[Fiction Originale] Le Fantôme du Péloponnèse

Bonjour ou bonsoir à toi, lecteur !

Quelque soit la raison qui t’a poussé à cliquer sur ce sujet, j’espère que tu es préparé à voyager dans une époque lointaine, un temps où les hommes illustres ont bâti les fondements de nos civilisations occidentales…

Cela fait un petit moment, déjà, que je réfléchis à cette fiction. Cette dernière se base sur La Guerre du Péloponnèse, un récit écrit près de 2500 ans auparavant par Thucydide. Il y décrit et raconte tous les événements importants de ce conflit en développant, pour la première fois, une analyse presque scientifique des causes et des conséquences. Il n’est pas exagéré de dire que le domaine de l’Histoire est né avec lui. Cependant, pour apprécier ma petite fiction, il n’y a absolument pas besoin de l’avoir lu pour comprendre tout ce qui s’y déroule.

A travers Le Fantôme du Péloponnèse, tu pourras donc suivre les péripéties de Diodotos au cours de cette guerre de vingt sept années tout en découvrant les modes de vie des peuples de la Grèce antique. Un certain travail de recherche a été effectué pour retranscrire l’ambiance de ces anciens temps.

Titre : Le Fantôme du Péloponnèse
Type : Livres/nouvelles
Genre : Historique/drame/aventure
Personnage principal : Diodotos
Rating : T avec certains chapitres M

Synopsis :
« Mon ami, il faut savoir faire la différence entre vengeance et sanction ». Ces mots de Socrate sont restés gravés dans mon esprit. Alors que le monde a sombré dans la démence la plus totale, moi, j’ai retrouvé petit à petit mon humanité. Et cela n’a pas été facile, je peux te l’assurer… La guerre rend les hommes fous et fait pleurer les femmes. Souhaites-tu malgré tout écouter mon histoire ? Je te préviens, étranger : tu n’y trouveras ni héros, ni créature mythique. La vie n’est pas une épopée.

Si l’aventure te tente, ô lecteur, je t’invite à cliquer sur le lien suivant ici

Et si tu as des retours à me faire, n’hésite pas à poster un commentaire, que ce soit sur le style d’écriture, sur le contexte historique ou sur un autre sujet. Je ne mords pas, c’est promis !

Je te remercie de m’avoir lu et te souhaite un bon voyage !

Thémistocle

Note sur les unités de mesures en Attique :

  • un stade correspond à une distance de 177,6 mètres et à 600 pieds
  • un pied mesure donc une trentaine de centimètres
6 J'aime

Charmante façon de nous faire prendre… la mesure de ton travail !

Il faut être Héraclès pour mesurer plus de 30 cm au sol…

2 J'aime

C’est vrai que quand on y réfléchit, on peut se demander qui ils ont pris comme référence pour la mesure du pied…

En tout cas, je vais aller publier le quatrième chapitre (j’en ai déjà écrit 7, en plus du prologue). C’est vrai qu’ils sont assez long à rédiger ^^

2 J'aime

Chers tous,

J’ai l’immense plaisir de vous annoncer que le chapitre V : ἄλη – Errance est désormais disponible.

N’hésitez pas à y faire un tour si le cœur vous en dit ! Les chapitres sont relativement courts (moins de 3000 mots, soit l’équivalent de 3 à 4 pages Word), permettant une lecture facile dans les transports en commun ou si vous avez peu de temps à y consacrer :slight_smile:

Nous ne sommes pas encore à l’un des deux événements déclencheurs (ou prétextes) de la guerre du Péloponnèse, à savoir la bataille de Potidée. Les choses se mettent progressivement en place car: ne dit-on pas que l’Histoire des hommes est faite d’une succession de petites histoires individuelles ?

Bonne lecture et bon voyage en Grèce Classique !

Thémistocle

2 J'aime

Bonjour à tous,

A la vue de tous les retours que j’ai eus et sur le conseil de @ChiaraCadrich , je vous propose de continuer les discussions plus en profondeur ici plutôt que de répondre com’ par com’ sur le site !

Tout d’abord, et @OldGirlNoraArlani l’a très facilement remarqué, j’ai publié 5 chapitres en plus du prologue sur le site avant d’avoir fait une demande de prélecture ici. A la suite de quoi, @Alresha a gentiment accepté de corriger mes coquilles et de me faire remonter des remarques me permettant d’améliorer le style d’écriture. Un grand merci à elle, d’ailleurs ! Pour le moment, seuls le Prologue et le chapitre 1 ont été revus/corrigés.

Ensuite, je tiens à remercier tous ceux qui ont laissé un petit commentaire ! Les éléments que vous avez soulignés vont me permettre d’améliorer encore plus le récit et de garder ma motivation.

Maintenant, passons aux discussions sur ces commentaires proprement dits, si vous le voulez bien !

@OldGirlNoraArlani :
Suite à ton commentaire sur le chapitre 1, il est vrai que la remarque de Thucydide est un peu anachronique… A l’époque de Périclès, c’est vrai qu’on pense que la connaissance et le savoir sont des moyens permettant d’exercer le pouvoir dans le but du Bien… et non que la connaissance elle-même est source de pouvoir. Cette idée ne verra le jour que 2000 ans plus tard, comme tu l’as joliment fait remarquer… Il va falloir que je corrige ce petit détail ^^

Même chose pour ton commentaire sur le chapitre 2 (qui est en cours de prélecture), le terme bougre/bougresse est un anachronisme que je vais corriger… (il est aussi présent dans le prologue d’ailleurs x))

Pour le reste des commentaires, je n’ai rien à redire. Je te remercie pour tes encouragements et je vais essayer de gommer au plus vite tous ces petits anachronismes ^^ Si tu as d’autres remarques du même genre, n’hésite surtout pas !

@ChiaraCadrich : Merci beaucoup pour tes retours !

Pour répondre à ton commentaire sur le chapitre IV, c’est vrai qu’on pourrait presque dire que c’est un scénario classique. Cela dit, il permettra d’aborder des thèmes chers à Socrate un peu plus tard dans le récit !

D’ailleurs, la chasse aux hilotes ne se limitait pas qu’en Messénie. On parle souvent de ce territoire car c’est là qu’il y a eu les plus grosses révoltes et les plus terribles répressions. Cela dit, c’est bien sur l’ensemble des terres du Péloponnèse contrôlées par Sparte que s’appliquait cette politique ! Il faut dire que contrôler une population de 450 à 500 000 personnes avec tout juste une dizaine de milliers d’hommes n’est pas une mince affaire non plus…

@tous :
De manière plus générale, les chapitres déjà écrits ne sont pas gravés dans le marbre. Ils vont souvent être remaniés au gré des remarques que je recevrais. N’hésitez donc pas me faire remonter vos retours si vous en avez !

Passez de joyeuses Pâques - bien que confinés -

Thémistocle

4 J'aime

C’est ce qu’il m’a bien semblé ! Je m’en suis assurée auprès de ta correctrice.
Inutile que je fasse des remarques de cet ordre si elle est dessus. Je pensais naïvement que c’était plus avancé. :sweat_smile:

J’en aurais eu d’autres sur quelques anachronismes (de vocabulaire). Mais je trouvais que c’était mal de faire la Chiara. :smiley:

Moi-même je n’aurais pas pu envisager de générer un parc de vocabulaire restreint limité aux mots antiques ou dérivés de ceux de l’antiquité…
Au bout d’un moment sur une fic longue, ça m’aurait installé une courbature de devoir surveiller à ce point tout ce que j’écris.

Tu es un auteur au 21e siècle, cela n’a guère de sens de s’amputer de 2000 ans de champ lexical…

Si je peux te transmettre ce qu’en disait Jean-François Parot (auteur de la saga des Nicolas Le Floch), c’était qu’on n’aurait déjà pas pu lire un texte qui aurait 200 ans…
Il se contentait de quelques mots et tournures dispersées ça et là, en intégrant un ou deux termes de l’argot très ancien, le nom de vieux métiers ou d’objets obsolètes et disparus.

A mon avis il devait aussi substituer à la relecture ce qui pouvait sonner trop moderne. Mais « moins moderne » aurait pu suffire pour un lecteur avec une culture générale médiane.

Ceci pour dire que je ne saurais tiquer sur tous les termes. Là j’ai seulement vérifié de quand datait la féminisation de bougre, et du coup, j’ai eu toute l’étymologie… :stuck_out_tongue:

Bonne suite

3 J'aime

Autant pour bougresse, je peux effectivement laisser ce terme de ce point de vue (quoique je l’ai déjà remplacé par un autre terme au prologue qui convient mieux à la chèvre xD), autant pour une idée philosophique qui n’apparaît que 2000 plus tard, il vaut mieux trouver une autre façon de dire les choses… C’est pour cette raison que j’ai remplacé ce petit passage de Thucydide par une autre ligne de dialogue qui convient tout autant et qui n’est pas, pour le coup, trop anachronique ^^

En tout cas, merci pour tes retours ! C’est vrai qu’on discute beaucoup avec Alresha pour améliorer les choses et proposer un contenu de qualité.

La prochaine fois qu’il y aura des corrections de prélecture, je les indiquerai dans ce fil de discussions du coup ! Et, à partir du chapitre 6, les écrits auront été préalablement vérifiés par Alresha tant que cela l’intéresse !

A bientôt !

2 J'aime

Dans l’absolu ou à la place de Chiara ? :face_with_raised_eyebrow:

4 J'aime

Pour le coup des anachronismes, Chiara m’a plutôt épargné sur ce point ! ha ha ha

3 J'aime

Je pensais à l’étymologie des mots, leur usage, leurs saisons, leurs épisodes, leurs séquelles et leurs spin-off.
Dans la section Conciliabules autour du vocabulaire… :angel:
Très utile pour la datation au carbone 14 des termes usités… Ou qui ne le sont plus.

4 J'aime

Lorsque la matière est vaguement médiévale, le français a une chance, en secouant un peu la surface, de retrouver une saveur qui peut faire illusion. Seulement illusion, car le moyen âge est une longue ère sur une grande aire.

Avec la Grèce antique, je crains que ce soit impossible. Je me bornerais à éviter tout vocabulaire issu du christianisme ou marqué par un usage spécifique (calvaire, ablutions, béat, calice, obédience, etc…)
Pas si simple !

4 J'aime

C’est déjà un critère qui m’anime, en plus des références aux mesures utilisées tant sur la distance (mètres, kilomètres etc) que sur la temporalité (heures, minutes, secondes etc)… Et rien qu’avec ça, c’est assez galère. Comme tu l’as dit, ça permet de créer une illusion seulement ! J’espère seulement que cette illusion soit suffisante pour faire voyager… Le but est donc d’éviter les anachronismes trop évidents qui peuvent faire sortir le lecteur de ce voyage.

En tout cas, encore merci pour vos conseils avisés à tous les deux !

3 J'aime

Comme promis, je vous annonce la republication de deux chapitres corrigés grâce à vos retours et à la prélecture attentive d’Alresha. Il s’agit des chapitres suivants:

Pour le coup, le style est beaucoup plus clair et précis : certains passages ont été réécrits. Les coquilles ont été corrigées. Les chapitres 4 et 5 devraient subir un relifting au cours de la semaine prochaine avant que les chapitres 6 et 7 ne soient publiés !

Bonne lecture !

Thémistocle

2 J'aime

Chers tous,

Enfin, le chapitre 4 a été retravaillé. Vous pourrez le lire via le lien suivant:
Chapitre 4 : κρύπτoι – Kryptoi

Merci encore à @Alresha pour ses conseils et ses remarques avisés ! Le jour approche où, bientôt, ce seront des chapitres totalement inédits que je vous proposerai !

A bientôt !

2 J'aime