Pourquoi tant de titres en anglais ?

Effectivement, j’en ai quelques unes… mais celle qui me fait le plus hurler d’horreur (à cause de sa traduction toute “pourri(t)e”) est l’ insulte que tous les fans de Supernatural connaissent :

  • le fameux ”Hey, Assbutt!” de Castiel qui devient, en français ”Hé, fesse de c.l !”.
    Les traducteurs auraient pu faire un petit effort et penser que le mot “ass” peut aussi se traduire par “âne”
    Castiel interpelant l’autre personnage (en l’occurence l’archange Michael) en le traitant de ”fesse d’âne”, ça aurait valu son pesant de cacahuètes et donné plus de gueule à leur trad’ (et ça n’aurait pas été un blasphème puisque Castiel est un ange) tout en conservant le côté un peu décalé du personnage (je n’ai encore jamais entendu quelqu’un utiliser cette insulte).
4 « J'aime »

Séraphina,
Il faut vraiment que tu te remettes de cette interjection !
Il y a plein d’autres problèmes de traduction approximatives.

Il m’arrive par accident de regarder une version française sous-titrée en français. :smiley:
(en général je regarde plutôt une version originale sous-titrée en anglais quand il n’y a rien d’autre qui m’arrange).

Les sous titres ne correspondent pas exactement au doublage (c’est normal), mais jouer avec les deux peut permettre de mieux comprendre ce qui est dit en vrai…

J’ouvre une parenthèse sur le fait que, quand on streame pas franchement légalement, les sous-titres sont faits par des fans amateurs. Donc il peut y avoir du contresens à chaque coin de réplique idiomatique.


L’un de mes petits amusements est d’aller lire les traductions faites en français des chansons en anglais. (Oui de temps en temps, j’ai besoin d’une référence précise pour mettre ça en exergue d’un chapitre).
Et bien j’ai l’impression que Google Trad a la mainmise sur cette activité… Dès qu’il y a une image poétique, un double sens, des ellipses, au secours. :smile:

Mais le plus divertissant, ce sont les discussions enflammées qui s’en suivent (en dessous) pour tâcher de piger un truc, autant au texte original qu’à sa traduction.


Pour reprendre l’exemple de BakApple, sur « attraper froid », dans une fic Doctor Who que j’ai traduite, une accompagnatrice disait : « I’m a bit under the weather ».
Le Docteur prenait ça littéralement et cherchait à comprendre.
Comme quand elle disait ensuite : « I’m dying » (parce qu’elle avait une grosse crève, dé bouché, rezbire pas, tousse). Donc elle dit « aidez-moi je suis en train de crever sur place ». Métaphore. Réaction du Docteur : disproportionnée.

« Under the weather » n’est pas "sous le temps (de la météo). Je crois qu’il faudrait transposer par « je suis pas dans mon assiette » ou « je couve un truc », deux expression qui rendraient perplexe, dans l’autre sens aussi.

3 « J'aime »

Ah ben moi j’aimais bien la traduction de « assbutt » (le mot anglais me fait rire à chaque fois). Mais j’avoue que « fesse d’âne », c’est pas mal non plus. Bien décalé en effet, bien « Castiel ».

@OldGirlNoraArlani : Alors Spock n’est pas le seul à ne pas comprendre les métaphores humaines ?!? Le Docteur aussi ? « Under the weather » est pourtant une expression courante en anglais. :smile: J’ai un faible pour les personnages qui ne comprennent ni les images, ni la polysémie, ni les figures de style, ni le sarcasme (typiquement : Spock, Castiel, Sheldon…). Cela permet des contresens et des quiproquos très amusants (mais parfois très difficiles à traduire en français…).

3 « J'aime »

Alors, alors…

Je vois que ce sujet date d’il y a un peu plus d’un an, mais je souhaitais tout de même apporter ma pierre à l’édifice, car je crois que je suis directement concerné. J’ai lu plusieurs messages de ce topic, qui semblent beaucoup parler de Doctor Who (c’est d’ailleurs en allant sur le topic de présentation de la série fait par @OldGirlNoraArlani que je suis tombé sur ce sujet) et j’ai essayé de me faire mon avis.

Je suis un grand défenseur de la VF quant il s’agit de cinéma. Je trouve que les comédiens qui font du doublage sont bien souvent mésestimés et rabaissés ; certains considèrent d’ailleurs que la VO est toujours supérieure.

Bien-sûr, il y a des exceptions. Que ce soient des scènes qui rendent mieux en VO qu’en VF, ou des adaptations carrément ridicules ou vieillottes (Le Millenium « Condor », vraiment?). Mais en règle générale, je ne peux que soutenir la VF car les comédiens français qui sont derrières sont souvent très très bons. Je pense à Donald Reignoux (allez voir sa chaîne Youtube, vous ne serez pas déçu :wink:), à Richard Darbois, à Bruno Choël, etc.

Mais au moment d’adapter le titre, je dois bien avouer que certains se sont creusés la tête pour un résultat plus que déplorable (The Hangover adapté en Very Bad Trip ?!).

Et c’est un peu le problème lorsque j’ai dû trouver un titre à ma fanfiction dans l’univers de Bioshock. J’aurais pu tout simplement utiliser le titre de la saga vidéoludique, et le décliner avec un autre mot derrière. Mais j’ai essayé de me creuser un peu la tête (trop, peut-être?) pour essayer de me démarquer un peu et de créer mon propre « univers », on va dire.

Dans la saga Bioshock, vous incarnez un personnage qui se retrouve embarqué dans une ville sous-marine appelée Rapture. Je ne vais vous refaire tout le topo, mais sachez que cette ville est imaginée comme une cité art-déco, avec des musiques et des ambiances oscillant entre les années 30 et 50 environ. Or, il s’agit d’une ville au summum du capitalisme et du libéralisme, qui diffusent donc plusieurs annonces et réclames, se faufilant entre ces vieilles chansons. Notamment une sorte d’annonce officielle, qui commence toujours, en VO, par « A Rapture Reminder ». Je trouvais que ça sonnait bien et j’ai essayé d’intégrer légèrement ce genre d’annonce dans ma première fanfiction. Le problème, c’est que l’adaptation française a traduit cela par « Rappel aux citoyens de Rapture », ce qui colle plutôt bien, mais qui sonne beaucoup moins bien, à l’oreille.

Cependant, pour essayer de « franciser » un peu mon titre, j’ai ajouté un sous-titre français, en m’inspirant un peu du titre du film Star Wars sorti en 2015, Rogue One, A Star Wars Story. J’ai donc appelé ma fanfiction A Rapture Reminder: Une histoire des profondeurs.

Néanmoins, j’ai conscience que cela puisse déranger certaines personnes, puisque comme je l’ai dit, je trouve la VF généralement largement supérieure, même s’il y a toujours des problèmes d’adaptation. J’aimerais ainsi saluer une petite pirouette d’adaptation, qui m’a agréablement surpris lorsque je m’en suis rendu compte.

Dans Retour vers le futur II (il faut vraiment que je fasse une fanfiction dessus, un jour :rofl:), lors de la scène dans laquelle Mary tente de s’échapper sur son nouvel Hoverboard, il finit par rester coincer au-dessus de l’eau du bassin au centre de la place de Hill Valley. C’est à ce moment que deux acolytes de Griff lui font une petite blague au loin.
En VO: "Hey McFly, you bojo! Those boards don’t work on water! " / « Unless you’ve got power ! »
En VF: « Hé, McFly, t’es complètement shocko ! Ça marche pas sur l’eau, c’est pas pour le surf. » / « Va te faire remettre les turbos à neuf ! »

Cela peut paraître insignifiant mais je trouve ça fascinant d’avoir réussi à garder une rime entre les deux répliques, que ce soit en VO ou en VF, tout en gardant un sens similaire.

Bref, je suis content d’avoir pu ramener ce topic d’entre les morts. N’hésitez pas vous aussi à donner votre avis sur la question des titres en anglais pour les fictions françaises. :blush:

4 « J'aime »

Je suis complètement passée à côté de ce topic.

Je ne suis pas concernée pour les titres en anglais, mais si je peux rassurer Oldie… x)

J’ai pas d’avis tranché sur le sujet, mais j’aime beaucoup le français et toute la subtilités des mots. Souvent à doubles sens. Ou certains possèdent d’innombrable synonyme, à des degrés différents. Je passe énormément d’heures sur internet pour trouver le mot ou la phrase parfaite pour choisir un titre cela dit… Le français à un vocabulaire très riche, plus qu’on ne le pense :thinking:

Pour Shingeki No Kyojin, j’ai opté pour L’Ode à la liberté

Par extension, une ode est un poème célébrant un personnage ou un événement : un vainqueur des Jeux olympiques, par exemple.
Une ode peut aussi être triste, relatant un amour perdu ou un simple désespoir face à un monde en détresse. C’est un genre élevé, l’équivalent poétique de l’épopée.

Merci Wikipédia

Bref, c’est ce qu’il y avait de plus pertinent dans ce que je voulais faire dans l’histoire.
D’ailleurs pour la prochaine fan fiction sur l’univers - en cours d’écriture - j’ai opté pour Lied des damnés pour rester dans la même continuité que le premier titre, mais aussi à prendre le contre pied (Liberté ≠ Damné), mais l’histoire dévie dès l’arc du Titan Féminin.

Par contre, pour mon projet, Schisma, j’ai gardé le latin pour personnifié et resté cohérent avec l’univers - tantôt ancré dans la Fantasy, tantôt ancré dans la religion, la mythologie, le symbolisme, l’ésotérisme, etc… Là, il est fort probable que j’emprunte des mots grecs, latin ou hébreu.

Bon, mon vocabulaire au niveau du texte n’est pas encore très bien enrichi, mais comme d’habitude, je ne désespère pas.

2 « J'aime »

oala la ! Qu’est-ce que j’ai encore dit ???

J’ai compté, là tout de suite, sur les 100 dernières fics publiées ici (pas mises à jour, mais bien publiées), il n’y en a que 11 dont le titre est pleinement anglais (quand le nom du fandom est en anglais et mélangé au titre, j’ai exclu du décompte).

C’est plutôt pas mal.

3 « J'aime »

Et donc le mien, tu le comptabiliserais comment ? :joy: :joy: Je dois vraiment te compliquer la vie ! :rofl: :rofl: :wink:

1 « J'aime »

Mais non. Comme tu l’as dit, tu as choisi d’écrire une portion en français.

En ce qui me concerne, plus je lis en anglais, plus je suis contaminée. :smiley: Mon dernier OS devait s’appeler The Substitute (ou The Copybat).
A partir du moment où j’ai commencé à réfléchir à une fic dans cette langue, revenir en arrière est systématiquement frustrant.

Je vous lis rajouter pléthore de sujets sur la musique.
Et bien justement, je suis sensible à la musicalité des sonorités et au nombre de pieds. Traduire cela n’est pas possible. Et c’est ça que j’aime. Non pas l’impossible, mais l’agencement des sons et leur rythme.

De la même manière que je ponds du sonnet, je me laisse séduire par les sons de l’anglais (ok, rime pauvre) :smiley:

3 « J'aime »

Je suis partisan des titres français de manière générale, mais j’ai fais une exception pour la fic Oblivion Corporation. D’abord de manière involontaire (le chapitre 1 s’intitule tout bêtement " Oblivion Corporation", le nom de l’entreprise au cœur de l’intrigue. ) Sauf qu’ensuite le chapitre 2 ( Hammerfell’s Side Story) voulait faire référence à West Side Story et les guerres de gangs dans les ghetto, le chapitre 4 ( War Never Changes) au discours du président Ulysse Grant et à l’histoire militaire américaine et le chapitre 5 ( The Scarlet Pimpernel ) au livre " Le Mouron Rouge ", dont le titre original est très précisément " The Scarlet Pimpernel. "

Je pense donc qu’au final, chaque chapitre aura bien un titre en anglais : l’histoire se passe dans une grande ville (quoique fictive ) des USA et l’ambiance se veut inspirée de divers genre de cinéma hollywoodien en fonction des chapitres ( films noirs, films de gangsters, films de superhéros, teen movies… ) Donc étant donné tout ces thèmes et ces références, je pense qu’il vaut mieux tout unifier sous des titres en anglais.

Par contre les interludes qui se passent pendant la Seconde Guerre Mondiale n’ont aucun intérêt à avoir leur titre en anglais puisque les références à la culture anglo-saxonne ne sont plus au cœur du propos. Leur titre restera donc en français quelque soit la nationalité des protagonistes du chapitre.

6 « J'aime »

Je viens de tomber sur ce topic et je trouve la discussion super intéressante! Perso je suis qu’on pourrait généralement faire + d’efforts pour utiliser et maintenir notre jolie langue, et donc utiliser des titres en français! Même si c’est vrai que certaines références marchent beaucoup mieux en anglais, ça pourrait aussi pousser la créativité d’essayer de garder la réf dans une traduction!

Bref, je trouve amusant de discuter ça quand le mot “fanfiction” lui même n’est pas tout à francais :joy:

6 « J'aime »

Oui et non ! :smiley:

Fan vient de l’anglais fanatic ; fanatique existe aussi en français, donc ça passe ! :stuck_out_tongue:
De même pour fiction, qui existe dans la langue française…
Donc techniquement, même si les deux segments du mot sont anglais, comme ils sont identiques en français, ça ne choque pas ! :smiley:

Après, pour les références d’Elias et Fah pour leur fic Oblivion Corporation, comme ça a plus de sens en anglais, je pense qu’on peut fermer les yeux… :smiley:

En soi, on peut s’en tirer avec de beaux titres emplis de poésies, de doubles-sens, de lyrisme… :smiley:
(Même si je persiste à dire que, dans certains cas, le japonais est bien plus sympathique pour titrer des fanfictions…)

5 « J'aime »

Pour ma part, je gère très peu l’anglais. Donc la question ne se pose que très peu. Mais si j’ai décidé de quand même participer à ce sujet c’est parce que sans vraiment savoir pourquoi, j’ai titré mes huit de Nina Black en anglais (Heart Attack, Disruption, …). En y réfléchissant je me dis qu’à l’époque j’avais une sorte de colère nulle pour les personnes qui disaient « Poudlard », « Severus Rogue » et je voulais indiquer, dès les titres des tomes, aux éventuels lecteurs, que ma fanfiction contiendrait les mots « Hogwarts », « Severus Snape »… Mais je n’en suis plus très sûre.
Mais je me dis que si je ne suis pas à l’aise avec l’anglais, je le suis beaucoup plus avec l’allemand et je ne pense pas un jour utiliser un titre en allemand, excepté si l’histoire se déroule en Allemagne, en Autriche ou en Suisse allemande.

3 « J'aime »

ah tiens, moi c’est justement l’inverse. je zappe toutes les fics françaises où les noms sont anglais… :smiley:

4 « J'aime »

J’imagine que cela vient du fait que certain.e.s regardent / lisent en VF et d’autres en VOSTFR, mais « Rogue » et « Pouffsouffle » m’hérissent réellement les poils.

3 « J'aime »

Ça m’est déjà arrivée par le passé de mettre des titres en anglais pour mes fanfics, parce que je trouvais ça classe et que ça sonnait bien. Mais avec le recul, je me suis rendue compte que ces mêmes titres sonnaient tout aussi bien voire mieux en français.

« Twilight Shadows » vs « Les ombres du Crépuscule » (pour citer une de mes anciennes fanfics).

Ce qui fait que je ne donne que des noms français à mes histoires à présent (à l’exception de ma fiction originale où j’ai opté pour un titre en latin pour diverses raisons).

Pour répondre à la question de « Pourquoi autant de titres en anglais », je pense que ça dépend des préférences des auteurs, mais peut-être aussi de leurs histoires en elles-mêmes. Certains choisissent l’anglais parce qu’ils aiment bien, qu’ils trouvent que ça sonnent bien, pendant que d’autres le choisissent pour rester en accord avec le lieu où se déroule l’histoire par exemple (un pays anglophone). Je pense qu’il existe probablement d’autres raisons, en plus de ces deux-là.

Personnellement, j’ai tendance à encourager les titres en français, déjà parce que je suis francophone et aussi parce que c’est ce que je préfère. Mais les histoires avec des titres en anglais (ou dans d’autres langues) ne me dérangent pas spécialement. :slightly_smiling_face:

6 « J'aime »

Perso j’ai déjà du mal à donner des titres à mes chapitres, je me casserai pas la tête à les nommer autrement qu’en français :joy:

8 « J'aime »

5 messages ont été fusionnés à un sujet existant : Les spécificités des langues et comment les traduire

Je remonte ce topic parce que je suis en train de me poser la question pour un défi seconde chance que j’avais commencé à l’époque (il s’agit du défi Océan) et que j’aimerais bien finir cette année (allez c’est juste un OS, tu peux le faire). Je vais à la vitesse d’un escargot, aussi ce soir, la question était : quel titre vais-je donner à cette potentelle futur fic ? Je n’en avais toujours pas trouvé un.

J’ai toujours aimé les langues étrangères, et écrire des textes quelconques en français avec des titres, en revanche, dans plusieurs langues. En français donc, mais pas que. Pourquoi ? Ça dépend. Question de références intertextuelles, par exemple, qui ne sont pas traduisibles en français, et qui sont importantes parce qu’elles connectent entre eux le titre en question et l’œuvre qu’il représente ou dont il est issu et dont je m’inspire (livre, musique, film…), et mon texte. Ou bien, question d’esthétique pure. Parfois, un titre en langue étrangère sonne mieux à mon oreille qu’un titre en français, c’est tout et c’est ainsi.

Par exemple, il fut un temps où j’avais un Tumblr sur lequel j’écrivais majoritairement en anglais, mais dont le titre était en roumain. D’abord, parce que ce même titre était une référence à un roman classique de la littérature roumaine que j’adore par-dessus tout, et qui est un chef d’oeuvre d’esthétisme en matière de style, et que mon Tumblr parlant surtout de culture populaire, c’était une manière d’introduire dessus, malgré tout, mon goût pour la culture classique, et pour certaines scènes romantiques et mystiques grandioses que l’on trouve dépeintes dans le roman, et que je satisfaisais aussi à travers l’interface de mon Tumblr, que je voulais correspondre à ces exigences esthétiques. Ensuite, parce que justement, le titre que j’avais trouvé pour ce blog, s’il aurait été joli traduit en anglais ou en français, était à mes yeux et oreilles encore plus beau en roumain. Enfin parce que, bon, voilà, ça s’imposait comme une évidence. Pas besoin d’aller chercher bien loin.

Cependant, lorsque je me suis remise à la fanfic à l’été 2021, et qu’il s’est vite avéré que je serais bien plus à l’aise en écrivant en français, je me suis imposée une limitation : ne pas titrer mes fics ou mes chapitres dans une autre langue que le français. Je me disais qu’essayant désormais d’écrire des histoires, et non plus de courts textes d’introspection ou des poèmes (ou des billevesées humoristiques ne faisant rire que leur auteur), il me faudrait conserver une certaine cohérence linguistique. Je ferais donc tout en français.

Je n’ai toujours pas changé de ligne de conduite. Mais il faut savoir rester souple, quand même.

Car, pour le défi-OS en question, après plusieurs heures de réflexion ce soir, tournant autour du français, de l’anglais et du grec ancien, une conclusion s’est imposée : mon titre sera en anglais. D’une part, parce qu’il sera une référence à un groupe de metal qui possède une chanson dont le titre en anglais est linguistiquement mystérieux à souhait, et qui enferme très bien l’idée de base de mon histoire ; d’autre part, parce que ce titre de chanson est constitué de 3 mots, et que le dernier est un mot issu du grec ancien qui désigne un lieu. Or dans ma fic, il est question d’un lieu. Un lieu qui, dans le jeu vidéo (il s’agit bien sûr encore et toujours de Mortal Kombat), existe et a déjà un nom, mais qui ne me convenait pas. Un nom joli mais malgré tout trouvé à la va-vite par les créateurs, il y a longtemps, en même temps qu’un hommage sympa à l’un d’eux (et en même temps, c’est drôle, et les créateurs n’y ont sans doute pas pensé mais… ce nom est aussi celui d’une ville européenne. Bref, encore une histoire de lieu !). Donc, ce nom ne me plaisant pas, j’ai voulu en trouver un autre. Et quoi de plus épique qu’un toponyme en grec ancien ? J’ai donc fouillé, et j’ai fini par trouver. Et comme c’est du grec ancien, la probabilité que je trouve un toponyme parfait pour ma fic, qui claque à l’oreille, qui signifie l’endroit même que je vais m’atteler à décrire dans mon récit, et qui ait, en plus, la même terminaison que le nom originel contenu dans le titre du morceau du groupe (parce que ça aussi c’est important, il faut que les 2 noms se ressemblent en matière de sonorité), était haute. Aussi, mon titre sera le même que celui de la chanson, à ceci près que le mot final sera remplacé par celui que j’ai déniché pour mon histoire. Et en plus, ce mot, ce toponyme en question est aussi… le nom d’au moins 2 autres groupes de metal. Ainsi la boucle est bouclée, je retombe sur mes pattes. :rofl:

C’est que, voyez-vous… j’adore faire des références quand j’écris, et connecter plein de choses entre elles, même quand elles n’ont pas de lien en apparence. L’intertextualité me rend parfois limite hystérique. C’est pour ça que oui, des fois, les titres en anglais, ben, c’est pas mal du tout. Ce n’est pas, pour reprendre le terme du message initial du topic cité par Oldie, pour faire plus « cool » que je fais ça, parce que franchement je m’en fiche que ça soit cool ou pas. C’est juste le processus créatif qui s’impose à moi de cette façon. Peut-être que certains donnent des titres en anglais pour faire cool mais alors, ils ont aussi leurs raisons, et le « cool » ici n’est pas selon moi quelque chose de péjoratif, et ne devrait pas l’être.

Cela étant, je terminerai ce post en disant que je réfléchis quand même à traduire mon titre en français. Ce serait tout aussi mystérieux, ca sonnerait tout aussi bien à l’oreille à ceci près que le nom en grec ancien ne se prononcerait plus de la même manière qu’en anglais, et que la sonorité s’en trouverait durcie, moins fluide, moins jolie. Finalement, c’est là que se situe mon seul obstacle, et c’est encore un obstacle purement esthétique.

Donc, anglais ou français, mon titre ? En fait, au risque de me contredire, la question reste en suspens. :upside_down_face:

Tou bi contignoud

(Viendez alimenter le topic, camarades, ça relance les débats ! :sunglasses: )

7 « J'aime »

Dans ma prochaine fanfic que je travaille depuis qq années, chaque sous-chapitre a un titre en anglais. Il n’y a aucune raison logique pour cela : je l’écris en français et ça parle d’un jeu vidéo japonais.

Je pense que les raisons ont été évoquées plus haut : ça permet de mettre du texte plus court, ils nous semblent plus percutants (à tort ou à raison), et ça me permet de faire quelques références à des trucs anglais…

3 « J'aime »

Ben, tout a déjà été dit, non ?

Bon aller, comme, en tant que nouveau, j’en suis encore à fouiller un peu dans les tréfonds du forum, j’imagine que je suis légitime pour relancer des vieux sujets :smiling_imp:

La lecture de ce topic est super intéressante, et il y a des arguments assez variés. J’ai retenu les suivants:
_ Pour une référence culturelle : celui-ci me paraît tout à fait légitime. Typiquement, on écoute les chansons en VO, avec leur titre original. En traduisant, on perd la référence. Ça marche aussi assez bien avec des répliques cultes ou des gimmicks de séries qui sont très souvent regardés en VO, pour des évènements historiques, etc…
_ Pour faire exotique: euh… si vous avez un titre en anglais médiéval peut-être. Cet argument me semble valable pour la plupart des autres langues, mais franchement, si le globish english est exotique pour vous, sachez qu’au fond de moi, je vous envie.
_ Parce que ça fait cool, que c’est plus court et plus percutant: bon là, c’est très personnel, mais je ne comprends absolument pas cet argument. Un titre n’a pas le même rôle qu’un slogan. La vérité, c’est que quand je vois des titres du style Impossible is nothing, I’m loving it ou Just do it, je zappe, ça ne m’attire pas du tout. Limite je ne les remarque pas en fait. Le slogan sert de signature, il permet de se remémorer la marque plus tard, mais sur une pub, ce n’est pas lui qui va attirer l’attention initialement, c’est Charlize Theron dévêtue, ou une pinte de bière dont la robe dorée réfléchi la lumière, avec juste ce qu’il faut de mousse en haut. Alors qu’à l’inverse, un titre long et mystérieux en français, ça va m’attirer. Par exemple, j’adore les titres des tomes de Millenium: Les Hommes qui n’aimaient pas les femmes, La Fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette, La Reine dans le palais des courants d’air. Ça claque pas ça, franchement ?

C’est excellent aussi. C’est mystérieux, et dans le lot, il y a un mot qui tape vachement sur la rétine. Quand c’est dans une langue étrangère, l’effet est tout de suite moins saisissant.

Mais bon, chacun fait comme il veut. C’est à l’artiste de décider :stuck_out_tongue_winking_eye: