Pourquoi sont-ils nos personnages favoris?

Je me suis souvent demandé quels était les points commun entre tous mes personnages favoris mais surtout entre les personnages favoris de mes amies. Si je me doute qu’il n’y a pas de recette magique, je pense qu’il y a tout de même des caractéristiques de base. Alors voilà, je ne sais pas trop jusqu’où va aller ce sujet mais n’hésitez pas à y contribuer ^^

5 J'aimes

Excellente idée !
Perso, j’ai toujours (depuis mon enfance) aimé les personnages sombres - voire maléfiques.
Pourquoi ? Je les trouve plus accessibles. J’aime leurs failles, leur look (Alan Rickman dans Robin des Bois, Malcolm Merlyn dans Arrow…) sont bien plus sexy :grinning:
Et surtout, surtout, ils sont moins moralisateurs que les good guys !
Mon affection pour le personnage de Batman vient de là : un héros et, en même temps, un petit (grand) côté sombre à sa personnalité.

4 J'aimes

Où ai-je donc déjà vu l’acteur qui incarne Merlyn ? :thinking: :face_with_hand_over_mouth:

3 J'aimes

:grinning: John Barrowman … excellent chanteur entre autres,même si ce n’est pas vraiment mon style. Il a interprété un autre « méchant » dans Desperate Housewives…

4 J'aimes

Non mais tu le fais exprès de pas parler de Jack Harkness, hein ? :smiley:

Sinon moi, de but en blanc, aucune idée.
Je ne sais pas si je peux vraiment me permettre d’avoir une typologie favorite. Au féminin comme au masculin.
Le point commun ? Si vous êtes courageux, très intelligents (et de la répartie !) et beaux, vous avez toutes vos chances. :rofl:

5 J'aimes

:joy:
C’est vrai ! Comment ai-je pu oublier Captain Jack ! :heart_eyes:
Au féminin, j’aime bien sûr le type Black Widow et en général tous les personnages qu’interprète Audrey Fleurot (elle doit avoir les mêmes goûts pour les personnages troubles car j’aime tous ses rôles )

3 J'aimes

Très bonnes questions, je me suis jamais demandé pourquoi j’aimais tellement certains personnages et pas d’autres (voire le personnage principal), bien sur nous sommes jamais les seuls à apprécier ces persos x) donc on doit beaucoup à l’auteur original d’avoir créer un personnage fascinant et apprécié.
Parmi les persos qui m’ont donné un coup de foudre, je noterai :

  • Sherlock Holmes (de Doyle ou de Moffat :stuck_out_tongue: )
  • Kakashi dans Naruto (n’est pas surprenant, car c’est un des personnages les plus appréciés)
  • Albator (c’est le film en 3D qui m’a donné envie de l’aimer)
  • Albert dans Candy (de part son mystère qui constitue l’énigme entière, voire le fil rouge de l’animé/manga)
  • Connor dans DBH (mais tout le monde l’aime mdr)
  • Harry Hart dans Kingsman (l’acteur étant charismatique joue beaucoup la dedans),
  • Diego de la Vega aka Zorro (surtout et surtout dans la série de Disney, même j’ai apprécié lire les livres de McCulley, mais comme d’hab, le charisme de l’acteur ne m’a laissé indifférent).

Et bien évidemment, il y a d’autres personnages aimés de tous (ou presque) que comme Livai Ackerman (SNK), Saiki Kusuo (série du même nom), Doctor Strange, que j’apprécie mais sans pour autant que je sois aussi fasciné que ceux qui les précèdent.

La seule remarque et point commun qui se trouvent entre tous les persos (en gras), c’est qu’il y a un mystère qui plane sur eux. Je suis peut être attiré par le mystère. :thinking: :thinking: :thinking: :thinking:

4 J'aimes

Alors content de son retour ? :face_with_hand_over_mouth:

3 J'aimes

On parle de moi ? :innocent:

En tant que rôliste, je préfère les personnages dont les motivations sont humaines, directement accessibles, défendables, c’est-à-dire faciles à décliner quelquesoit les péripéties de la partie. Les illuminés compulsifs ou autres altruistes congénitaux sont une véritable plaie ! Comme la déclinaison passe par une forme de jeu théâtral, la capacité du personnage à se « laisser enfiler comme une peau » - Honni soit qui mal y pense ! - est capitale.

Une autre caractéristique, un peu plus ambivalente, est de distinguer les personnages des archétypes. Dans le médiéval-fantastique, c’est vraiment très difficile…

6 J'aimes

Hélas pas encore vu, Hal… On peut encore voir Dr Who à la TV ou sur Netflix ? J’ai complètement décroché après le dixième docteur, donc ça fait un bail ! :confused:

2 J'aimes

Après le 10ème ? Oh la vache. x) Il n’est plus sur netflix, mais si France 4 a fait comme l’an dernier, il le diffuse peut être. x)

3 J'aimes

Personnellement, j’aime tous les personnages d’une œuvre, pourvu que ladite œuvre me plaise, pour commencer.
Voilà pourquoi j’ai du mal à parler de « personnages préférés », parce que pour moi, il n’y a pas de personnage supérieur aux autres ! Même les méchants, je leur trouve un petit côté charmant, en général, ou tout du moins quelque chose, un petit détail qui fait que je ne peux que les apprécier, en fait (sauf Manfred von Karma et Danzō Shimura, ces deux-là je ne peux pas leur pardonner ce qu’ils ont fait, c’est plus fort que moi).

Mais si je devais vraiment faire un top des persos qui m’ont marqué plus que d’autres, ce seraient les suivants :

  • Sasuke Uchiwa de Naruto: comment dire ? J’ai craqué sur lui. C’est vrai qu’il est froid et distant au début, mais sa famille a quand même été décimée presque sous ses yeux. Et lorsqu’il rejoint l’équipe 7, c’est là qu’on le voit pleinement s’épanouir, et ça c’est magique. En plus, il a la classe dans toutes les situations. J’adore son physique et son intelligence, également. Ça et le lien qu’il partage avec Naruto.

  • Benjamin Hunter, Mia Fey et Henri Hunter de Ace Attorney (mais ceux qui ont lu mon défi de Novembre sur la forêt le savent) :
    Benjamin d’abord : on passe, dans « La volte-face des sœurs » à un homme prêt à tout pour un verdict coupable, à un homme qui a des doutes dans « La volte-face du samurai », à quelqu’un au passé tragique dans « Adieux et volte-face ». Il a été victime d’une tragédie, et c’est ce qui me fait adorer ce personnage. Je trouve ses interactions avec Phœnix Wright très belles, elles me rappellent celles entre Naruto et Sasuke, également.
    Mia Fey : je pourrais être gay pour cette femme, sérieusement. Elle a une force de caractère et une volonté que j’admire, et elle n’a pas eu une vie facile non plus, entre sa mère disparu, le suicide de son premier client, la mort de son mentor Diego, tout ça pour finir assassinée et en plus, il y a encore des histoires de complots familiaux après ça ! Aussi, j’aime le don qu’elle a de pouvoir invoquer les défunts, j’ai toujours été intéressée par le paranormal. Franchement, j’admire beaucoup Mia pour ce qu’elle a traversé et ce qu’elle est devenue.
    Enfin, Henri Hunter : même si on n’a pas l’occasion d’en apprendre beaucoup sur lui, j’adore Henri parce qu’en plus d’être un père en or (qui est amené à mentir pour protéger son fils), c’est un brillant avocat et un père extraordinaire. Surtout, son but était avant tout de découvrir la vérité, et je trouve cela honorable. D’autant plus qu’il a réussi à tenir tête à von Karma et à lui infliger une pénalité. Même s’il a perdu le procès, cela est resté sa plus belle victoire, qu’il aura malheureusement payé de sa vie.

Pour résumer, ce que j’aime, c’est les histoires :

  • où Perso A est le meilleur ami de Perso B, où il arrive quelque chose de terrible à Perso B qui le fait radicalement changer, et où Perso A donné tout ce qu’il a pour sauver son meilleur ami, aka Perso B. Ça donne lieu à de magnifiques interactions entre les deux.

  • où les personnages ont des histoires tragiques, à cause de telle ou telle raison. Généralement, je m’attache bien aux personnages qui ont un passé sombre, et où ils essayent de se libérer de leurs démons. Ça change des héros traditionnels que l’on connaît et qui sont toujours décrits comme moralement irréprochables, quitte à ne même plus être crédibles.

Il y a aussi Grey Fullbuster de Fairy Tail qui me plait bien ! Mais j’attends d’être plus loin dans l’anime que je viens de commencer, pour me faire un véritable avis.

Du coup, en y regardant bien, mes personnages préférés, du moins ceux qui m’ont le plus marquée, sont principalement issus d’œuvres japonaises, ah ah. Je ne crois pas qu’aucun personnage de film ou de série m’ait autant inspirée qu’eux. J’ai envie de traverser l’écran et de leur faire de gros câlins !
Voilà, voilà, je laisse la place au suivant !

4 J'aimes

Ça me fait penser à Frollo dans Notre Dame de Paris, tout en nuance de gris si je puis dire. Je pense que c’est grâce à ses nuances que le personnage devient intéressant et commence à nous fasciner et ceux qu’il soit catégorisé en méchant ou en gentil dans sa globalité.

2 J'aimes

Quelle question fascinante !!! J’ai lu toutes vos réponses avec un grand intérêt. (Et OUI, j’avoue, mon intérêt a été notamment happé par Jack Harkness. Qui est pourtant loin d’être un de mes personnages préférés. Trop beau, trop dragueur, trop… trop.)

Pour ma part, j’aime les personnages ambivalents et ceux qui luttent contre eux-mêmes. Je m’explique. Mon premier amour littéraire a été Athos dans Les trois mousquetaires de Dumas - un grand seigneur qui s’est volontairement coupé du monde, a renoncé à son titre, à ses terres, à tout ce qui faisait sa vie, et qui, devenu plus qu’à demi alcoolique, s’est engagé dans les mousquetaires sans grand souci de son intégrité physique ni de sa vie. A côté de cela, Athos est un gentilhomme accompli, l’incarnation de la noblesse, de la générosité, de l’abnégation. Mais un terrible secret entache son passé… Cette figure romantique a marqué mon adolescence et probablement déterminé mes goûts futurs pour tout un tas de personnages qui paraissent une chose et en sont une autre, ou bien doivent combattre en permanence « l’ennemi intérieur » qui les ronge au plus profond d’eux-mêmes…

  • Sherlock Holmes : détective extraordinaire, d’une intelligence aiguë, mais en dehors de la société de son époque, excessif, difficile à cerner et qui semble incarner la froide raison, refusant l’amour (mais pas l’amitié avec Watson, bien que les moments où il l’exprime soit rare) et se réfugiant dans des paradis artificiels pour pallier la morosité de l’existence dont il se plaint bien trop souvent.
  • Aragorn (Le Seigneur des Anneaux) : il est évidemment beaucoup plus monolithique qu’Athos ou Sherlock, mais j’aimais en lui la dualité Rôdeur du Nord / descendant des rois de Gondor…
  • Severus Snape (Rogue) : personnage ambivalent s’il en fut, puisqu’il faut attendre le tome 7 des Harry Potter pour comprendre sa véritable allégeance… J’ai été immédiatement captivée par ce prof aigri qui tyrannise ses élèves, que personne n’aime et qui semble refuser tout sentiment humain, mais qui, au plus profond de lui-même, lutte constamment contre ce qu’il aurait pu (et peut-être voulu) devenir.
  • Spock !!! Evidemment. Mi-Vulcain mi-humain, il incarne parfaitement la déchirure entre deux univers qui lui apparaissent comme inconciliables, entre la logique et l’émotion - et lui-même se décrit comme un être « en perpétuelle guerre avec lui-même ». J’admire cette absence d’équilibre qu’il reconnaît dès le début de la série alors qu’il paraît, aux yeux de tous les autres, comme le membre de l’équipage le plus froid, le plus logique et le plus « sous contrôle » de tous. Je pourrais discourir sur Spock pendant des heures, je vais donc m’arrêter là.
6 J'aimes

Intéressant de voir tous les personnages qui ressortent ! J’ai l’impression qu’on a plutôt en point en commun d’aimer les personnages avec un passé sombres ou charismatiques ! Ce qui est logique !

Pourquoi on n’aime moins les personnages trop parfait? Je pense que cela passe par un manque d’identification à ces personnages. Naruto (SPOILER) qui pardonne à Pain d’avoir tué la moitié du village de Konoah et son maitre, je dis chapeau. Mais je me dis aussi: Jamais je n’aurais pu faire ça à sa place !

Pour ma part, j’aime les personnages sombres (étonnant), mais j’aime aussi ceux qui sont courageux, intelligent, ambivalent, charismatique ou pervers (?).

  • Iron Man: Evidemment, comment pourrais-je ne pas le citer? Un personnage complexe qui est à la fois un héros, et un méchant dans certain films. Altruiste et égoïste, charismatique et à la ramasse. Courageux et paranoïaque. J’aime son ambivalence, je trouve que cela le rend très humain !

  • Sherlock holmes: Celui des films? Des livres? De la série? Tous. J’aime ce personnage intelligent, socialement handicapé.

  • Hermione. J’adore son côté première de la classe et en même temps prête à tout pour ses amis quitte à être exclu de l’école ce qui serait une tragédie ! Intelligente et sensible, elle est toujours là pour ses amis qui n’auraient pas pu avancer loin dans elle.

  • Killgrave dans Jessica Jones. Un méchant charismatique, fou et pervers. Avec un pouvoir qui me laisse perplexe : Le pouvoir de manipuler les gens par la parole (Ex: Donne moi ta montre, tu donnes ta montre. Suicide toi… bah adieu?)

  • Natsu de fairy Tail. Et oui, l’un de mes préférés c’est Natsu ! J’aime sa détermination sans faille, son courage et surtout ses faiblesse car c’est l’un des rares héros qui pleurent souvent ! Il est très altruiste, colérique, et sans gêne ! J’aime beaucoup !

  • Hannibal lecteur : Comment ne pas être fasciner par ce personnage ? Intelligent, minutieux, charismatique et dérangeant. J’adore ce personnage.

Une palette variée? C’est le moins que l’on puisse dire ! Et encore ce n’est qu’un échantillons !

4 J'aimes

Puisque personne ne cite Loki, je le prends, na ! :sunglasses::stuck_out_tongue_winking_eye:

3 J'aimes

Oooh ! Est ce que tu as pu regarder la série de Granada avec Brett ? (qui est pour moi le plus fidèle aux livres ! x) )

2 J'aimes

Souvenirs, souvenirs… J’ai acheté l’intégrale de la série il y a une quinzaine d’années et j’ai adoré cette adaptation hyper fidèle au canon ! (Bon, après, Cumberbatch est arrivé et j’avoue que j’ai succombé au charme de l’adaptation moderne BBC…)

3 J'aimes

Celui d’Elementary également ? Je t’avoue ne connaitre ce personnage qu’aux travers de cette série et des deux ou trois livres de Conan Doyle que j’ai pu me procurer.

2 J'aimes

Je suis ultra fan de Sherlock Holmes, j’achète tous les livres le concernant, j’ai tous les romans et nouvelles de Doyle, un dictionnaire à ce propos, plusieurs livres qui parlent des adaptations, un autre sur la série BBC uniquement, récemment, j’ai acheté le livre de Anne Martinetti, Sur la piste de Sherlock Holmes. J’ai pratiquement tous les films en noir et blanc avec Basil Rathbone (triste carrière quant on sait que comme Brett, SH n’a pas quitté sa peau), toute la série Granada (j’aime tellement cette série), j’ai d’autres dvds d’anciens films plus ou moins connus du grand public, et même l’animé (co-réalisé par Hayao Miyazaki !) et les jeux aussi. Bref, je suis ultra fan. xD Je me suis emballé, pardon. :joy:

Par contre, je serre des dents quand on me parle de Elementary, certes, je dois avouer que c’est une bonne série, mais pas une bonne adaptation. Je n’ai pas réussi à trouver l’ambiance Holmésien auquel j’attendais, mais je le répète, ça reste une bonne série, à voir et à suivre. :slight_smile:

4 J'aimes