Vieux mot (tard) que j'aimais

Bonjour à tous,

Pendant plusieurs années, le forum s’est proposé d’enrichir votre besace de mots grâce aux « Conciliabules autour le vocabulaire ».
Nous leur avons dit adieu mais ils restent en consultation.
Avant de proposer un mot ici, allez y faire un tour ou une recherche pour vérifier qu’on n’y a pas déjà donné sa définition.

Mais il était temps de faire souffler une nouvelle brise fraiche entre les branches, et de vous reproposer de définir, de temps en temps, un joli mot, un mot littéraire, un mot qui a vécu mais qui n’est plus en circulation, un mot bizarre mais opportun… mais dans tous les cas un mot qui vous plaît.

Modalités : comment procéder ?

:white_check_mark: Donnez toutes les informations « façon dictionnaire »

  • Si ce n’est pas évident, spécifiez s’il est masculin ou féminin ; mentionnez si c’est un nom, un adjectif, un adverbe.
  • Si le pluriel est aussi retors qu’une chausse(-)trap(p)e, mettez-le aussi.
  • Pensez aux différentes orthographes acceptées (et qui ne sont plus considérées comme « des fautes »)
  • Placez quelques petits exemples en contexte pour que ce soit plus parlant.
  • Ajoutez la source de la définition, qu’on sache si elle est de bon aloi.

Mélangez bien, et servez frais.

:white_check_mark: Respectez un temps de pause

Ne postez pas tous les jours si vous êtes seul à alimenter la branche, attendez une semaine.

Si vous souhaitez publier beaucoup de mots en même temps, envisagez très sérieusement de le faire dans un unique message, sans créer un post par mot.
Ou éditez votre précédent message, si personne n’y a répondu après quelques jours.

Mais, si quelqu’un d’autre a contribué après vous, allez-y !

Le but ces recommandations est de limiter l’effet de spam.

:point_right: Nota : cette branche se veut un bouillon de culture généraliste mais si vous avez une prédilection sur un domaine particulier et bien circonscrit, il vaudra mieux en créer une nouvelle.


Dans cet ordre d’idée, vous pouvez consulter aussi :


Qu’ils vous séduisent, vous étonnent, vous fassent rire ou vous transportent, pour révéler les mots – même vieux – que vous aimez, il n’est jamais trop tard.

15 « J'aime »

Allez, j’ouvre le bal de cette nouvelle branche ! :blush:

Je vous propose ici deux mots découverts dans le cadre d’un quiz sur un serveur discord. Le premier est comminatoire :

Issu du latin comminatori, signifiant menacer, il s’agit d’un mot dont l’usage premier se trouve dans le vocabulaire juridique. Il désigne en effet une mesure (souvent prise par la justice, donc) destinée à faire pression sur une personne précise.
On peut parler, par exemple, de sentences comminatoires.

Mais dans le langage commun, il s’agit simplement d’une menace proférée pour intimider : Par exemple, mes voisins qui s’occupent de chats errants (dans le cadre d’une association) ont reçu une menace comminatoire d’un autre riverain guère satisfait de voir des félins rôder près de chez eux en quête de nourriture, et qui prévoyait de contacter la police s’ils ne cessaient pas leurs activités.

Sinon, il peut aussi désigner quelque chose contenant une menace. Un ton comminatoire, par exemple.

Sources : Ici, et


Pour le second, je vous propose picrocholine : dérivé du prénom d’un personnage de Rabelais, il provient du grec pikros (piquant, amer) et kholê (bile). Il s’agit d’un adjectif utilisé exclusivement dans l’expression guerres picrocholines, qui désigne des conflits aux causes souvent dérisoires ou ridicules.
Pour celleux qui ont des frères ou des soeurs, je suis certaine que vous avez connu des guerres picrocholines pour une répartition d’un soda inéquitable à un millimètre près, par exemple :laughing:

Source ici


Et je termine avec un adjectif très actuel (enfin, par chez moi en tous cas) : Algide.
Il peut désigner aussi bien quelque chose de froid, voire glacial (un vent algide) qu’un être vivant (végétal, animal, unicellulaire ou pluricellulaire) qui se développe et vit dans des régions glaciales. On peut donc dire que l’ours polaire est un animal algide.
Mais ce mot a aussi un sens médical, puisqu’il désigne une sensation de froid glacial accompagnant d’autres symptômes. On peut parler, par exemple, de fièvre algide.
Source ici

Voilà ! Ces trois mots pouvant me servir pour Prince des Ténèbres, j’avais envie de les partager ici :blush:

9 « J'aime »

Je les connaissais tous les trois, ces mots ! Et sauf comminatoire, les deux autres, je les utilise souvent à l’écrit. Surtout algide, que j’adore…

Merci Fah !

5 « J'aime »

Eh bien, voilà trois mots ci-dessus que je ne connaissais pas du tout ! :smiley:

Je vous propose 2 mots qui sont plutôt du registre de l’activité (plus ou moins professionnelle) et pas forcément très rares ou méconnus. Il s’agit de :


Vacataire

A la fois adjectif et nom commun (substantif)

Selon le Cnrtl, il désigne une personne qui est embauchée pour exécuter une tâche précise, un travail déterminé (souvent court, de l’ordre de la journée ou de la demi-journée).

Nota : Bien que très temporaires, les tâches accomplies ne sont pas forcément subalternes ou peu qualifiées : un juge ou un médecin peuvent effectuer des vacations rémunérées au temps passé.

Ex : Pour face à la pénurie de médecins en zone rurale, les maires de petits villages se voient parfois contraintes d’embaucher des praticiens et infirmiers vacataires, même bien conscientes que cette solution n’est ni pérenne ni satisfaisante.

Il est amusant de constater que ce mot dérive du latin « vacare » : être inoccupé, que l’on retrouve dans « vacant » mais en soit venu à signifier tout le contraire, un vacataire remplissant « le vide » par rapport à une fonction.

On trouve des articles à destination des employeurs qui désirent savoir quelle est la différence avec un intérimaire…


Pour rester dans ce sujet, je propose aussi

Factotum

Nom masculin. Pluriel : factotums

Terme un peu daté. Un factotum est un employé dont les tâches sont subalternes, mais sans « fiche de poste » précise. La meilleure définition la plus moderne serait un « homme à tout faire ».

Pour cette raison, il est rapproché de « serviteur, intendant, agent de service »

Il signifie donc encore très exactement ce que sa forme latine voulait dire : Fac totum = fais tout.
(A noter que ce latin n’est pas celui de Cicéron mais celui de la Renaissance).

Source Cnrtl

Ex : En entreprise, le statut officieux d’un stagiaire non qualifié peut éventuellement s’étaler sur toute la gamme qui va du factotum au vacataire (mais sans être payé).

7 « J'aime »

À ne pas confondre avec son faux-amis anglais, donc :stuck_out_tongue:

Vos mots sont drôlement intéressants les filles, merci pour ces partages !!
(bon, je connaissais vacataire, mais pas aussi détaillé, donc ça reste une découverte !)

5 « J'aime »

Bonjour :smiling_face:,

Aujourd’hui, pour un OS, j’ai utilisé un mot bien d’ici (Périgord), que je souhaite vous faire partager.

Il s’agit du nom masculin cingle.

Il désigne une sinuosité importante dans le cours d’une rivière, plus communément connue sous le terme de méandre. « Cingle » est surtout utilisé dans le Sud-Ouest pour les rivières Dordogne, Lot et Vézère :slightly_smiling_face:.

Lien

location-mobil-home-camping-vallee-de-la-dordogne

Ici, le cingle de Tremolat :sunglasses:

6 « J'aime »