[TUTO] Pitchez comme un champion!

Publié le : 15 mars 2018 à 19:09:26

PITCHEZ COMME UN CHAMPION !

J’ai l’impression que c’est toujours la même histoire, vous avez hâte de publier et vous vous précipitez fébrilement… et puis vous vous rappelez face à l’interface obstinée qu’il y a encore à faire « ça ». Vous soupirez en faisant la grimace. Agacé, vous mettez alors n’importe quoi, vite fait mal fait, en vous disant que vous verrez plus tard. Et puis ça reste comme ça… « Ça » n’est pas le titre d’un film d’horreur, mais pas loin. « Ça » c’est le résumé de votre fic. :smile:

Le résumé est pourtant souvent la toute première impression que vous laisserez à un lecteur curieux en goguette sur votre profil. Malgré tout, vous continuez sciemment à le bâcler.

Si c’est parce que « ho hé hein, les fanfics ça veut pas dire se prendre la tête, on fait ce qu’on veut », amen ! Vous pouvez arrêter de lire ici. Mais si c’est parce que vous ne savez pas comment faire ou que vous êtes mauvais (et que ça vous embête d’être « nul en résumé ») ce qui suit pourrait vous intéresser.

Espace, frontière de l’infini ou… peau de chagrin ?

Déjà et avant tout, un bref mot de la contrainte technique. La place pour le résumé varie selon les plateformes qui ont chacune leurs propres règles. Sur Fanfictions.fr l’espace dédié au résumé principal est limité à moins de 500 signes (caractères + ponctuation + espaces) .

Le pitch, une courte présentation pour donner envie

Non le titre ne fait pas tout (même si vous pensez l’avoir bien trouvé). Et nous avons beau être sur des plateformes vouées à la gratuité, votre fic, il faut « la vendre » ! Soyez sûr qu’avec un : « je suis nul(le) en résumé mais pitié venez lire quand même » ou un « j’ai pas la place, résumé complet à l’intérieur » vous ne faites pas le job.

Le pitch est une courte introduction qui doit donner envie de lire. Et comment y parvient-on ? Concrètement, en fournissant, en une phrase ou deux, tous les éléments nécessaires pour que la personne en face comprenne rapidement de quoi il est question, à quel genre d’histoire elle doit s’attendre et quels en sont les enjeux…

Vous sourcillez ? Et pourtant oui.

Bannissez l’idée que si vous faites un « résumé », vous risquez de « spoiler » toutes vos idées et qu’il vaut mieux vaut jouer les mystérieux. Sans griller toutes vos cartouches, vous devez en dire suffisamment pour que votre lecteur sache tout simplement où il va mettre les pieds et voie si l’histoire est susceptible de lui plaire.

Comment on fait ça ? Les six questions

Les méthodes qui suivent sont régulièrement employées par ceux dont c’est le métier et fonctionnent en général quand il est question de fiction originale. Mais si vous comprenez comment ça marche, vous saurez l’adapter ensuite à la fanfiction.

Première règle de base du résumé informatif efficace : caser les six questions : qui, quoi, où, quand, comment, pourquoi ?
Pour remplir son office et éclairer correctement la personne qui s’arrête dessus, votre résumé doit comporter au minimum le qui, quoi, où, quand. Si vous vous contentez de cela ce n’est pas mal, mais ce n’est pas suffisant, car il vous manquera un peu de « tension », le « problème », « l’intérêt ». Vous retiendrez davantage l’attention et donnerez du sens en renseignant le comment et le pourquoi.

Il est temps de prendre un exemple. Ce pitch vous rappelle-t-il quelque chose ?

Une jeune fille doit lutter jusqu’à la mort pour amuser une société de spectacles.

Le contraste entre mort (lourd) et amuser (léger) donne déjà un peu le ton. Dans ce pitch, nous avons le qui (une jeune fille), nous avons le quoi (la lutte à mort), et le pourquoi (amuser des gens). Il nous manque juste le où/quand.

Reformulons pour avoir un résumé plus complet :

Dans un futur proche, Katniss Everdeen, une jeune fille tout juste âgée de 16 ans, doit tuer et lutter jusqu’à la mort pour amuser le riche public oisif d’une émission de télé-réalité. (183 signes)

Si je décompose clairement :

Dans un futur proche (quand), Katniss Everdeen, une jeune fille tout juste âgée de 16 ans (qui) doit tuer et lutter jusqu’à la mort (quoi) pour amuser le riche public oisif d’une émission de télé-réalité (pourquoi).

Avec 183 signes (alors qu’ici vous avez droit à 500), il vous reste encore de quoi ajouter un tout petit peu d’enjeu et de contexte à l’aide de quelques adjectifs plus précis :

Dans un futur proche où la dictature règne, Katniss Everdeen, jeune fille pauvre tout juste âgée de 16 ans doit tuer et lutter jusqu’à la mort pour amuser le public oisif d’une émission de télé-réalité, dont l’Etat se sert pour terroriser le peuple. (250 signes)
Si vous le voulez, vous pouvez ajouter l’implicite « Et voici l’histoire de son combat pour renverser le gouvernement. » :smiley: (65 signes de plus)

Ceci est le pitch qui permet d’expliquer clairement à n’importe qui « c’est quoi Hunger Games ».

Voyez cela comme un exercice à part entière. Comme chaque mot compte, n’ayez pas peur des clichés simplificateurs car il s’agit de brosser vite et bien le genre de votre histoire.

La check-list

Si les questions courtes ne vous plaisent pas, vous pouvez aussi opter pour un topo qui mette en œuvre les 5-6 points de la check-list suivante et qui remplissent le même but.
Renseignez sur un papier : protagoniste(s), incident déclencheur, objectif principal, objectif secondaire, obstacle, arène (où ça se passe et quand). Et ensuite rédigez votre pitch en ayant soin que tous les éléments s’y trouvent.

Exemple de check-list avec le film Alien :

• Protagoniste = l’officier Ripley (caractérisation : femme + autorité)
• Incident déclencheur = l’introduction de l’alien
• Objectif principal = survivre
• Objectif secondaire = sauver la Terre
• Obstacle = le prédateur alien
• Arène = le vaisseau spatial (et dans le futur)

Exemple de rédaction : Suite à l’introduction d’un dangereux prédateur extra-terrestre sur leur vaisseau spatial, une officier et son équipage se battent pour survivre et l’empêcher d’atteindre la Terre. (180 signes)

Découvrez deux sortes de pitchs

Les sites spécialisés vous expliquent que vous pouvez trouver deux variantes.

Le pitch dramatique
Il donne les éléments d’intrigue de façon neutre et informative. L’histoire et son déroulement prédominent.

The imitation game : En Angleterre, pour gagner la 2nde Guerre mondiale, un mathématicien génial mais handicapé social, cherche avec une équipe de spécialistes à percer le code Enigma qui crypte de manière infaillible les communications nazies. (223 signes)

Nous savons quand cela se passe et dans quel pays, nous avons le type de personnage principal (mais ils ne nous disent pas que c’est Alan Turing, parce que seuls les geeks le connaissent, donc ils éliminent l’info pour adresser un plus large public :-D), nous avons ce que l’équipe doit faire (décrypter un code inviolable et gérer la personnalité du génie) et nous savons pourquoi (gagner la guerre).

Le pitch « trajectoriel »
Il fait la même chose mais avec une dimension émotionnelle ou psychologique (la majorité des gens fonctionnant à l’affect et se projetant par ce biais) en se focalisant plus sur le protagoniste et son évolution. Cette fois, le personnage prédomine.

The imitation game : Face à l’urgence de percer un code nazi pour gagner la 2nde Guerre mondiale, un mathématicien génial mais handicapé social, apprend à s’ouvrir aux membres de son équipe au cours de leurs années de travail. (205 signes)

Ici c’est l’enjeu du personnage : s’il est incapable de communiquer ou de diriger son équipe, tout son génie de la cryptologie et l’avantage tactique qu’il pouvait procurer aux Renseignements sera perdu (gâchis, millions de morts supplémentaires, etc…)

NB : pour Alien, le pitch trajectoriel ne marche pas bien car c’est un film d’action pure. Le seul enjeu est la survie. Le film ne traite pas de la façon dont cela va psychologiquement affecter Ripley et la faire évoluer. Elle n’a pas le temps. C’est le déroulement et l’issue des événements qui compte dans ce type d’histoire.

Adaptation à la fanfiction

OK. Maintenant vous pensez que c’est bien gentil mais différent pour vos pitchs de fanfiction ? Parce que vous ne vous adressez pas à des gens qui ne savent rien du fandom ?

Effectivement, certains de vos lecteurs peuvent être des encyclopédies ambulantes qui savent tout sur tout. Mais sachez que certains autres peuvent être seulement un peu fans, avoir un peu oublié, ou avoir été fans il y a plusieurs années, etc. Donc, si vous rédigez un pitch bien informatif (dramatique ou trajectoriel) avec les six points-clés de base de votre histoire, ce ne sera jamais perdu et vous étendrez potentiellement votre lectorat…

Parce que vous aurez fait un excellent résumé en moitié moins de caractères, il vous restera aussi un peu de place pour ajouter du jargon pour ceux qui le maîtrisent. Vous continuerez ainsi à informer les lecteurs potentiels de vos intentions d’écriture, parce que le but est toujours de leur dire dans quoi ils vont débarquer.

En fanfiction, il y a des choses que vous ne pouvez pas passer sous silence, notamment tout ce qui concerne les modifications importantes du canon, du caractère des personnages, la mort de personnages, ou ce qui peut choquer (le langage ordurier, les violences, etc). Ne présumez pas que vos lecteurs seront forcément blasés et revenus de tout. Dans ce domaine, « surprendre » en passant cela sous silence pour ne pas dévoiler vos batteries, peut vous valoir des réactions plus ou moins vives.

Jargonnez !

Donc, s’il vous reste de la place et que les tags du site sont insuffisants, n’hésitez pas à en saupoudrer un peu à la fin de votre résumé.

• Le nom conventionnel du ship que vous traitez (le cas échéant) adopté par les autres fanfiqueurs (Dramione : Drago / Hermione).

• La position de votre histoire dans la ligne temporelle du canon : Préquelle, continuation…

• Les variations d’univers : AU All human (vos personnages surnaturels ou aliens ne sont que des humains), AU Coffee shop, AU Office, AU WWII (indique vous déplacez votre intrigue dans des contextes qui n’ont rien à voir avec le fandom d’origine : rencontre au café, amours de bureau, seconde guerre mondiale).

• Le genre dominant : Pur fluff (guimauve éhontée). Thèmes durs, pour adultes. Slash yaoi/yuri. PWP avec lemon non consensuel. Etc…

L’attaque

Le pitch doit donner envie de cliquer pour lire votre premier chapitre…
Pour espérer accrocher le lecteur, certains trouvent bon d’utiliser une réplique choc directement tirée du chapitre, avant de poursuivre par un résumé dramatique ou trajectoriel.

Ex : “Est-ce que tu veux bien me faire voir tes ailes?” Sous la surprise, Lucifer manqua de recracher son whisky hors de prix. « Je te demande pardon ? »
Quand il ne reste plus que lui pour babysitter Trixie, le Diable ne s’attend qu’à passer un pénible moment. Et certainement pas à prendre une leçon de vie de la part d’une simple petite fille humaine. (349 signes)

Exemples pris sur le vif

Pour pouvoir faire vous-même un bon pitch, vous devez déjà pouvoir repérer ce qui ne va pas, quand vous en avez un sous les yeux.

Voici deux résumés directement extraits du carrousel.

X811, vingt ans après l’invasion d’Aria à Fiore. Tout a changé, conséquence de la Conquête qui a changé la face du monde. A Magnolia, capitale du pays, six jeunes grandissent à l’écart du monde. Mais des origines, rencontres, départs seront les déclencheurs du destin qui les attend ; le roi d’Aria joue avec la Résistance, et notamment de trois femmes… Mais malgré les secrets cachés par les ténèbres de la dernière guerre, ne jouerai-t-il pas avec les sentiments du monde entier ? (Next Gen) (495 signes)

• Protagonistes : six jeunes ? Le roi ? Trois femmes ?
• Quand : 20 ans après une invasion (réf. interne au fandom, renforcé par « Next Gen »).
• Où ça se passe ? : Magnolia, Aria, Fiore ?
• Incident déclencheur : des origines, rencontres et départs ( ???)
• Objectif principal : ?
• Obstacle : ?

Verdict : On a du mal à savoir qui est le protagoniste principal, ce qui se passe et pourquoi. Typique du résumé qui veut faire mystérieux en restant vague : des départs (de qui), un destin (pareil), des secrets (par définition dont on ne sait rien)… En elle-même, la présentation de cette continuation est confuse.

Je vais vous raconter quelque chose que nous deux fûmes les seuls à savoir … l’histoire de notre rencontre, lorsque je n’avais que quinze ans . (145 signes)

• Protagoniste : ?
• Où : ?
• Quand : quand le protagoniste inconnu avait 15 ans (on est bien avancés !)
• Incident déclencheur : une rencontre ?
• Objectif principal : ?
• Obstacle : ?

Verdict : Un résumé garanti sans spoiler ! On ne sait pas où ça se passe, ni qui est le personnage, ni ce qu’il va avoir à vivre, ni pourquoi.

Exercice

  1. Lisez des résumés dans des fandoms que vous ne connaissez pas et essayez de repérer ce qui manque parmi les informations minimales permettant de comprendre et se situer.
  2. Puis lisez des résumés dans des fandoms que vous connaissez, repérez-en les faiblesses et tâchez d’en écrire de meilleurs pour vous entraîner.
  3. Quand vous êtes au point, prenez vos propres résumés et améliorez-les !

Pour aller plus loin : tapez sur Google « pitch+roman » et épluchez les liens.

PS : ne croyez pas que mes résumés soient meilleurs. Les prochains, peut-être ! :sweat_smile:

3 J'aime

Bon du coup je suis venue voir ici !

Et franchement, je me dis que je vais essayer la technique des 6 points. En fait, je me dis qu’avoir une idée de ce que je dois aborder absolument pour avoir un résumé complet va m’aider. Enfin, je l’espère !
Je vais m’entraîner et voir si ça fonctionne bien !

Est-ce que certains d’entre vous l’applique? Si oui est-ce que cela fonctionne? Sinon quelles sont vos méthodes?

2 J'aime

Salut @drumthis,

Je vois que tu multiplies les topics pour tes fanfics qui portent toutes sur la même série TV. Pourquoi pas ? même si certains OS auraient pu être rassemblés dans une unique branche.

Mais puisqu’elles sont toutes séparées, pour le coup, est-ce que ça ne te dirait pas de tirer profit et d’appliquer quelques-uns de ces conseils ci-haut, plutôt que de mettre juste un lien sans aucune explication ?

Ne penses-tu pas que tu y gagnerais en étant plus informative ?
Tu as plein de fics sur lesquelles tu pourrais t’entraîner. L’exercice aiderait immanquablement tes potentiels lecteurs à se faire une meilleure idée de ce que tu proposes. Car là, on sait pas. :no_mouth:

Ce serait même exportable sur le site lui-même, dans les petites sections réservées à cet effet ?

Qu’en dis-tu ? :slight_smile:

3 J'aime

Dans quelle section? :thinking:

Dans la zone de présentation ( sommaire de la fic ). C’est l’endroit idéal pour répercuter sa présentation (pitch).

Voici de quoi je parle :

Cette zone laisse de quoi publier 500 signes (en théorie) mais mieux vaut prévoir un peu moins car on a souvent des surprises.

1 J'aime

Tu as raison.

En fait, j’avais un peu peur d’être trop chi***te en étant plus bavarde…

Je me demande même si un très bref résumé des trois saisons (ça doit être possible) n’aiderait pas le lecteur à s’accrocher à autre chose que du vide :thinking:

Pour les publications multiples, il m’est difficile de les regrouper car certaines évoquent un - voire deux - univers alternatif et/ou une forme différente (voir le chap 2 de « des fragments de Riario »…

En tout cas, je vais tenir compte de tes conseils.

Merci :blush:

1 J'aime

Ah ! Donc c’est bon je l’utilisais déjà sans avoir comment ça s’appelle xD

Hello,

Je viens de lire ce topic et je voulais te remercier @OldGirlNoraArlani pour tes conseils et, j’en profite, pour les nombreux autres sujets où tu développes et explique (et je n’ai pas encore tout lu :sweat_smile:).

Je me suis heurté à la difficulté sûrement souvent sous-estimée de rédiger une description pour sa fanfiction et je suis dans le cas du « Mouais, c’est pas fou mais ça fera l’affaire pour l’instant » et ça reste comme ça :neutral_face:.

C’est vrai que jusqu’au moment où j’ai rassemblé mon courage pour la poster je n’ai pas pensé à un seul moment comment la décrire et donc créer cette vitrine qui donne envie aux lecteurs de cliquer.

Ce qui est d’autant plus marrant (je trouve) c’est que je trouve ça très difficile quand je dois le faire pour quelque chose qui est terminé alors que pour d’autres projets d’écritures que je n’ai pas encore commencé, le synopsis a été curieusement beaucoup plus simple à écrire. Je ne sais pas si c’est un bon ou mauvais signe mais je rencontre le problème aussi lorsqu’il faut décrire rapidement chaque chapitre.

Il me semble avoir croisé un sujet qui en parle rapidement ou, en tout cas, quelqu’un en fait mention et il y a quelques réponses vis à vis de ça mais je ne l’ai pas trouvé (et je n’ai pas cherché longtemps je l’avoue…). En tout cas, c’est certain que c’est pour moi quelque chose que je dois améliorer alors encore merci pour tes nombreux conseils avisés et éclairants !

3 J'aime

Hello PikaNC

Merci beaucoup.
Le sujet que tu cherches n’est pas dans cette branche car ce n’est pas vraiment un débat, il est dans la section qui concerne plus concrètement le site et son fonctionnement pratique.

:computer_mouse: Tirer parti des descriptions de chapitres

2 J'aime

@OldGirlNoraArlani merci !

1 J'aime

Je ressuscite peut être un sujet oublié depuis un an, mais je m’insurge contre le résumé qui est fait de Alien dans les exemples de OldGirl ^^
Mes objections se concentrent sur deux points :

Tout d’abord, le fait de présenter Ellen Ripley comme le personnage principal : Elle le devient en réalité par la force du scenario et gagne toute son essence de personnage central à la saga dans les films suivants. Dans le premier en revanche, tout est fait pour garder flou quel personnage pourrait survivre à l’alien et qui est le réel protagoniste de l’histoire. Déjà, Ripley n’est pas l’officier principal du Nostromo. Elle n’arrive qu’en troisième dans la hiérarchie de l’équipage (derrière Dallas et Kane, l’homme contaminé en premier) . La présenter comme « un officier et son équipage » est donc un peu fallacieux. Ensuite, tout est fait pour induire en erreur le spectateur sur le protagoniste amené à survivre en premier : dans la mise en scène, l’accent est mis sur Kane qui est notamment le premier à se réveiller de la cryogénie. On peut aussi penser à Dallas, puisqu’il est le commandant. Le fait que Ripley soit une femme est sensé participer à cette confusion, puisque dans le contexte de l’époque il n’était que peu envisageable que le personnage principal soit une femme. ( c’est Alien qui a par la suite lancé la coutume des personnages féminin qui finissent par survivre dans les slashers). Donc en réalité, tout est fait pour brouiller les pistes de qui peut survivre ou non dans l’équipage, ce qui permet d’augmenter la tension en laissant le spectateur dans l’expectative. D’ailleurs, l’un des scripts d’origine prévoyait que tout l’équipage finisse par mourir, ce qui fait qu’il n’y aurait eu aucun personnage principal.

Deuxième point, le fait que leur but soit d’empecher l’alien d’arriver sur terre. Leur priorité est en réalité leur survie égoïste, pas les considérations ultérieurs de ce qu’il pourrait arriver sur terre. De tels enjeux sont plutôt développé dans Alien 3 (où Ripley se suicide pour empecher Weyland-Yutani de mettre la main sur l’alien) et dans Alien : Resurrection (où les xénomorphes sont clairement détournés comme armes) Dans le premier Alien, l’équipage est confronté à une menace qu’il doit éliminer. La seule mention des conséquences d’une introduction de l’alien sur terre se fait à travers l’arc narratif associé à Ash, l’androïde programmé par la société Weyland-Yutani pour ramener l’alien sur terre, et ce en dépit de la sécurité de l’équipage. Ash est alors perçu comme une menace non parce que ses actions mettraient la Terre en péril, mais simplement parce qu’elles impliquent leur mort à tous.

Voilà, donc comme résumé je modifierait en quelque chose du genre :

Un vaisseau spatial est détourné de sa trajectoire d’origine pour enquêter sur un étrange signal de détresse en provenance d’une planète inconnue. L’un des membres parti en reconnaissance rapporte d’une forme de vie extraterrestre qui se répand à bord en semant la mort. L’équipage parviendra-t-il à faire face et à éliminer la menace qui pèse sur leur existence ?

4 J'aime

Moi, j’ai du mal à trouver un résumé car j’écris l’histoire au fur et à mesure. Donc je met souvent une petite phrase sur le sujet principal, mais sans approfondir donc c’est souvent un peu pauvre et je pense que cela ne donne pas vraiment envie de cliquer sur le chapitre. Pour les chapitres je mets parfois une phrase qui me parait marrante et qui ne révèle absolument rien de ce qui va se passer.
Par exemple ma première fanfic où j’ai écris une phrase sur ce qui me semblait être se qui allais se passer, mais maintenant, j’ai réfléchis et j’ai bien changé les objectifs de mon héroïne.

1 J'aime

T’es en train de me dire que Dallas et Kane sont les héros du film que tout le monde a retenus dans leur mémoire immortelle parce qu’ils sont les officiers supérieurs ?
Ce qui me semple important c’est que c’est sur ses épaules que ça va finir par retomber. Et ça, ce n’est pas trop fallacieux.

Après, le problème, c’est que c’est un film connu. Je pensais que ce serait plus facile pour donner des éléments de technique.

Mais si tu dois le présenter à quelqu’un qui ne l’a jamais vu ?
Pour moi, ce n’est pas un pitch c’est un « si vous avez manqué le début », sauf la dernière phrase qui est assez bateau (mais c’est un survival alors c’est là la question évidente).

Toi tu ferais l’impasse sur Sigourney ??? Après ce que tu as dit sur son rôle précurseur ?

As you wish ! :smiley: :stuck_out_tongue:

L’important c’est que les éléments principaux soient nettement soulignés et qu’on puisse comprendre vite de quoi il retourne et ce que l’œuvre propose de « crispy ». :slight_smile:

5 J'aime

Je veux dire que c’est à la fin du film qu’elle devient l’héroïne. Et qu’au début, elle n’est qu’un membre d’équipage parmis d’autres, dont on se demande lequel va survivre. Dallas ou Kane ne sont resté dans l’esprit du spectateur que de potentiels héros que le temps des trois premiers quart d’heure du film, pour un spectateur ignorant. La postérité et la suite de la saga se sont chargés de placer Ripley à la place qui lui revient. Mais le résumé est supposé être destiné à quelqu’un qui ne connait rien de l’histoire, qui va la découvrir de bout en bout. Et comme la mise fait tout pour brouiller les pistes en ne présentant pas, au départ, Ripley comme un personnage principal, ça me semble important de respecter ce point aussi dans le résumé. C’est donc spoiler la fin de l’histoire que de présenter Ripley comme le personnage principal.

Après, dans la mesure où de nos jours, tout le monde connaît l’issue d’Alien et qui est le personnage principal de la saga, l’enjeu du résumé n’est pas le même, je peux l’admettre. Mais même avec ça, la présenter comme « une officier est son équipage » reste inexact puisqu’elle n’est que sous-officier, en troisième dans la hiérarchie du groupe.

@OldGirlNoraArlani Mais si tu dois le présenter à quelqu’un qui ne l’a jamais vu ?
Pour moi, ce n’est pas un pitch c’est un « si vous avez manqué le début », sauf la dernière phrase qui est assez bateau (mais c’est un survival alors c’est là la question évidente)

Après si tu trouve que le résumé que j’ai proposé fait trop description de la première demi-heure, on peut simplement reprendre le tiens, mais en modifiant les éléments pour ne pas spoiler la place que va prendre Ripley au long du film et pour enlever la partie où ils se soucient plus du sort de la terre que du leur.

Ce qui donnerait :

Suite à l’introduction d’un dangereux prédateur extra-terrestre sur leur vaisseau spatial, l’équipage doit se battre pour survivre et éliminer l’intrus.

4 J'aime

Pour ne pas rester sur une intervention mitigée, alors qu’une bonne présentation, c’est génial… Ça donne les infos clé en main en éradiquant la plaie du mystère…

Voici comment j’ai donné un exemple à Tehem pour lui expliquer le genre Next Gen mais sans utiliser ni Albus, ni Scorpius, ni Rose… :stuck_out_tongue: :stuck_out_tongue:

C’est peut-être pas un « pitch de champion » mais on a presque tous les éléments.

(Je lui ai mis du fandom qui le motive, cette présentation lui indiquera clairement que ce n’est pas son genre qu’il ne va pas aimer grâce à des détails significatifs en lui épargnant un clic inutile…) :stuck_out_tongue:

Batman et Catwoman ont une fille, elle s’habille en blanc, déteste tout ce qui est gothique, Gotham, tout ça.
Jusqu’au jour où, de passage dans cette ville pour ramasser les dividendes de la Wayne Industries, elle se fait attaquer dans une ruelle et tombe sur un sombre et ténébreux sauveteur. Entièrement vêtu de noir et de kevlar sexy, il se fait appeler Robin et la révélera… à son destin…
:smiley:

Alors qu’est-ce qu’on a ?

Où : Gotham
Quand : grosso modo 20 ans plus tard (fille de…)
Qui : Robin et une OC avec risque de Mary-Sue
Quoi : une quête de type héroïne réticente (il y a le mot destin) avec gros risque de romance (il y a le mot sexy)
Pourquoi : bah là, mon pitch ne le dit pas. C’est mauvais signe.

Si on ne trouve pas une bonne raison d’intrigue, une nouvelle menace (au hasard), qui les oblige à collaborer, c’est encore plus certain que ça va verser dans le seul pourquoi qui interesse 90% des lectrices : une romance.

Donc là faut faire un effort de tension. Il manque le risque, suggéré ou explicite, qui justifie cette entreprise (au delà de la révélation de l’héroïne à son destin…). :smiley:

5 J'aime