Le nombre de mots idéal par chapitre

Hello !

Il y a une question qui me trotte depuis pas mal de temps. À quel moment juge-t-on un chapitre trop long ? Combien de mot par chapitre sur une fan-fiction ?

Pour mes deux premiers chapitres, je suis en moyenne à 2500 mots. Je trouve cela vraiment peu, mais je me dit que c’est le début, je ne maîtrise pas parfaitement l’écriture. Cela viendra avec le temps.

De plus, j’ai également peur que cela paraissent très long et ennuyeux pour le lecteur.
Pour données une idées approximatives, j’utilise la typo’ “Avenir Next regular” sur Mac. Une typo’ fine et linéale, en taille 11 et cela me fait environ quatre pages. Et pour moi un chapitre, ça vaut une dizaine en temps normal.

Mais alors, qu’en est-il pour les fan fics ?

1 Like

Bonsoir leikeiko

C’est un sujet qui est souvent discuté (par exemple on l’a évoqué un peu à l’occasion du défi de mars dernier). Et bien que les raisons avancées soient l’obligation de sortir un one-shot.

Il n’y a pas de réponse absolue.
Chaque auteur, et chaque lecteur, a son opinion sur le sujet.

La mienne est fondée sur l’expérience et les recherches qui sont faites par les professionnels de la rédaction de contenus web : il faut faire court et dense car sur ce media :

  • fatigant pour les yeux (écran rétro éclairé) l’attention diminue drastiquement par rapport au papier.
  • les sursollicitations poussent au simple “butinage”, à la lecture en diagonale.

Je ne suis pas capable de le faire comme auteur, mais je pense que l’idéal est un chapitre à 2500 mots. En pratique, je tâche de me limiter à 5000 (mais je sais que c’est un frein pour beaucoup de lecteurs qui “ne veulent pas y passer trop de temps”).

En général, les gens hésitent à partir d’un certain seuil qui dépend pour chacun :

  • de leur facilité à lire (de la facilité de la fic et du style de l’auteur)
  • et du temps libre qu’ils ont sachant que l’écran est un média fatigant).

Je crois que c’est Didier Van Cauwelaert pour sa série numérique Thomas Drimm qui avait fait des tests avec son éditeur pour connaitre la longueur de chapitre idéale pour une lecture sur écran auprès d’un jeune public (l’histoire étant envoyée sur téléphone). Je crois qu’il s’agissait de quelques pages à 250 mots en moyenne mais je ne sais pas comment vérifier ça en pratique (je crois que j’ai filé mes bouquins à une bibli).

1 Like