Votre meilleur manga

Bonjour à tous !

Dans ces périodes… Cette introduction à l’air redondante n’est-ce pas?

Aussi, comme pour les séries et les jeux vidéos, je vous invite à nous dire ici quel est le meilleur manga que vous n’ayez jamais lu (ou vu) de toute votre vie !

-Quel est le titre de celui-ci?
-Son histoire en quelques lignes?

  • Pourquoi? Vous adorez Naruto parce qu’il a les cheveux blonds et des moustaches? C’est un argument qui se tient, mais je veux avoir le votre ! Vous adorez l’attaque des titans parce que voir des gens se faire littéralement dévorer c’est votre kiff? Dites le nous ici!

Mais surtout, avez vous déjà écrit sur vos fandoms préférés? Si oui, pourquoi? Une fin décevante (c’est presque la signature des mangas)? Un personnage sous développé? Et si non, pourquoi? Une fin trop parfaite pour être touché? Un univers déjà trop exploité? Peur de mal faire?

A vos claviers les amis !

3 « J'aime »

Non, cette fois-ci je ne vais pas parler de Shingeki No Kyojin …
Je n’ai pas fini la série de bouquin, mais ayant tout de même vu l’animé, je tiens à parler de Rainbow.

Un petit résumé ? L’histoire se déroule la fin de la Deuxième Guerre Mondiale, le Japon est sous l’occupation de l’USA. Nous suivons le récit de sept jeunes adolescents qui se retrouvent ensemble dans un camp de redressement et vont devoir faire face à la dure réalité de la prison. Ils vont devoir apprendre à se connaître et à se serrer les coudes contre un gardien de prison, violent et vicieux, sans parler d’un médecin plus que douteux.

Alors, il y a une multitude raison pour que Rainbow soit mon manga préféré et que je conseillerais les yeux fermés. Il faut tout de même avoir le coeur bien accroché pour le lire ou regarder l’anime.
L’auteur de ce manga Georges Abe, s’est inspiré de ce que lui à raconté son grand-père.
Effectivement, ce n’est pas tout beau, tout rose. Les scènes sont parfois très violente, mais très réaliste. Les personnages sont touchant à chacun leur manière, ont vécu parfois d’horrible chose et immoraux, comme le viol. Les dessins accentue l’ambiance chaotique d’après-guerre, sans parler des Character-design des personnages. L’habit ne fait pas le moine, mais la tête du médecine et du gardien est pour le coup très représentatif de leur personnalité.
Fort heureusement, le lien d’amitié que tisse les personnages met du baume au coeur au milieu de cette cruauté.
Joe a été et est encore mon préféré, car c’est le personnage auquel je me suis le plus identifiée.
Quelque chose de très sympathique dans ce manga, c’est que chaque chapitre correspond à un titre de chanson de metal, l’auteur étant fan de ce genre de musique, ça peut permettre de découvrir de nouveaux groupes.
Voilà toutes ces petites choses, qui m’ont fait adoré Rainbow. Réaliste, dure, des personnages attachant mais toujours avec une lueur d’espoir.

Je n’ai pas écrit de Fandom et je ne veux rien changer à l’histoire qui est très bien comme telle :slight_smile:

3 « J'aime »

Intéressant ! Un manga que je ne connaissais pas du tout ! Pourtant j’en ai lu durant ma jeunesse ! (Une époque sans doute lointaine maintenant )

Deux choses intéressante dans ton commentaire je trouve c’est que tu commences par dire :

Ce qui montre que ce n’est pas ton manga « du moment » ou autrement dit celui qui t’inspire en ce moment mais vraiment celui que tu préfères dans le fond !
Et la deuxième chose c’est que tu n’écris pas dessus ! En tout cas, sur ce point, je te rejoins totalement.

Pour ma part, mon préféré est sans aucun doute Ludwig Revolution

Pour résumer son histoire : Un prince de conte de fée part à la recherche d’une princesse parfaite pour l’épouser. De blanche neige, en passant par la belle au bois dormant jusqu’à des contes oubliés tel qu’Ansel et Gretel ou le petit chaperon rouge, on revisite les contes de fées avec ironie.

Pourquoi c’est mon manga préféré? Tout d’abord, il s’agit de ma mangaka préféré, autrement dit Kaori Yuki qui a écrit quasiment tous les mangas que j’affectionne le plus. Et ses graphismes sont réellement magnifiques avec des personnages très stylisée et très détaillé.
Mais Ludwig revolution, dont l’histoire tient en trois tomes, se lit rapidement. Le prince a une personnalité très atypique, très loin du prince de conte de féé rêvé. Un prince assez détestable au début du récit qui devient de plus en plus touchant au fils des pages et des histoires. Un prince à la morale discutable qui va parfois aider des personnes à la morale encore plus douteuse, ou des agneaux à se sortir de certains situations déplaisantes.
Et surtout, les contes sont revisités, parfois avec cruauté, et toujours une certaine touche d’humour noir.
Et ce que je trouve intéressant c’est que l’on commence toujours la lecture avec des apriori finalement sur les personnages que l’on connait depuis notre plus tendre enfance : Blanche neige est forcément gentille n’est-ce pas? Ici, c’est discutable. Et c’est ce que j’aime dans cette histoire qui s’inspire bien plus souvent des véritables contes de fée plus que des histoires Dinsey !

A lire sans modération !

Enfin, pourquoi je n’écris pas dessus? Je ne trouve pas que ce soit une oeuvre parfaite, et il y aurait mille et une occasion d’écrire dessus. C’est juste que pour le moment j’ai d’autres projets en cours, et un jour très certainement je me lancerais !

3 « J'aime »

Ah ah, revoilà un coin pour moi (comme pour les jeux vidéos et les séries, d’ailleurs. Tu as prévu de faire le prochain topic sur les films ? :smiley:) !

Alors, au risque de vous décevoir et d’être clichée, mon manga préféré c’est Naruto.
Enfin, par manga, je ne sais pas si tu inclus également les animés, vu que ça va majoritairement de pair. Je dois admettre n’avoir vu que l’animé, ah ah.

C’est pas ma raison première, mais ça compte aussi, oui !

Plus sérieusement, ce qui m’intéresse dans ce manga, outre l’histoire, c’est la dynamique entre Naruto et Sasuke.
J’ai déjà dû le dire, mais j’aime les histoires du style Perso B devient meilleur ami de perso A, puis quelque chose de tragique arrive à Perso B qui le transforme complètement de ce qu’il était avant, et perso A est alors déterminé à sauver son meilleur ami Perso B. C’est, pour ne citer que quelques exemples, ce qu’on observe entre Phoenix et Benjamin dans Ace Attorney, ou bien entre Kuroko et Aomine dans Kuroko’s basket (même si c’est un peu moins marqué dans ce dernier exemple).

De plus, Naruto donne, je trouve, de très bonnes leçons de vies. C’est vrai que les personnages sont parfois poussé à l’extrême, avec ça (aka Naruto et sa bonté légendaire), quitte à en devenir presque irréaliste, mais de toute façon je n’attend pas d’un manga ou animé qu’il soit ancré dans le réel, c’est pas le but pour moi. Comme l’a dit mon cher Kishimoto, Naruto est fait pour donner l’espoir et le courage aux gens, pas pour coller à la réalité. Et je crois qu’on a tous, surtout en ce moment, besoin d’un peu d’utopie dans nos vies.

Certains personnages (style Hinata), auraient gagné à être dessinés autrement et à être plus affirmés, j’aurai aimé la voir se détacher un peu plus de Naruto et être elle-même. Surtout connaissant son clan, y avait moyen de faire quelque chose de fort, mais bon.
Par contre, à côté, il y a des personnalités affirmées. Outre Kakashi et Itachi, un de mes persos préférés est Tsunade. Bon sang, première femme depuis la création du village à en être devenue la chef (appelée Hokage), et j’adore son caractère et sa personnalité, de même que son histoire.
Et bien sûr, Naruto et Sasuke, physiquement, eh bien… j’aime beaucoup leur physique, quoi. Pas seulement, je trouve qu’ils ont la classe, surtout Sasuke en fait.

Aussi, les openings et les endings de l’animé sont juste géniaux – du moins pour moi, hein. Je me mets ça quand je déprime, ça me remet du pep’s puissance dix mille. Les OST sont très belles aussi ! Et puis l’histoire et tout… Dernièrement je regardai une scène ou Naruto devait faire ses adieux à quelqu’un qui lui était proche et bon sang, j’ai pleuré, quoi. Sans compter le fait que j’ai découvert cet animé quand j’étais dans une période pas très jojo de ma vie, et qui c’est cet animé qui m’a donné envie de m’intéresser et découvrir la culture japonaise.

Bon, je vais arrêter là, sauf si vous voulez plus de détail, parce que c’est Naruto et que si je continue sur cette voix, je fais faire une vraie dissert et ça va être terrible, donc je vais me modérer, hum hum.

Oui ! J’ai écrit sur Naruto entre autres pour mon défi de février-mars les uns contre les autres, juste parce que j’avais envie d’explorer la possibilité d’un univers où Sasuke n’aurait pas quitté le village, c’est le plus grand regret que j’ai eu en regardant l’animé, heureusement qu’on a les mondes parallèles !
J’avoue que je n’aurais pas dit non à une autre fin pour ce manga, mais celle actuelle me convient, je ne crache pas dessus, disons. Et vu tous les persos qu’il y a, certains sont sous-développés, clairement, mais je préfère me concentrer sur mes deux chouchous.

Sinon, il y Fairy Tail que j’aime bien aussi (encore une fois, je ne suis pas originale, je sais) peut-être parce que ça se passe dans un cadre un peu ‹ magique › et que j’aime ça ? Aussi pour Eri Kitamura, je l’avoue, j’aime cette demoiselle qui double d’autres de mes persos préférés

Récemment, j’ai découvert le light novel, adapté en manga puis en animé : Akashic records of bastard magic instructor, et ça été une très sympathique surprise.

Pour résumer, l’histoire tourne autour de Sistine , une jeune fille étudiant la magie, et qui est déterminée à résoudre le mystère d’un étrange château selon les dernières volontés de son grand-père. L’un des professeurs avec qui elle étudie la magie se fait remplacer par Glenn Radar, un prof démotivé et je-m’en-foutiste sur les bords. D’abord choquée par son attitude, Sistine se rend rapidement compte que Glenn est bien moins mauvais en magie qu’il n’en a l’air et qu’il a derrière lui un sombre passé…

En premier lieu, cette oeuvre contenait des éléments que j’aime bien : des personnages que j’ai trouvés attachants, un scénario intéressant, de la magie.
Surtout, au plus j’ai regardé l’animé, au plus j’ai trouvé des similitudes avec l’un de mes jeux préférés, Rhythm Thief.

Par exemple, Glenn m’a beaucoup fait penser à Raphaël, dans sa manière de se comporter : un peu audacieux, sûr de lui, et qui est prêt à tout pour protéger ce qui lui est cher.
Une autre ressemblance vient du fait que dans Rhythm Thief, Marie a été abandonnée par sa mère, la duchesse Élisabeth, ce pour sa sécurité (bien que Marie l’ignore), et Elisabeth garde un pendentif avec une photo de Marie. Eh bien dans Akashic Records, Rumia, l’amie de Sistine, a également été abandonnée par sa mère, elle aussi une noble, afin d’être elle aussi protégée, et Alicia, la mère de Rumia, garde également un médaillon contenant une photo d’elle et de sa fille si je ne m’abuse. De plus, Raphaël sauve la vie de Marie à plusieurs reprises, tout comme Glenn sauve celle de Rumia à plusieurs reprises également. C’est troublant, non ?
L’opening est super cool, de même que les musiques; j’ai trouvé. Enfin bon, ce « manga » a du charme, j’ai trouvé, et j’ai dévoré la première saison, j’espère qu’il y en aura une deuxième (pour info, le light novel et le manga sont toujours en cours d’édition).

Enfin bref, voilà, je vais m’arrêter là, parce qu’il se fait tard ! Ravie d’avoir partagé mon point de vue avec vous !

2 « J'aime »

Mon meilleur manga ? Tu ne veux pas poser une question encore plus compliquée la prochaine fois ? Du type : lequel de tes deux chats préfères-tu ?

J’ai décidé donc de détourner ta question de manière à ce qu’elle m’arrange. Je vais parler de mon meilleur manga et de mon meilleur anime

Mon manga favori est incontestablement One Piece. Vous savez ce manga où un pirate du nom de Monkey D. Luffy cherche avec ses compagnons à réaliser son rêve : celui d’être l’homme le plus libre sur Terre, le Roi des Pirates.
Pourquoi je l’aime ? Parce que j’avais neuf ans, mon petit frère sept et la fameuse scène ou Nefertari Vivi crie : ARRÊTEZ DE VOUS BATTRE m’a fait trembler de bonheur. Après j’ai plongé, j’ai tout regardé d’une traite. Mais malheureusement mes études ont eu raison de ma passion et cela fait trois ans que je n’ai pas lu un chapitre, ni vu un seul épisode.
Mais cela ne donne pas une raison particulière : Je crois que si j’y suis autant attachée c’est parce que mon cercle d’amis s’est fondé autour. Les fameux nolife qui ne parlaient que de cela en primaire, au collège et au lycée. C’est si nostalgique de penser que c’est grâce à One Piece que j’ai mis les pieds dans la fanfiction, que j’ai passé des heures sur un forum maintenant disparu, que je séchais les cours pour acheter le nouveau tome, que chaque dimanche à 14h30 j’étais devant mon pc pour mater en streaming (de manière parfaitement illégale) le dernier épisode, à râler quand un ne sortait pas en raison de la Golden Week au Japon… Bref le manga qui a un peu fait celle que je suis maintenant. Peut-être que le confinement me fera replonger.

Maintenant le meilleur anime : Civilization Blaster / Zetsuen no Tempest
Si je le mets dans la catégorie anime c’est que je n’ai vu que les épisodes et lu un seul tome écrit en japonais… donc je n’ai rien capté. Et de plus c’est le manga qui est une adaptation de l’animé.
De quoi ça parle ? Comme cela fait trois fois que j’essaie de l’expliquer sans être brouillon, je préfère vous mettre le résumé Wikipédia :
Yoshino Takigawa et Mahiro Fuwa, amis malgré leur différence de caractère et leur tempérament solitaire, voient leur vie bouleversée le jour où la sœur adoptive de Mahiro, Aika Fuwa, est retrouvée assassinée dans des circonstances mystérieuses. Après avoir disparu sans laisser de traces, Mahiro réapparaît doté de pouvoirs magiques, sauvant Yoshino d’une obscure organisation para-gouvernementale enquêtant sur la « maladie du fer » qui transforme en métal les êtres vivants inspirant les particules émises par de gigantesques fruits. Les deux lycéens parviennent à communiquer à distance avec une puissante sorcière, Hakaze Kusaribe, privée de ses pouvoirs sur une île déserte à la suite d’un complot fomenté par son propre clan qui tente de faire revenir à la vie « l’Arbre de la Destruction », trahissant ainsi « l’Arbre des Origines », le protecteur d’Hakaze, qu’ils sont censés servir. Lorsque cette dernière leur révèle que le crime est peut-être lié à ce rituel de résurrection, Mahiro et Yoshino partent à la recherche de « l’Arbre de la Destruction » afin de sauver le monde, dans le seul but de découvrir l’identité du meurtrier d’Aika.

Pourquoi je l’aime ? Parce que cette phrase : « Le temps est détraqué, ô maudite rancune… Je suis né pour le remettre en place. », pour la beauté du dessin, et pour la redécouverte des oeuvres de Shakespeare dont le manga s’inspire fortement.

4 « J'aime »

Je vais faire ma meuf un peu relou et corriger les mots ! :kissing_heart:

manga (nom commun masculin) : bande dessinée japonaise ; équivalent du manwa coréen et du manhua chinois. À ne pas confondre avec manga (nom commun féminin) qui désigne les croquis de l’artiste Hokusai.
anime (nom commun masculin) : diminutif de « animation » prononcé à la japonaise, dessin animé japonais.

VOILA.

Une fois ceci dit, à moi de répondre à ta question.

Mon manga préféré est, je pense, Le chien gardien d’étoiles (星を守る犬, hoshi wo mamoru inu) de Murakami Takashi.
C’est, je crois, à l’origine un one-shot, mais une suite est sortie un peu après.
Ce manga nous parle d’une enquête d’un travailleurs des services sociaux (si je ne dis pas de bêtise). Le corps d’un homme décédé a été retrouvé dans une voiture, le cadavre d’un chien à ses côtés. Son enquête va nous projeter dans un flashback décrivant la vie de cet homme, et ce qui l’a conduit à sa mort.
C’est un magnifique manga, assez réaliste, qui présente un peu la société japonaise réelle, notamment dans le cadre des mariages. Le chiot a été adopté en tant que cadeau d’anniversaire pour sa fille, et finalement c’est le père qui s’en occupe. La fille grandit, prend ses distances avec son père, et la femme de cet homme le quitte car elle ne le supporte plus (triste réalité des mariages au Japon, ça finit très souvent en divorce lorsque le mari prend sa retraite). Mais au-delà de ça, nous voyons le monde par le regard de ce chien fidèle.
Et je pense que c’est indubitablement mon manga préféré parce que je pleure à chaque maudite fois que je le lis. Je l’avais lu au CDI de mon lycée, et je cherche à mettre la main dessus à présent.

Couverture du manga en question :

Résumé


Et en ce qui concerne mon anime préféré, je réponds sans hésiter : SENKI ZESSHOU SHINFOGIA— parce que voilà.
(bon le vrai titre véritable c’est Senki Zesshô Symphogear, ou juste Symphogear pour les intimes)

Je vais pas raconter l’histoire puisque je l’ai déjà abordée dans un topic dédié à la présentation du fandom, mais la raison pour laquelle j’aime cette série est très simple : j’ai grandi avec pendant sept ans, et savoir qu’elle est finie me brise le coeur. C’est ce qui m’a le plus accompagnée au quotidien, et les chansons, bien qu’écrites pour des personnages de fiction me parlent énormément.
J’aime beaucoup les personnages, même si j’ai une préférence pour l’un d’eux, Chris, et voir son développement (from je déteste chanter mes chansons apportent la destruction to chanter le générique de mon anime préféré au karaoke ? i’m ready real quick) me remplit d’amour pour elle.
Also le cast est parfait, et tout l’amour que portent les producteurs, les acteurs et les fans à cette série me remplit de joie. Certes la série a plein de défauts, mais elle a su charmer bon nombre de personnes qui font encore vivre le fandom via des fanfictions, des fanarts et autres. Même si la série est finie, Symphogear a encore de beaux mois et peut-être mêmes de belles années encore devant lui!

Anecdote rigodrôle : avec mon frère nous étions au lieu où devait se tenir le concert de 2018 pour la saison 4 pour acheter des goodies (à défaut de pouvoir assister au concert en lui-même), il n’en revenait pas de voir les milliers de gens qui faisaient la queue pour en avoir ; ses yeux brillaient d’excitation, j’adore y repenser.


Si vous avez du temps à perdre, lisez Le chien gardien d’étoiles, vraiment, ça en vaut le détour ! (bon il coûte 100€ sur amazon parce qu’il n’est probablement plus édité, mais voilà quoi)
Si vous êtes motivé(e), alors foncez regarder les cinq saisons de Symphogear, si le fanserv et les plotholes ne vous dérangent pas ! :smiley:

3 « J'aime »

Je n’avais pas prévu mais ça peut s’arranger xD

Bien sûr que j’inclus les animés ! Tout comme les mangas papier, il peut y en avoir qui sont plus touchants et il est vrai que très souvent ça va de paire ensemble !

Naruto, je connais bien. Et il fut l’in des premiers mangas que j’ai lu étant jeune et que j’ai vraiment aprécié. Ah que de soirées passée à lire, regarder l’animé ou encore jouer au jeux vidéos avec mes amis !

J’aime aussi beaucoup Fairy tail ! C’est vraiment un très bon manga dans la pure tradition des shonen mais qui est agréable à lire avec des personnages secondaires plutôt bien travaillé !

Je pourrais faire ça oui :rofl:

Et sinon, à parti One piece que je connais de loin parce que c’était mon frère qui lisait ça, je ne connaissais absoluement pas les autres :slight_smile:

2 « J'aime »

Coucou ! :grinning_face_with_smiling_eyes:

Moi je vais plutôt parler de mes anime coup de :heart:
Du coup, j’ai fait un petit tri et essayé de prendre les « moins » connus de mes préférés (en mettant donc de côté MHA, SnK, Naruto, …)

Voici mon top 3 :

Troisième position : Assassination Classroom
Déjà, pour les couleurs. Je trouve cet anime très coloré et c’est clairement ce qui m’a le plus marqué au début (en plus de trouver très bizarre le fait qu’un poulpe soit professeur…)
Ensuite, l’histoire qui ma procuré toutes les émotions possibles dont je retiendrais les trois principales : la joie, le rire et la tristesse… (surtout la tristesse). Je crois que jamais un anime ne m’a mise dans un état pareil à la fin. Le final est juste… waw !
J’ai beaucoup aimé les personnages aussi, tous différents mais très attachants :grinning_face_with_smiling_eyes:
Ce qui est bien, c’est qu’il est relativement court, 2 saisons seulement (et un film) donc assez vite regardé.

Deuxième position : Fruits Basket
Oui bon, il n’est pas si inconnu que ça mais j’estime qu’il est quand même trop sous-côté pour les belles leçons de vie et moralité qu’il nous apprend.
C’est le tout permis manga que j’ai lu et anime que j’ai vu. Il a « récemment » été réadapté et même si j’étais perplexe au début, j’ai franchement adoré la nouvelle adaptation ! Les dessins sont vraiment beaux et de souvenir, l’histoire est restée à peu près la même.
Ce que j’ai beaucoup aimé c’est qu’à chaque épisode, on amène un nouveau personnage dans l’histoire et on apprend à le connaître lui, sa vie et sa personnalité. Et à la fin, y a toujours la petite (ou grande) moralité qui va avec :smiling_face_with_three_hearts:
Et puis, je dois bien avouer que j’ai juste eu envie de tous les prendre dans mes bras et de les serrer très très très fort tellement ils sont uniques et incroyables ! (Oui bon, le souci c’est qu’après certains se transforment en animal…)
Il a éveillé en moi beaucoup de belles émotions.

Première position : Given
Gros, gros, gros coup de cœur ! Un anime qui ne dure qu’une saison (pour l’instant) avec un film qui fait office de suite mais j’ai été conquise dès le premier épisode. Déjà l’histoire qui mélange musique, romance, complication et gay, c’est bon c’est tout ce qu’il me faut !
Je suis tombée amoureuse de cet anime et je pourrais le recommander au monde entier. L’histoire en elle même est simple, mais on y suit quatre personnages (vraiment chou et trop attachants) avec des problèmes (de cœur, principalement) qui les empêchent d’accéder pleinement au bonheur. Tout est relativement compliqué mais heureusement, ils sont promis à une belle fin qui nous lâche une toute petite larme 🥲

Bonus : LA chanson beaucoup trop belle de l’anime qui donne des frissons Fuyu no Hanashi | given - YouTube

P.S : il est gratos sur Crunchyroll :wink:

Voilà voilà !
Honnêtement, je les recommande vivement, sachant que ce ne sont pas des anime qui durent très long. Ils ont tous une très belle histoire et une fin qui ne laisse pas indifférent :heart: (Mais vous l’aurez compris haha)

5 « J'aime »

Ouh là… Impossible de ne donner qu’un seul titre. :sweat_smile:

Je vais commencer par l’animé car je n’en ai pas visionné beaucoup, alors que des livres j’en ai bouffé un rude paquet.
To your eternity : c’est l’histoire la plus magnifique et la plus émouvante que j’ai eu l’occasion de découvrir, et c’est encore plus poignant en anime qu’en papier.

Synopsis : une entité mystérieuse et sans forme spécifique imite les éléments qu’elle croise sur terre. Instinctivement, elle commence par des formes simples (un caillou…), puis des êtres dotés de conscience (un loup, un ours…). Sa propre conscience s’éveille progressivement en même temps que ses sens et il réagit fortement à la douleur, physique ou morale. Il finit par prendre pour la première fois une forme humaine après qu’un jeune inuït l’ait recueilli sous la forme d’un chien-loup.
Lorsqu’un être vivant qu’il aime ou admire meurt, il récupère ses caractéristiques. L’entité est immortelle, si bien qu’un de ses premiers amis finit par le surnommer « Imm » (diminutif d’immortel).

La beauté et la profondeur de cette histoire résident dans le fait que Imm découvre l’humanité progressivement dans toute sa complexité, dans toute sa cruauté mais aussi sa nature éphémère. Il s’imprègne aussi de la puissance des sentiments et des liens.
Il y a énormément de thèmes abordés de manières poétiques et efficaces, sans jamais s’étendre (en vrac l’amour, l’amitié, la famille, la vieillesse, les inégalités sociales, la violence, la prison, la folie, le fanatisme religieux, l’immigration, la torture, la guerre, la liberté, les mariages arrangés, la maladie, etc.)
En dix épisodes (ou quatre volumes papiers), il se passe beaucoup de choses mais l’intrigue est très facile à comprendre et avance vite.

Je pense qu’après le tombeau des lucioles je n’ai jamais vu un truc aussi triste de ma vie, mais il y a beaucoup plus de vie et de joie dans To your Eternity. En fait, le plus douloureux dans cette histoire, ce sont les espoirs brisés de certains personnages parmi les plus attachants et les plus gentils. La souffrance de Imm face à la mort de ses amis le plonge régulièrement dans la solitude, c’est assez poignant aussi mais moins car il n’a pas encore atteint sa pleine maturité (il n’est pas encore complètement humain).

Je suis tombée sous le charme de cet anime en visionnant seulement deux épisodes (pas les premiers de la série par contre) et l’un des couples de cette histoire est devenu un de mes couples mythiques de référence : Gougou et Lynn.

Pour plus d’infos : To Your Eternity — Wikipédia
(Attention aux spoils par contre.)

Cette œuvre est de la même auteur que A silent voice qui est absolument magnifique aussi (sur le handicap et le harcèlement scolaire).

4 « J'aime »

Bon, je viens tout juste de découvrir ce topic et rien que le titre m’a donné envie de parler de ma passion du Japon et plus particulièrement des mangas et des animes.

Pour commencer, mon manga favori bien que je l’adore aussi en anime, il s’agit de : Tokyo Revengers. Je n’ai malheureusement pas les moyens de me payer tout les mangas alors je n’en possède qu’un seul mais bon, c’est mieux que rien. J’aime ce manga pour ces dessins que, bizarrement, les gens trouve assez peu jolis. Moi, j’aime leur simplicité.

Pour l’histoire, ça va être assez difficile de faire un résumé mais bon : C’est l’histoire d’un garçon de 26 ans nommé Takemichi Hanagaki qui a raté sa vie : il vit dans un appart’ miteux et il se fait tout le temps crier dessus par sa patronne au boulot. Un jour, il apprend par la télé que sa seule, unique et ancienne petite amie (de l’époque de collège) est morte. Il va être poussé le lendemain sur les rails d’un train avec celui-ci qui lui fonce dessus. Il va faire ensuite un voyage dans le temps et se retrouver de nouveau à l’époque de sa 4e. Il va ensuite rentrer dans un gang de motard pour sauver sa copine (Hinata Tachibana). J’aime beaucoup le personnage de Mikey 1- Parce qu’il est mignon 2- Car j’aime beaucoup son histoire et son développement. Je n’ai vu que la saison 1 alors pour ceux qui connaissent, pas de spoil merci.

Mon anime préféré est Your Lie In April Je n’ai pas encore fini la saison 1 mais j’adore déjà. C’est un anime qui parle de deux ados musiciens en gros hein. Je ne saurais pas exactement dire pourquoi ça me touche autant mais je pleure presque à chaque épisode.

Bonne journée à tous et merci d’avoir lu ce pavé !

4 « J'aime »

Alors Your lie in april c’est vraiment très beau mais ça m’a agacé une paire de fois, et bon tu sens venir la fin à des kilomètres… J’ai aimé, mais je n’irai pas le mettre dans mes meilleurs mangas parce que c’est trop cucul.
(Cela dit, si vous avez l’occasion, il faut le lire quand même, les persos sont très attachants.)
Dans la même gamme qui est sorti à la même période, j’ai préféré de loin A silent voice, c’est plus original, plus réaliste, tout aussi poignant sans être autant dans le drama.
Et pour le synopsis rapide de A silent voice : c’est l’histoire d’une petite fille sourde qui arrive dans une nouvelle école et qui se fait martyriser par ses camarades. Quelques années plus tard, un de ses tortionnaires, lui même devenu victime de harcèlement, essaye de reprendre contact avec elle pour obtenir sa rédemption. C’est l’histoire d’une amitié improbable entre deux ados blessés qui essayent de retrouver le goût à la vie.

3 « J'aime »

J’étais déjà le dernier message du topic, mais vu qu’il date de novembre je vais remettre un titre.

Je viens de terminer le 10e et « dernier » tome de la série Angolmois que je recommande vivement, pour les amateurs de romans d’aventure, d’histoire du Japon et de combats de samouraï principalement.

Je mets « dernier » entre guillemets car face au succès de la série, également adaptée en animé, l’auteur va se lancer dans un deuxième arc.

L’histoire originale relate de manière très (totalement) romancée la résistance de l’île de Tsushima pendant les invasions mongoles. Elle est complète en dix tomes sur cette intrigue, la suite devrait aborder la continuité de la guerre Japon-Mongolie au XIIIe siècle.

La classification est en seinen à cause des thèmes abordés (guerre, histoire, stratégie militaire) et de la prépublication, mais je lui trouve pas mal de caractéristiques shonen.

Pour le genre, l’histoire est classée en aventure/combat (Naujilion dit aussi romance, mais non, faut pas pousser mémé dans les orties) et contrairement aux autres séries historiques que je connais (Sidooh, l’homme qui tua Nobunaga, Vagabond.…) et qui se veulent réalistes ou se prennent très au sérieux, il y a dans Angolmois une espèce de trame narrative et une idéologie typiques des shonen, avec des jeunes hommes obsédés par le combat « pour le fun » et toujours optimistes alors qu’ils sont dans une situation dramatique.
Les personnages masculins et féminins sont charismatiques, attachants et badass mais clairement pas réalistes.
Le style du dessin aussi est inhabituel pour un manga historique, je l’adore : il est rond et agréable à regarder, un peu dans un style Ken Akamatsu je trouve (Love Hina étant un des premiers manga que j’ai lu, c’est un peu ma référence graphique de prédilection, qu’importe la classification : shonen, seinen, shojo, kodomo, josei, hentaï… :blush: )

Du coup, seul point négatif, ça génère un certain décalage avec l’histoire, qui demeure un récit de guerre avec des morts à la pelle, des viols et des pillages… Les scènes sont bien présentes, pas uniquement suggérées, mais le style graphique ne reflète pas l’atrocité de la guerre, le trait est trop schématique pour être horrible. Ce n’est pas édulcoré à proprement parlé, pas du tout même, mais c’est vraiment du dessin de manga.
C’est un peu déstabilisant au début et à la fin quand les carnages s’intensifient, mais perso j’ai adhéré sans problème !

Et paradoxalement, les costumes et les armes sont très détaillés et pour certains fort réalistes (un exemple sur la sublime couverture du tome 1). :black_heart:

L’âge recommandé est 14 ans, je pense que ça passe à partir de 12 ans pour les gamins pas trop sensibles (il y a beaucoup de personnages qui meurent, y compris des enfants).

Bonjour !
Je remonte le post parce que je ne sais pas où mettre ce lien :wink:

https://www.facebook.com/1357893367600365/posts/pfbid0hVcydWoj47Xo1ut7FV4Yp1zVAA1cxDkWWN1jqeLwxtz2AzTotTZqM8cr1zW3cfyml/

1 « J'aime »

Bonjour !
Avant de commencer, je tiens à signaler que j’ai hésité à poster dans le topic « Que lisez-vous en ce moment », tout simplement parce qu’il ne s’agit pas de mon manga préféré, mais de mon premier manga à vrai dire…

Je vais donc vous parler de mon premier manga :relaxed:, à savoir Deadpool Samurai (pas de panique, texte et images tout public :wink:).
Il fallait bien une collaboration Marvel/Shueisha pour me convertir :joy:.


Je suis novice alors les pros du manga, soyez indulgents svp :wink:.
Deadpool Samurai est un Shonen pour public averti (oui c’est un peu violent tout de même), du dessinateur Hikaru Uesugi, avec Sanshirô Kasama au scénario.
En 2 tomes, seul le premier est disponible en français pour le moment, avec 2 couvertures :

La classique

Et la variante Demon Slayer :heart:

Ça parle de quoi ?
De Deadpool, qui intègre la filiale japonaise des Avengers, à savoir le Samurai Squad :crossed_swords:. Il fait équipe avec Spider Sakura, une ado mordue par une araignée radioactive (si ça vous rappelle quelque chose c’est normal :grin:) ; et Neiro Aratabi, une chanteuse de 16 ans parasitée par Venom.
Ensemble, ils luttent pour déjouer les plans d’un certain Loki :green_heart:.

Pourquoi c’est bien ?
Parce que c’est Deadpool (déjà :heart_eyes:), et qu’il fait tout le charme du manga !


Très très (très) second degré, Deadpool s’adresse constamment au lecteur, en se moquant de la pauvreté du scénario, ou encore du boulot de l’assistant dessinateur :laughing:.
L’histoire est très accessible (celles et ceux qui n’ont vus que quelques Marvel du MCU comprendront !), et j’ai trouvé la plongée dans la culture manga très intéressante, en apprenant quelques mots de vocabulaire au passage (Otaku, Moe, Isakai…). De ce côté là aussi, ils ont pensés aux débutants :blush:.

Ce que j’ai moins aimé
Les personnages féminins ! Je les trouve fades, et pas forcément utiles, voir carrément nunuches…

Ce que j’ai préféré
Les 5 pages de bonus, mais pour des raisons très personnelles et politiquement très incorrectes :stuck_out_tongue_winking_eye::black_heart::heart:

3 « J'aime »

Bah alors @bucky1984 on découvre le manga shonen et son sexisme institutionnalisé ? :grin:
J’en avais un peu parlé ici.
La société japonaise est sexiste de base (selon nos critères occidentaux), une femme qui est mère de famille arrête de travailler, c’est la norme. Pour les mangas destinés aux garçons, tu as plusieurs autres facteurs qui entrent en ligne de compte : la grosse frustration sexuelle des Japonais fait qu’ils ont besoin de fantasmes dans la lecture (ce qui a donné naissance aux harem manga, aux filles soumises et faibles kawaï, aux fortes poitrines, etc.) et le fait que le travail et la famille soient des notions importantes dans la société, les garçons ont besoin de voir des figures féminines loyales et dépendantes d’eux, comme des soutiens impératifs pour leur vie future.

Pour avoir des personnages féminins intéressants, il faut chercher ailleurs - et encore. Les seinen ont souvent les mêmes problèmes ou leur réalisme exhibe le sexisme sociétal nippon, dans les shojo ce n’est guère mieux et les yaoï ne mettent en scène que des mecs, ça règle le problème. :sweat_smile:

Pour avoir des héroïnes badass, je recommanderais :

  • My promised Neverland
    (Trio de protagonistes mais pour une fois le perso central du trio est une fille et non un garçon)
  • Library Wars
    (Mon shojo préféré, :purple_heart: mais il date un peu.)
  • Le couvent des damnées
    (Où il n’y a que des femmes pratiquement et il est génialissime).
  • Les fleurs du mal
    (La petite amie du héros est totalement frappadingue et je l’ai déjà recommandé ici.)
  • Asadora
    (Plus récent et c’est du Naoki Urasawa, l’un des meilleurs mangaka selon moi.)
1 « J'aime »

Ah ben oui, je débarque moi :scream:
Mais… Mais… Que ça plaise aux hommes/jeunes hommes je l’entends, mais qu’en est-il des femmes/jeunes filles ? C’est terrible de n’être représentées que de cette façon :confused:. Bon, comme tu dis c’est culturel donc ça ne doit choquer personne là bas je suppose mais… soupirs :crazy_face:

2 « J'aime »

Sur l’autre topic, quelqu’une (dsl j’oublie les pseudos de mes interlocutrices) m’expliquait que les profiis de lectrices et les habitudes de lectures ne sont pas les mêmes entre le Japon et la France. Ceci explique peut-être cela.

Donc, si, ça choque au Japon, mais ils ont - de mémoire - une production énorme et mieux ciblée. La frustration sexuelle est aussi côté féminin en plus. Quelqu’une ici aussi m’a expliqué l’intérêt du yaoï / boyslove, sur le fait que les femmes apprécient de voir des hommes confrontés aux mêmes problématiques qu’elles (au niveau sentimental et sexuel).

Une autre recommandation que je peux faire d’ailleurs c’est : Celle de mon mari ne rentre pas.
Avec un titre pareil, tu t’attends à ce que ce soit salace mais non, c’est cru, oui, mais surtout terriblement triste et là, pour le coup, on voit bien les travers de la société japonaise.

Le jeune couple n’ose pas parler de ce problème tabou et, alors qu’ils auraient pu trouver une solution sans doute dès le début s’ils avaient parlé franchement aux médecins, ils vont se trainer ce problème toute leur vie avec l’impact monstrueux que ça a sur leur vie sociale, professionnelle et personnelle/de couple.
La conclusion de l’oeuvre c’est : les couples ont le droit de vivre comme ils l’entendent, indépendamment de la pression sociale.
Je suis d’accord avec le message final mais pas avec le cheminement qui y conduit. Il y a une terrible résilience de la part des deux personnages que je trouve insupportable. Je comprends qu’ils demandent à ne pas être jugés mais il y a - je n’en démord pas - une certaine forme de bêtise dans le fait d’avoir passé des années à endurer un problème au lieu de chercher de l’aide à l’extérieur par honte et pudeur. Ça fait vraiment grosse victime qui se complaît dans son malheur.

1 « J'aime »

C’est pas loin de chez moi, pour une fois qu’il y a quelque chose d’intéressant :joy::heart_eyes:

1 « J'aime »