis de suivre des cours de violon, c’est un super bienfaiteur et Marie l’adore ! Il se soucie beaucoup d’elle (cough cough), à tel point que dans sa grande bonté, il a fait des recherches et trouvé quelqu’un qui pourrait bien être la mère de l’adolescente.

Élisabeth, aka la prétentieuse qui se la pète la célèbre aristocrate

image

Élisabeth est une duchesse descendant de la monarchie française, et a une influence démesurée sur la haute société française et même au-delà, à tel point que les personnalités politiques se sentent mal-à-l’aise en sa présence*. Elle est riche, célèbre, mais alors au niveau du caractère… C’est un peu plus compliqué. Elle est aussi une habituée de l’Opéra et a son garde du corps personnel (la classe).

Alfred, aka le boxeur professionnel (mais pas trop) l’employé dévoué

image

Un majordome au service d’Élisabeth, vraisemblablement depuis un moment. Son cv inclut une maîtrise parfaite du backgammon et du ski*, et il sait également boxer (il est mis deux fois KO dans le jeu quand même, une fois par Raphaël et une autre fois en essayant de protéger Élisabeth, mais sinon oui oui, je vous jure qu’il sait boxer, hein).

Isaac aka le père démissionnaire l’homme invisible le serviteur de Bonaparte

image

Isaac a laissé Raphaël tout seul trois ans avant les événements du jeu, et la mission principale de Raphaël (donc par extension de vous), c’est de le retrouver, ce qui est… loin d’être simple, car le seul indice dont vous disposez, c’est une pièce avec un drôle de symbole dessus. Et dans l’ombre de Paris, Isaac semble trafiquer des trucs pas très nets. C’est quelqu’un de très mystérieux, je crois qu’on ne le résumera pas mieux, surtout vu son temps d’apparition à l’écran :face_with_hand_over_mouth:.

Napoléon Bonaparte, aka Monsieur Mégalo L’empereur de France

Non non, vous ne rêvez pas, j’ai gardé le meilleur pour la fin ! Napoléon a été ressuscité plus de deux-cents ans après sa mort, son tombeau a été volé trois ans avant les événements du jeu, et il erre désormais dans les rues de Paris avec ses sbires à la recherche de quelque chose qu’il aurait perdu. Et s’il pouvait prendre le contrôle de la ville et pourquoi pas du monde au passage, ce ne serait pas mal.

Voilà pour ceux ayant un rôle « majeur » (en tout cas qui reviennent souvent) ! Au cours de l’aventure, vous serez amenés à croiser d’autres personnages, comme Josette, la meilleur coupine surprotectrice de sa sœur de cœur Marie, ou bien Michel, le pote/ennemi de Raphaël (lui-même reconnaît que ça dépend des jours, c’est pour dire…) mais leur importance sera moindre par rapport à ceux précités.

astérisque (*) : informations obtenues d’après le site officiel japonais du jeu.


Et comment ça se joue, tout ça ?

Le jeu est ■■■çu (le forum me censeure vraiment les trois premières lettres ?!) - je disais le jeu est prévu pour 3ds hem hem, et exploite toutes ses fonctionnalités (ou presque). Vous pouvez vous déplacer plus ou moins librement dans Paris grâce au pad/à la croix directionnelle. Dans un lieu, vous pouvez l’explorer en touchant l’écran tactile. Si vous connaissez les Professeur Layton, notamment les derniers sur 3ds, le système de déplacement lui ressemble.

Alors, en quoi c’est un jeu de rythme ?

Eh bien c’est simple. Au cours de l’aventure, vous êtes confrontés à des mini-jeux (certains font partie de l’histoire et sont obligatoires, d’autres sont juste là en bonus, comme pour les énigmes dans PL).

Certains mini-jeux, comme avec Marie et son violon, vous demanderont d’utiliser à fond le stylet. D’autres, comme lors de combats avec les ennemis, solliciteront les boutons et la croix directionnelles, et enfin, d’autres encore nécessiteront que vous utilisiez la fonction gyroscopique de votre console (en gros, que vous l’incliniez, notamment à droite et à gauche).

Voilà, je ne vais pas vous faire une liste de tous les mini-jeux, il y en a environ cinquante, si je ne me trompe pas, là encore, le mieux est d’explorer ça vous-mêmes.

Notez que pour chaque mini-jeu, vous avez une barre de « groove » (de santé, si vous voulez), qui se remplit quand vous réalisez les bonnes commandes, et qui baisse quand vous vous gourez. Si elle tombe à zéro, eh bien, c’est « fin du spectacle » comme dirait Raphie, et vous devez recommencer le mini-jeu. Elle va de A à F, A étant le meilleur score et F le pire.
À chaque fin de mini-jeu réussi, vous gagnez des pièces que vous pouvez dépenser à la boutique pour acheter des bonus pour les mini-jeux afin de vous faciliter la vie, ou bien déverrouiller les cinématiques du jeu.
Vous pouvez recommencer le mini-jeu autant de fois que vous voulez, par contre sachez que si vous le trouvez trop dur, il n’y a pas de possibilité de les « passer » et de continuer l’histoire (du moins pour ceux obligatoires), il vous faudra donc persévérer et tenir jusqu’au bout, je crois en vous ! La difficulté des mini-jeux évolue progressivement au fil de l’histoire.

Au cours de l’aventure, en touchant l’écran, vous pouvez récupérer des pièces (qui vous aideront pour les mini-jeux/payer les vidéos à la boutique), des sons (un feulement de chat, une note de violon par exemple), des morceaux de partitions, et des CDs (pour pouvoir réécouter vos musiques préférées) !

Il y a trois épisodes spéciaux auxquels vous pouvez jouer, à la fin.

Le premier s’intitule « À la rencontre de Fondue », et nécessite d’avoir rassemblé tous les sons pour être débloqué.

Le second s’appelle « L’épreuve de Marie », et requiert d’avoir rassemblé tous les morceaux de partition pour y accéder.

Et le troisième s’appelle « Liens familiaux », et il faut avoir obtenu A à tous les mini-jeux de rythme pour pouvoir y jouer.


Une dernière chose à ajouter ?

L’OST est aux petits oignons, je vous ai indiqué le lien pour que vous puissiez l’écouter à votre guise sur Youtube. Que ce soit pour la princesse de la lune, pour l’Air sur la corde de sol, ou la Fugue en sol mineur BWV578 de Beethoven revisitée façon rock, ça vaut vraiment le coup. Ce n’est pas super long (quelques heures), les personnages sont attachants, l’histoire bien pensée, bref, je ne peux que vous inviter à y jouer. Vous le trouverez sûrement sur Amazon ou en version dématérialisée sur l’eShop (qui ferme bientôt d’ailleurs, donc c’est le moment !).

Ah oui, et les voix ! On a notamment Hervé Grull (Tag dans Foot 2 rue, Randall dans Professeur Layton) pour Raphaël, Fily Keita pour Marie (Clover Ewing dans Totally Spies, Rachel Zane dans Suits, Vaermina dans Skyrim), et Brigitte Lecordier pour Charlie (Gromo dans Martin Matin, Oui-Oui dans le dessin animé éponyme, Son Gohan et Son Goku dans Dragon Ball), bref, du gratin !

Oh, et aussi. On attend toujours la suite, SEGA. Depuis dix ans. Ça commence à faire long :unamused:.

Voilà, je n’entre pas plus dans les détails, pour ne pas spoiler, n’hésitez pas si vous avez des questions ! (Et les connaisseurs me diront si j’oublie des choses)

9 « J'aime »

On est d’accord que les jeux de 3DS ne sont pas compatibles avec la DS première du nom ni la DS lite ?

4 « J'aime »

Non, malheureusement…

Soit il faut acheter la console, soit un émulateur, ou bien en rester aux Let’s Play. :smiling_face_with_tear:

4 « J'aime »