[Rhythm Thief] fanfiction « La Menace de Chronos »

Bonjour tout le monde !

Après X temps, enfin, je suis très heureuse de pouvoir vous présenter ma plus grande fiction à ce jour ! Elle est sur l’univers de Rhythm Thief et les mystères de Paris (comme si c’était pas assez évident dans le titre, ah ah… :sweat_smile:).

Bon, je commence par vous donner les infos, et on se retrouve ensuite !


Titre de la fic : La Menace de Chronos

Type : il s’agit d’une séquelle/continuation, se déroulant un an après les événements du jeu.

Personnages principaux : Raphaël, Marie et Fondue dans ceux canons, et également des OCs ! Mais je pense qu’on voit un peu tous les personnages majeurs à différents moments.

Genres : Aventure (j’avais classé en Action, avant, mais à y réfléchir, ça ne correspond pas), Amitié. Ce sont les deux que j’ai mis sur le site, mais ça peut toucher à d’autres genres de temps en temps.

Rating : euh… Tout public (G), normalement, mais certains chapitres sont… plus difficiles (violences physiques et psychologiques, agression sexuelle, meurtres (oui, au pluriel, merci Hortense), etc.) que d’autres, donc bien évidement, je réhausserai le rating selon la maturité des chapitres.

Niveau de connaissance du fandom pour suivre : naturellement, c’est toujours mieux de connaître un peu l’univers, mais je pense que même sans avoir joué au jeu, vous serez en mesure de comprendre. La première partie avec Gwenny suit à peu près les événements du jeu (sauf quand elle met le bazar évidemment :joy:). Donc vraiment, allez-y sans crainte, vous ne serez pas perdus (j’espère). Et si vous préférez avoir quelques repères, je vous renvoie à la présentation du jeu réalisée par mes soins, qui vous donnera les bases.
.
Présentation :

Lorsqu’un soir d’été dans la capitale française, une jeune fille décide de retourner dans le passé et de modifier le cours des événements, elle déclenche une vive réaction en chaîne qui impacte de manière irréversible la vie de plusieurs personnes.

Commence alors pour un adolescent aux cheveux roux une aventure incroyable, où la notion de temps perd son sens et où il devra se battre pour sauver et protéger et tout ce à quoi il tient avant qu’il ne soit trop tard et que la vérité ne lui échappe.

Note de l’auteur : que dire ? J’ai beaucoup trop aimé ce jeu et je voulais lui offrir une suite (en attendant d’en avoir une officielle, je ne désespère pas). Cela a commencé tout bêtement, puis il y a eu des chapitres bonus, puis des scènes bonus (15 en tout, 5 par parties, merci le Nano !). J’espère vraiment que vous apprécierez, car ça reste mon plus gros projet à ce jour, et même si ce n’est pas mon premier, il a une place de folie dans mon cœur. C’est que huit-cent pages, forcément, on s’y attache, je crois que je n’écrirai plus jamais quelque chose d’aussi volumineux.

Lien : Ici !


On commence donc l’aventure avec le :computer_mouse: – Prologue – (oui, c’est mieux de commencer par le début) !

Un soir de juillet à Paris. Un jeune rouquin accompagné de son chien se prépare à retrouver le lendemain une amie perdue de vue depuis trop longtemps lors d’un pique-nique surprise. Il ignore qu’il est espionné par une mystérieuse adolescente qui semble avoir un objectif en tête, et est bien décidée à l’accomplir.
De son côté, une violoniste qui ressasse de lointains souvenirs et espère le retour d’une personne qui lui manque terriblement, trouve un peu de réconfort dans les bras de sa mère.

Celui que vous pouvez lire est une version réécrite de l’ancien prologue que j’avais rédigé à l’époque (il doit toujours être sur DeviantArt, d’ailleurs), parce que l’ancien… ne me convenait pas, tout simplement. Donc exit, et place au nouveau !
(Entre parenthèse, j’ai laissé le premier chapitre en ligne, pour ne pas supprimer le commentaire qui y est associé)
On suit le point de vue de trois personnages successivement : Raphaël, le principal protagoniste du jeu, une mystérieuse fille encore inconnue pour l’instant, et Marie, la co-héroïne, si l’on peut dire !

Pour la chanson en italien, il s’agit de Miss You reprise par Hatsune Miku. je l’ai découverte il y a un moment déjà, et je l’ai trouvée sublime. Elle correspond surtout très bien au complexe, ce qui explique pourquoi je l’ai choisie. Je l’ai par contre un peu raccourcie, pour que le prologue reste court, mais si vous voulez l’écouter en entier, cliquez sur le lien ! Pour garder ce post court, je ne vais pas vous proposer une traduction de toutes les phrases, mais si ça vous intéresse, vous pouvez toujours me contacter par message privé !
Vous retrouverez de temps en temps, comme ça, des chansons dans mes chapitres, en français, en anglais, et même une en italien (encore), dont les paroles seront intégrées au texte du chapitre, donc ne soyez pas surpris ! Ce ne sera pas tout le temps, je vous rassure.
Une autre chose que vous trouverez également pour chaque chapitre et début de partie, c’est une citation ! Certaines sont anonymes parce que l’auteur est inconnu ; elles reflètent l’ambiance générale de chaque chapitre.

Passons maintenant aux détails d’ordre plus pratique.
D’abord, voici la « bannière » de ma fic, que je me suis amusée à bricoler !

Si j’ai le temps, un jour, j’essayerai d’en dessiner une vraie, mais j’ai trouvé ce site qui m’a aidée à la réaliser, donc ça fera l’affaire pour l’instant. La photo est de moi, et la mise en forme également.

Autre point, la publication des chapitres.
On ne va pas se mentir, jusqu’en mars, ce sera très hasardeux (vacances, concours, etc.) donc je préfère ne pas donner de rythme ou de date de publication du premier chapitre, pour ne pas les tenir au final. Chaque fois que j’en ajouterai un nouveau, je viendrai le préciser ici. On verra comment tout cela se présente !
Pour précision, la fanfiction principale a un prologue, deux interludes et un épilogue, en plus des quarante-cinq chapitres séparés en trois parties de quinze chapitres chacune. Les trois chapitres bonus arriveront à la fin de l’épilogue (pour la raison évidente de ne pas spoiler), et je vous préviendrai également lorsqu’il y aura des scènes bonus (que je publierai dans une fanfiction à part) ! Il y a un chapitre spécial Noël, aussi, mais j’attendrai là encore d’avancer dans l’histoire afin de ne pas gâcher le suspense.

Eh bien voilà, c’est à peu près tout ce que j’avais à dire (c’est déjà pas mal), on se retrouve donc dès que je suis prête pour le premier chapitre, et le tout début de l’action ! Si vous avez des remarques, questions ou autre, vous savez où me trouver !

Take care et see you soon !

4 « J'aime »

Ouiiiii enfin !!
Depuis combien de temps j’attends que tu mettes en ligne la nouvelle version ? :laughing:
Je suis trop heureuse, j’ai hâte de (re)lire ta fanfic ! :smiling_face_with_three_hearts:
Merci pour la publication ! Et courage !!
(imagine ici le petit emoji fantôme qui fait un câlin)

4 « J'aime »

C’est à nouveau moi !

Eh bien, on se retrouve plus vite que ce que j’espérais, ma foi, une semaine pile après le précédent chapitre ! Il est temps de commencer à rentrer dans l’action avec le :computer_mouse: – Chapitre I – de cette première partie, « Remonter dans le temps » (c’est pas très difficile de comprendre pourquoi il s’appelle comme ça) !

Paris, deux-mille-treize. Gwen, adolescente au caractère bien trempé, a rendez-vous avec une connaissance appartenant à une étrange organisation.
La raison ? Elle se prépare à revenir un an en arrière grâce à un ancien artéfact babylonien pour empêcher une succession d’événements de se produire, et permettre à Napoléon de reconquérir sa place légitime à la tête de France. Mais avant son départ, elle se récapitule les derniers détails, tout en profitant de ses derniers moments avec Isaac.

On fait donc connaissance avec l’héroïne de cette histoire, qu’on va suivre pendant de nombreux chapitres, j’ai nommé Gwen ! Elle s’est d’abord appelée Iris, puis Blanche, et maintenant… Gwen. Un prénom simple, court et efficace. Je voulais un prénom qui évoque le blanc/la pureté, or Gwen signifie justement ça en… breton, je crois ? « Blanc »,« heureux » quelque chose comme ça. Assez paradoxal vu qu’elle est loin d’être un ange (vous verrez cela dans les prochains chapitres, hihi), loin d’être super heureuse, et qu’elle est Parisienne, mais osef.
Je vous ai fait des petits sketchs pour vous donner une idée de ce à quoi elle ressemble ! Cela me permet de travailler un peu le dessin. J’ai aussi fait des dessins numériques, mais je ne les ai pas sous le coude, donc il faudra patienter, ah ah. J’ai aussi fait un dessin plus grand, mais je le garde pour une autre fois !

C’est aussi l’apparition d’Isaac ! Pas sa dernière, vous aurez l’occasion de le revoir d’ici quelques chapitres.

La chanson est On ira, du célèbre Jean-Jacques Goldman ! Encore une chanson, de variété française, mais il n’y en aura plus avant un moment, maintenant. J’avoue que dès que je l’entends, maintenant, je l’associe à ce chapitre et à Gwen, ça fait drôle. J’ai mis intégralement les paroles de celle-ci, contrairement à la précédente (je croyais que le prologue était court, j’ai vérifié, il fait treize pages, aussi long qu’un chapitre normal, au secours).

Bon sang, je me rappelle encore quand l’idée a commencé à se former dans mon esprit et que j’ai écrit les premiers mots, qui a cru que ça deviendrait quelque chose d’aussi conséquent…

J’hésite à vous dire qu’on se retrouve la semaine prochaine ; je vais tout faire pour, mais je vais m’abstenir de donner des dates que je ne saurais tenir.
D’ici là, prenez soin de vous !

2 « J'aime »

Rebonjour !

On se retrouve aujourd’hui pour le :computer_mouse: – Chapitre II – !

De retour dans le passé, Gwen cherche à s’assurer qu’elle a bien atterri à la bonne date, le dix juillet deux-mille-douze. Cela vérifié, son premier objectif est de se rendre au couvent Saint-Louré, où elle a rendez-vous avec Jean-François, pincé comme toujours. Elle doit lui expliquer pourquoi l’organisation a échoué à prendre le pouvoir l’an passé, et détailler son plan grâce auquel elle compte empêcher un tel échec de se reproduire. Tout semble reposer sur la rencontre entre Marie et Raphaël.

Je n’ai pas grand-chose à dire dessus, si ce n’est qu’il s’agit d’un chapitre plutôt calme. On retrouve un lieu important du jeu, à savoir le couvent Saint Louré (j’ai toujours regretté de ne pas avoir un aperçu de l’intérieur du bâtiment), où vit notre chère Marie… qui n’est pas encore là, mais ça viendra d’ici quelques chapitres. En attendant, on a le droit à une discussion entre Jean-François et Gwen !
Je dois admettre que j’adore ces petites confrontations entre eux deux.

Il faudra attendre le prochain chapitre pour constater très vite à quel point Gwen va être mettre le bazar dans l’histoire originelle (c’est sa spécialité) mais je ne vous en dit pas plus ! Il marquera également la première apparition de Raphie.
La semaine prochaine sera celle de mon concours blanc, cependant, donc le chapitre (s’il arrive) arrivera plutôt en fin de semaine.

À bientôt ! Profitez du calme avant la tempête hihi~

2 « J'aime »