Pourquoi sont-ils nos personnages favoris?

Je trouve que c’est agaçant un personnage trop parfait. x)

6 « J'aime »

Hum je pensais plutôt à la dernière série Sherlock, mais effectivement, la série de Granada est inoubliable ! C’est grâce à cette série que j’ai connu Sherlock Holmes ! Et que j’ai acheté les livres ! Puis que j’ai été voir les films avec Robert Downey Jr, puis la série BBC.

Hum c’est marrant je n’avais pas songé à elementary… Comme tout le monde ici, je suis d’accord, je trouve que cet série n’a pas l’âme de Sherlock Holmes. Il manque quelque chose au personnage pour être tout à fait… Holmes en fait.

Je partais de la même idée que toi. Je me suis dis : Watson en femme bonne idée. Mais je ne pense pas que la modernisation soit le problème puisque la série Sherclok montre avec brio que ce personnage fantastique aurait sa place dans le monde moderne !
D’ailleurs, je ne sais pas si la série à un problème, mais j’ai eu du mal à accroché tout simplement parce que leur Sherlock Holmes n’est pas le mien !

Que des gens tuent des enfants cela ne me dérangent pas ! (Oui je sonne comme une psychopathe en disant ça j’en ai conscience xD) !

@18.eleven.17 Octavia est absolument Génial il est vrai ! xD

Hum… J’ai certes des critères définis. Et ce seront les types de personnages que j’aurais tendance à préférer. mais, ce n’est pas toujours le cas ! Une tendance ne reflétant jamais totalement la réalité ! Si je préfère ce type de personnage, parfois, un personnage lisse ou héroique va me plaire ! Sans raison particulière juste parce qu’il aura une aura ou un truc qui fait que !

8 « J'aime »

Perso, même si je sais que cela ajoute au sadique et à l’horreur du personnage (et j’avoue que parfois, dans mes fics, les enfances des protagonistes sont loin d’être roses), si un méchant touche volontairement et en personne aux gosses, ah c’est foutu à mes yeux, c’est un saligaud (pour ne pas me faire censurer :innocent:) que je vais probablement détester de toute la durée de l’œuvre!

6 « J'aime »

Hum moi ça dépend ! Je peux rester fasciner par ce personnage ! xD

3 « J'aime »

Pas comme son frère :joy:

4 « J'aime »

Pardon je m’égare c’est mieux par ici : Série The 100 - introduction et avis des spectateurs

4 « J'aime »

Personnellement, j’aime bien Bellamy ! xD
Après j’ai pas encore vue la dernière saison !

4 « J'aime »

Je le supporte pas depuis la S3

3 « J'aime »

Coucou!
*Alors je suis une grande fan de Lord Voldemort et de Dark Vador. On voit que c’était bien des méchants, pourtant j’apprécie beaucoup d’autres personnages comme Hermione, Torhu de Fruits Basket, un manga. Il y a aussi Castiel de Supernatural. Et puis aussi d’autres qui n’ont rien à avoir avec des « méchants ». Du coup, je sais pas ce qui m’attire chez un personnage, je crois que ça se fait au « feeling », je regarde une série, film, livre, il y a bien souvent un personnage qui « ressort », et je me dis voilà c’est lui ou elle que j’aime. Sans vraiment savoir pourquoi ou comment? *
A trés vite!
Mary.

4 « J'aime »

Il est toujours amusant de voir comment des personnages nous plaisent, nous parlent, et comment, d’une personne à l’autre, nos avis sont toujours très différents. J’ai souvent de longues conversations avec ma compagne sur certains personnages de nos univers préférés et il est rare que l’on tombe d’accord alors que nous sommes d’accord à peu près sur tout. Mais pas sur ce sujet !

Selon la personne, son vécu, son éducation, ses goûts, ses principes, on s’attache plus ou moins à des types de personnages. Et en ce qui me concerne, sans le réaliser à l’époque, j’ai découvert mon type de personnage vers 11 ans, lorsque j’ai joué pour la première fois à Metal Gear Solid sur PS1. Oui je parle du protagoniste, Solid Snake. Un homme profondément humble et bon, mais torturé par son passé, son histoire et sa propre personnalité. Un homme qui se bat et se doit de tuer parce que la mission le demande et parce que, comme il le dit souvent, il n’y a que lui pour le faire. Un soldat avec de l’honneur, sa vision du monde et du merdier dans lequel il évolue. Et malgré tout ce que la vie lui balance à la gueule, un homme qui avance, persiste et n’abandonne jamais. J’avais alors mon archétype de personnage. Un subtil mélange bad guy, good guy, mais en réalité profondément bon et humain. Un héros qui s’ignore et qui fait ce qui doit être fait.

Alors en y réfléchissant, je peux aussi y ajouter les personnages suivants :

Guts - Berserk : Si vous n’avez pas lu Berserk, je ne peux que vous le conseiller fortement, mais avant de vous lancer, veillez à avoir des tripes solides et un coeur à toute épreuve. Gutz répond à ce genre de personnage. Un gars qui fait face à l’adversité peu importe ce que le monde lui jette au visage. (Et Dieu sait qu’il n’a pas une vie simple.). Un excellent combattant, très humble à sa façon, mais aussi torturé par sa quête, sa propre personnalité et son histoire. Un homme qui fait ce qui doit être fait et n’attend rien en retour. Un personnage en or dans mon Seinen favori.

Revy - Black Lagoon : Ah Revy, certainement mon personnage féminin préféré tout manga-animes confondus. C’est une bad girl essentiellement, mais quand on s’arrête sur elle, on comprend la profondeur de sa personnalité. Elle n’est pas née comme ça, elle l’est devenue, parce que la vie a toujours été horrible avec elle. On obtient une femme violente et particulièrement rustre, qui cache pourtant une grande tristesse et beaucoup de faiblesses. On ne lui a jamais fait de cadeau et du coup elle n’en fait jamais. En plus d’être sacrément jolie, elle casse des gueules comme pas deux et malgré sa vie pourrie, est encore capable de rire, de boire des coups, et de sembler même parfois heureuse. Bref, une femme qui a décidé que, peu importe ce qu’on lui mettait dans la tronche, elle répondrait au centuple et continuerait d’avancer !

Vegeta - Dragon Ball : Même si il ne correspond pas vraiment à la description de base, quand on y réfléchit, on n’est pas très loin. Vegeta est peut-être le plus humain au milieu de ses compagnons…surtout si on le compare à Goku. Il est le bad guy/good guy de base qui a certainement inspiré beaucoup d’autres personnages du même genre dans d’autres mangas. Il est plus torturé qu’on ne l’imagine, obsessif un temps à l’idée de rattraper Goku, puis faisant la paix avec ce sujet. Apprennant lentement mais sûrement à être un habitant de la terre, un père, un mari. (Tâches auxquelles Goku n’a jamais été brillant.). Et même si il reste toujours le deuxième après Goku, il est toujours là quand il faut se battre, et est prêt à donner ses tripes pour sauver le monde.
P.S. J’exclus bien sûr de mon analyse Dragon Ball Super qui a mon sens est une immondice qui n’aurait jamais dû voir le jour.

Fitz - L’Assassin Royal : Même si je ne suis pas un grand lecteur, ma compagne m’a fait découvrir la saga de L’Assassin Royal. (Elle m’a presque menacé de rupture si je ne le lisais pas ^^.) Et Fitz, est certes plutôt du genre good guy de base mais…avec des variantes. Il reste un assassin de formation et n’hésite pas à tuer pour survivre ou accomplir ses missions. C’est un personnage extrêmement torturé, abattu par son destin et les choix qu’il a du faire au cours de sa vie. Et pourtant, peu importe son énervement et sa fatigue, c’est un homme loyal, prêt à aller au bout de ses missions, car encore une fois, il n’y a que lui pour le faire.

J’en oublie certainement, mais voilà un peu le topo, les « petites cases » dans lesquelles entrent les personnages que j’apprécie beaucoup généralement. Pourquoi ? Je n’en sais rien ? Je n’ai rien d’un gars torturé et je n’ai pas le même sens du devoir. Peut-être ai-je beaucoup de respect pour ces héros très humains qui ne font qu’avancer malgré les difficultés. Un peu comme si je respectais leur douleur et les efforts pour la surmonter, je n’en sais rien.

Cependant, il y a aussi des personnages, que je dirais mystérieux. Au premier abords ils n’ont rien qui me plaise, rien en commun. Et pourtant il y a un déclic, un truc qui me passionne presque d’entrée. Quelque chose que je ne peux même pas expliquer. Ce genre de personnage dès qu’ils apparaissent à l’écran, sur une vignette, dans un description d’un bouquin, je me dis aussitôt « Toi je ne sais pas pourquoi, mais je vais t’adorer ! ».

Sanji - One Piece : Lorsque j’ai découvert One Piece au lycée, j’ai très vite accroché à cette univers loufoque, presque parodique à ses débuts, mais qui cachait déjà quelque chose dense. Et à la seconde où Sanji est apparu au Baratie, je me suis dit « Toi, je ne sais pas pourquoi, mais tu es trop cool ! ». Et à juste titre car j’ai toujours aimé ce personnage et je l’aime encore. Et pourtant c’est un Good Guy, limite bouffon à l’approche des femmes. C’est un blondinet tout ce qu’il y a de plus beau gosse et lisse. Mais je l’aime et je ne sais pas pourquoi. Certes il a un passé compliqué, encore plus une fois que l’on arrive très loin dans le manga. Il souffre certes de sa propre histoire, mais pas dans les mêmes proportions que certains personnages cités plus haut. Je ne sais pas, il a toujours eu une place incompréhensible dans mon coeur. Même si je suis attristé de voir à quel point il passe de plus en plus au second plan et comment l’auteur (Encore une fois c’est une opinion personnelle.) semble l’utiliser de plus en plus mal.

Seras Victoria - Hellsing : Que dire de Seras, une jeune fille assez drôle dans l’univers violent et sombre de Hellsing. La petite devenue vampire qui refuse pendant très longtemps de se laisser aller à ses nouveaux penchants et voit cette société autour d’elle d’un oeil assez parodique. Elle parait souvent faible (surtout par rapport à ce monstre d’Alucard). Un peu têtu quand il s’agit d’accepter sa nouvelle condition de vampire. Et on pourrait même penser qu’elle a ce côté un peu gourde que l’on retrouve (malheureusement) chez pas mal de personnages féminins dans les animes et mangas. Et pourtant je l’ai très vite apprécié. Son coté mignon était une bouffée d’air frais au milieu d’un univers aussi difficile à suivre. Et elle a même droit à ses instants de badasserie, en particulier à la fin de l’histoire.

Jabami Yumeko - Gambling School : Pourquoi elle, pourquoi ce manga ? Je n’en sais rien. Un soir sur Netflix n’ayant rien d’autre à faire je me suis lancé dans cet anime. Et…je ne le trouve pas très bon. Ce n’est clairement pas ma tasse de thé. Trop exagéré, trop démentiel, trop décalé, trop de fan service (on voit jamais de seins ou de peau…mais on va pas se le cacher, ce sont des orgasmes qu’elles ont en jouant ?). Et au milieu de tout ça, Jabami Yumeko, une jeune femme au génie certain, mais complètement barrée, excitée sexuellement par le jeu. Rien au monde ne m’aurait fait apprécié ce genre de personnage. Et pourtant après quelques épisodes je me suis dit, Yumeko, aussi bizarre, folle, dérangée, que tu sois, tu me plais bien. Allez savoir pourquoi !

Et là encore j’en oublie certainement plein !

Tout ça pour, d’une part partager ceci avec vous, apportez ma pierre à l’édifice en quelque sorte, mais surtout pour démontrer mon point de vue. On a tous un type de personnages favoris, ou tout du moins s’approchant d’un certain type. Mais parfois la vie est bizarre et on a de drôles de surprises…généralement agréables.

Elle est tellement étrange que…bien que ma Fanfiction soit sur Gantz, vous remarquerez que je n’ai cité aucun personnage ici. Et pour cause, aucun des personnages de Gantz n’a eu de réels impact sur moi. Pour Gantz c’est plus une question d’ambiance globale de l’oeuvre, de design, etc. (Allez si, peut-être, en étant gentil, je mettrais Reika Shimohira dans les personnages surprises, auxquels je ne m’attendais pas. Et non ce n’est pas pour sa plastique de rêve…).

A plus tard. :slight_smile:

5 « J'aime »

Je retrouve bien Geralt de Riv de la saga du Sorceleur (et les jeux The Witcher) et les raisons pour lesquelles j’aime tant ce personnage décrit comme un monstre mais que je trouve profondément humain :heart:

5 « J'aime »

Je m’arrête sur ce sujet dans ma petite exploration du forum car c’est une question qui m’a empêché de dormir plusieurs fois !

J’y ai trouvé la réponse. Bien souvent ce sont les marginaux qui se trouvent être mes personnage préférés et ceux qui m’inspirent des fanfictions également.

Je ne le remarque pas toujours, mais un personnage qui n’agit pas comme je m’y attends me pousse à chercher ses motivations. Il devient alors très intriguant ! Je les trouve souvent intéressants à cerner.

Résultats, tous mes personnages favoris ne ressemblent absolument pas d’un point de vue caractère ou physique !

10 « J'aime »

Ça fonctionne avec beaucoup de mes personnages préférés, en fait ! Tu as peut-être percé le mystère. XD

6 « J'aime »

Je me demande dans quelle mesure ce n’est pas quasiment universel comme règle. :sweat_smile:

5 « J'aime »

Je réalise que j’ai rejoint la conversation sans avoir répondu au post initial.

Déjà, mes favoris sont très majoritairement des mâles. C’est d’autant plus marquant dans des fandoms où de nombreux personnages des deux genres sont complexes, badass et/ou attachants comme dans Les Annales du Disque Monde. J’aime Rincevent, Moite, Vimaire et La Mort, beaucoup moins les sorcières, et même si Suzanne est iconique pour moi et que j’ai de l’affection pour Agnes Crétine et Lady Sybil, je les aime moins que ces messieurs.
Le patricien Vétérini est génialissime, c’est peut être lui mon préféré d’ailleurs (c’est le dirigeant tyrannique mais calme et brillant de la ville d’Ankh Morpok).

Ensuite, très clairement, j’ai deux crédos : les intello et les outsiders (y compris les faux outsiders)

Je tire mon pseudo de Tracey Sketchit qui est un observateur Pokémon (équivalent naturaliste), à la fois un scientifique et un artiste parce qu’il dessine comme un dieu. Dans Pokémon, mes personnages favoris sont les scientifiques et ceux qu’on voit assez peu au final : Léo, Ciléo, Régis/Blue parce qu’il devient archéologue, son grand père l’illustre professeur Chen et Nina sa sœur. Plus quelques personnes un peu bizarres comme Clément du Conseil des Quatre.

J’ai parlé du cartoon Time Squad sur un autre topic et du fait que j’aimais bien Otto. Otto est un « historian genius » en VO (un enfant surdoué passionné d’histoire), encore un intello.

J’aime beaucoup Doc’Brown aussi (Retour vers le Futur).

A l’inverse, j’ai une affection particulière pour certains perso complètement cons, par exemple Minus (Minus et Cortex) et Averell (Lucky Luke). La naïveté des personnages et leur capacité à être véritablement gentils me plaît. La gentillesse compte beaucoup finalement, j’aime bien Sam dans GOT et Sam est mon perso préféré du Seigneur des anneaux.

Puis il y a les outsiders (pas vraiment anti-héros, plutôt des marginaux comme disaient 18.eleven.17 et DreamingGreenHat) ou ceux présentés comme tels alors qu’ils ne le sont pas. Un exemple assez éloquent : Tyrion Lannister dans GOT (la série, je n’ai pas lu les romans).
Dans Walking Dead c’est évidemment Daryl Dixon… Mais ce sont de faux outsiders : ce sont des antihéros qui deviennent des héros et les perso préférés de tout le monde au final parce qu’ils sont trop cools.

Mais autant Tyrion peut faire partie de mes perso favoris dans l’absolu (hors fandom), autant Daryl est uniquement mon préféré dans Walking Dead. A l’intérieur de certains fandoms justement, je peux trouver des filles qui me plaisent (par exemple Elisabeth Bennet dans Orgueil et Préjugés, Temari dans Naruto, Evelyn dans La Momie…)

A l’échelle de ma culture générale (ou pop culture), mes perso préférés sont Jacky (déjà cité), Ken Eraclor (Sentaï School), Blutch (Les tuniques bleues), Rorschach (Watchmen), Tyrion Lannister (déjà cité aussi), Otto (déjà cité).

Et après il y a mes « crush », ce ne sont pas vraiment mes perso préférés, j’ai juste une attirance amoureuse pour eux : Kyle Broflovski de South Park, Kiba de Naruto, Jack Sullivan (oui c’est un monstre poilu bleu et alors ?), Nick de Zootopia (oui c’est un renard et alors ?), Legoshi dans Beastars (on arrête de me juger là !)…

Bizarrement, je ne cite jamais les héros / personnages principaux alors que certains trouvent bien grâce à mes yeux : Indiana Jones, Nathan Drake, Arnold (Eh !), Jimmy Neutron, Shrek, Arthur Morgan (Red Dead Redemption 2), avec une mention spéciale pour ce dernier. J’y suis attachée au point d’avoir envisagé d’appeler mon fils Arthur Morgan (heureusement j’ai eu une fille :sweat_smile: ).

Un petit test tout bête : quelle est votre tortue ninja préférée ?
(C’est presque comme demander quelle est votre maison de Poudlard préférée ?)
Moi c’est Donatello, parce que c’est l’intello et qu’il a un bandeau violet.
A une époque très lointaine j’aimais les personnages violets, comme Widget et Mystere Mask

6 « J'aime »

Wow, y en a eu de l’encre qui a coulé ici ! Sujet vachement intéressant, d’ailleurs :eyes:

Personnellement, j’ai énormément de mal à formuler ce que j’aime dans mes persos favoris… Je sais que beaucoup ont des points communs qui font qu’ils sont mes chouchous (d’ailleurs question qui n’a rien à voir, mais pourquoi chou prend un x au pluriel alors que chouchou c’est un s ?), mais il y en a tellement que je ne sais pas par quoi commencer, ni ce qui fait que je les aime autant… je vais tenter quand même :

  • Tout d’abord, le background : une récurrence dans mes personnages favoris est sans doute la présence d’un lore, même minime, autour de lui. Et un lore intéressant, d’ailleurs : le petit seigneur lambda qui a grandi dans son palais toute sa vie ou la paysanne à la vie tranquille ne m’intéressent clairement pas, ou très peu. En revanche, même une simple ligne de lore autour du personnage peut me faire l’apprécier. C’est le cas par exemple de Rune, le petit voleur de la Guilde des Voleurs dans skyrim dont on ne sait rien à part qu’il a été recueilli par un pêcheur et qu’il ignore tout de sa famille (d’où ma participation au défi sur la mer). C’est peu, mais ça suffit à attiser ma curiosité et à me faire développer de la sympathie pour lui. A l’inverse, Niruin, autre voleur de la Guilde, qu’on sait provenir de Val-Boisé (et d’une famille noble d’ailleurs), ne me fait ni chaud ni froid. Il est là, il est sympa, mais ça s’arrête là. Un peu comme un camarade de promo qu’on verrait tous les jours, qu’on saluerait poliment, mais sans chercher à s’en approcher parce qu’on n’a aucune affinité avec.

Toujours en rapport avec ce lore, j’aime les personnages marqués par leur histoire, par leur passé et leurs erreurs. Ceux qui portent les cicatrices de leur propre vie, qui sont comme ils sont à cause de ce qu’ils ont connu. Jinx (arcane) par exemple est totalement folle, mais sa folie prend racine dans un traumatisme d’enfance, qui la poursuit même une fois adulte.

  • Ensuite, il y a les motivations : un gentil qui vit juste pour être gentil, un méchant qui est méchant parce qu’il faut un méchant, ça ne m’intéresse guère. D’ailleurs, j’aime (j’adore) les personnages un peu ambigus, pas vraiment gentils, mais pas méchants non plus. Mon exemple le plus parlant est Illidan dans WoW : « gentil » à l’origine, il a quand même choisi de pactiser avec les démons pour essayer de mieux les poignarder dans le dos (le pire c’est que ça a fini par marcher). Alors oui, c’était l’ennemi public numéro un pendant un moment parce qu’il faisait régner la terreur et qu’il a corrompu un temple sacré qui appartenait aux draeneis, mais bon… remerciez-le pour avoir pété ses dents à Sargeras !
    De même, à l’époque où j’ai lu twilight, autant je pouvais pas blairer Bella et compagnie, autant j’ai fait longtemps une fixette sur les Volturi, ce puissant clan de vampires « royaux » qui sont prêts à tuer pour que le secret de l’existence des vampires soit bien gardé. Puis je l’admets, certains ont des pouvoirs bien badass.

  • Le caractère des personnages est aussi un peu un truc que j’apprécie : j’ai un peu tendance à m’attacher aux forts caractères, aux intrépides et aux audacieux. Les princesses pleurnichardes, les rois intrigants et les mages hautains ont tendance à un peu m’agacer, voire à m’horripiler. Oh, et les trucs vides qui ne servent qu’à décorer, c’est pas mon truc non plus.

De même, j’aime les personnages un peu complexes, avec des qualités ET des défauts clairement marqués qui peuvent évoluer avec le personnage. Prenons deux exemples simples : Jinx, l’espèce de cinglée d’Arcane, maigrichonne, petite, maladroite, gaffeuse et pas très sûre d’elle quand elle est mioche, devient beaucoup plus confiante, moins gaffeuse et particulièrement douée en ce qui concerne la compréhension de la technologie une fois adulte. Par contre, elle est complètement folle, traumatisée à vie par une de ses erreurs, et un peu dangereuse dès qu’un truc lui fait penser à sa soeur. A l’inverse, cette espèce de mary-sue de Syfa dans la série castlevania, que je ne supporte pas parce que madame est juste TROP parfaite ! Mage, intelligente, puissante etc… Si vous lui trouvez un défaut, prévenez-moi, personnellement j’en ai pas vu.

Bref, voilà les principaux points communs à mes personnages favoris, qu’ils ne partagent pas forcément tous à l’unanimité (les qualités/défauts des PNJ de skyrim sont pas forcément mis en avant). Oh, et dernier point à rajouter potentiellement : je m’attache, au final, assez peu aux héros. Souvent, je les aime bien, mais j’ai une préférence nette pour les personnages plus secondaires :thinking:

voili voilou^^

10 « J'aime »

Oulà, c’est pas tout a fait vrai sur Ilidan. Il a toujours était gentil, il c’est sacrifié de lui même pour le bien commun. Il a vécu la guerre des Anciens, il a plus de 10 000 ans de vie dernière lui. Personne connait mieux que lui la folie de la Légion. Il a pactisé avec un démon pour avoir la puissance de les combattre, et il a crée les chasseurs de démon. Combattre le feu par le feu. Il était le seul prêt à sacrifier sa personne pour tout ses ingrats qui l’ont traité de traître et enfermer pendant des siècles.

Faut pas prendre en compte BC comme exemple pour le lore de Illidan. C’est pas lui qui a corrompu " Le Temple Noir" c’est un seigneur des abimes, je sais plus son nom. Il l’a juste récupérer enfaite. Il a pas vraiment fait régner la terreur, d’ailleurs il c’est fait trahir par tout le monde : généraux, frère, Tyrande, peuple etc… Alors qu’il essayait juste de trouver un moyen d’arrêter Sargeras. Illidan est juste un incompris et l’on fait passer pour un méchant. C’est une victime quoi xD Maintenant il fait du tricot avec le titan noir dans sa prison.

6 « J'aime »

Roh mais je le sais, ça !!! Juste que dans le lore, pendant un looooong moment, il est perçu comme un gros méchant pas beau qui a pactisé avec les démons et les gens s’en fichent qu’il essaye d’être gentil :sob:

Nan mais je sais que c’est la plus grosse victime de WoW :joy: Juste, du coup, pourquoi c’est un boss de raid s’il est pas méchant ? C’est juste pour calmer la fixette de Maiev ou y a une vraie raison ? :thinking:

6 « J'aime »

La c’est plus une question de développeur, ils leurs faillaient un boss pour ce raid de l’Outreterre et c’est tombé sur Illidan. ( Au détriment de son histoire xD ) BC c’est pas la meilleur extension niveau lore même Kael a prit. On peut voir la raison de cette décision parce que tout le monde le voient comme le méchant. « Parce que gneugneu démon. » On nous dit tout le long que Illidan est avec les démons mais c’est faux et certes il y a des démons dans son camp. ( Tout les démons ne font pas parties de la Légion. ) Les héros d’Azeroth ( donc nous ) et les personnages principaux font même pas gaffe que les Illidari tapent les démons. xD C’est juste de la mauvaise foi ultime à ce stade là. Illidan il a le pire rôle dans BC, alors que c’est lui le gentil. Maiev a juste un gros problème, moi je dis qu’elle est amoureuse de lui. Elle la poursuivie partout à travers les mondes et quand il est vaincue pendant BC. Elle dit qu’elle se sens vide… Rebelote quand il revient dans Légion. On n’en parle du fragment d’âme de lui qu’elle garde dans sa cave. Un moment Maiev c’est une harceleuse. xD

6 « J'aime »

Comme Diluc Ragnvindr, le perso de ma PP. Son père est mort, tué par une attaque qui se serait retournée contre lui. Il aurait utilisé un artéfact maudit, l’Œil maléfique, créé par le Dottore d’une Organisation secrète appelée les Fatui. L’Œil maléfique serait une réplique de l’Œil divin, un autre artéfact créé cette fois par les dieux dans le seul but d’aider les mortels, (et les Adeptes de Liyue par la même occasion). Diluc a changé, il est devenu plus froid avec le temps. Mais il n’hésite pas à prendre les devants pour sauver les donzelles en détresse, sous le titre de Héros de la Nuit. Et ça, j’aime bien son côté sombre, ça fera un excellent loup-garou dans ma fan fic « Kaeya le loup-garou ».

3 « J'aime »