Votre meilleur jeu vidéo

Bonjour à tous !
Dans ces périodes de confinement, je pense qu’il peut être sympa de parler du meilleur jeux vidéos selon VOUS ! Qu’il s’agisse d’un petit navet que vous aimez passionnément sans raison, d’un jeu qui vous a marqué dans votre enfance, d’un MMORPG qui a aspiré des heures et des jours de votre vie, ou tout simplement du dernier gros block buster du moment, venez nous dire quel est vôtre meilleur jeux vidéo.

Parce qu’il ne peut en rester qu’un, je vous proposa donc de nous dire: Quel jeu?
Quel est son histoire (résumé en quelques phrases) ?
Et surtout pourquoi? Quelle est votre expérience personnelle avec ce jeu? Pourquoi est-il le meilleur parmi tous ceux que vous avez testé?
Et enfin, et parce que l’on est sur un site de fanfiction : Avez vous déjà écrit dessus? Si oui pourquoi? (Frustré de ne pas avoir eu la fin que vous vouliez, que votre personnage préféré ne soit pas assez exploré, que l’univers vous inspire). Et si non, pourquoi? (Trop peur de toucher au fandom que l’on adore au risque de l’écorcher, une histoire déjà parfaite, prévu mais pas encore fait…)

A vos claviers !

8 J'aime

Le meilleur jeu vidéo pour moi,celui qui a marqué mon enfance et qui me berce toujours actuellement. (Je pense que tous mondes l’a déjà deviné ) Warcraft ( le jeu de stratégie surtout le 3 ) et World of Warcraft ( le MMORPG ) celui-là même qui m’a fait rencontré pleins de personnes géniaux avec qui j’ai passé des heures et des heures dessus. ( Ils sont devenus des amis de longues datent ) J’adore l’heroic fantasy.

J’ai joué à Warcraft 3 parce que c’était le seul jeu sur l’ordi de mon paternel à l’époque et j’ai de suite accroché à l’histoire du Prince Arthas qui tombe dans la folie en essayant de sauver son peuple du fléau mort-vivant. D’ailleurs merci Blizzard d’avoir remit au goût du jour Warcraft 3 version remastérisée, quel plaisir de le voir avec de beau graphisme.

Plus tard, j’ai découvert WoW et j’ai commencé à jouer étant une gosse solitaire, ça m’a permis de me sociabilisé, tout en découvrant un univers que j’adore déjà. Évoluant avec mon propre personnage dans se monde génial qui m’a beaucoup plu avec des personnages et des événements marquants et haut en couleur. ( Bisou à vous Thrall et kael’thas ). J’ai continué à jouer étant plus vielle, j’ai eu une période difficile dans ma vie et franchement WoW a été ma bouée de sauvetage. J’ai une très grande affection pour WoW.

Pourquoi c’est le meilleur jeu pour moi ? À cause de son univers très très très vaste, très très très détailler, ces personnages très très très marquants qui ont évolué aux files des années. Certains personnages ont grandi avec moi par exemple " Anduin Wrynn". Quand j’ai commencé à jouer il y a longtemps, Anduin était littéralement un enfant sans vraiment d’importance dans le jeu et avec les années, il a prit de l’importance dans la dernière extension, il est Roi avec beaucoup de charisme et il met des droites aux dragons noir xD ( vous comprendrez pas la vanne mais c’est pas grave ).

J’aimerai bien résumé l’histoire mais euuuuuh 26 ans histoire éparpillé entre les jeux, les livres et les BD. Il y a trop intrigues et de sous intrigue différente. Trop de personnages qui ont tous un lore même le coiffeur d’Hurlevent à un lore :sweat_smile: Malgré les années de jeu et de lecture et une grande connaissance du lore, il y a des choses que j’ignore que je découvre encore actuellement pour vous dire la galère de résumé un tel jeu. Surtout que, l’histoire est pas fini et que Shadowland arrive bientôt construisez plus d’histoire !

Top 5 de mes personnages de cœur :

  • Anduin Wrynn ( Jeune haut-Roi de l’Alliance )
  • Irion le prince noir ( Le dragon le plus séduisant d’Azeroth :smiley: )
  • Lor’Themar Theron ( Dirigeant des elfes de Sang )
  • Thrall ( L’orc le plus honorable de la Horde )
  • Arthas ( le plus badass des morts-vivant )

Oui, j’ai une fanfiction " Ceux qui brûlent dans la lumière" ( en court ) et un OS " Le prince noir"

Il y a un autre jeu que j’adule qui est Gears of War mais la, c’est carrément un autre univers bien plus sombre et tourmenté et gore ( oui,oui ça gicle de partout ! Quoique moins dans les derniers) c’est pas du tout le même style de jeu. Action/Fps (jeu de tir ) Je suis aussi une amoureuse du lore de ce jeu ! ( Oui, il a un lore très fourni et les comics dessus sont un régale ! ) j’ai également un OS sur cet univers "Mémoire de la famille Carmine"
" petite rajout " : je viens de me souvenir j’avais fait un poste ici ou j’avais parler du jeu en détail ou presque :slightly_smiling_face: Jeu Gears of War - Présentation jeux et personnages ( pour les curieux )

7 J'aime

Aucun doute la dessus, le meilleur jeu vidéo à mes yeux est The Last Of Us.

Pour résumé brièvement, l’histoire débute en 2013, une pandémie causé par le Cordyceps infecte une bonne partie de la population mondial. C’est la panique général. Vingt ans plus tard, après que l’OMS a échoué d’avoir trouvé un vaccin, que la loi martial a été imposé et que les survivants vivent en quarantaine, nous suivons l’aventure de Joël qui fera la rencontre d’Ellie, qui faisait plus ou moins partie du groupe de Luciole, une organisation indépendante cherchant toujours un remède contre le vaccin. Ellie serait la clé du remède. Pour arriver à destination, Joël et Ellie devront apprendre à travailler main dans la main, face aux d’infectés, qui avec le temps, sont devenus bien plus coriace et dangereux.

Entre The Last Of Us et moi, cela a été le coup de foudre direct. Malgré que j’avais arrêté pendant un mois de jouer, car la peur avait pris le dessus, j’avais repris mon courage à deux mains pour continuer cette fabuleuse histoire.
C’était une claque visuelle sur la PS3, on sentait bien que Naughty Dog avait mis les bouchés double pour ce jeu.
Niveau ambiance, scénario et gameplay, c’'était un des jeux où je m’étais plongée corps et âme dedans. Au fil de l’histoire, on voit l’évolution de la relation entre Joël et Ellie jusqu’à la toute fin. J’étais à deux doigt de pleurer. C’est un des rares jeux que dont lequel j’y avait rejoué plusieurs fois, notamment en mode réaliste.
Un jeu qui me prenait aux tripes, fallait le faire ^^

J’ai bel et bien écrit une histoire dessus Toujours ensemble.
Loin d’être frustrée de la fin ou quoi que ce soit, mais au vue du défi du mois février-mars et la sortie qui approche de The Last Of Us PART II, j’ai sauté sur l’occasion pour approfondir leur relation et imaginer une transition ^^


J’ai aussi envie de parler d’un deuxième jeu sur lequel j’aurais passé pas mal d’heure dessus: The Elder Scrolls - Skyrim

Le Haut-Roi de Bordeciel fût assassiné. Les châtelleries passèrent des alliances pour faire tomber leurs ennemies. Pendant ce temps là, un ennemi bien plus dangereux et inattendu refaisait surface. Un ennemi commun de tous: Alduin, le destructeur des mondes. C’est ainsi que votre personnage va avoir un place importante dans l’histoire, le dernier Dovahkiin, plus communément appelé, Enfant de Dragon. Un héros possédant et maîtrisant l’art de la voix, le seul et l’unique pouvant affronter des dragons.

C’était le tout premier RPG avec un monde ouvert auquel j’ai joué, donc ça restera mon tout premier coup de coeur et un de mes jeux préféré. Personnalisé son personnage, pouvoir se balader partout, faire de multiple quêtes, faire des choix … le tout dans un univers Médiéval Fantasy, je n’en demandait pas plus !
Le fait aussi d’avoir plusieurs factions et qu’il existait la Confrérie Noire et Cicéron, je ne pouvais tomber qu’amoureuse de ce jeu.

J’ai fait le tout premier The Elder Scolls Online, pas encore continué par faute de temps et pas ma priorité.
La licence me plaît tellement que j’ai nommé mes chats respectivement Keizaal et Elsweyr :slight_smile:

Pour le coup, je n’ai pas fait de fandom car je n’ai pas d’idée et n’en ressens pas le besoin pour l’instant.

6 J'aime

Ce jeu était une CLAQUE monumentale, j’ai tellement aimé l’histoire, je le classe facilement parmi mes préférés.


OUI OUI ET RE-OUI.
Ça a été pour moi aussi mon premier RPG, et depuis que j’ai rejoint un groupe Facebook dessus, j’ai eu la folle envie de me replonger dedans… oh boy, je suis redevenue accro…

Un mot : CICERON. Cicéron Cicéron Cicéron Cicé–
Jamais je n’aurais autant été obsédée par un personnage ; son développement via ses journaux m’a brisé le cœur et je ne peux me résoudre à le tuer lorsqu’on nous propose cette option.


Donc, pour poser moi aussi ma pierre à l’édifice, je vais parler du jeu qui m’a le plus marquée : la licence des Professeur Layton.

On suit au travers de six jeux, un cross-over avec Ace Attorney, et deux spin-offs (Layton Brothers: Mystery Room et L’Aventure Layton), ainsi qu’un film d’animation, l’univers truffé d’énigmes d’un Londres intemporel. Le professeur Layon, un professeur d’archéologie, et son apprenti, Luke Triton, se retrouvent embarqués dans des aventures parfois complètement insensées. Un étrange village où se produisent des disparitions inexpliquées dans le sillon d’une histoire de testament ? Un mystérieux coffret qui tuerait quiconque l’ouvrir, et qui mène à une ville fantôme ? Une lettre venue du futur, et un voyage dans ce dernier ? Une chose obscure qui détruit la ville tranquille de Misthallery la nuit ? Un étrange individu qui réalise des miracles au détriment des habitants de Dorémont ? Et enfin les vestiges d’une civilisation ancienne qui recèle un secret grandiose ?

Les jeux sont disponibles sur DS, 3DS, Switch et Android/iOs ; hormis pour le 1er, ils ont tous eu droit à un doublage français aux oignons (Martial Le Minou, Marie Zidi, et en guests Hervé Grull, pour ne citer que mes trois chouchous).

J’ai découvert par pur hasard la licence avec le 2e opus ; quelques mois plus tard j’ai séché le 3e, et dès qu’un volet sortait, je me le procurais au plus vite et en finissais l’histoire en quelques jours.
Tout est parfait dans ce jeu : les personnages sont attachants, les cinématiques sont magnifiques, les histoires prenantes, la bande originale est parfaitement soignée, et le doublage français est respectable au plus haut point.
J’ai aussi tout de suite adoré les énigmes, ce système de petites devinettes diverses et variées qui nous fait travailler nos méninges tout en nous amusant. Il m’arrive parfois d’en poser quelques unes à mes proches pour les amuser.
Je pense que cette saga (japonaise à l’origine) est ce qui m’a le plus poussée à m’intéresser au monde du doublage, et au monde japonais ; j’ai déjà joué au 3e opus en japonais et me suis retrouvée fascinée par certaines énigmes malheureusement intraduisibles en français. Je pense que c’est ça qui a été le point de départ de mon évolution jusqu’à devenir celle que je suis aujourd’hui ; ça m’a permis de rencontrer de bons amis, puis de découvrir d’autres jeux dont je suis tout aussi fan.

J’ai déjà écrit quelques fics dessus, dont plusieurs abandonnées. Mais n’étant pas très bonne pour tout ce qui est intrigues policières et enquêtes, je me suis rapidement retrouvée à écrire des one-shots sur les personnages en eux-même.


Enfin, je ne pouvais pas juste citer Professeur Layton ; l’autre jeu vidéo qui m’a le plus marquée est Rhythm Thief & les Mystères de Paris.

Raphaël, un jeune Parisien, mène une double vie. Individu sans histoire le jour, il devient la nuit le fameux Fantôme R, le voleur d’art insaisissable.
Sur la trace de son père disparu depuis trois ans, son seul indice est une pièce qu’il lui a laissé. La marque gravée sur cette dernière le mène à voler un bracelet exposé au Louvre qui comporte la même marque.
Le soir du vol, dans sa fuite, il tombe nez à nez avec une jeune fille, dont le destin est peut-être lié lui aussi à cette marque et aux secrets qu’elle renferme.

TOUT allait dans ce jeu : cinématiques ? Check. Doublage de qualité ? Check (Hervé Grull, Brigitte Lecordier, Marc Alfos, etc.). MINI-JEUX DE RYTHME ? DOUBLE CHECK.
À la manière des Professeur Layton et de leurs énigmes, RT se base sur des mini-jeux de rythme aux musiques entraînantes. Fascinée par les mélodies, c’est ce jeu qui m’a poussée à commencer à apprendre le violon. Je suis follement tombée amoureuse de son personnage principal (qui partage la voix de Ravioli-- je veux dire Revali, dans The Legend of Zelda: Breath of the Wild) et de son charisme. Aah, les hormones d’une jeune adolescente en ébullition…

J’ai déjà écrit dessus, et oh combien j’ai écrit dessus…
Ma plus grosse fic à ce jour, Quatorze Juillet, sert de continuation au jeu, et développe quelques facettes des personnages comme je l’entends via mon headcanon. Ensuite, il y a la continuation de la continuation, encore en cours, Quand Sonne le Glas, qui est un cross-over avec mon anime préféré, Symphogear.
Je déborde d’adoration pour les personnages, et ai écrit bien d’autres histoires : des one-shots, des continuations abandonnées (mais que je reprendrai peut-être un jour), des cross-overs… La plupart datent et donc ont été mal écrites, et les autres ont été abandonnées, mais c’est le fandom qui m’a le plus stimulé l’imagination je pense.

Le seul point négatif de ce jeu est la fin en cliffhanger que nous a donné SEGA. Le problème est que le jeu n’a pas reçu un grand accueil, car très peu médiatisé (et avouons-le, il n’est pas non plus phénoménal, mais a son charme), si bien qu’une suite est inenvisageable. Malgré cela, cette fin ouverte nous laisse un champ très ouvert pour écrire notre version de l’histoire !

J’imagine que @manuemarie nous rejoindra bientôt pour crier son amour du jeu, et je la comprends ! Après tout, ce jeu a été le second pilier vidéoludique de ma jeunesse, et il m’a apporté en plus de cela de bon(ne)s ami(e)s, dont elle-même ! :kissing_heart:

5 J'aime

Je viens de platiner Death Stranding, la dernière bombe du maître Hideo Kojima. J’adore !^^
Je suis aussi un grand fan de ses autres jeux, en particulier la mythique série Metal Gear dont j’ai joué à presque tous les épisodes, et Zone of the Enders, que beaucoup, les plus jeunes, ne doivent pas connaître, c’était sur PS2.
Sinon, j’ai joué à tous les Assassin’s Creed, je les recommande, rien que pour le fait de se balader dans l’Histoire.
Et là, je viens de commencer Fallout 4. Ambiance post-ap.^^

Kenavo.

7 J'aime

Hum, une petite question bête (comme on dit xD), les jeux sur Nintendo DS et 3DS comptent aussi ou pas? Que je sache si je peux participer à la discussion! :rofl:

5 J'aime

ça reste des jeux peux importe la plateforme. (ps4, xbox, pc ) la 3ds ça reste une console :grin:

4 J'aime

@lavellan Pour le coup il faut avouer que je ne suis pas très suprise de cette réponse ! :rofl:

@leikeiko Je pense que The Last Of Us est, non seulement un claque visuel mais aussi émotive. Et je comprend aisément que tu ai adoré ce jeu parce qu’il est tout simplement génial. Et tout ceux qui y ont joué, à ma connaissance, ont adoré ce jeu et son histoire poignante et effrayante !

Mon dieu Cicéron ! Ce personnage m’a toujours fait rire, mais je dois être sans coeur parce que même après avoir lu son histoire j’ai pas hésité une seule seconde à le tuer dis donc ! xD On ne trahit pas mon Khajit bon sang de bois !

Ah je suis en pleine phase FallOut 4 aussi ! J’adore l’ambiance post apo et les choix qui s’offrent au joueur !

Bien sûr :smiley: Tout jeux vidéos est autorisé ici !! Et les DS sont des consoles comme les autres et y a de très bon jeu dessus (Professeur Layton par exemple) Sauf Candy Crush peut être :rofl:

Pour ma part, si je devais n’en retenir qu’un, ce serait très difficile. Je dois avouer que l’une de mes dernières expérience vidéoludique m’a particulièrement marqué et ce jeu n’est autre que Detroit Become Human.
Pourtant malgré toutes ses qualités indéniable, je crois que mon jeu vidéo préféré restera Tales of Symphonia.

Pour résumé l’histoire à ma sauce : C’est l’histoire d’un monde qui se meurt à cause d’un manque d’énergie magique : Le Mana. Pour lutter contre l’appauvrissement du mana, et la montée en puissance des monstres en parallèle, une élue désignée par les Dieux devra se rendre dans différents temples pour accomplir sa destinée et se transformer en ange pour redonner au monde de l’énergie vitale.

Derrière cette intrigue toute simple se cache des histoires bien plus profonde avec des enjeux qui nous pose des questions sur l’humanité, le racisme et l’écologie. Un jeu d’un scénario profond avec un twist au milieu de l’histoire qui change totalement notre vision en tant que joueur sur tout ce qui se passe depuis le début.
De plus, c’est l’un des premiers jeu avec des choix que j’ai pu testé dans ma vie de jeune gameuse à l’époque et cela m’a profondément marqué puisque certains de nos choix peuvent nous mener à la mort de certains personnages (même si ce sont des choxi TRES restreint)

Pourquoi ce jeu finalement? Au delà de son histoire, c’est CE jeu qui fait de moi une gameuse aujourd’hui. C’est parce qu’ai accroché à l’histoire, aux personnages, au gameplay que je m’intéresse aujourd’hui à la popculture et à tout cet univers. Tout simplement parce que pour terminer ce jeu il faut passer au minimum 30H dessus, et ça sans avoir exploré toute la map, toutes les possibilités de jeu.
De plus, il faut le dire, les personnages sont touchants et on retrouve une palette de personne qui devront cohabiter ensemble pour le bien du plus grand nombre et qui devront parfois choisir le bien d’une personne et le bien du plus grand nombre. Mais, ce que je préfère par dessus tout, c’est que les méchants sont aussi très travaillé et qu’au final, on se prend d’affection pour eux et on peut les comprendre même en ayant vue les monstruosité dont ils sont capables ! C’est tout bonnement un jeu… extraordinaire.
Ah ! Et c’est aussi le premier jeu vidéo où il y a des passages dans lesquels on doit perdre contre un boss pour avancer dans l’histoire ! Et je peux vous dire que la première fois ça fait drôle !

Enfin, je n’ai jamais écris dessus. Et je ne pense pas que je le ferais un jour. Parce que même si j’adore l’histoire, je ne suis pas certaine d’avoir une assez bonne connaissance du fandom aujourd’hui pour ce faire (cela fait au moins 10 ans que je n’y ai pas joué) et je pense que n’ai pas grand chose à rajouter de plus à une histoire déjà complète et très bien travaillé !

3 J'aime

HOW DARE YOU
YOU HEARTLESS MONSTER
GO BACK TO ELSWEYR YOU SAC À PUCES
déjà je suis sympa, j’ai pour maxime de ne pas taper les khajiits. Mais je ferai une exception pour quiconque manque de respect à ce pauvre fou !

Also : Detroit était une bombe ! J’ai beaucoup aimé Heavy Rain et Beyond: Two Souls, mais Detroit est celui auquel j’ai le plus accroché !

1 J'aime

Et bien comment te dire… ON NE TRAHIT PAS MON KHAJIT xD Il ne fait pas d’exception. Jamais. S’il en fait, il ne se respectera plus lui même ! xD
En plus, dans mes souvenirs, il se défend à peine le pauvre bougre ! Du coup, je me demande ce qu’il devient quand on le tue pas !

Et pour Detroit, j’ai aussi testé les deux et je suis d’accord avec toi. Ils sont très bien mais pas au niveau de détroit tout de même.

1 J'aime

En même temps il est à l’agonie à ce moment-là… Pauvre Cicéron…
Il devient un compagnon possible dans le sanctuaire d’Aubétoile, fidèle et bien meilleure vache que Lydia ! Il fait plein de remarques sur les villes qu’on visite, un peu acerbes parfois, il est génial bon sang.

1 J'aime

Elle l’avait prédit, elle avait raison ! La Team Rocket est de retour, pour vous jouer un mauvais tour !

(Comment ça, on n’est pas dans Pokemon ?)

Ah wait, mauvais script, là. Autant pour moi. On reprend.
Moteur et action !

Hum, je disais donc, voilà un topic fort intéressant. Et en même temps je hais ce genre de sujet.
C’est simple : il y a trop de jeux vidéos que j’aime. :sob: :sob: :sob: #pls

@BakApple – dont je suis honorée d’être l’une des très bonnes amies, et c’est réciproque – a tout dit ou presque. Les licences qu’elle a citées, à savoir Professeur Layton et Rhythm Thief sont effectivement deux de mes licenses préférées, en terme de jeux vidéos purs (j’entends par-là, les jeux vidéos qui ne sont pas adaptés d’une série télé, film ou autre support).

Que dire du coup ? Raconter comment je suis tombée amoureuse de ces deux univers ? Cela va prendre un petit moment… Mais bon, puisque @BakApple a déjà tout dit… Faut bien que j’ai ma part de temps d’écran aussi ! Prenez donc une boisson chaude et des petits gâteaux, et écoutez grand-mère Bérengère (ou Père Castor pour ceux qui préfèrent, au choix) vous raconter une bonne histoire au coin du feu.

Tout commença lorsque que les grands anneaux furent forgés. Trois furent donnés aux elfes…
Euh, une minute… ah, on me dit dans l’oreillette qu’il y a encore une erreur de script, quel dommage je me disais que Le Seigneur des Anneaux, c’était la bonne, eh eh bien non.

Hum, hum, « Votre meilleur jeu vidéo », troisième prise, et action !

J’étais donc à l’époque une jeune fille pure et innocente qui était au début de ses années collège, et je vivais modestement avec ma seule DS lite rose pour toute compagnie. Un jour mon ex beau-père eut l’idée folle, non pas d’inventer l’école, mais de m’offrir une R4. Pour ceux du fond qui ne suivent pas ma présentation, il s’agit d’une cartouche à insérer dans la DS comme une cartouche de jeu normale sauf que celle-ci peut contenir plusieurs plusieurs jeux. Et parmi ces jeux, il y avait Professeur Layton et l’étrange village. J’ai lancé le jeu sans vraiment trop savoir à quoi m’attendre, et j’ai rapidement été conquise.

Par à peu près tout, en fait. Bon, comme dans chaque licence, quand vous regardez l’opus le plus récent et que vous comparez avec le tout premier, les graphismes piquent un peu beaucoup les yeux, mais on finit pas très bien s’y accommoder. Ma chère amie a déjà précédemment tous les points positifs que j’ai pu trouver à cette saga, donc, je ne reviendrai pas là-dessus. Lorsqu’un volet sortait, je l’achetais à chaque fois, y compris - à ma grande surprise – le crossover avec Ace Attorney. Quand ma mère s’est piquée l’idée de se ramener avec cet objet du diable, j’ai intérieurement pensé : « Tu m’as bien regardée ? Moi ? Un crossover ? Jamais !!! » Je pensais ma franchise préférée souillée par cette collaboration avec Capcom
Pour au final finir par succomber au jeu, et y rejouer même de temps à autre

Quant à Rhythm Thief et les mystères de Paris, eh bien c’est tout bête : c’est en tombant sur une oeuvre de Lutias, que je l’ai découvert. Ou plutôt, j’ai lu les noms de Raphaël, Marie, Fondue, et je me suis demandé ce que c’était, du coup Google a été mon meilleur ami, et je suis tombé dans la marmite de cette façon. j’adorerai une suite (et je ne pense pas être la seule, du reste), et je continue d’espérer envers et contre tout que SEGA bouge un peu son popotin pour nous sortir ça, un jour (mon prince viendra… ou pas :upside_down_face:).

Les doublages sont excellents, comme cela a été déjà souligné. En plus de Hervé Grull et Martial Leminoux, on a aussi la charmante Fily Keita, qui en plus de doubler Marie, est aussi la voix française de Clover dans Totally Spies, Katrielle dans Lady Layton et la conspiration des millionaires, Amanda dans Buffy contre les vampires , Rachel Zane alias Meghan Markle dans Suits : avocats sur mesure et aussi Vaermina dans The Elder Scrolls V : Skyrim, pour ceux qui sont fans. Et je crois qu’on va s’arrêter là car la liste est déjà bien longue.

Sinon, j’ai d’autres jeux que j’aime bien, bien sûr. Pour Noël, j’ai eu une Switch, et je dois dire que ça ouvre pas mal de portes, j’ai hâte d’explorer tous les jeux proposés !
Outre les jeux dérivés des univers que j’affectionne (Naruto, Code Lyoko, Harry Potter, etc.), il y a une foule d’autres jeux que j’aime bien, tant que je ne pourrais pas tous les citer.

Par exemple, il y avait Frère des Ours, un jeu sur PC auquel j’aimais bien jouer, et que je dois toujours avoir, d’ailleurs, je me rappelle encore ce mini-jeu où il faut descendre de la montagne et attraper le plus de boules de neiges alors qu’on fait la course avec Koda…

(Si vous avez envie de voire de quoi je parle, vous avez un petit gameplay pour les curieux).

Mince, la nostalgie, j’ai une poussière dans l’œil. Qu’est-ce que j’ai pu m’éclater avec ce jeu ! I need le retrouver et refaire une partie.
Aussi, thumbs up à Adibou et sa chanson des « Trois petits chats », là encore trop de nostalgie pour mon pauvre cœur, eeetttt de nouveau cette poussière dans l’oeil.
Il y a aussi Julia : retour vers les Sixties, qui est un jeu d’enquête assez cool, où on incarne une adolescente de seize ans transportée dans le San Francisco « hippies » car quelqu’un cherche à empêcher la rencontre de ses parents et elle doit découvrir qui. A la base, ce jeu était censé être une trilogie, dont le deuxième opus était censé se passer à Paris dans les années folles, mais par manque de succès, la trilogie n’a jamais été achevée, bien que je pense que le deuxième opus soit tout de même commandable sur internet… peut-être que j’essayerai de l’acheter, un jour. ?
Il y a Qui veut gagner des millions, auquel je jouait avec mon copain, lorsqu’on était plus jeunes, on s’amusait bien aussi. Sinon, Animal Crossing : Wild Word, auquel je regrette de ne pas jouer plus souvent, avec Kéké, Tortimer, Ophélie, et ma chère ville de Sen–Léva (ptdr, mais d’où j’ai pu sortir un nom comme ça moi ?).

Autrement, à part ça, j’ai connu plein de jeux que j’ai tous aimés (comme je l’ai déjà dit plusieurs fois), mais j’avoue que c’est difficile de faire un classement. Dans le temps je jouait à Nintendogs, mais beaucoup moins maintenant, voire jamais pour ainsi dire. Mon truc en ce moment c’est plus Les Sims, qui est vraiment un jeu cool pour le coup, et l’un de ceux auxquels j’ai joué et joue encore d’ailleurs le plus souvent, dernièrement.

Bon eh bien voilà, c’est mon dernier mot Jean-Pierre, si je me souviens d’autres jeux, j’éditerai ce message ! C’était une plutôt grosse pierre à l’édifice, mais il n’y a rien de mieux que le partage de ses goûts et préférences ! C’est ce qui définit une partie de nous, après tout !

Et… coupez !

5 J'aime

Alors, s’il te plaît, fais-moi descendre de mon ascenseur émotionnel real quick please : de quelle fic tu parles ?
Non parce que si je me souviens bien, les fics de Lutias autour de RT, je les ai écrites avec elle ALORS ÇA VEUT DIRE QUE JE SUIS À L’ORIGINE (à 50%) DE TON AMOUR POUR RT ??

3 J'aime

Eh bah… Bonne question, tiens. Je crois que c’était Le Meilleur des mondes, en fait ? A moins que ça n’ait été Les roses et les coqs.

Ou les deux en même temps, en fait XD.

3 J'aime

Je n’en PEUX PLUS, à CHAQUE FOIS c’est la même chose !

Je te ferai honneur et un jour je reprendrai Les roses et les coqs, en hommage au début de cette fabuleuse rencontre. :’)

3 J'aime

Okay, merci @YumeByKira et @lavellan pour vos réponses! En même temps, j’ai toujours marché à la DS, et à la 3DS depuis Noël dernier seulement xD Mon répertoire est un chouïa très limité… Donc, je me lance:

Sans conteste, la saga m’ayant le plus marquée, et à laquelle je joue encore avec plaisir, ce sont les « Dragon Quest », du quatrième au neuvième (les autres, je n’ai pas les bons supports pour y jouer :sweat_smile:), avec une préférence pour le cinquième, le huitième, et le neuvième quoique dans une autre mesure. Il s’agit d’une saga datant de plus de trente ans, qui peut être décrit comme un jeu de fantasy en quelque sorte. Le principe est le même: on incarne le héros, qui part dans une quête pendant laquelle il découvrira devoir affronter un big boss monstre à la fin, finir le jeu une fois permettant d’accéder à un bonus, souvent une autre partie de l’histoire avec un autre big boss à la clé. Au fur et à mesure de l’aventure, le héros rencontre bien sûr des compagnons qui l’accompagneront dans sa quête.

Le génie de cette saga réside dans les différences de contexte et de réalisation. Par exemple, dans le quatrième, le joueur incarne tour à tour l’un des personnages de l’équipe, avant le chapitre dans lequel tout le monde se réunit. Dans le neuvième, il est possible de créer son propre personnage - et si l’animation est parfois approximative, la richesse des quêtes secondaires promet de nombreuses heures de jeu. Et chaque opus possède ses propres particularités. Et les musiques, composées par Koichi Sugiyama, sont géniales!

J’ai connu cet univers un Noël, j’avais onze ou douze ans, quand ma mère m’a offert le neuvième volet de la saga, « Les sentinelles du firmament ». Au début, j’y ai joué sans trop faire attention, et puis le principe m’a bien plus, et j’ai ensuite demandé les autres jeux sur DS. Le sixième s’est ajouté à ma collection, et oh surprise! Les graphismes n’étaient pas du tout les mêmes, car pas en 3D! J’étais donc bien plus attentive :innocent: Puis le quatrième et cinquième sont revenus à ma sœur, qui profitait de la possibilité de faire trois parties sur une cartouche pour tester, et à Noël dernier j’ai reçu le septième. Quant au huitième, je l’ai récupéré en coup de chance: comme je n’avais pas de 3DS, et que le huit ne se joue qu’avec cette console, ma mère voulait absolument vendre le boîtier, suite à une erreur d’achat. Mais bibi est arrivée derrière, et à force d’insister, j’ai eu le Saint Grâal! :yum:
Bref, j’adore ces jeux, et je ne suis pas prête de les laisser tomber!

Par contre, je n’ai jamais écrit dessus, et je ne pense pas le faire, car l’univers est suffisamment riche comme ça, et il n’y a rien à rajouter à mon goût.

« Professeur Layton » a également bercé une bonne partie de mon enfance, enfin les jeux disponibles sur DS! Mon préféré restant à ce jour « L’appel du spectre »! Et même si je me suis plus d’une fois arraché les cheveux face à une énigme me paraissant insoluble (en particulier quand cette coquine était nécessaire à la continuation du jeu, tiens donc?), cela reste l’une de mes sagas de cœur. Et de même que pour « Dragon Quest », je ne pense pas écrire un jour dessus, parce que je n’ai pas de scénario tenant la route cette fois, et je n’en ai pas spécialement l’envie.

Entièrement d’accord! C’est un peu le cas avec les opus 3DS de Dragon Quest, dans lesquels l’expérience de jeu est assez différente. Mais j’y ai été habituée, donc ça ne me dérange pas!

7 J'aime

J’adore les Dragon Quest :o Un bon rpg à l’ancienne. Celui qui m’a le plus marqué étant " L’odyssée du roi maudit" Donc le 8 si je dis pas bêtise ! Le dernier Dragon Quest le 11 « Les Combattants de la destinée » je l’ai beaucoup aimé !

5 J'aime

Exact! :+1: C’est vrai qu’il est génial, même si selon moi, c’est celui qui est le plus frustrant (en au moins trois occasions, le héros se trouvait là où le big boss continuait l’exécution de son plan final, et à chaque fois le héros est impuissant… Argh!). Tu as débloqué le « Vestibule des souvenirs »? Un lieu mémorable xD

La chance, moi je n’ai pas le bon support pour y jouer :sob: Par contre, le dixième Dragon Quest a l’air d’avoir des avis mitigés, je ne sais pas si tu y as joué?

3 J'aime

Mais c’est typique des rpg japonais xD Ouais, j’ai galéré à le finir même avec du très bon stuff. Dans la version 3ds, tu peux faire en sorte pouvoir te marier avec Jessica et non avec la princesse cheval ( je sais plus son nom :sweat_smile: ) mais à condition de respecté des étapes. Elle sont énervante à faire.

Il est sur ps4, pc et switch. J’ai pas joué au 10 c’est un mmorpg et si je dis pas bêtise ( donc corrige moi si je me trompe mais derrière nouvelle c’était ça ), il est juste au japon. Donc jouais à un jeu entièrement en japonais c’est pas facile.

3 J'aime

Je ne savais pas du tout! :open_mouth: Comme j’ai eu la 3DS pour y jouer Noël dernier, et que ma sœur a en ce moment la cartouche de jeu, je n’ai pas encore eu le temps d’explorer toutes les possibilités xD Et sinon, la princesse se nomme Médéa, je la trouve super bien dessinée! Mais du coup, si tu épouses Jessica, Médéa se retrouve avec, disons, son insupportable premier prétendant??

Le Vestibule des Souvenirs est infernal! Je n’ai pas eu le temps de beaucoup progresser, mais dès le début c’est… franchement dur xD

C’est ça, le DQ10 est un mmorpg.

Sûr, perso j’en serais tout bêtement incapable :sweat_smile:

3 J'aime