[In Arcadia] Histoires de pirate

En voilà une qui ne percute toujours pas ! :rofl: (il n’y a pas que des Mary-Sue super futées dans tes histoires).
Oui, tiens, pourquoi ça ?
C’est bizarre que ce soit systématique.

Est-ce que dans un vaisseau pirate, le plus simple appareil entre supérieur et subordonné est prohibé ? Auquel cas, normal que ça se produise en mission… (Ce qui se passe sur le terrain, reste sur le terrain).
L’Arcadia, c’est pas l’Enterprise. On n’est pas chez Starfleet.

A aucun moment elle n’imagine qu’il ne cherche qu’à se rincer l’oeil valide ? :eyes:

1 « J'aime »
  1. Il est très rare que je n’arrive pas à titrer avant la rédaction. C’est intéressant. (Je n’ai toujours pas de titre)
  2. Niveau de progression : 38%
  3. Ah, on dirait que j’arrive au point de bascule de genre : c’était dramatique, ça va bientôt virer bizarre.

Très prosaïquement, c’est une bête question de construction. Je fonctionne par thématiques et les personnages sont créés pour les thématiques auxquelles ils se rattachent.
Marjan, c’est les missions moufette. Je commence à avoir fait le tour, soit dit en passant. Va falloir que j’évolue vers autre chose (avec un autre perso, donc. Jelle est le meilleur candidat pour le moment).

Je vais dire que c’est « officiellement déconseillé », mais qu’il existe une tolérance sur le principe du « pas vu pas pris ».
Après Mary lui-même n’est pas très expansif sur le sujet.
Mais bon, l’essentiel c’est que le vaisseau tourne, hein…

Pas cette fois en tout cas. Mary est seul à être tout nu.

Edit : Voilà voilà.

— Mon chou, en général on vient nous voir habillé et on termine tout nu, pas l’inverse !

Après on pourra se demander ce que Mary avait dans la tête quand il a poussé la porte d’un vestiaire féminin dans le plus simple appareil, mais pour sa gouverne il boite.

Edit 2 :

  1. N’insistez pas, il n’y a pas de titre (ça devient un peu pénible, d’ailleurs)
  2. Niveau de progression : 65%
  3. Ouh ben c’est du beau « on met la cohérence aux orties pour le bon vouloir de l’auteur » ça madame.

Pendant ce temps, Marjan récupère les bonnes adresses pour plus tard.

— Tu n’es pas vraiment discret dans cette tenue, mon chou. Et tu ne corresponds pas aux standards de nos clients… Ici, ils viennent pour des dames et de la dentelle. Les éphèbes dénudés, c’est deux rues plus loin.

2 « J'aime »

Et… Terminé sur 5300 mots ! Félicitez-moi avec des plumes et des paillettes !
Je vais maintenant développer un argumentaire en trois points pour présenter au public ce formidable texte… Haha, non je plaisante bien sûr. Et pourquoi pas un portrait détaillé des persos, tant qu’on y est ?

Je vais plutôt revenir à mes dragons. Chapitre je sais plus combien (9 si je ne m’abuse). Où sont mes notes ?

Edit : On notera par ailleurs que je n’ai toujours pas de titre.
A ce stade, j’ai l’option « F » simple avec « Froufrous », ou alors un plus cryptique « Q » avec « Qu’en pense-t-il ? » (ou « Qu’en pensait-il ? », je ne sais pas).
Précisons que l’option « U » est aussi très prégnante, ce qui lancerait une tendance pour le recueil concerné (j’ai notamment « Un homme de multiples ressources »).
C’est agaçant, d’être coincé dans ce sens.

Edit de l’édit : remarquez, je peux aussi faire un « H » avec « Histoire sans titre », ce qui règlerait le problème.

Edit de l’édit de l’édit : à la réflexion, j’ai une préférence pour le « Q ». Tout le monde aime le « Q ». En plus ça ne laisse aucunement présager du contenu du texte, c’est parfait.

2 « J'aime »

Je ne pensais pas que l’on puisse me dire plus que « ton livre m’a sauvé la vie », mais le tout récent « tes écrits influencent mon style comme le font des auteurs tels que Pratchett et Bottero », ben… Je crois que c’est une belle étape d’auteur.
(c’est très émouvant, en tout cas)

Mais bref.
La nuit dernière j’ai songé à mieux organiser mon site, et je me suis dit « tiens, si je créais une page qui classe les textes par genre » ? Comme ça j’aurais une nouvelle façon d’entrer dans le monstre en plus du sommaire alphabétique, du sommaire chronologique et des recueils.
Le problème est donc le suivant : quels genres choisir pour classer ? Je viens en conséquence écrire mes réflexions ici comme d’habitude afin de verbaliser tranquillement.
Pour le moment, je penche pour une liste comme suit :

  • aventure
  • humour
  • drame
  • contemplations métaphysiques
  • exercices d’écriture

Le but du jeu c’est de classer chaque texte dans un seul genre majeur, d’où les « exercices » parce que ces textes-ci rassemblent plusieurs genres en général. J’ai beaucoup de « tranche de vie » aussi, mais à ce stade j’estime qu’elles peuvent se classer en « humour ».
Il faut que je fasse des tests.

A part ça et en attendant de reprendre mes dragons, j’ai griffonné un peu.
Voici donc Mary, vingt-trois à vingt-cinq ans, avec une cheville cassée, un cocktail improbable, des bottes à lacets et une robe bustier asymétrique à froufrous, en train de faire du charme à un mec random afin de lui voler sa voiture.

Edit : Pensons rangement.

Hé mais j’ai oublié mon sommaire temporel, en fait ! Vous pensez que je peux ajouter mon sommaire temporel ? Cela nous donnerait donc :

  • le sommaire alphabétique
  • le sommaire chronologique
  • le sommaire temporel
  • le sommaire… genré ? genral ?
  • le sommaire thématique (aka les recueils)

Ca ne me dit pas comment classer par genre, mais ça me fait six entrées différentes en comptant l’entrée par tag.

Sinon, j’ai finalisé (au crayon) les bottes de Mary et son cocktail. Je suppose qu’il va falloir encrer, maintenant.

Edit 2 : Ah mais j’ai oublié de mettre à jour la liste d’ici dites donc.

Edit 3 : bon… le listing par genre initialement prévu ne s’est pas avéré concluant. J’ai donc scindé mon « Aventure » en « Aventure » et « Aventure/humour », et remplacé « Humour » par « Tranche de vie ».
Ce qui me donne :

  • 30 textes en « aventure »
  • 20 textes en « aventure/humour »
  • 22 textes en « tranche de vie »
  • 23 textes en « drame »
  • 18 textes en « contemplations métaphysiques »
  • et 6 textes en « exercices »

Pour optimiser encore la lisibilité, j’hésite à scinder encore le truc par taille, en « court » / « nouvelle » / « novella » / « roman », ça peut éventuellement être un classement intéressant également.
Et est-ce que je ne devrais plutôt pas remplacer « aventure » par « action » ?

(Et je note que mes 119 fics sont in fine remarquablement bien réparties. J’écris peut-être toujours la même chose, mais je le fais partout)

Edit 4 :

Pas pertinent, je laisse tomber l’option.
En conséquence, création d’une page de sommaire simple :
Sommaire par genre | In Arcadia (wordpress.com)

Edit 5 : … et il faut absolument que je m’occupe du sommaire temporel, qui est peut-être en définitive la meilleure façon de rentrer si l’on n’utilise pas les recueils.

Edit 6 : Mesdames et messieurs… Mary ! (also known as « le célèbre capitaine Albator »). Merci de me féliciter pour mon encrage (qui reste assez moyen, soyons honnêtes)


A votre avis et maintenant que toute cette histoire est terminée, le captain va :

  • brûler la robe et ne plus jamais évoquer le sujet ?
  • garder la robe parce que c’était quand même une sacrée aventure ça madame ?
  • garder la robe et la remettre de temps à autre ?
  • Obi-Wan Kenobi ?

Edit 7 : Reprise ! Reprise ! Bon, ça n’intéresse personne à part Oldie ici, mais reprise du chapitre 9 ! (ce qui me fait penser que je ne suis pas à jour de postage, et ce qui implique chapitre 8 en approche)

— Ieeek.
— J’ai l’impression qu’il veut sortir se dégourdir les ailes, commenta Osman.
Bonne idée, réagit Harlock.
— Quelle est la qualité de l’air, dehors ? demanda-t-il.

Edit 8 : Saviez-vous que je suis tellement maniaque que je cross-poste mes réflexions d’ici sur un blog dédié ? Et que de temps en temps, j’y mets d’autres trucs ? Comme des gifs, par exemple ? Ou bien ce formidable bingo que j’avais reçu ? (je proteste pour le « in petto » ^^')

Edit 9 : Regardez-moi comme il est joli !
Bon, ça fait un peu vulgaire mais c’est pour la bonne cause : il cherche à voler une voiture.

Edit 10 : Comme je le mentionnais sur Twitter, il est beau comme un camion volé.
(on s’amuse comme on peut)
(non j’l’ai pas fini)

3 « J'aime »

Comment ça « ici on parle de ce qu’on écrit, pas de ce qu’on dessine » ? Ben tant pis.
Notez par ailleurs que c’est très rare que je dessine ce que j’écris, mais l’occasion était trop belle pour celui-là.
Je lui ai même fait un petit gif pour le fun.
moulin-rouge-gif

Et voici donc Mary dans toute la gloire de ses volants de satin. Je suis particulièrement fière des p’tites broderies du bustier (et je confirme qu’il va garder la robe)

— Vous savez comment procéder, capitaine ? chuchota Marjan.
— Pas du tout, répondit Harlock sur le même ton. On va aller au bar.
Ils s’assirent sur des tabourets hauts, des verres à cocktail improbables apparurent à côté d’eux, et Harlock prit la pose pour siroter comme s’il avait porté une robe bustier asymétrique à froufrous toute sa vie.
Moins d’une minute après, il se faisait aborder.

2 « J'aime »

(vous le dites si je vous ennuie, hein…)
Alors donc. Mes dragons ont du mal à redémarrer (et à mon avis ça va être comme ça jusque mai), j’ai donc cogité sur d’autres textes :

  1. La robe à froufrous, suite. Ben oui : puisqu’il la garde, autant qu’il s’en resserve.
  • option 1 : Warrius va au bal des officiers, Mary s’incruste pour l’embêter. Avantage : fanservice à peu de frais. Inconvénient : c’est pas vraiment une robe appropriée pour un bal d’officier
  • option 2 : Warrius a besoin de Mary en tant qu’expert pour des négociations qui se déroulent dans un, hem, « hôtel ». Avantage : la tenue colle davantage. Inconvénient : intégralité du lore à créer

Notez que l’option 2 a ma préférence justement pour la création de lore (j’adore faire du worldbuilding), et en plus je vais pouvoir utiliser un bouquin que j’ai lu récemment (et qui s’appelle « Corsaire de l’espace », il n’y a pas de hasard en ce monde).

  1. L’idée qui n’a rien à voir. J’ai envie que Sérhà éperonne un truc.
2 « J'aime »

Bah moi,
Tu commences à me connaître en tant que lectrice, je prends presque tout ce que tu lances comme fanfics.
Les occasions de rire sont un peu rares ces derniers temps pour moi.

Va pour les froufrous, les falbalas affables et puis embarrasser Warrius (je dis bien embarrasser, pas embrasser, même si c’est plus court).
Si un jour Warrius se rebiffait, j’aimerais.

Quoi, encore la cervelle de Captain Fracasse ? Tu abuses. :laughing:

2 « J'aime »

Heureusement que tu as précisé ! Mon cerveau engourdi a cru que tu voulais un baiser :sweat_smile:

2 « J'aime »

Ouh,
mais je crois qu’il y a dû en avoir quelques uns.
J’ai des vieux souvenirs qui pourraient aller dans ce sens.
Mais ils sont à moitié effacés. Tu parles, un OS que j’ai dû lire il y a 8 ans et qui n’est même plus sur le site…

2 « J'aime »

2013 pour la partie de jambes en l’air bourrée (mais le baiser est hors champ), et 2018 pour le pandicorne, avec le seul baiser dans le champ (et non pas dans les champs, où c’est au contraire hors champ - et entre 2 textes).
Sinon il y en a effectivement quelques uns qui contiennent des allusions plus ou moins subtiles impliquant notamment des lits et des oreillers, et pour mon préféré un phoque dans une baignoire.
(je m’amuse comme je veux ^^)

Non, Sérhà toute seule. Ce qui est potentiellement un peu délicat parce qu’elle ne possède pas un Grovaisseau :tm: spécialement conçu pour Grobourrin :tm:, mais je lui fais confiance pour se débrouiller.

2 « J'aime »

J’ai toujours été d’avis que pour créer son monde, il fallait piocher ce que l’on aime chez les autres… Je vais donc fanfiquer Poul Anderson.

12/ Corsaire de l'espace, par Poul Anderson.
"Près de 2 mètres, (…) les traits rudes, une vieille cicatrice zigzaguant sur son front sous les cheveux d'un brun roussâtre, (…) il était vêtu de la tunique à col haut et des culottes dans des demi-bottes (…) à la mode du temps." pic.twitter.com/clbxEFad9O

— AuBe in Arcadia (@ArcadiaAube) July 23, 2023

La planète s’y nomme Nouvelle-Europe et c’est une colonie française. Je suis sûre qu’il y a moyen d’en tirer quelque chose avec une robe de French cancan.

2 « J'aime »