On les a abandonnés / Ces textes qui n'ont jamais été finis

Bonjour tout le monde,

Aujourd’hui, dans le cimetière des textes jamais finis j’enterre aujourd’hui un nouveau. Il m’a fallu deux semaines d’essais, de combats et de redémarrage pour comprendre que non, ce texte ne sera jamais publié.
Il y a peu, je demandais de créer la catégorie The Last Kingdom pour faire mon premier crossover : Vikings x The Last Kingdom. Je voulais mettre en lien Uhtred Ragnarson et Ragnar Lothbrok. Et surtout, je voulais réunir leurs doutes quant aux dieux. Un saxon se sentant plus viking, un viking intigré par la religion anglicane.
Mais voilà. Je n’y suis point parvenue. J’avoue, je suis encore déçue. Mais ce n’est pas le premier texte mort-né. Loin de là.

J’ai mon petit dossier « cimetière des textes » avec une petite dizaine de textes plus ou moins avancés, mais jamais terminés.

Et vous, qu’en est-il ? Gardez-vous vos textes jamais finis ? Dans quel but ? Les retravailler dans un lointain futur ou juste parce qu’ils vous sont importants ? Publiez-vous les premiers chapitres sans savoir si vous allez finir l’histoire ?
Vivez-vous cela comme un échec ou comme un essai ?

Je vous demande pardon si un sujet identique existe déjà, mais ma petite recherche n’en a pas trouvé.

10 J'aime

Hello,
ah c’est vrai. On a parlé des histoires qu’on n’a pas écrites, mais pas trop de celles qui ont été abandonnées.

J’ai mon petit dossier « cimetière des textes » avec une petite dizaine de textes plus ou moins avancés, mais jamais terminés. Et vous, qu’en est-il ?

Il n’y a pas grand chose dans mon cimetière. Je dois avoir 2 OS et 2 fics à chapitres.

Les OS sont des débuts de participation aux Défis que je n’ai pas su mener à bien, parce que je n’ai pas eu assez de temps pour y réfléchir en amont et trouver une intrigue potable compatible avec les contraintes.

Les fics longues parce que le découragement m’est tombé dessus comme un 38 tonnes dans un cas, et le désintérêt pour le fandom dans le second cas.

Gardez-vous vos textes jamais finis ?

Oui.

Dans quel but ? Les retravailler dans un lointain futur ou juste parce qu’ils vous sont importants ?

Me faire du mal. :laughing:

Non, pour les deux raisons que tu avances : parce que j’espère pouvoir y revenir et les terminer un jour, quand je serai mieux disposée et disponible.
Les fics longues parce que je m’y étais investie pendant plusieurs mois sur 15-16 chapitres, donc oui, elles étaient importantes.

Publiez-vous les premiers chapitres sans savoir si vous allez finir l’histoire ?

Je l’ai fait une fois (7-8 chapitres je crois, il m’en restait autant avant la panne), pour essayer de me motiver.
En me disant aussi que, peut-être, le soutien de commentaires me permettrait de trouver un nouveau souffle, des idées, des perspectives…
Et… il y a eu zéro coms. Donc…voilà quoi. :smiley:
J’ai supprimé les chapitres que j’avais mis en ligne (zéro protestations), parce que je n’aime justement pas tomber sur une histoire jamais finie depuis des années.

Ensuite, je suis partie sur une autre fanfic, même fandom, mais sur disque dur, sans mettre en ligne. Abandonnée aussi.

Après, j’ai changé de crèmerie et commencé par écrire dans plusieurs autres fandoms.

Vivez-vous cela comme un échec ou comme un essai ?

Une sorte d’échec. Mais j’espère qu’il est allé nourrir mon expérience. :stuck_out_tongue:

9 J'aime

Ne perd pas espoir, je suis sûr que tu réussiras à terminer ton histoire ! :wink:

Pour ma part, j’avais déjà évoqué un de mes manuscrits inachevés dans le sujet Ecrire, oui mais partager?. Je m’étais en effet lancé dans l’écriture d’un manuscrit qui devait devenir une trilogie que je voulais ambitieuse. Mais au vu de la longue période durant laquelle je l’avais écrit, je me suis rendu compte que mon style avait changé entre le début et la fin, que de nombreuses incohérences parsemaient le récit et que je n’avais pas les épaules pour ça.
J’ai bien essayé de dresser la liste des incohérences, et d’en corriger certaines, mais je pense que le texte était gangrené, et que je ne pouvais rien y changer. J’ai donc pris la décision de le laisser de côté, sans l’oublier pour autant, en essayant d’affiner les intrigues et l’histoire dans ma tête. C’est aussi pour ça que je suis arrivé ici, pour essayer d’améliorer mon écriture.

Voilà, sinon j’ai aussi un autre manuscrit que j’avais rapidement commencé lorsque j’étais plus jeune mais il n’a jamais dépassé le stade du plan et du premier chapitre.

5 J'aime

Là dessus j’en suis certaine. Dans mon cimetière il y a une fiction originale qui est comment dire… très adolescente (je l’ai écrite vers 16-17 ans) et avec du recul si elle me débecte un peu, je trouve que ça me permet de me rendre compte du chemin parcouru. Ni le fond, ni la forme de mes écrits n’ont un quelconque rapport avec cet échec, car cette fiction représente toutes mes erreurs d’écriture réunies.

Je connais ça. Dès qu’une fiction dépasse le One Shot il me faut au minimum un an et demi pour l’écrire. J’ai une fanfiction encore en cours (et que j’ouvre régulièrement) qui a dix ans ! C’est sûr, le premier chapitre ne ressemble pas au trente-deuxième, mais j’aime justement bien voir ce parcours.
C’est comme lorsqu’on lit le tout premier Astérix, les dessins sont grossiers et l’histoire pas exceptionnelle, mais cette trace montre l’évolution.

Pour ce qui est des incohérences, j’imagine que tout relire avant d’écrire un nouveau chapitre permets de diminuer ce problème. C’est en tous cas ce que je fais avec toutes mes fictions de plusieurs chapitres.

6 J'aime

Aah, c’est bien de leur faire un petit hommage… Pauvres petits textes abandonnés, paix sur vos âmes !

Depuis le temps que j’écris, j’en ai vu plusieurs tomber au combat, pas assez vaillants pour trouver une fin digne de ce nom. J’imagine que c’est un phénomène courant chez les auteurs ; professionnels comme amateurs, je doute que beaucoup achèvent tous leurs écrits.

Gardez-vous vos textes jamais finis ?

J’ai bien un petit dossier comprenant quatre documents. Quatre OS/tentatives de recueils, originaux comme fanfics. Mais pour ce qui est de toutes ces autres fanfics à chapitres ou non abandonnées, je n’en ai pas de trace sur mon ordi, seulement l’amertume et le vide qui comblent mon coeur meurtri… :smiley:

Dans quel but ?

C’est involontaire. J’ai commencé à les écrire, quand j’ai su que je n’irai pas plus loin, je les ai déplacés dans ce dossier « en pause – abandonnés » et n’y ai plus jamais remis les pieds… Jusqu’à aujourd’hui.
Je peux juste pas me résoudre à les supprimer. Des fois qu’un jour je trouve le courage de les reprendre, de les finir.
Pour ce qui est des fics à chapitres abandonnées… c’était des trucs écrits à quatre mains, et malheureusement les personnes avec qui je travaillais ont arrêté soit d’écrire, soit d’écrire sur ces fandoms, soit sont parties écrire en anglais plutôt qu’en français. Donc bon, à moins de reprendre le projet seule, ça ne ressortira probablement jamais. :sweat_smile:

Les retravailler dans un lointain futur ou juste parce qu’ils vous sont importants ?

J’aimerais pouvoir trouver le temps, l’envie, le courage de les reprendre. Vraiment. Certains partaient d’une bonne idée, d’un truc un peu inédit qui valait le coup. Mais avec la mort des fandoms pour certains, peut-être que finalement ça ne servira à rien de les reprendre puisque personne n’ira les lire… :’)

Publiez-vous les premiers chapitres sans savoir si vous allez finir l’histoire ?

Malheureusement oui. Comme Oldie, je misais beaucoup sur les retours des premiers chapitres pour trouver la motivation de continuer.
Ca a été comme ça pour ma dernières grosse fic terminée, PE. Avec des périodes moins productives, j’ai bien cru qu’elle allait rejoindre ce « cimetière » elle aussi. Mais finalement, les retours m’ont aidée, et j’ai été assez stimulée autour de moi pour trouver le courage et l’inspiration pour la boucler.
C’aurait aussi pu être le cas pour Deux ombres ; je voulais tout publier d’un coup (dans le sens régulièrement, une fois que l’écriture et la relecture seraient finies), mais j’ai eu une grosse baisse de motivation pendant quoi, six mois ? J’avais tout sauf envie d’ajouter ça à ma pile d’échecs.

Vivez-vous cela comme un échec ou comme un essai ?

Comme des échecs, surtout. Le pessimisme l’emporte toujours !
J’essaie de relativiser. Cet OS que j’ai tenté d’écrire en japonais, bah c’était une première tentative. Peut-être qu’avant d’écrire directement en japonais, je pourrais m’essayer à traduire. Peut-être ai-je vu trop grand d’un coup ? Ce genre de relativisme. :smiley:
Tout dépend de l’investissement dans ledit projet.
Mais j’ai pas envie de mettre une fic en pause et de la délaisser. Parce que des gens l’attendent, parce que l’idée me plaît beaucoup…
C’est pour ça que j’ai décidé de reprendre des fics en pause/abandonnées, pour lesquelles j’avais des lecteurs (au moins une lectrice). Surtout pour me prouver que je peux les déterrer et les faire revivre, je pense ! :smiley:

8 J'aime

Je vous avais parlé de l’espèce de proto-Domaine de Saphir sur lequel j’avais bossé début 2017 dans les histoires non-écrites. Mais à côté de ça, j’ai plusieurs histoires entamées, et absolument jamais finies.

1. Les fics FF7 sous acide

Si vous connaissez un petit peu le lore de Final Fantasy VII, vous savez qu’on ne sait pas grand-chose du passé du méchant, Sephiroth, hormis qu’il a été le plus glorieux de tous les SOLDATs (pour ceux qui débarquent et pour faire court, ce sont des combattants dans lesquels on a littéralement injecté un peu de l’âme de la planète) et qu’il a pété les plombs quand il a découvert qu’on lui avait transféré de l’ADN venu d’une momie extraterrestre, le conduisant à appeler ladite momie « mère ».

Si vous avez suivi ce que je raconte depuis mon arrivée, vous savez que je suis né en 2003, et que donc, à l’époque, la hype FF7 était un peu retombée puisque le jeu était sorti depuis six ans.

Flash forward vers 2015, où l’annonce du remake et la vidéo de Papy Grenier sur ce jeu combinées m’ont donné envie d’y jouer. J’ai une PS2 (rétrocompatible donc) et je savais comment graver des CD, du coup j’ai rapidement terminé le jeu (quand je dis « terminer » c’est tel un gros noob, donc sans même savoir que Youfie et Vincent existaient). Et après, pif paf pouf, j’ai eu envie d’écrire une suite située après Dirge of Cerberus (spin-off lui-même situé trois ans après le jeu originel).

C’est là où ça devient rigolo. Profitant du passé assez abscons de Sephou, j’ai fait une première tentative de fanfiction où on découvrait qu’une ado Mary-Sue, Saphire (no comment), était sa fille née 2-3 ans avant qu’il pète son petit câble. Elle était donc pourchassée par les gentils et faisait sa vie avec ses amis crétins, eux aussi OC.

J’ai arrêté l’histoire au moment où la meuf s’échappait d’un bâtiment en feu en déployant son aile noire unique (autre élément piqué à son papounet) et, heureusement, ce truc n’est jamais sorti sur FFnet ou autre site du genre. Mention spéciale à Rufus qui avait viré tellement OOC que j’en avais fait un bon père de famille qui était pas content que sa femme OC soit morte et que sa fille OC (qui au moins avait un look cool) n’ait aucun répère au point de faire n’importe quoi.

Par contre, j’ai fait une autre fic, sortie celle-ci, dont je n’ai rédigé qu’un chapitre et qui était elle aussi bien bordélique. Aerith était déjà à la limite de la Mary-Sue dans son incarnation originelle et la seule chose qui la sauvait était sa mort, car une Mary-Sue ne finit jamais mal.

Eh bien, j’ai décidé d’en rajouter en faisant en sorte qu’elle se réincarne (en un perso dont j’avais totalement pompé le design sur Yuna de FFX). Globalement, ça se passait pendant Advent Children et elle devait aller défoncer des clones de Sephiroth. Mais mon propre pitch d’alors vaut mieux qu’un long discours :

À l’époque, je l’avais aussi postée sur le forum de FF7.fr avant de me prendre une shistorm parce que j’était globalement un boulet.

En exclu, voici également la chapitre 1. Comparez ça à mon style actuel et vous comprendrez que nous pouvons toustes évoluer.

Que dire de plus ?

2. La fic Star Wars sous LSD

Grosso merdo à la même époque, j’ai découvert Star Wars grâce à l’épisode VII (oui, je sais, là encore no comment) et je m’en suis allé binge-watcher tout le reste de la saga. Ensuite, vu que j’avais tout vu, j’ai dû me rabattre sur l’UE pour en voir plus.

Du coup, j’ai totalement repompé le personnage d’Aylin Vel en disant qu’elle n’existait pas et en créant un personnage-photocopie. Voici donc sa parente physiquement similaire mais légalement distincte, Kendra. Kendra est chasseuse de primes et est une énième garçon manqué sans aucune profondeur, supposée être une chasseuse de primes compétente mais laissant s’évader sa cible sans raison aucune. Et pour insulter encore plus la saga que j’étais censé apprécier, cette gourde se révélait être la fille de Boba Fett, un mec un minimum sérieux et compétent. Sa mère ? Pas évoquée. Pas intéressé. De toute façon, j’aurais probablement rip-off le personnage de Sintas pour ne pas m’arrêter en si bon chemin.

La cible de Kendra ? Estia, une fille rousse qui a des pouvoirs de force, et qui s’avèrera être l’arrière petite-fille de Palpatine et que j’avais shippée avec Kylo Ren (à l’époque c’était mon rêve de fan décérébré de voir mon scénar boiteux adapté en film, mais en fait j’avais juste prédit un truc). Elle aussi une Mary-Sue du feu de Dieu, doublée du syndrome du « petit malin qui fait des répliques ironiques ». Heureusement qu’elle devait mourir à la fin, faisant chialer tout le monde y compris sa comparse passée d’une meuf froide et renfrognée à quelqu’un de gentil grâce à elle. Et heureusement que jamais ce truc n’a été publié.

À ma décharge, certaines histoires de l’UE ont des scénars moins bons.

3. Les OS et la fic à chapitres FNAF claqués sous terre

À ma décharge, en 2015-2016, Sister Location n’était pas encore sorti et on n’avait aucun lore officiel sur lequel s’appuyer. Je me permets donc de vous expliquer le lore du Darku FNAF Universe.

En gros, les animatroniques sont possédés par les esprits des enfants morts. On a Frederick, Robert, Lucy, Helen et James. Frederick et Robert sont des gamins comme les autres, Lucy est une gamine comme les autres, Helen est la soeur pré-ado et garçon manqué de Lucy, et James est un gamin qui est battu chez lui et s’évade en rêvant.

Frederick part posséder Freddy, Robert Bonnie, Lucy Chica, Helen Foxy et James Golden Freddy. Leur tueur, c’est Paul AKA Pink Guy. Il tue ensuite la mère de James, qui se transforme en marionette.

Paul a deux enfants jumeaux qui ont la peau violette à cause d’une maladie génétique, Vincent et Violet. Vincent est un psychopathe en puissance condamné à plusieurs reprises, Violet a elle aussi des tendances sociopathes mais vit plus ou moins normalement. Quand son frère disparaît sans raison (il est en réalité devenu Springtrap), elle part bosser au Fazbear’s Fright dans le troisième jeu pour faire la lumière sur cette sordide affaire. Les fantômes des gamins, devenus les animatroniques fantômes, la torturent psychologiquement au point qu’elle a des hallucinations. Au final, elle met le feu par folie et meurt dans l’incendie. Vincent survit.

Là encore, tout ceci n’a jamais été publié hormis sur mon Skyblog.

4. Le mauvais roman de Fantasy

Vous voyez ce conseil selon lequel il ne faut jamais commencer par un gros projet ? J’aurais aimé qu’on me le donne à l’époque, ça m’aurait évité de travailler pour rien.

En gros, après mes échecs de fanfics, j’ai décidé de me lancer dans la fic originale. Originale jusqu’à un certain point : ça devait être l’histoire de Nightshade, une voleuse ayant grandi dans la rue, qui se faisait entraîner dans une aventure par un chevalier qui devait mourir, avant de finalement s’allier à la soeur du chevalier (soeur dans une relation WLW, c’était nul mais diversifié), à une elfe bleue et à une demi-démone pour aller crever la paillasse au gros méchant pas beau, si charismatique que je ne me souviens même plus du nom que je lui avais donné. En plus, niveau WB, je n’avais fourni aucun effort puisque les elfes faisaient extrêmement Seigneur Des Anneaux et les humains avaient des noms gaéliques.

4 J'aime

Sujet très… sensible pour moi. :disappointed_relieved: Je vais néanmoins essayer de répondre, ne serait-ce que comme hommage à tous ces textes inachevés…

Oui. Y compris les manuscrits. J’écris depuis l’âge de 5 ans et j’ai TOUT gardé. Une malle complète de textes écrits à la main + un disque dur externe + mon ordinateur actuel.

Ils font partie de moi et, probablement, me permettraient de retracer mon évolution si je trouvais le courage de les relire… Pour certains, les plus récents, je me dis qu’en effet, je les reprendrai peut-être un jour (du moins je l’espère). Pour les plus anciens, aucun intérêt, mais ils ont été tellement importants dans ma vie à un moment que je ne peux tout simplement pas les jeter.

Oui, et c’est un tort. Je compte ainsi plusieurs fics inachevées publiées sur ff net. Pour la dernière en date, j’ai mis un mot d’excuse aux lectrices assez récemment car je m’en veux toujours quand je fais ce genre de choses. J’ai essayé d’écrire une fic intégralement avant de commencer à la poster mais je n’y arrive pas : je fonctionne au commentaire et au nombre de vues… et j’en ai honte.

Mmmmh, je crois que j’ai déjà répondu à cela ci-dessus. Quand j’ai commencé à publier, c’est pour moi un échec car j’ai quelques lectrices qui attendaient la suite. J’ai moi-même maudit des auteurs de fanfics qui nous abandonnaient, pauvres lecteurs, au beau milieu de l’action… En revanche, pour tous les textes qui dorment dans ma malle ou au fond de mon disque dur dont personne ne sait l’existence, il ne s’agit que d’essais, et de reflets de moi à une époque donnée.

Je profite de ce sujet pour rendre hommage à ma toute première fanfic (j’ignorais alors l’existence de ce mot que je n’ai découvert que 10 ans plus tard), centrée autour des Trois mousquetaires mais en même temps sorte de crossover avec Cyrano de Bergerac, Le nom de la rose, Les piliers de la terre, Les enfants du Graal, Le pendule de Foucault, Mon oncle Benjamin, Le monde de Sophie, Les sept vies de l’épervier… et mille autres sources que j’ai allégrement plagiées. :flushed: (Oui, bon, j’avais 16 ans ! :pleading_face:) Il s’agissait d’un récit écrit en partie à quatre mains avec ma meilleure amie (à l’époque). Pour ma part, 1300 pages, autant de son côté, et environ 200 pages écrites ensemble. Je l’ai ensuite repris seule, mais jamais terminé. RIP L’empire des mensonges.

Pour finir sur une note plus positive : j’ai commencé, en 2002, un récit original intitulé « Les retrouvailles ». Je l’ai laissé de côté pendant des années et des années, et un jour, je l’ai raconté à une amie qui a trouvé que l’histoire était intéressante et qui, il y a 4 ou 5 ans, m’a poussée à le reprendre. J’ai terminé le premier jet l’année dernière, j’en suis à la relecture et j’espère l’avoir fini cet été. C’est une très grande victoire pour moi (d’avoir terminé un roman « personnel » : j’en ai commencé une dizaine et je n’en ai jamais fini un seul… jusqu’à récemment !).

6 J'aime

Je fonctionne pas vraiment aux nombres de commentaire et aux vues, comme toi, mais j’avoue que le fait de poster les chapitres d’une fic déjà finie est perturbant. Pourtant, ce serait la bonne idée pour proposer une histoire et une intrigue riche et développée mais j’aime bien l’idée de sortir mon histoire pas à pas et de voir ce que les gens en pensent.

Ouah ! Chapeau ! J’ai hâte de voir ton manuscrit. J’espère sincèrement que tu réussiras à le publier (si c’est ton souhait bien-sûr), que ce soit par une maison d’édition ou par l’auto-édition.

4 J'aime

Moh, tant d’histoires abandonnées ici… c’est triste… mais je suis pas mieux donc ahem…

Oui ! Je crois que mon ordi, mes carnets, quelques cahiers et deux trois feuilles portent les prémices de récits commencés, mais un peu arrêtés… je crois qu’il y en a juste deux ou trois, écrits uniquement ici ou sur wattpad, que j’ai impitoyablement supprimé parce que j’en avais marre de mes idées stupides :sweat_smile:

La plupart, c’est pour les retravailler ! (d’ailleurs, faudrait que je vérifie où en est mon tout premier manuscrit d’histoire originale/longue, étant donné que je l’avais écrite au stylo plume j’ai peur que l’encre se soit un peu effacée depuis la quatrième…). Bon, comme y’a eu de l’eau qui est passé sous les ponts depuis la dernière fois que je les ai repris, y’en a pas mal pour lesquels les idées de départ vont en fait être intégrées ailleurs/modifiées/changées… mais je garde la version originale à chaque fois, l’air de rien ça fait un petit rappel de où je suis partie et jusqu’à où j’arrive :thinking:

regarde son profil sur le site. Remarque que sur la dizaine de fics publiées dessus, seuls un ou deux projets longs portent la mention « terminé ». Referme la page discrètement.

Comme un essai ! Je me dis que j’ai essayé, que tant pis, ça n’a pas marché, maintenant faut trouver pourquoi et changer ça !
D’ailleurs, je l’ai trouvé, le pourquoi : je ne faisais pas de plan, j’écrivais comme l’histoire me venait sans chercher à prévoir les évènements à l’avance… forcément, à un moment, je me retrouvais bloquée et je passais à autre chose. L’année dernière, j’ai commencé à me mettre aux scénarios complets avant d’entamer l’écriture, et, du coup, ça va étrangement mieux… :thinking: Bon, maintenant, va falloir rattraper toutes ces histoires laissées de côté pour essayer de les terminer une bonne fois pour toutes xD

6 J'aime

L’histoire de ma vie… :sweat_smile:

Merci beaucoup pour tes encouragements ! Oui, je vais tenter d’envoyer ce manuscrit à une maison d’édition. On verra bien…

7 J'aime

Je crois qu’il n’y a que quatre fictions que j’ai abandonné :thinking:

1000 après Yavin
Fanfiction Star Wars écrite en collaboration avec des camarades forumeurs censée décrire un futur où les Hutts ont conquis la galaxie et transformé Coruscant en planète-prison (oui, visiblement je fantasme sur les planètes-prison). Les Hutts sont dirigés dans l’ombre par les gros méchants, qui ont provoqué la disparition de la Force… enfin presque.
On a fait huit ou neufs chapitres et quelques hors-séries et puis… on a fini par lâcher l’affaire. Les camarades on quitté le projet en douce et je me suis retrouvé seul à tout écrire (c’était déjà moi qui écrivais la plus grosse partie dès le départ), donc j’ai fini par ne plus avoir l’énergie (sans compter ma capacité légendaire à tenir les délais, en l’occurrence la publication d’un chapitre par semaine).
Pour ma défense, c’était pas ouf et mon héros était plutôt nanardesque, donc j’ai peut-être épargné une horreur de plus à Internet.

Je la garde quand même précieusement. Il y avait quelques idées sympathiques (mais peu étaient de moi, je dois dire XD ). L’écriture était franchement molle, mais je pense en avoir tiré de bonnes leçons et avoir rapidement progressé. Je relis parfois ce que j’avais écris et je rigole bien. C’était une bonne expérience et c’est ce qui, plus tard, m’a décidé à essayer l’exercice du cadavre exquis.

Uchronie sur le film Dragons
J’avais accouché de ceci à la même période que la précédente (peut-être un peu après ? :thinking: ). Je changeais la fin de l’excellent film Dragons : Harold et Astrid affrontaient la Mort Rouge sans leurs amis et Astrid mourait. Harold et Krokmou achevaient alors le mastodonte et fuyaient, traqués par les Vikings et haïs par les dragons. Y avait déjà du mieux comparé à 1000 après Yavin, mais ça restait très moyen. Pour le coup, le problème ne venait pas tant du style que de la narration : trop rapide, trop survolée (parce qu’ils chevauchent des dragons ! vous l’avez ? vous l’avez ? :pleading_face: ). J’avais terminé mon premier jet (en même temps, c’était pas très long), mais je ne l’ai jamais retravaillée. Je la garde quand même dans un coin au cas où je finirais par avoir LA bonne idée qui en ferait autre chose qu’une version emo du film.

Le Treizième Seigneur Noir des Sith
Retour à Star Wars avec celle-ci (pour changer :face_with_monocle: ). J’avais lu une fanfiction que j’avais beaucoup aimé (inachevée également, malheureusement) où le récit était constitué des entrées d’un journal de bord tenu par le personnage. J’ai donc honteusement copié le concept et j’ai imaginé un Jedi qui, durant les Guerres Mandaloriennes (jouez à Knights of the Old Republic, bon sang !) découvrait l’esprit d’Exar Kun, un ancien Seigneur Noir des Sith. Devenant son apprenti, il devait… euh… massacrer ses soldats… et… euh… Bon, panne d’idées.

Je ne vois pas ces histoires comme des échecs car elles m’ont beaucoup appris :

  1. à travailler mon style et ma narration,
  2. à ne pas commencer à écrire sans savoir où j’allais,
  3. à ne pas publier avant d’avoir fini.

Je ne les vois donc pas comme des échecs, bien au contraire, car elles m’ont permis d’en retirer ces trois règles, éléments selon moi indispensables pour terminer un récit et je sais donc que je n’abandonnerai plus jamais… Ah ? Attendez, on me souffle quelque chose dans l’oreillette…

Nanar Wars
Avec cette fic, j’ai brisé les trois règles précédentes. Et c’est même pas pour ça que je l’ai abandonnée ! (Non, c’était à cause d’un petit truc appelé dépression, je sais pas si vous connaissez… :roll_eyes: )
Comme le titre l’indique subtilement, cette fanfiction est un nanar (plus précisément, une version alternative de l’épisode VI avec une fille cachée de Palpatine complètement Mary-Sue). Exit donc le style et la narration. Bon, c’est fait exprès, donc on va dire que ça compte pas vraiment. Je n’ai pas vraiment pu préparer une trame narrative, vu que le premier chapitre répond au défi de l’été 2018 et que j’ai donc dû l’écrire de façon assez précipitée (même si j’avais depuis longtemps l’idée d’écrire un nanar dans Star Wars). Enfin, pour la même raison, je n’ai pas vraiment pu finir ma fic avant d’en débuter la publication.

Celle-là, je la vis comme un échec. Mais temporaire, seulement. Car autant je n’imagine pas vraiment reprendre les trois premières, autant je terminerai Nanar Wars. Et cette fois, j’aurai bossé le sujet en amont. D’ailleurs, j’ai déjà commencé… Vous n’êtes pas prêts :smiling_imp:

5 J'aime

Siiiii on est prêts !!! :crazy_face:

6 J'aime

Aaaah, j’ai fait pareil, mais avec mon ex de l’époque. L’histoire en question est devenue le Domaine de Saphir, mais le degré auquel j’ai dû transformer des éléments de l’histoire n’est même plus affaire de changement, je pense qu’on peut carrément parler de métamorphose vu qu’on avait des expériences et habitudes d’écriture complètement différentes qui faisaient que tout ceci n’avait ni queue, ni tête.

3 J'aime