[Jeu d’écriture] « La Boîte à Drabbles » – Piochez un mot, écrivez une minific !

Bon, c’est bien désert ici, hmm ? J’ai essayé de relancer, mais ça a du mal à prendre, on dirait !

Bon, avec dix listes (et vu l’enthousiasme modéré qu’il y a sur ce topic), je ne vois pas l’intérêt d’en rajouter pour encombrer encore plus.
Aujourd’hui nous sommes le 25/01/2023 et il était 13:58 quand j’ai regardé l’heure. En associant chaque chiffre de l’heure à une liste, et chaque chiffre de la date à un mot de la liste - en considérant que je groupe deux mots par liste et que je remplace le 0 (qui ne renvoie à aucun mot) par 10, on obtient :

Liste 1 : mots 2 et 5 : Étudiants et Dame
Liste 3 mots 10 et 1 : Aube et Religieuse
Liste 5 : mots 2 et 10 : Ados et Toast
Liste 8 : mots 2 et 3 : Farine et Demander

C’est parti ! Drabbles de 100 mots (environ, parce que je suis pas sûre du compte de Word, m’enfin), avec comme contrainte (oui, on aime les contraintes ici) de commencer par le premier et de terminer par le second !
Sans plus tarder, it’s showtime!


Fandom : Détective Conan - Personnage(s) : Sonoko Suzuki, Heiji Hattori, Kazuha Toyama, Kogorō Mōri, Eri Kisaki, Ayumi Yoshida, Mitsuhiko Tsuburaya - Rating : Tout public (G) - SPOILERS (si jamais il y a des spoilers) : Aucun - Avertissements (si besoin) : Aucun

Drabble I : Étudiants et Dame

Étudiants en dernière année de lycée, Shinichi et Ran ne s’étaient jamais avoué leurs sentiments, malgré le fait qu’ils fussent meilleurs amis d’enfance. Tout le monde dans leur classe savait ce qu’ils éprouvaient, et Sonoko taquinait souvent sa camarade à ce sujet. Et puis, un beau jour, le jeune homme disparut et ne vint plus en cours. La rumeur disait qu’il travaillait sur des enquêtes compliquées ; Ran souffrait de cette situation et pleurait souvent, alors sa copine la rassurait comme elle pouvait, en lui soufflant d’un air complice :
– Un jour, tu verras, il fera de toi sa dame.

Drabble II : Aube et Religieuse

Aube, ô quand reviendras-tu, car le temps qui passe n’attend plus.
Kazuha tapa dans ses mains tandis qu’Heiji terminait de réciter le vers de son poème. Il la regarda avec satisfaction.
– Pas mal, pour une composition, personnelle, hein ? Kudō n’a pas l’oreille musicale, cette fois je vais le dépasser !
Les joues de son amie d’enfance s’empourprèrent furieusement. Il n’avait pas écrit ce poème pour elle mais à cause de cette stupide rivalité avec Shinichi ?!
– Il y a un souci ?
Elle le tira par le bras.
– Il n’y a rien. Viens, j’ai envie de manger une religieuse.

Drabble III : Ados et Toast

Ados ! Ils ne sont encore que des ados, Eri !
– Tu ne peux pas exclure la possibilité qu’un jour ta fille se mariera.
– Ran ? Avec ce prétentieux de Shinichi ?! Qu’il essaye un peu !
Et dire que la célèbre avocate était venue voir son ex-mari pour fêter le procès qu’elle venait de gagner. Elle soupira. Kogorō ne changerait jamais.
– Et toi, demanda-t-elle à Conan, qui faisait une drôle de moue. Tu as une amoureuse ?
Il secoua la tête. Cette réponse la déçut un peu, mais tant pis. Il y aurait d’autres occasions de porter un toast.

Drabble IV : Farine et Demander

Farine… Œufs… Levure… Je crois qu’on a tout !
Ayumi regarda les ingrédients avec satisfaction. Conan avait confié ce qu’il appelait « leur plus grande mission » au Club des Détectives Juniors : la confection d’un soufflé au chocolat. Une déception, pour les trois enfants qui aspiraient à jouer les détectives, mais ils avaient accepté. Tant que Genta ne se jetait pas sur la pâtisserie comme à son habitude, ça irait.
– C’est pour qui, le gâteau ? demanda Mitsuhiko.
– Je crois que c’est pour l’anniversaire de Ran !
Conan était sorti en ville, mais lorsqu’il reviendrait, ils pourraient lui demander.


J’espère que vous aurez apprécié ces petits drabbles (ou comment passer le temps en cours de démocratie, mais chuuut) ! J’avais déjà utilisé certains mots, comme dame et étudiants, mais pour des fandoms différents (Code Lyoko et Harry Potter), dans mes tout premiers drabbles. Donc bon, ça passe, eh eh.

8 « J'aime »

Bon allez je me lance :slight_smile:

Tout d’abord un double Drabble - 202 mots sur word - avec la liste 10

Fandom : Le Visiteur du Futur - Personnages(s) : Raph, le Visiteur, Henry Castafolte - Rating : tout public (G) - SPOILERS (si jamais il y a des spoilers) : mini spoiler fin de saison 4 - Avertissements (si besoin) : Aucun

Raph releva la tête de son oreiller et se mit péniblement debout. La sensation d’avoir la tête dans un étau et sa bouche pâteuse lui indiquèrent qu’il n’échapperait pas à une gueule de bois.

– Tu émerges enfin ? Dit le Visiteur un sandwich dans les mains. Sers-toi si tu veux.
– Merci, peut-être plus tard.

Son estomac n’avait pas l’air prêt pour un casse-croute. Il s’assit à table et observa les assortiments de pain, de fromage et de tomates. Dommage, pour une fois qu’il y avait de vrais aliments ici.
Il réalisa :

– Dites, vous vous êtes encore servi dans mon frigo ?
– Non.
– Bien sûr. Soupira Raph en se servant une tasse de tisane.

Son ami mentait vraiment mal parfois. A sa gauche, Henry examinait le Castabot les sourcils froncés. Le petit robot était bossu par endroits.

Non seulement il est cabossé, mais en plus l’interrupteur est pété ! S’énerva le scientifique. On dirait qu’il a servi de balle de tennis. Qu’est-ce que vous avez foutu ?

Les souvenirs d’hier revinrent à la mémoire de Raph. Il échangea un regard coupable avec Renard.

– Henry, je vais t’expliquer, commença le Visiteur, voilà ce qui s’est passé.


Pour le deuxième j’ai utilisé un générateur de nombre aléatoire pour choisir une des précédentes liste : 8 Puis pour obtenir 3 mots dans cette liste : monnaie (7), perpendiculaire (9) et honneur (1). Un drabble simple - 98 mots exactement :slight_smile:

Fandom : Avatar, le dernier maitre de l’air - Personnage : Aang - Rating : Tout public (G) - SPOILERS : mini spoiler saison 2 épisode 10 - Avertissements (si besoin) : Aucun

Le portraitiste laissait rouler une drôle de pièce de monnaie, d’un ocre vif, entre ses doigts.

– C’est parfait, merci. Dit Aang en reposant le croquis.
– C’est un honneur de pouvoir aider l’Avatar.

L’homme reposa la pièce, ramassa la feuille et se dirigea vers une grosse machine encastrée dans un angle de mur, à la perpendiculaire du comptoir. Avec un léger frémissement, la copieuse se mit en marche. Sous un calme apparent, Aang trépignait d’impatience. Ils avaient déjà perdu beaucoup trop de temps. Le Dai Lee se trompait lourdement s’il espérait le voir abandonner. Ils retrouveraient Appa.

7 « J'aime »